Ignorer la navigation

Examen du plan d'action de l'Arménie 2022-2024

Ce produit consiste en une revue IRM de l'Arménie 2022-2024 plan d'action. Le plan d'action comprend 10 engagements. Cet examen met l'accent sur son analyse de la force du plan d'action à contribuer à la mise en œuvre et aux résultats. Pour les données engagement par engagement, voir l'annexe 1. Pour plus de détails concernant la méthodologie et les indicateurs utilisés par le MII pour cette révision du plan d'action, voir la section III.

Clause de non-responsabilité  : Cette publication a été réalisée avec le soutien financier de l'Union européenne. Son contenu relève de la seule responsabilité du Mécanisme de rapport indépendant (IRM) et ne reflètent pas nécessairement les vues de l'Union européenne. Les évaluations du MII sont menées de manière indépendante en collaboration avec des chercheurs nationaux, examinées par le personnel du MII et supervisées par le Groupe d'experts internationaux (IEP) pour préserver l'indépendance, l'objectivité et la recherche fondée sur des données probantes.

Aperçu du Plan d'action 2022-2024

Le cinquième plan d'action de l'Arménie présente des engagements prometteurs concernant la gestion des données, les communications publiques, la budgétisation participative, transparence des cadeaux reçus par les agents publics, et marchés publics. La mise en œuvre bénéficiera de mesures visant à assurer la durabilité des résultats et d'un engagement public plus intensif.

EN BREF

Participer depuis: 2011

Plan d'action à l'étude: 2022-2024

Produit IRM : Examen du plan d'action

Nombre d'engagements: 10

Aperçu des engagements :

Engagements dans une optique de gouvernement ouvert : 9 (90 %)

Engagements à fort potentiel de résultats : 1 (10 %)

Engagements prometteurs : 5

Domaines politiques :

Reprise des plans d'action précédents :

· Transparence de la propriété foncière

· Transparence de la propriété bénéficiaire

· Protection sociale

Apparaissent dans ce plan d'action :

· Politique relative aux données détenues par le gouvernement

· Communication publique

· La liberté d'information

· Budget participatif

· Cadeaux des agents publics

· Justice ouverte

· Marchés publics

Conformité avec OGP exigences minimales pour la co-création : Non

Le cinquième plan d'action de l'Arménie (2022-2024) comprend 10 engagements, axés principalement sur l'amélioration de la transparence du gouvernement. Il introduit de nouveaux engagements concernant les données détenues par le gouvernement, la communication gouvernementale, le respect de la liberté d'information, la budgétisation participative et la transparence judiciaire. Le inclusion des engagements sur la transparence judiciaire et la budgétisation participative répondent aux recommandations du MII.

Semblable au plan d'action précédent, ce plan comprend des engagements intégrant des évolutions législatives. Tous les engagements sont liés à d'autres stratégies nationales (en particulier le plan d'action 2021-2026 du gouvernement de la République d'Arménie) et au Objectifs de développement durable. Plusieurs engagements répondent également aux recommandations de l'Organisation de coopération et de développement économiques et du Groupe d'États contre la corruption. Bien que ces liens puissent renforcer le soutien à la mise en œuvre, la société civile a noté que le gouvernement prévoyait de mettre en œuvre les activités indépendamment de leur inclusion dans le plan d'action.

Par rapport au plan d'action précédent, le processus de co-création englobait des consultations avec une portée géographique plus large et une sensibilisation plus proactive de la part du gouvernement. Les donateurs internationaux ont continué à soutenir le processus de co-création. Le Programme des Nations Unies pour le développement a soutenu la réunion de décembre 2021 pour contribuer au processus de co-création. L'Union européenne (UE) a aidé le gouvernement et les organisations de la société civile (OSC) à mener des consultations en ligne avec les parties prenantes dans huit régions, à organiser des réunions publiques en dehors de la capitale et à mener un large éventail de sensibilisation à l'OGP. Les parties prenantes ont évalué positivement la qualité du dialogue et la portée géographique des réunions en ligne. De plus, le gouvernement a été plus proactif dans sa sensibilisation du public, faisant la promotion de l'OGP par le biais de la télévision publique, de la radio et des médias traditionnels et sociaux. Les propositions d'engagements ont été recueillies par voie électronique par courrier électronique et, pour la première fois, via un formulaire spécial sur le site Web du gouvernement OGP. De plus, plusieurs propositions ont été produites lors d'un atelier par des groupes d'experts, constitués en fonction des priorités du plan d'action. Cette approche était une nouveauté et reflétait les recommandations des rapports précédents du MII.

Le gouvernement a examiné les propositions en fonction de leur alignement sur les valeurs de l'OGP et les priorités gouvernementales existantes et, conjointement avec un consortium d'OSC, a organisé des ateliers thématiques avec les parties prenantes pour rédiger des engagements autour de la liste restreinte. Selon les parties prenantes, le plan d'action répond généralement aux priorités du gouvernement et de la société civile et est plus stratégique et complet que les plans précédents.

Le MII a évalué cinq engagements en détail. Ces engagements sont considérés comme prometteurs car ils sont priorisés par les acteurs de la société civile et abordent des domaines politiques importants pour le contexte de gouvernement ouvert de l'Arménie. L'engagement 1 légiférera une politique de gestion des données à l'échelle du gouvernement et données ouvertes procédures. Cela fournira aux agences gouvernementales des exigences indispensables sur les informations qu'elles doivent rendre publiques et gratuites. L'engagement 2 créera une stratégie de communication publique pour le gouvernement, ce qui pourrait assurer une plus grande cohérence dans la façon dont les organismes gouvernementaux communiquent avec le public et combler les lacunes en matière d'information et la désinformation. L'engagement 5 établira des mécanismes pour allouer une partie des budgets communautaires à des projets initiés et sélectionnés par les citoyens. Il prévoit de développer des outils de budgétisation participative dans trois communautés locales, dans le but d'aider davantage de communautés à mener leur propre budgétisation participative. L'engagement 7 établira un registre des cadeaux reçus par les agents publics dans le cadre de leurs services et adoptera une réglementation sur le transfert des cadeaux. Malgré les défis potentiels liés à l'application du registre et de la réglementation, l'engagement pourrait améliorer la transparence concernant l'offre et la réception de cadeaux. L'engagement 8 créera une plate-forme de passation des marchés en ligne qui couvrira les informations sur toutes les étapes de la passation des marchés publics avec une approche de données ouvertes. Cela pourrait faciliter l'analyse des données et la surveillance publique et les statistiques de passation des marchés en temps réel. Il sera également lié au registre des bénéficiaires effectifs, aidant les utilisateurs à identifier les informations sur les bénéficiaires effectifs de toutes les entreprises qui soumissionnent aux appels d'offres publics.

Il sera important de maintenir un engagement public constant pendant la mise en œuvre et d'assurer la durabilité des résultats. Plusieurs engagements, tels que le géoportail (Engagement 6), le registre des cadeaux, la justice en ligne (Engagement 9) et la passation des marchés en ligne, se concentrent sur la mise en place des plateformes pertinentes, tandis que la surveillance et la sensibilisation du public devraient avoir lieu au-delà du plan d'action. Il est crucial que le gouvernement et la société civile fournissent le soutien technique nécessaire aux fonctionnaires pour s'assurer que les engagements atteignent leur plein potentiel dans l'ouverture du gouvernement.

Engagements prometteurs en Arménie Plan d'action 2022-2024

L'examen suivant examine les cinq engagements que le MII a identifiés comme ayant le potentiel de réaliser les résultats les plus prometteurs. Les engagements prometteurs concernent un domaine politique important pour les parties prenantes ou le contexte national. Ils doivent être vérifiables, avoir une optique gouvernementale ouverte pertinente et avoir un potentiel de résultats modeste ou substantiel. Cet examen fournit également une analyse des défis, des opportunités et des recommandations pour contribuer au processus d'apprentissage et de mise en œuvre de ce plan d'action.

Tableau 1. Des engagements prometteurs

Des engagements prometteurs
Engagement 1. Politique de données législation: Cet engagement adoptera une politique unifiée de gestion des données pour toutes les informations détenues par l'État et définira une politique pour les données ouvertes au sein du gouvernement.
Engagement 2. Architecture de communication stratégique: Cet engagement développera une politique unifiée pour guider tous les organes de l'État dans leurs communications publiques et réviser la manière dont les mécanismes participatifs sollicitent les commentaires du public.
Engagement 5. Budget participatif au niveau local: Cet engagement créera des lignes directrices et une boîte à outils pour soutenir les organes d'autonomie locale intéressés par l'adoption de la budgétisation participative. Il pilotera également la budgétisation participative dans trois organes d'autonomie locale.
Engagement 7. Registre des cadeaux aux agents publics: Cet engagement établira un registre public des informations sur les cadeaux reçus par les fonctionnaires dans le cadre de leur travail. Il établira également des procédures obligatoires pour déclarer et enregistrer les dons.
Engagement 8. Système complet de passation électronique des marchés: Cet engagement vise à créer une plate-forme unique où les informations sur les achats seront publiées gratuitement et automatiquement. La plateforme sera également rendue interopérable avec le registre des bénéficiaires effectifs, permettant aux utilisateurs de récupérer facilement les informations sur les bénéficiaires effectifs des soumissionnaires pour les appels d'offres publics.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Soyez sympa! Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership