Ignorer la navigation
Roumanie

Garantir l'accès gratuit en ligne aux législations nationales (RO0021)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Roumanie, deuxième plan d'action, 2014-2016

Cycle du plan d'action : 2014

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Ministère de la Justice, Département informatique

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

E-gouvernement, Parlements ouverts, Gouvernance réglementaire

Revue IRM

Rapport IRM: Romania Rapport de fin de trimestre 2014-2016, Rapport d'étape sur la Roumanie 2014-2015 - Version pour commentaires publics

Étoilé : Oui Suivis

Premiers résultats : majeur Majeur

le design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs OGP : accès à l'information, technologie

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Fiche technique

Aux niveaux tant européen que national, une condition préalable essentielle à la conformité légale est de garantir le libre accès à la législation. Dans ce contexte et afin de respecter les normes européennes, il est nécessaire de garantir le libre accès des citoyens à la législation nationale mise à jour.
À la fin de 2015, le gouvernement a pour objectif de fournir aux résidents roumains et européens (ce dernier via le portail N-Lex) une base de données législative nationale gérée par le ministère de la Justice, condition indispensable pour connaître, respecter et faire respecter les droits. la loi dans n'importe quel domaine.
Le portail inclura un service Web qui donnera au public un accès à la législation nationale dans la base de données, permettant ainsi sa réutilisation.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 3. Assurer l'accès gratuit en ligne aux législations nationales

Texte d'engagement:

Assurer l'accès en ligne gratuit à la législation nationale

1.     Le ministère développera une application électronique pour garantir le libre accès des citoyens et d'autres entités à la base de données législative nationale.

2.      Test de l'application électronique développée

3.      L'application électronique législative sera interconnectée avec le portail législatif européen N-lex

Institutions responsables: ministère de la justice, département informatique

Institution (s) de soutien: ---

Date de début: avril 2014 Date de fin: juin 2015

But de l'engagement:

 

Cet engagement vise à fournir un accès public gratuit à la législation nationale par le biais d'une application électronique (portail électronique). Avant cet engagement, l'accès à la législation était limité. Les parties intéressées devaient soit payer un abonnement à la Gazette officielle ou pour un abonnement à l'un des services privés permettant à l'utilisateur d'accéder à la législation consolidée. Grâce à la loi 224 / 2009, toute personne peut accéder à la version électronique du Gazette officielle gratuitement, mais uniquement pendant les jours 10 après la publication d’un numéro.

Statut

Mi-parcours: Terminé

L'engagement était terminé au moment de l'examen à mi-parcours. L'application électronique a été développée et testée avec succès. La société civile et les utilisateurs ont formulé des suggestions pour améliorer la fonctionnalité du portail, et les équipes informatiques ont tenu compte de ces suggestions de manière continue. Le portail de la législation nationale était également connecté au portail législatif européen N-Lex, améliorant ainsi l'interaction entre les citoyens européens et la législation nationale roumaine. Toutefois, les parties prenantes ont jugé problématique que la législation nationale officielle soit achetée au Journal officiel par une entreprise privée, puis vendue au ministère de la Justice pour publication sur le portail électronique. On s'inquiète également généralement du fait que le ministère ne dispose pas d'un contrat permanent pour la maintenance du portail. Les organisations de la société civile (OSC) soulignent la nécessité de modifier la législation pour permettre un accès gratuit à la base de données législative sans avoir à acheter les informations à un tiers.[Remarque 9: le portail N-Lex est disponible à l'adresse http://eur-lex.europa.eu/n-lex/index_ro. Le portail législatif national est disponible à l'adresse suivante: http://legislatie.just.ro/Public/Acasa. Le Journal officiel, qui n’est encore accessible gratuitement que les premiers jours 10 après publication, est disponible en ligne à l’adresse suivante: http://www.monitoruloficial.ro/index.php.  ] Pour plus d'informations, consultez le rapport de mi-parcours IRM 2014 – 2015.

Fin du mandat: Terminé

Cet engagement étoilé était terminé au moment de l'examen à mi-parcours. Cependant, de nouveaux progrès ont été accomplis depuis lors, répondant à certaines des préoccupations de la société civile soulevées à mi-parcours. Par exemple, la société civile a observé que, pour publier des informations législatives, le Ministère de la justice payait une société privée intermédiaire pour avoir accès au Journal officiel, une institution publique. Les parties prenantes ont trouvé problématique le fait que, dans ce processus, une société privée serve d'intermédiaire entre deux institutions publiques, achetant des informations législatives à la Gazette nationale et les vendant au ministère de la Justice. Certains militants de la société civile ont également indiqué que la société vendait des informations législatives publiques au ministère de la Justice à des prix gonflés.

Il y a eu une certaine confusion autour de ce sujet. Les paiements à l'entreprise privée couvraient à la fois l'accès aux données du Journal officiel et le lien entre la législation récemment publiée et les lois existantes afin de publier l'acte normatif consolidé. Une nouvelle loi (195 / 2016) établira un accès en ligne gratuit et permanent au Journal officiel, ce qui résoudra la première préoccupation des organisations de la société civile mentionnée ici. Le processus d'assainissement législatif restera externalisé et une entreprise privée continuera d'être rémunérée pour ces services.

Depuis la mi-mandat, les OSC ont également remarqué qu’il y avait un délai d’une semaine entre le moment où les lois sont publiées et le Gazette officielle et sur le portail de la législation nationale. Il y a deux causes:[Note 10: Celles-ci ont été présentées lors d'une discussion avec les participants à la réunion du club OGP sur 15 September 2016.] d’abord, les informations publiées sur le portail doivent être obtenues auprès du Gazette officielle deuxièmement, la nouvelle législation doit être consolidée avec les modifications antérieures apportées à la loi avant sa publication sur le portail de la législation nationale. Ce processus prend entre trois et sept jours.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: majeur

Avant cet engagement, l’accès à une législation nationale consolidée n’était disponible qu’à titre onéreux, tandis que l’accès au Gazette officielle était uniquement disponible gratuitement pour une fenêtre journalière 10. À la suite de cet engagement, tous les citoyens ont gratuitement accès à la législation nationale consolidée, ce qui représente une ouverture majeure du gouvernement en termes d'accès à l'information. Ces changements offrent aux citoyens un accès illimité à toutes les lois et les consolident pour les utilisateurs. En outre, un portail nouvellement créé, l’interface du programme d’application, permet aux parties prenantes d’accéder plus facilement et plus efficacement aux informations sur les lois.[Remarque: 11: un accès automatisé au portail consacré à la législation nationale est disponible à l’aide des informations fournies à cette adresse: http://legislatie.just.ro/ServiciulWebLegislatie.htm.  ]

Reportés?

L'engagement a été achevé avant la fin de la période de mise en œuvre et n'a pas été inclus dans le prochain plan. Notamment, la pression exercée par la société civile pour réduire la privatisation des processus gouvernementaux reflète un changement plus général de l'attitude du public.[Note 12: Il s'agit d'un problème récurrent, une société privée poursuivant le ministère de la Justice en justice pour avoir mis en œuvre des mesures anticoncurrentielles. Pour plus de détails, voir http://ogp.gov.ro/noutati/oportunitatea-publicarii-legislatiei-online-contestata-in-justitie/. ] Le chercheur de l'IRM recommande de développer le champ d'application du portail de la législation nationale afin d'inclure une section spécifique sur la législation en cours de rédaction ou en cours de consultation. Cela pourrait permettre aux citoyens et aux parties prenantes de comprendre activement le processus d’élaboration des politiques et d’y participer. Le Sénat, la Chambre des députés et divers ministères affichent certaines propositions législatives en ligne, mais le public serait mieux servi si toutes les propositions étaient disponibles dans un format standard via le même portail.


Engagements

Open Government Partnership