Ignorer la navigation
Tunisie

Renforcement des capacités des fonctionnaires et des citoyens dans le domaine de la gouvernance ouverte (TN0011)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Tunisie, Premier plan d'action, 2014-16

Cycle du plan d'action : 2014

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : Présidence du Gouvernement : Secrétariat d'Etat Chargé de la Gouvernance et de la Fonction Publique et Commission Générale de la Fonction Publique (Direction Générale de la Formation et du Renforcement des Capacités)

Institution(s) d'appui : Institutions publiques spécialisées dans la formation des fonctionnaires.

Domaines politiques

Capacité? bâtiment

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin d'année en Tunisie 2014-2016, Rapport d'étape IRM Tunisie 2014-2015

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Design i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : non pertinent

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

- Mettre en place un programme de formation pour les fonctionnaires dans le domaine de la transparence du gouvernement sur des sujets liés à la transparence du gouvernement, à la lutte contre la corruption, à l'accès à l'information, aux données ouvertes et à la participation électronique
- Inclure des programmes de formation et des sessions sur le gouvernement ouvert dans les programmes de formation de l'école nationale d'administration et d'autres institutions spécialisées dans la formation du secteur public.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagements groupés 11, 12: Renforcement des capacités des fonctionnaires

11: Formation en gouvernance ouverte

Texte d'engagement:

       Mettre en place un programme de formation pour les fonctionnaires dans le domaine du gouvernement ouvert, en tenant compte des sujets liés au gouvernement ouvert, à la lutte contre la corruption, à l'accès à l'information, aux données ouvertes et à la participation électronique.

       Inclure des programmes de formation et des sessions sur le gouvernement ouvert dans les programmes de formation de l'école nationale d'administration et d'autres institutions spécialisées dans la formation du secteur public.

Institution (s) responsable (s): Présidence du gouvernement: Secrétariat d'État à la gouvernance et à la fonction publique et Comité général de la fonction publique (Direction générale de la formation et du renforcement des capacités)

Institution (s) partenaire (s): Institutions publiques spécialisées dans la formation des fonctionnaires

Date de début: juillet 2014 Date de fin: juin 2016

12: Académie de formation à la gouvernance ouverte

Texte d'engagement: Créer une structure spécialisée dans la formation académique dans le domaine de la gouvernance pour les fonctionnaires en collaboration avec des experts dans ce domaine. Cette formation permettra aux stagiaires d’avoir une connaissance plus large des tendances en matière de gouvernance et de lutte contre la corruption au niveau international.

Institution (s) responsable (s): Présidence du gouvernement: Secrétariat d'Etat chargé de la gouvernance et de la fonction publique, Comité général de la fonction publique

Date de début: Juillet 2014 Date de fin: Décembre 2015

Objectif de l'engagement

Ces deux engagements visaient à renforcer les capacités des fonctionnaires dans le domaine du gouvernement ouvert. Plus précisément, ils ont cherché à mettre en place un programme de formation et une académie en gouvernance ouverte.


Statut

Mi-parcours: limité

En septembre 2013, le chef du gouvernement a signé le décret 2013-3803, créant l'Académie internationale de la bonne gouvernance de Tunis. Selon le rapport d'auto-évaluation du gouvernement, l'académie devrait ouvrir ses portes en septembre 2015 au sein de l'École nationale d'administration (ENA). Des matériels et des programmes de formation ont été élaborés et des sujets liés à la gouvernance ouverte ont été inclus. Une partie du matériel a été publiée sur le site Web de l'ENA. Pour plus d'informations, consultez le rapport d'avancement à mi-parcours IRM 2014-2015.[Note 40: OGP, Rapport d’avancement à mi-parcours de la IRM en Tunisie, 2014-15, http://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Tunisia2014-15_IRM%20Progress%20Report_Eng.pdf.]

Fin du mandat: Terminé

Les engagements 11 et 12 ont tous deux été réalisés.

       Engagement 11: L'autoévaluation du gouvernement et la surveillance des médias par le chercheur de l'IRM ont confirmé que le chef du gouvernement avait signé une note (#21) sur 23 September 2015, exigeant que tous les programmes de formation des fonctionnaires incluent du matériel sur la bonne gouvernance et le gouvernement ouvert. Ces fonctionnaires ont participé à une session de formation d'une journée sur 45 entre 5 de décembre 2015 et 15 de janvier 2016. Le gouvernement s'est associé à deux organisations pour offrir des formations complémentaires aux fonctionnaires. Une partie de la formation a eu lieu à la nouvelle académie et d'autres en Allemagne et en France. Sur 19 et 20 d'octobre 2015, dix fonctionnaires ont assisté à un séminaire de formation sur les données ouvertes organisé avec l'OCDE. En novembre, 2015, dix fonctionnaires de la présidence du gouvernement, ont participé à un séminaire de formation sur la lutte contre la corruption, en partenariat avec l'École nationale de l'administration française (ENA).

       Engagement 12: Le 3 de novembre, l’Académie a officiellement lancé ses opérations. Les premiers diplômes ont été délivrés en décembre 2015. Ce premier groupe avait travaillé sur la transparence des appels d’offres dans le secteur de la santé.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: n'a pas changé

Responsabilité publique: n'a pas changé

Au moment de l'évaluation de fin de mandat, il n'y avait pas d'indicateurs clairs de changement de comportement du gouvernement en raison de la mise en œuvre de ces deux recommandations. M. Karim Bani de la présidence du gouvernement,[Note 41: Entretien avec M. Karim Bani, 25 October 2016.] responsable de la formation des fonctionnaires, a déclaré que les effets concrets sur les pratiques de l'administration nécessiteraient «au moins quelques mois ou quelques années». Une organisation de surveillance de premier plan, I-Watch, a noté que, l'académie elle-même ne disposant pas d'indicateurs clairs pour suivre ses objectifs, la société civile ne pouvait pas surveiller les effets de la formation. I-Watch estime par conséquent que la formation ne suffira pas, à elle seule, à améliorer les pratiques de l'administration publique, du moins à court terme.

Reportés?

Cet engagement est complet et n'a pas été reporté. Toutefois, le deuxième plan d'action contient un engagement similaire, qui vise à élaborer un guide pratique sur les principes de gouvernement ouvert au niveau local (engagement 4).[Note 42: OGP, Plan d’action national de la Tunisie 2016-2018, p. 12, Voir: https://www.opengovpartnership.org/country/tunisia/assessment.] Pour améliorer la qualité et l'efficacité de l'Académie, des sections régionales pourraient être créées pour que les fonctionnaires puissent bénéficier des programmes de formation. Une autre recommandation serait de créer un conseil d’administration de l’Académie pour impliquer et consulter les OSC afin de surveiller le programme et de faire des recommandations.


Engagements

Open Government Partnership