Ignorer la navigation
Burkina Faso

Protocoles de signature des opérations où la compétence doit être transférée aux municipalités et aux régions (BF0001)

Présentation

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action du Burkina Faso 2017-2019

Cycle du plan d'action: 2017

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère de l'administration territoriale et de la décentralisation (MATD)

Institution (s) de soutien: Tous les ministères concernés, les collectivités territoriales et leurs structures faîtières, CIFOEB, Labocitoyenneté

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, Transparence fiscale, Sous-national, Objectifs de développement durable

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de conception du Burkina Faso 2017-2019

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Conception i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs OGP: en attente d'examen IRM

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement: examen IRM en attente

Description

Quel est le problème public sur lequel l’engagement est pris de traiter?: Transfert incomplet de compétences aux collectivités territoriales (CT); Quel est l'engagement ?: Problème: Sensibiliser les acteurs locaux à l'exercice de leurs pouvoirs; Objectif général: améliorer la gouvernance locale Résultat attendu: les protocoles d’opérations 21 relatifs au transfert de compétences sont signés; Comment cet engagement contribuera-t-il à résoudre la question publique?: Le transfert de compétence ne sera achevé que si onze protocoles d'exploitation (11) sont signés entre les gouverneurs et les maires de leurs régions respectives, d'une part et dix protocoles d'exploitation (10) sont signés entre les gouverneurs et les présidents des conseils régionaux, d'autre part. L'engagement doit permettre: • aux acteurs locaux de rassembler les ressources nécessaires pour satisfaire les besoins des populations locales; • Les collectivités territoriales et les citoyens doivent connaître le budget alloué par le gouvernement à chaque collectivité territoriale et à chaque domaine de compétence. • Le registre des actifs à transférer dans chaque domaine de compétence • Le ministère transfère des ressources financières réelles aux collectivités territoriales Pour mettre en œuvre cet engagement, il faut: • Dresser un inventaire des actifs à transférer aux collectivités territoriales • Valider le rapport d'inventaire général • Mettre des modèles de protocoles d'opération à la disposition des parties prenantes locales; Pourquoi cet engagement est-il pertinent en termes de valeurs OGP ?: Cet engagement est pertinent car il permet: • la responsabilité des représentants locaux envers les citoyens; • la responsabilité des élus locaux pour la gestion des zones cédées; • une participation civique améliorée au niveau local; Informations complémentaires: • budget d’inventaire et de diffusion des protocoles signés: • conformément au poste 1 du PNDES • conformément aux Objectifs de développement durable (ODD) 1 à 15 • conforme au CSMOD • conforme au PADEL • en ligne avec plans de développement local (PCD et PRD)

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

1. Signer des protocoles d'opérations à exécuter dans les 21 domaines où les compétences seront transférées aux municipalités (11) et aux régions (10)

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«Signer des protocoles d'opérations à exécuter dans les 21 domaines où les compétences seront transférées aux municipalités (11) et aux régions (10)»

Question: Sensibiliser les acteurs locaux à l'exercice de leurs pouvoirs

Objectif global: Améliorer la gouvernance locale

Résultat attendu: Les 21 protocoles d'opérations relatifs au transfert de compétence sont signés.

Jalons / livrables / activités:

Valider le rapport d'inventaire général des actifs à transférer aux collectivités territoriales

Initier des arrêtés interministériels relatifs à l'allocation d'actifs publics aux collectivités territoriales

Signer vingt et un (21) protocoles d'opération

Date de début: novembre 2017 Date de fin: Juin 2019

Le plan d'action est disponible ici

Contexte et objectifs

Cet engagement porte sur le transfert incomplet des compétences et des ressources financières du gouvernement central aux municipalités territoriales. Vingt et un décrets régissent ces transferts de compétences et de ressources; pourtant, les collectivités territoriales ignorent le contenu de leurs nouveaux pouvoirs. 1 Les transferts sont également inefficaces parce que: les classifications budgétaires ne sont pas bien adaptées pour gérer les fonds transférés; les ressources transférées font peser une charge financière sur ceux qui exercent ces fonctions sur le terrain; 2 les agences locales hésitent à appliquer les lois; et il est difficile de passer et d'exécuter les accords de transfert. 3

Selon le service d'information du gouvernement du Burkina Faso, d'autres facteurs ont entravé le processus. La multiplicité des acteurs impliqués retarde le transfert; il existe un décalage entre les ressources allouées et les besoins financiers sur le terrain; et les territoires préparent leur budget en octobre, deux mois avant l'adoption de la loi de finances, qui contient des données clés pour la planification budgétaire et a un impact sur le montant final des ressources décaissées. 4 Ce calendrier empêche les collectivités territoriales de connaître le budget et les ressources allouées par le gouvernement central. Cela sape également la responsabilité des responsables locaux pour leur gestion budgétaire car ils ne connaissent pas les ressources qui leur seront allouées.

À cette fin, l'objectif de l'engagement est d'améliorer la gouvernance locale et de faire signer aux gouverneurs, maires et présidents des conseils régionaux 21 protocoles d'opérations qui rendront opérationnel le transfert de compétences. Cela nécessitera que le gouvernement central transfère entièrement les ressources économiques.

Les protocoles aideront également à identifier les responsabilités de gestion des actifs et les compétences du gouvernement central, des régions et des collectivités territoriales. 5 En signant les protocoles de fonctionnement, les collectivités territoriales s'engagent à élaborer un plan d'action, à allouer une ligne budgétaire pour la gestion des actifs et à respecter un code de conduite. 6

La pertinence de l'engagement par rapport aux valeurs de l'OGP n'est pas claire. Alors que la conception de l'engagement suppose que les protocoles seront disponibles pour les parties prenantes locales, les activités et l'approche de mise en œuvre de l'engagement sont principalement axées sur la préparation et la signature des protocoles. Ce sont des actions face à l'intérieur.

Selon des responsables gouvernementaux interrogés pour ce rapport, le gouvernement du Burkina Faso divulguera également des données budgétaires sur les actifs des collectivités territoriales dans le rapport général d'inventaire des actifs. Ce document énumérera les biens meubles et immeubles de chaque municipalité ainsi que les méthodes et les défis rencontrés lors du transfert. 7 Cependant, cela n'est pas mentionné dans l'engagement. Les représentants du gouvernement et des OSC interrogés pour ce rapport affirment que les protocoles permettront aux citoyens de déposer des plaintes et exigeront le transfert effectif des ressources au cas où cela n'aurait pas lieu. 8

Un représentant d'Open Burkina Project, une OSC directement impliquée dans la promotion de la transparence, de la responsabilité et de la participation civique, estime que les fonctionnaires ne seront plus en mesure de blâmer les déficits budgétaires sur les ressources insuffisantes du gouvernement central. 9 Par conséquent, les autorités locales seront pleinement responsables devant leurs citoyens de la gestion budgétaire, bien qu'il n'y ait aucune mention spécifique sur la manière dont elles seront responsables devant la loi. 10

Comme indiqué dans le plan d'action, cet engagement est vérifiable car l'engagement a un objectif mesurable et quantifiable: les signatures de 21 protocoles opérationnels relatifs au transfert de compétences et de ressources du gouvernement central vers les collectivités territoriales. Sur ces protocoles, 11 sont conclus entre les gouverneurs régionaux et les maires et 10 entre les gouverneurs régionaux et les présidents des conseils régionaux.

L'objectif est de permettre aux collectivités territoriales d'avoir la pleine gestion de leurs ressources et de faire respecter la responsabilité des autorités locales. Cependant, les activités se limitent à créer le cadre juridique et opérationnel pour le transfert d'actifs et de ressources aux collectivités territoriales. Bien qu'elles constituent une étape positive vers des transferts efficaces, les activités d'engagement ne répondent pas de manière significative aux autres contraintes rencontrées par le processus de décentralisation (par exemple, les incohérences dans les fonds alloués et les charges financières de mise en œuvre). Par conséquent, le code d'impact potentiel de cet engagement est mineur.

Prochaines étapes

La pertinence de cet engagement n'est pas claire. Comme prévu dans le plan d'action, les activités de l'engagement se concentrent sur la préparation et la signature de protocoles, qui font face à des actions internes. L'engagement lui-même se concentre sur la formalisation des accords juridiques sans aucun élément de divulgation, de participation ou de responsabilité.

Bien que l'engagement porte sur un domaine politique important, les activités proposées ne se heurtent pas aux principales contraintes du processus de décentralisation au niveau local.

Un engagement qui lie l'effort de formalisation des protocoles à un cycle budgétaire participatif et à un mécanisme de responsabilisation publique au niveau local rendra non seulement cet engagement pertinent pour les valeurs de l'OGP, mais augmentera également son ambition. Une version plus ambitieuse de cet engagement serait celle qui envisage d'inclure les recommandations suivantes:

  • L'engagement se concentre sur l'autonomisation des autorités locales et des parties prenantes pour mener à bien le processus de décentralisation (par opposition à se concentrer sur les activités pour y parvenir comme une fin en soi). Par exemple, au lieu de considérer l'adoption de protocoles comme l'objectif, cela pourrait être l'un des jalons qui permettrait aux circonscriptions locales d'être habilitées à mettre en œuvre le processus de décentralisation.
  • Les jalons devraient s'attaquer aux racines du problème. Une bonne identification des problèmes au stade de la co-création reste essentielle.
  • Signature de protocoles de fonctionnement dans un délai précis.
  • Établir un comité de coordination ou un groupe de travail pour identifier et travailler à la modification des obstacles internes, administratifs et procéduraux qui limitent le transfert opérationnel des compétences. Ce groupe de travail peut comprendre des représentants de tous les niveaux de gouvernement impliqués dans le processus de transfert.
  • Mettre en place un exercice budgétaire participatif au niveau local pour inclure les citoyens et les autorités locales dans les discussions budgétaires et la prise de décision. Envisager l'alignement sur le calendrier du processus budgétaire national pour résoudre les problèmes mentionnés ci-dessus. Notez que l'engagement 13 (Aménagement des zones de dialogue communautaire et questionnement sur la gestion du budget local EDIC) suggère un processus similaire. Considérons un engagement qui rejoint les deux engagements 13 et 1.
  • Établir un mécanisme par lequel les citoyens peuvent participer aux activités de contrôle de la planification et de la gestion budgétaires. Un mécanisme de responsabilisation publique devrait inclure un canal permettant aux citoyens de fournir des informations et aux gouvernements local et central de réagir.
1 Fonctionnaires du gouvernement, courriel de Sidi Barry (Secrétariat permanent de la modernisation de la gestion et de la bonne gouvernance) au chercheur de l'IRM, 26 février 2019. 2 Fabé Mamadou Ouattara, «Transfert de ressources aux collectivités locales: 15 milliards de francs CFA pour les communes en 2016» Sidwaya n ° 81 34 (Burkina Faso House for Business, 5 avr. 2016), http://www.me.bf/en/content/transfert-de-ressources-aux-collectivités-territoriales-15-milliards-de-fcfa-pour-les. 3 Ministère de l'Économie, des Finances et du Développement, «Transfert de ressources aux collectivités locales: plus de 57 milliards de francs CFA seront débloqués pour les communes en 2017» (Ouaga, 19 janv. 2017), http://news.aouaga.com/h/105617.html. 4 «Cronicle du gouvernement, Transfert de compétences et de ressources dans le contexte de la décentralisation: plus de 67 milliards de francs CFA transférés vers les territoires» (Service d'Information, Gouvernement du Burkina Faso, 24 juil. 2013), http://www.sig.bf/2013/07/transfert-de-competences-et-de-ressources-dans-la-decentralisation/. 5 Réponses des autorités gouvernementales, envoyées par courrier électronique à Sidy Barry, représentant gouvernemental du Secrétariat permanent de modernisation de la gestion et de la bonne gouvernance. Interview par un chercheur de l'IRM, 26 février 2019. 6 Sidy Barry, représentant gouvernemental du Secrétariat permanent de modernisation de la gestion et de la bonne gouvernance. 26 février 2019. 7 Sidy Barry, représentant gouvernemental du Secrétariat permanent de modernisation de la gestion et de la bonne gouvernance. 26 février 2019. 8 Tinto Idriss (Open Burkina Project), entretien avec un chercheur de l'IRM, 15 février 2019. 9 Tinto Idriss (Open Burkina Project), entretien avec un chercheur de l'IRM, 15 février 2019. 10 Idriss, entretien. par un chercheur de l'IRM.

Engagements

  1. Mettre en œuvre la police communautaire

    BF0014, 2019, Renforcement des capacités

  2. Sensibilisation à la conformité fiscale

    BF0015, 2019, infranational

  3. Transparence du secteur minier

    BF0016, 2019, Propriété véritable

  4. Réforme de la déclaration d'actifs

    BF0017, 2019, Divulgation des actifs

  5. Moderniser le système d'état civil

    BF0018, 2019, Renforcement des capacités

  6. Système de traitement des plaintes

    BF0019, 2019, Renforcement des capacités

  7. Accès à la justice pour les personnes vulnérables

    BF0020, 2019, Renforcement des capacités

  8. Autonomisation socio-économique des femmes et des jeunes

    BF0021, 2019, Renforcement des capacités

  9. Accroître la représentation des femmes dans la prise de décision

    BF0022, 2019, Renforcement des capacités

  10. Vulgariser le comptoir virtuel de l'administration publique (GVAP)

    BF0023, 2019, Gouvernement électronique

  11. Renforcer la communication sur le gouvernement ouvert

    BF0024, 2019, Gouvernement électronique

  12. Signer les protocoles d’opérations où la compétence doit être transférée aux municipalités et aux régions

    BF0001, 2017, Renforcement des capacités

  13. Respecter le délai requis pour la promulgation des lois

    BF0002, 2017, Renforcement des capacités

  14. Accès des personnes vulnérables aux fonds de l'aide juridique

    BF0003, 2017, Justice

  15. Inscription en ligne aux concours post-baccalauréat et baccalauréat

    BF0004, 2017, Renforcement des capacités

  16. Mécanisme d'enregistrement et de traitement des plaintes

    BF0005, 2017, Renforcement des capacités

  17. Domaines judiciaires spécialisés dans les délits économiques

    BF0006, 2017, Institutions anti-corruption

  18. Comités de citoyens pour contrôler la concurrence dans l'administration publique

    BF0007, 2017, Institutions anti-corruption

  19. Capacités des comités de discipline

    BF0008, 2017, Renforcement des capacités

  20. Fenêtre virtuelle de l'administration publique

    BF0009, 2017, Renforcement des capacités

  21. Droit d'accès aux informations publiques et aux documents administratifs

    BF0010, 2017, Législation et Réglementation

  22. Ministère et établissement public Données en format ouvert

    BF0011, 2017, Gouvernement électronique

  23. Informations d’accès et participation des citoyens au budget de l’État

    BF0012, 2017, Renforcement des capacités

  24. Dialogue communautaire sur le budget local (EDIC)

    BF0013, 2017, Renforcement des capacités

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!