Ignorer la navigation

Rapport à mi-parcours de la Tunisie 2016-2018

Le deuxième plan d'action de la Tunisie couvre un large éventail de questions allant de la transparence dans le secteur des industries extractives à la création d'une autorité chargée de réglementer l'accès à l'information. Bien que le plan comprenne plusieurs engagements qui représentent des étapes majeures, certains manquent de détails suffisants pour transformer. Après la première année de mise en œuvre, la majorité des engagements étaient en cours d'achèvement limité, en partie à cause de changements fréquents dans l'administration publique. Le prochain plan d'action bénéficierait d'un alignement sur la stratégie anti-corruption et d'une appropriation accrue à tous les niveaux de gouvernement.
POINTS FORTS

Engagement Vue d'ensemble Bien-
Conçu? *
1. Rejoignez l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE) Cet engagement amorcera le processus préparatoire à l'adhésion à l'ITIE, ce qui augmenterait la transparence du secteur extractif opaque mais critique de l'économie tunisienne. Non
2. Moderniser le cadre réglementaire pour faire respecter le droit d'accès à l'information Cet engagement aurait un impact transformateur pour garantir l'accès du public à l'information en assurant la mise en œuvre de la loi sur l'accès à l'information. Oui
9. Élaborer un cadre juridique pour les pétitions des citoyens Cet engagement introduirait un nouveau canal de participation politique directe des citoyens en établissant les moyens de pétitionner le gouvernement concernant les décisions politiques. Non

* L'engagement est évalué par l'IRM comme spécifique, pertinent et a un impact potentiel de transformation
L'engagement est évalué par l'IRM comme étant spécifique, pertinent, potentiellement transformateur et mis en œuvre de manière substantielle ou totale

PROCESSUS

L'Unité de l'administration en ligne relevant du cabinet du Premier ministre dirige le processus de consultations publiques et coordonne la mise en œuvre des activités du PGO. Le comité multipartite comprend des représentants du gouvernement, de la société civile, du secteur privé et du monde universitaire, et supervise l'élaboration et la mise en œuvre du plan d'action du PGO.

Qui était impliqué?

Société civile Gouvernemental
Consultations gouvernementales étroites / peu nombreuses Principalement les agences qui desservent d'autres agences Une implication significative des ministères et des agences
Au-delà de la «gouvernance» de la société civile
Principalement «gouvernance» de la société civile
Pas / peu d'implication de la société civile

Le groupe multipartite était composé de huit représentants du gouvernement, de six représentants de la société civile, d'un membre du secteur privé, d'un membre du monde universitaire et de deux membres-observateurs du Parlement. Tous les ministères et organismes publics ont été invités à se consulter sur l'élaboration du plan d'action, bien que le processus OGP ait été principalement mené par des agences exécutives et plusieurs agences indépendantes.

Niveau de contribution des parties prenantes

Niveau d'entrée En cours de développement
Collaborer: Il y avait un dialogue itératif ET le public a aidé à établir l'ordre du jour
Impliquer: Le gouvernement a commenté la manière dont les contributions du public ont été prises en compte.
Consulter: Le public pourrait donner son avis
Informer: Le gouvernement a fourni au public des informations sur le plan d'action.
Pas de consultation

Exigences de co-création OGP

Processus de chronologie et disponibilité

Calendrier et processus disponibles en ligne avant la consultation

Oui
Préavis

Préavis de consultation

Oui
Sensibilisation

Le gouvernement a mené des activités de sensibilisation

Oui
Canaux multiples

Des consultations en ligne et en personne ont été effectuées

Oui
Documentation et commentaires

Un résumé des commentaires du gouvernement a été fourni

Non
Forum multipartite régulier

Un forum existait-il et se réunissait-il régulièrement?

Oui
Rapport d'autoévaluation du gouvernement

Un rapport d'auto-évaluation a-t-il été publié?

Oui
Total 6 de 7
La Tunisie n'a pas agi contrairement au processus OGP
Un pays est considéré comme ayant agi de manière contraire à la procédure si un ou plusieurs des problèmes suivants se produisent:
· Le plan d'action national a été élaboré sans engagement en ligne ni hors ligne avec les citoyens et la société civile.
· Le gouvernement ne parvient pas à dialoguer avec les chercheurs de l'IRM responsables des rapports du pays relatifs à l'année 1 et à l'année 2
· Le rapport de l'IRM établit qu'aucun progrès n'a été réalisé dans la mise en œuvre des engagements du plan d'action du pays.

RENDEMENT D'ENGAGEMENT

Le deuxième plan d'action de la Tunisie comprenait 15 engagements sur des sujets allant des données ouvertes, la participation des jeunes, le gouvernement local et la mise en œuvre d'une législation clé précédemment adoptée. La majorité des engagements visaient à accroître l'accès à l'information, trois d'entre eux n'ayant pas une pertinence claire pour les valeurs du PGO. L'impact potentiel et l'achèvement de la première année ont augmenté par rapport au plan d'action précédent, un engagement étant considéré comme transformateur et deux comme achevé.

Mise en œuvre actuelle du plan d'action

Plan d'action 2016-2018
Engagements complétés (année 1) 2 de 15 (13%)
Taux d'achèvement moyen mondial OGP (année 1) 18%

Mise en œuvre du plan d'action précédent

Plan d'action 2014-2016
Engagements complétés (année 1) 0 de 20 (0%)
Engagements complétés (année 2) 5 de 20 (25%)

Impact potentiel

Plan d'action 2016-2018
Engagements transformateurs 1 de 15 (7%)
Moyenne globale OGP des engagements de transformation 16%
Engagements transformateurs 2014-2016 0 de 20 (0%)

Engagements marqués

Plan d'action 2016-2018
Engagements étoilés (année 1) 0 de 15 (0%)
Nombre maximal d'engagements marqués d'une étoile (tous les plans d'action du PGO) 5
Engagements étoilés 2014-2016 0 de 20 (0%)

RECOMMANDATIONS

1. Approuver le plan d'action du conseil ministériel pour assurer l'engagement du gouvernement
2. Inclure des engagements qui ont un impact direct sur la prestation de services aux citoyens
3. Aligner le plan d'action du PGO sur la stratégie nationale de lutte contre la corruption et la «guerre contre la corruption» du gouvernement
4. Améliorer la co-création lors de l'élaboration et de la mise en œuvre du prochain plan d'action
5. Assurer la continuité et la durabilité des projets achevés sur les données ouvertes et la transparence

APERÇU DES ENGAGEMENTS

Titre de l'engagement Bien conçu * Achevée Vue d'ensemble
1. Rejoignez l'Initiative pour la Transparence dans les Industries Extractives "ITIE" Non Non La mise en œuvre de cet engagement à achever les étapes préparatoires à la candidature à l'ITIE aurait un impact modéré en Tunisie en augmentant la transparence dans l'industrie extractive, un secteur sensible et opaque en Tunisie.
2. Moderniser le cadre réglementaire pour faire respecter le droit d'accès à l'information Oui Non Les activités d'engagement visant à faciliter la mise en œuvre et l'application de la loi du pays sur l'accès à l'information auraient un impact transformateur, notamment l'élection de membres à l'Autorité d'accès à l'information, qui réglemente et applique les demandes de renseignements.
3. Achèvement du cadre juridique et réglementaire des données ouvertes au niveau national Non Non Repris et modifié par rapport au plan d'action précédent, cet engagement développera des procédures pour nommer les responsables des données ouvertes au sein de l'administration publique et dressera un inventaire des données pour assurer la mise à jour continue des sources de données ouvertes de diverses institutions gouvernementales.
4. Améliorer la transparence et l'ouverture des gouvernements locaux Non Non La mise en œuvre n'a pas commencé sur l'élaboration d'un guide pratique et d'une plate-forme pour faciliter les données ouvertes au niveau local en raison de la priorisation des élections municipales et de la finalisation du fonctionnement juridique des autorités locales.
5. Renforcer la transparence dans le secteur culturel: «culture ouverte» Non Oui La mise en œuvre est terminée avec la création d'un site Web pour la publication de données culturelles au format Open Data 2016, ainsi que la création d'un site Web dédié aux événements culturels et la mise à jour du site Web pour les enregistrements sonores archivés avec un contenu accru.
6. Renforcer la transparence dans le secteur de l'environnement et du développement durable Non Non Cet engagement vise à atteindre l'objectif de développement durable 16, mais la faible spécificité des activités et les résultats ambigus escomptés n'ont aucun impact potentiel sur un gouvernement ouvert et ne sont pas clairement liés aux valeurs du PGO.
7. Renforcer la transparence dans le secteur des transports Non Non Cet engagement vise à établir un portail en ligne pour donner accès aux données de transport dans un format de données ouvert. Le plan d'action ne précise pas quelles informations seront mises à disposition et quelles agences, secteurs et entreprises au sein du ministère des transports sont les cibles prévues.
8. Promouvoir la transparence financière et fiscale Non Non La production de deux rapports annuels, l'un sur les avantages fiscaux et l'autre sur les revenus générés par l'État provenant de la collecte des impôts, est limitée en raison des changements de coordinateur des engagements et des difficultés de consolidation des montants réels du budget. Il est également difficile de savoir si ces rapports seront rendus publics ou non.
9. Élaborer un cadre juridique pour les pétitions des citoyens Non Non La présidence du gouvernement a élaboré un projet de note de référence pour établir un mécanisme de pétition collective, qui a été soumis au Parlement mais pas encore voté.
10. Développer une plate-forme électronique intégrée de pétition civile et de signalement de la corruption (e-people) Non Non Cet engagement développera une plate-forme permettant aux citoyens de signaler les cas de corruption présumée, bien que les OSC et l'Autorité anti-corruption aient exprimé leur inquiétude quant à la propriété institutionnelle de la présidence du gouvernement. Les participants de la société civile mentionnés dans le plan d'action n'étaient pas impliqués dans la mise en œuvre.
11. Développer de nouveaux mécanismes pour promouvoir l'interaction avec les jeunes et leur permettre de poursuivre le dialogue sur les politiques publiques Non Non Pour favoriser la participation des jeunes à la prise de décisions en matière de politiques publiques, cet engagement développera une plateforme en ligne pour les jeunes afin de fournir des commentaires sur les politiques publiques et de piloter huit conseils locaux avec une représentation des jeunes.
12. Adopter le référentiel de gouvernement d'entreprise au niveau sectoriel Non Non L'établissement d'une référence nationale en matière de gouvernance d'entreprise et la formation d'auditeurs et de comptables à ce sujet visent à lutter contre la corruption, mais l'engagement tel qu'il est écrit n'a pas de pertinence claire pour les valeurs du PGO et n'a aucun impact potentiel sur l'ouverture du gouvernement.
13. Créer des applications mobiles pour renforcer la transparence des activités gouvernementales et l'approche participative Non Non Pour améliorer la prestation de services aux citoyens, l'unité d'administration en ligne développera une série d'applications TIC mobiles, qui ont été pratiquement achevées après la première année de mise en œuvre, mais le manque de spécificité dans les activités d'engagement rend une pertinence peu claire pour les valeurs de l'OGP.
14. Améliorer l'accès aux archives détenues par l'Institut national des archives Non Non La mise en place d'un portail en ligne avec un contenu numérisé des archives nationales et un système d'indexation modernisé n'a pas encore commencé, bien que le mandat ait été rédigé pour la plateforme.
15. Mécanisme électronique pour garantir la transparence du recrutement des fonctionnaires Non Oui La mise en œuvre de cet engagement est terminée avec le lancement d'un site Web qui regroupe les offres d'emploi dans le secteur public tunisien à l'été 2016, bien que tous les organes de l'administration publique ne publient pas d'offres d'emploi sur le site.

* L'engagement est évalué par l'IRM comme spécifique, pertinent et a un impact potentiel de transformation
L'engagement est évalué par l'IRM comme étant spécifique, pertinent, potentiellement transformateur et mis en œuvre de manière substantielle ou totale

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!