Ignorer la navigation

Le guide pour l'ouverture du gouvernement: un environnement porteur pour les organisations de la société civile

Document d'accompagnement ICNL / OGP

Dans le Déclaration du gouvernement ouvert, les pays de l'OGP s'engagent à protéger les organisations de la société civile (OSC) dans leur quête pour devenir plus transparentes, plus responsables et plus réactives envers leurs propres citoyens.1 Les OSC sont indispensables pour concrétiser la vision de l'OGP d'une meilleure gouvernance et d'une meilleure qualité des services. Ce chapitre vise à soutenir les gouvernements dans leurs efforts pour être à la hauteur de leurs engagement pour protéger et habiliter les OSC.

« Nous nous engageons à protéger la capacité des organisations à but non lucratif et de la société civile à fonctionner d'une manière conforme à notre engagement à liberté d'expression, association et opinion. »2

Un environnement favorable aux OSC protège et promeut l'exercice de la liberté d'association. La liberté d'association est la pierre angulaire d'une société civile efficace car elle permet aux gens de se rassembler pour améliorer leur vie, leurs communautés et le monde en général. Il permet participation citoyenne et le plaidoyer, y compris le travail collectif vers une gouvernance ouverte et réactive. Les protections de base des libertés civiles, qui incluent la liberté d'association, font également partie des critères d'adhésion à l'OGP.3

«Nous nous engageons à créer des mécanismes permettant une plus grande collaboration entre les gouvernements et les organisations de la société civile et les entreprises.» 4

Les organisations de la société civile sont des partenaires importants du programme, notamment pour la conception, la mise en œuvre et le suivi des plans d’action nationaux; la participation à des mécanismes multipartites tels que le dialogue permanent; et la sensibilisation des citoyens sur le PGO et ses réalisations.

Un environnement juridique et politique favorable aux OSC ne garantit pas seulement la liberté d'association accordée à tous les individus, il favorise également la capacité des OSC à maximiser leur impact. Grâce à leur travail au sein et au-delà de l'OGP, les OSC améliorent transparence, promouvoir l’engagement des citoyens et tenir les gouvernements responsables de leurs obligations. Ils apportent une expertise précieuse et canalisent les demandes des citoyens sur des sujets d'intérêt de l'OGP, tels que des élections, les services publics et la protection des consommateurs.

Les engagements illustrés dans ce chapitre proposent aux gouvernements une série d'étapes pour rendre les environnements juridiques plus propices à la formation et au fonctionnement des OSC. Comme dans tous les chapitres du Guide pour un gouvernement ouvert, ces étapes sont classées comme suit: «initiale», «intermédiaire», «avancée» et «innovante», créant un cadre souple pour la promotion d’un environnement favorable aux OSC, fondé largement sur les progrès de la plupart des pays membres de l’OGP dans ce domaine.

1 Voir la section «Soutenir la participation civique» de la Déclaration de gouvernement ouvert, http://www.opengovpartnership.org/about/open-government-declaration
2 http://www.opengovpartnership.org/about/open-government-declaration
3 «Un gouvernement ouvert exige une ouverture à la participation des citoyens et à leur engagement dans l'élaboration des politiques et de la gouvernance, y compris la protection de base des libertés civiles.» Open Government Partnership: Critères d'éligibilité, à: http://www.opengovpartnership.org/ comment ça marche / critères d'éligibilité
4 http://www.opengovpartnership.org/about/open-government-declaration

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership