Ignorer la navigation

Visages du gouvernement ouvert : Pays basque

Rostros de Gobierno Abierto: Isabel Moya Pérez

Le Pays basque en Espagne s'est efforcé d'impliquer différents niveaux d'administration (local, régional et autonome) et de citoyens dans le processus d'élaboration des politiques. Les réformateurs du gouvernement engagent une variété d'acteurs pour s'assurer que les différentes réalités et perspectives du Pays basque se reflètent dans le processus et les résultats politiques.

Arantza Otaolea du Conseil des femmes de Bilbao et co-président de OGP Euskadi, et Mikel Barturen de Sarreen Sarre, une association qui regroupe les réseaux d'entités du secteur social, participent au forum de la société civile de l'OGP Euskadi. Dans cette interview, ils expliquent pourquoi participation citoyenne est fondamental pour un gouvernement ouvert.  

Qu'est-ce qui vous a rapproché des problèmes de transparence, inclusion, participation et responsabilisation ? 

Arantza

La possibilité d'amplifier la voix des citoyens par le biais de critiques constructives est cruciale. Dans tous les domaines, cela souligne l'importance des compétences non techniques et de la bonne gouvernance. Cela implique de favoriser le travail collaboratif, de créer des réseaux et de fixer des objectifs avec des résultats mesurables.

Lorsque j'ai été élu co-président de l'OGP Euskadi, je me suis retrouvé impliqué dans un monde que j'avais suivi de manière tangentielle et dont je fais maintenant partie. Pour améliorer l'efficacité de mon engagement, je me suis consacré à acquérir une compréhension plus approfondie de la gestion publique, de la transparence, de la participation et de la responsabilité.

Mikel 

Je fais partie d'un réseau vaste et diversifié d'organisations de la société civile engagées dans l'inclusion sociale des personnes, des familles, des groupes et des communautés les plus vulnérables. 

C'est ainsi que je me suis rapproché des valeurs d'OGP. Les institutions sont des outils au service des citoyens, qui doivent assurer leur bien-être. Après tout, les institutions existent grâce aux contributions et aux ressources que les citoyens fournissent aux administrations publiques pour leur entretien. Nous sommes confrontés à de grands défis pour l'humanité, et cela nécessite la participation de tous, sans exclure personne. Si nous recherchons vraiment un changement ancré dans la légitimité démocratique, nous devons veiller à ce que la société civile reste connectée et engagée avec ses institutions

Euskadi est une communauté autonome d'Espagne considérée comme une « nationalité historique » en raison de son identité collective, linguistique et culturelle. Comment cette identité se reflète-t-elle dans la structure de gouvernement ouvert d'Euskadi ?

Arantza

Notre objectif est de fournir un accès égal aux services et un langage commun compréhensible pour tous les citoyens. Nous recherchons la collaboration entre les institutions pour établir des exigences minimales, quelle que soit la taille de l'établissement. 

Pour chaque engagement de l'OGP plan d'action, une administration assume la direction et le budget de son développement, et les résultats finaux sont mis à la disposition de toutes les administrations basques. Cela s'aligne sur l'objectif de développement durable 17, "Partenariat pour les objectifs", et est basé sur les principes du gouvernement ouvert.

Nous avons établi un forum qui encourage la participation d'une société diversifiée. Il prend en compte les différentes sensibilités, besoins et intérêts, y compris les visions urbaines et rurales, les différents groupes d'âge, l'exclusion sociale et la migration, le tout avec une le sexe Perspective.

Mikel

Au Pays basque, nous avons une architecture institutionnelle complexe qui englobe plusieurs niveaux juridictionnels et territoriaux. Cela a été une sage décision d'impliquer les trois niveaux - municipal, régional et autonome - dans l'expérience du gouvernement ouvert pour éviter tout dysfonctionnement.

Notre idiosyncrasie permet des institutions plus proches des citoyens, plus réactives aux impulsions de la société civile. Dans notre cas, plus le niveau d'autonomie est élevé, plus l'ouverture institutionnelle, la participation, l'impulsion, le développement et la légitimité sociale sont grands.

Le Mécanisme de rapport indépendant (IRM) a reconnu le rôle accru de la société civile dans le « Foro Regular de Euskadi ». Quelles recommandations feriez-vous aux autres membres du Partenariat à cet égard ?

Arantza 

La participation politique n'est plus simplement perçue comme l'exercice du droit de vote, mais plutôt comme une exigence d'engagement actif. Si nous nous attendons à ce que les gens investissent leur temps et leur dévouement, nous devons également valoriser leurs contributions, car elles produiront des résultats significatifs.

Sans aucun doute, plus le nombre de participants impliqués est grand, plus la participation devient complexe. Cependant, cela conduit à une meilleure compréhension des problèmes à résoudre et de leur impact sur différents groupes. En fin de compte, cela améliore les processus globaux, ce qui se traduit par des résultats plus significatifs et tangibles.

Mikel

L'élargissement de la participation enrichit les processus et améliore l'impact et les résultats. Bien que cela nécessite sans aucun doute des efforts supplémentaires, les avantages en valent bien l'investissement.

ALTXOR est l'un des engagements de votre plan d'action OGP, qui propose information, accompagnement, intermédiation et accompagnement spécialisé pour les personnes de plus de 65 ans. Que souhaitez-vous atteindre avec cet engagement et comment avez-vous intégré une perspective de genre dans sa mise en œuvre ?

Arantza

ALTXOR, qui se traduit par «trésor» ou «capital», est apparu comme une réponse aux propositions de co-création du deuxième plan d'action OGP d'Euskadi. Après analyse de ces propositions, il est devenu évident que bon nombre d'entre elles convergeaient autour des besoins des personnes âgées de 65 ans et plus. Cette initiative vise à favoriser la collaboration entre le gouvernement et les organismes sociaux représentant les personnes âgées. Il a notamment été financé par le Facilité de l'UE pour la reprise et la résilience, soulignant son importance. La proposition vise à permettre aux personnes âgées de faire ce qui les intéresse – sans limitations dues à leur âge – et de vivre pleinement leur vie.

Depuis leur création, les groupes de travail de pairs ont adopté une perspective de genre. Les enquêtes menées ont porté sur les défis communs et sexospécifiques auxquels sont confrontées les femmes. On a tenu compte de facteurs tels que le temps disponible, la capacité économique et d'autres aspects influencés par l'âge et l'emplacement géographique. En outre, le service a été conçu en tenant compte de la convivialité et de la fracture numérique, garantissant que les femmes âgées ont accès à des applications conviviales.

L'outil de transparence et de redevabilité budgétaire se distingue comme l'un des engagements les plus captivants du plan d'action OGP mis en œuvre au Pays basque. Quel est l'objectif derrière cet engagement ?

Mikel

La participation des citoyens aux politiques publiques est un droit, une responsabilité et une nécessité. Il est crucial de surmonter la crise de confiance dans les institutions par l'honnêteté, la transparence et un véritable engagement envers les citoyens.

L'outil de transparence et de responsabilité que nous développons actuellement se concentre sur les questions budgétaires et cible les trois niveaux des administrations basques. Son objectif principal est de fournir des comptes publics accessibles à tous les citoyens, en utilisant un langage simple et visuellement attrayant. Plus précisément, l'outil vise à informer les individus sur la façon dont nos institutions utilisent impôt revenus. Cela permet aux citoyens d'analyser de manière critique l'allocation des ressources au sein de leurs organes directeurs les plus proches et de participer activement en faisant des propositions bien informées et réfléchies. Les organisations de la société civile doivent également faire preuve d'un engagement et d'une transparence indéfectibles dans leurs actions.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Contenu similaire

Thumbnail for Open Data Euskadi: Cinq leçons en 12 ans Opening Data Défis et solutions

Open Data Euskadi : cinq leçons en 12 ans Opening Data

Vignette pour Plus près des gens : résultats locaux OGP Défis et solutions

Plus proche des gens: résultats locaux de l'OGP

Découvrez les progrès réalisés par les membres locaux de l'OGP au fil des ans et explorez les leçons apprises alors que nous nous dirigeons vers une nouvelle saison de co-création.

Vignette de Du régional au local : les gouvernements locaux en Europe

Du régional au local : les gouvernements locaux en Europe

La communauté européenne du gouvernement ouvert s'est réunie lors de la réunion régionale OGP Europe à Rome, en Italie, à un moment critique où la démocratie et le gouvernement ouvert sont menacés de l'extérieur par les événements…

Open Government Partnership