Ignorer la navigation

Visages du gouvernement ouvert : Valeria Torres

Rostros de Gobierno Abierto: Valeria Torres

Valérie Torres|

Rencontrez Valeria Torres, directrice de la gestion publique et du secteur du gouvernement ouvert à l'ILPES/ECLAC. Valeria possède plus de 20 ans d'expérience dans la recherche appliquée et les processus internationaux liés au développement durable, notamment en Amérique latine et dans les Caraïbes. Dans Faces of Open Government de ce mois-ci, Valeria partage ce qui l'a inspirée à travailler sur ces questions et le rôle crucial que jouent le gouvernement ouvert et les plateformes comme OGP dans la promotion du programme de développement durable.

 

Qu'est-ce qui vous a inspiré à travailler sur les questions de développement durable en Amérique latine et dans les Caraïbes ? 

L’importance de faire progresser simultanément et en synergie le développement durable a été soulignée par la Déclaration de Rio sur l’environnement et le développement en 1992 lors du Sommet de la Terre, et renforcée lors du Sommet de Rio de 2012. Cela a eu un impact profond sur moi et m'a inspiré à œuvrer pour renforcer les dimensions sociales, économiques et environnementales du développement en Amérique latine et dans les Caraïbes.

Les 27 principes de la Déclaration de Rio de 1992 ont depuis guidé les politiques visant le développement durable et sont présents dans la plupart, sinon la totalité, des lois générales sur l’environnement d’Amérique latine et des Caraïbes. L'adoption du principe 10 de la Déclaration de Rio stipule que la meilleure façon de traiter les questions environnementales passe par la participation de tous. Cela nécessite une justice processus et accès à l’information sur l’environnement. De nombreux pays ont déjà entamé une voie innovante pour son intégration dans les cadres juridiques nationaux. 

Vingt ans plus tard, lors du Sommet de la Terre, les pays de notre région ont entamé un processus visant à se doter d'un instrument régional pour l'application effective des droits d'accès à l'information, à la participation et à la justice en matière d'environnement, qui a culminé avec l'adoption de la Accord d'Escazú en 2018. J'ai eu le privilège d'accompagner du début à la fin le processus de négociation de l'accord d'Escazú depuis la CEPALC. Même avant son adoption, le processus de négociation a contribué à l’importance d’ajouter à l’ordre du jour des espaces ouverts pour la participation de tous, y compris ceux traditionnellement exclus des décisions qui affectent leur environnement et leur qualité de vie.

L’Accord d’Escazú et l’Open Government Alliance reconnaissent l’importance de transparence, la participation et la collaboration pour relever les défis actuels et futurs et que les droits à l'information, à la participation et à la justice sont des éléments essentiels de la démocratie.

À quels types de défis la région est-elle confrontée pour parvenir au développement durable, notamment en ce qui concerne les questions climatiques ? 

Sans aucun doute, les changements nécessaires pour faire face aux crises actuelles d’inégalité, de destruction de l’environnement et de gouvernance exigent un élargissement des espaces de participation du public, une plus grande transparence et une plus grande responsabilité dans la prise de décision à tous les niveaux.

 Une question particulièrement pertinence dans notre région protège l'intégrité physique des droits de l'homme défenseurs. Comme le soulignent divers rapports, l’Amérique latine est le continent le plus touché par les assassinats de défenseurs des droits humains. Lorsqu’ils s’occupent de questions environnementales, ils constituent également le groupe le plus attaqué.

Dans ce contexte, il n’est pas surprenant que le premier traité environnemental entre les pays d’Amérique latine et des Caraïbes, l’Accord d’Escazú, traite précisément de ces questions.

Comment un gouvernement ouvert peut-il contribuer aux solutions permettant de relever ces défis ?

Un gouvernement ouvert peut être transformateur. Cela représente un changement de paradigme pour passer de la consultation au pouvoir partagé dans la prise de décision. Il peut non seulement garantir le inclusion de la société civile à tous les niveaux de la planification, mais aussi la collaboration dans la prise de décision dès les premières phases de la planification, contribuent à générer la confiance, légitiment les décisions prises par l'État aux yeux du public et créent une plus grande acceptation et sensibilisation parmi les citoyens, en fin de compte ce qui conduit à moins de conflits.

Les politiques publiques mises en œuvre dans le cadre des plans d'action de l'OGP et de la négociation de l'accord d'Escazú démontrent que ce qui précède est vrai. La clé semble être de passer de mécanismes de consultation plutôt formels à des processus délibératifs dans lesquels les citoyens participent activement à la co-création des politiques publiques.

Comment OGP et sa communauté peuvent-ils contribuer à faire avancer le programme de développement durable ?

Il ne fait aucun doute que la région dispose d’une marge considérable pour améliorer l’institutionnalisation et la gouvernance de mécanismes de réponse appropriés pour faire face aux tensions liées aux relations de pouvoir et aux inégalités persistantes. À cette fin, les approches étatiques et de gouvernement ouvert sont essentielles pour garantir que toutes les personnes, y compris les individus et les groupes vulnérables, puissent exercer leur droit de participer de manière informée et efficace à la vie publique en tant que titulaires de droits et agents du changement.

Pour y parvenir, il est nécessaire de continuer à innover et à développer des mécanismes visant à développer les capacités du public, en particulier des organisations de la société civile, à participer efficacement à la prise de décision, à la formation et à la sensibilisation aux procédures et aux droits.

 

Quel message adressez-vous aux militants et aux réformateurs du gouvernement qui s’efforcent de trouver des solutions à ces problèmes ?

D’après mon expérience d’accompagnement de la co-création et de la mise en œuvre de plans de gouvernement ouvert dans la région depuis plus d’une décennie, l’attitude des responsables publics à l’égard de la participation du public est essentielle pour garantir la réalisation de la collaboration. D’où l’importance de continuer à renforcer l’approche de gouvernement ouvert de notre région.

Commentaires (1)

PATRICIO PINTO GALLEGUILLOS Répondre

Une excellente initiative : Présenter des personnes …..como Valeria ….qui exerce un leadership d'une claire conscience, en ce qui concerne les principales violations de la crise politique qui affectent les communautés de tous les pays de notre région et particulièrement lúcida respecto al advenimiento de nouveaux paradigmes émergents, imprescindibles pour contribuer à des superarlas, améliorant l'institutionnalisation et la gouvernance des mécanismes de réponse efficace, qui sans doute, sont nécessaires et urgents co-créer et co-gestionner, de la participation consciente de nos sociétés civiles organisées, pour aborder les tensions dans les relations de pouvoir et les désigualdades qui persistent et se développent…
Relevar la mirada y la convocatoria, de estos liderazgos consciencieuses, pour incidir dans le logro a nivel de las comunidades, de avances efectivos en el conocimiento, valoracion y application del enfoque de gobierno abierto, qui permettent de reconnaître sa fonctionnalité et de contribuer à l'installation en forme Concrètement et en pratique pour se matérialiser, ensemble, avec les entités ou les agences étatiques et les organisations privées de production, les multiples initiatives et mécanismes de réponse efficace qui se doivent de faire la réalité, maintenant et à toutes les latitudes de notre région, quizas la verdadera forma de contribuerir al logro graduellement, mais soutenu et croissant du bien commun, à travers l'agenda du développement durable.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Contenu similaire

Vignette pour Gouvernement ouvert et accord d'Escazú

Gouvernement ouvert et accord d'Escazú

Vignette pour Climat et environnement : Démocratie environnementale

Climat et environnement : démocratie environnementale

Vignette pour Environnement et climat

Environnement et climat

Face à l'intensification du changement climatique, les gouvernements résilients auront besoin de nouvelles politiques et d'innovations. Les valeurs du gouvernement ouvert permettent aux gouvernements et aux citoyens de voir les véritables coûts de…

Open Government Partnership