Ignorer la navigation
Brésil

Génération de connaissances et renforcement des capacités des gestionnaires et des partenaires de l'opérateur de ressources publiques et des conseillers pour le contrôle social (BR0041)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Deuxième plan d'action du Brésil

Cycle du plan d'action : 2013

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Ministère de l'Éducation

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, Éducation, Participation du public, Prestation de services publics

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de clôture du Brésil 2013-2016, Rapport d'avancement sur le Brésil 2013-2014

Suivi : Non

Premiers résultats : n'a pas changé

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique, technologie

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

renforcer les actions de renforcement des capacités pour l’extension du Fonds national pour le développement de l’éducation (FNDE). Cet engagement vise à favoriser l'amélioration constante des performances des processus de gestion et d'exécution des ressources publiques pour l'éducation, ainsi que le renforcement de son contrôle social, renforçant ainsi l'efficacité, l'efficacité et la transparence des politiques éducatives. L’Institut «Train for School», responsable du développement et du renforcement des actions éducatives de la FNDE, en particulier des actions corporatives et relatives aux domaines de la gestion et du financement des politiques éducatives, sera mis en place.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 1.5 Génération de connaissances et renforcement des capacités des gestionnaires et des partenaires de l'opérateur de ressources publiques et des conseillers pour le contrôle social

Texte d'engagement: Renforcer les actions de renforcement des capacités pour l’extension du Fonds national de développement de l’éducation (FNDE). Cet engagement vise à favoriser l'amélioration constante des performances des processus de gestion et d'exécution des ressources publiques pour l'éducation, ainsi que le renforcement de son contrôle social, renforçant ainsi l'efficacité, l'efficacité et la transparence des politiques éducatives. L’institut «Train for School», responsable du développement et du renforcement des actions éducatives de la FNDE, en particulier des actions corporatives et relatives aux domaines de la gestion et du financement des politiques éducatives, sera mis en place.  

Institution responsable: Ministère de l'éducation

Institution de soutien: Aucune

Date de début: Non spécifié Date de fin: 15 mars 2015

Objectif de l'engagement

Comme indiqué dans le texte ci-dessus, cet engagement visait à renforcer la capacité des responsables gouvernementaux et des membres de la société civile de superviser l'utilisation des fonds pour l'éducation nationale. Le gouvernement prévoyait de réaliser cet objectif en: (1) activités de formation continue dans le cadre du programme existant de formation pour les écoles et (2) en créant un institut «Former pour l'école» (Institut de Formation pour Escola) pour élargir les formations.

Statut

Mi-parcours: substantiel

L'engagement était en grande partie achevé. Le gouvernement a créé un groupe consultatif pour l’éducation qui travaillera aux côtés de l’UNESCO et a installé des systèmes de communication par fibre optique pour connecter les secrétaires d’État à l’éducation. Ces tâches, bien que non mentionnées explicitement dans le texte d’engagement, étaient pertinentes par rapport à son objectif de renforcement des capacités. En fournissant un accès Internet aux secrétaires d'État et aux conseils d'école, ils pouvaient désormais accéder aux outils de base (surveillance du budget, par exemple) pour s'acquitter de leurs tâches, alors qu'ils ne le pouvaient pas auparavant.

Le programme de formation pour les écoles - programme gouvernemental antérieur au plan d’action - a été formé en personne par des administrateurs de l’éducation publique 5,000 et des experts, ainsi que par des dizaines de milliers d’autres (y compris des citoyens) en ligne sur des thèmes tels que l’éducation de base, le transport scolaire, nutrition et surveillance sociale.[Note 4: Fonds national pour le développement de l’éducation (FNDE), données statistiques 2015, http://goo.gl/NTYN3f.] Néanmoins, bien que le gouvernement ait dispensé la formation de supervision sociale requise par l'engagement, il n'a pas créé d'institut autonome «Train for School» pour développer les formations comme prévu.

Fin du mandat: substantiel

L'IRM a effectué des recherches et n'a constaté aucun progrès supplémentaire par rapport à cet engagement depuis l'examen à mi-parcours. Selon son auto-évaluation, le gouvernement a décidé de ne pas mettre en place l'institut «Train for School» après avoir évalué sa «viabilité et réaligné la planification stratégique du FNDE [Fonds national pour le développement de l'éducation]».[Note 5: OGP, Rapport d’évaluation final - Deuxième plan d’action national, octobre 2016, http://bit.ly/2f1BTQ5.]

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: n'a pas changé

Participation civique: n'a pas changé

Responsabilité publique: n'a pas changé

Une analyse 2013 dans le Public Education Magazine (Revista Escola Pública) a souligné que la mauvaise gestion des ressources éducatives était associée à la faible qualité du contrôle social.[Remarque 6: Filipe Jahn, «Dentro do Fundeb», Revista Escola Pública 2013, http://bit.ly/2fdHwIQ. ] Pour aider à surmonter ce problème, le gouvernement a formé les administrateurs publics et les citoyens sur la manière de mieux contrôler les ressources publiques consacrées à l'éducation. Bien qu'une nouvelle agence («Train for School» Institute) ait été proposée, aucune nouvelle activité n'a été incluse dans l'engagement, car des formations sur le contrôle social dans l'éducation étaient déjà organisées par le programme Training for School avant le plan d'action OGP. Pour cette raison, aucun impact potentiel n'a été attribué à l'engagement lors de l'évaluation à mi-parcours.

À la fin du plan d'action, le gouvernement avait formé, par le biais du programme de formation à l'école, des milliers de personnes sur les moyens de le responsabiliser davantage sur des questions allant de la gestion des fonds destinés au transport scolaire aux demandes d'accès à l'information. Cet engagement n'a toutefois pas changé le comportement du gouvernement, car le programme de formation à l'école préexistait au plan d'action. Les données sur les inscriptions montrent en fait une diminution du nombre de personnes inscrites au programme à partir de 2012.[Note 7: Pour plus d’informations sur le programme Training for School, voir FNDE, http://www.fnde.gov.br/programas/formacao-pela-escola. ] Bien que le nombre total de personnes formées par le gouvernement ait augmenté pendant la période du plan d'action, le nombre de personnes formées chaque année a diminué. Selon le gouvernement, cela s'explique par le fait qu'aucune nouvelle classe n'a été ouverte, les ressources ayant été transférées au développement d'un nouveau cours.[Note 8: OGP, Rapport d’évaluation final - Deuxième plan d’action national, octobre 2016, http://bit.ly/2f1BTQ5.

] En ce sens, les formations en supervision sociale n'ont pas été développées et l'Institut «Train for School», qui était censé élargir les formations, n'a pas été créé.

Reportés?

L'engagement n'a pas été reporté au prochain plan d'action. Si elle est reportée à l'avenir, le chercheur de l'IRM suggère d'évaluer si la formation améliore la supervision publique et d'inclure l'ensemble de la communauté scolaire dans la formation.


Engagements

Open Government Partnership