Ignorer la navigation

OGP dans les actus - Semaine de mars 26, 2018

Jacqueline McGraw|

Un tour d'horizon hebdomadaire de Open Government Partnership (OGP) couverture médiatique à travers le monde. Vous souhaitez recevoir les informations de l'OGP directement dans votre boîte de réception? Souscrire ici.

La clôture du mois de mars a été marquée par l'enthousiasme suscité par les gouvernements ouverts en provenance d'Afrique, ainsi que par les mises à jour de l'OGP en Nouvelle-Zélande et en France.

Le gouvernement nigérian est en train de développer un système de gestion électronique de documents afin de rendre les services publics plus efficaces et efficients, a rapporté avant-garde. Le ministre des Communications, Adebayo Shittu, a annoncé lors de la troisième réunion du comité directeur du Nigéria à Abuja que de nombreuses informations émanant du gouvernement étaient "cachées dans des dossiers et des étagères". Soulignant le lien entre les technologies de l'information et de la communication (TIC) - un "nouveau phénomène en Nigéria »- et sur les objectifs d'un gouvernement ouvert, a expliqué la ministre Shittu:« L'idée est de faire de la gouvernance un système transparent dans lequel les citoyens ont confiance qu'ils auront accès à toutes les informations dont ils ont besoin pour savoir comment le gouvernement est dirigé. "Dans un autre article par avant-gardeLe ministre Shittu a souligné que le gouvernement électronique avait déjà produit des avantages économiques au Nigéria, notant que les TIC ont augmenté les investissements directs étrangers, tandis que sa contribution au produit intérieur brut (PIB) du pays est passée de 6.9% à 2012 à 9.8% à 2016. Le procureur général nigérian et co-président du comité directeur national de l'OGP, Abubakar Malami, a également appelé tous les ministres et les chefs d'agences gouvernementales à "aider le président Muhammadu Buhari à atteindre les objectifs fixés dans l'OGP". Plan d'action national. »

Ailleurs sur le continent, le rapport annuel de la Fondation Mo Ibrahim Week-end sur la gouvernance de Mo Ibrahim se tiendra à Kigali, Rwanda, à partir du mois d’avril du 27-29. Publiée par AllAfrica.com, l’événement réunira une «puissante coalition d’organisations et d’individus», y compris des représentants d’OGP! La première journée s'ouvrira avec la cérémonie du leadership, dédiée cette année à l'ancienne présidente du Libéria, Ellen Johnson Sirleaf. Parmi les autres orateurs invités figureront le président du Rwanda, Paul Kagame, et le président de l'Union africaine. Le deuxième jour, le Forum Ibrahim comportera des discussions de haut niveau et de jeunes sur le thème «La fonction publique au 21st Century Africa».

De l’autre côté du monde, OGP est entré dans une conversation sur le fédéralisme aux États-Unis. Un article dans Stanford News David Freeman Engstrom et Jeremy M. Weinstein, deux professeurs de l'Université de Stanford, ont rédigé un article explorant la récente manifestation d'activisme sous-fédéral dans les affaires étrangères mondiales, notamment d'États «progressistes» comme la Californie. Ils ont cité un partenariat pour réduire les émissions de carbone négocié entre le gouverneur de Californie, Jerry Brown, et le président de la Chine, Xi Jinping, à 2017. Weinstein, qui a également été ambassadeur américain aux Nations Unies sous l'ancien président Obama, a expliqué que cette montée en puissance de l'autorité de l'État allait à l'encontre de la "doctrine d'une seule voix" qui régit généralement les affaires étrangères. Alors que la "doctrine à une voix" découle de l’idée que le "gouvernement fédéral doit parler comme une unité cohérente", Weinstein a affirmé qu’elle était "déphasée de la réalité". Pour prouver son point de vue, il a décrit comment il travaillait alors qu'il était sous l'administration Obama) collabore avec les gouvernements nationaux et locaux pour promouvoir la transparence, démontrant ainsi que la doctrine d'une seule voix «ne correspond pas à ce qui se passe».

En Nouvelle-Zélande, Scoop rapporté sur le dernier Rapport d'avancement à mi-parcours du PGO des engagements du pays en matière d'OGP. Le journaliste de Scoop, Joseph Cederwall, a estimé que le rapport était moins dommageable que les évaluations précédentes. Keitha Booth, chercheuse au mécanisme de signalement indépendant (MRI) de l'OGP dans le pays, a indiqué des améliorations à apporter, notamment en ce qui concerne «l'accès à l'information, la protection des lanceurs d'alerte et la propriété effective des sociétés pour toutes les entités juridiques». engagements actuels du PGO, le rapport proposait également cinq recommandations spécifiques concernant les futurs efforts du gouvernement ouvert de la Nouvelle-Zélande. Celles-ci incluent des réformes des lois nationales sur l'information et les données ouvertes pour «publier des données sur les dépenses sociales, environnementales et budgétaires», des engagements anti-corruption dans le prochain plan d'action OGP et des normes de consultation publique pour les initiatives politiques. L'auteur de Scoop a conclu qu '«un changement substantiel dans ces domaines sera nécessaire ou que la réputation de la Nouvelle-Zélande dans la communauté OGP ​​sera davantage ternie».

Etalab a annoncé que diverses administrations, acteurs et représentants de la société civile auront bientôt l'occasion de se prononcer sur le plan d'action français 2018-2020 OGP. En avril, 3, Mounir Mahjoubi, secrétaire d'État chargé des Affaires numériques, et François de Rugy, président de l'Assemblée nationale, présenteront le prochain cycle d'engagements de la France en matière d'OGP, qui sera suivi d'un débat en collaboration. L'article note que onze ministères ont pris des engagements conformes à la politique française Plan d'action 2015-2017 OGP, démontrant ainsi l’engagement continu du pays en faveur de la transparence gouvernementale et du fonctionnement du PGO.

Enfin, les averses d'avril marquent le début d'une nouvelle ère OGP. Fondée à 2011 sous un sponsor financier, le Tides Center, OGP devient sa propre entité indépendante. Apprenez ce qui nous attend ici!

Bien sûr, nous ne pouvons pas tout comprendre dans nos bulletins de nouvelles. Si vous voyez que nous avons oublié quelque chose ou si vous pensez qu'une histoire particulière devrait être racontée, envoyez-le à jacqueline.mcgraw@opengovpartnership.org.

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!