Ignorer la navigation

Rapport de conception du Burkina Faso 2017-2019

Le Burkina Faso cherche à accroître la participation civique, à favoriser la gouvernance locale et à lutter contre la corruption après une période de transition politique. Des améliorations peuvent être apportées à la conception des engagements en termes de traçabilité et de diagnostic des problèmes. Il est vivement recommandé de veiller à ce que les informations sur le processus OGP dans le pays soient accessibles au public.

Tableau 1. En un coup d'oeil

Participant depuis: 2016
Plan d'action à l'examen: 2017-2019
Type de rapport: Rapport de conception
Nombre d'engagements: 13

Développement du plan d'action
Existe-t-il un forum multipartite? Oui
Niveau d'influence du public: consulter
Agi contrairement au processus OGP: non *

Conception du plan d'action
Engagements relatifs aux valeurs OGP: 8 (62%)
Engagements transformatifs: 0 (0%)
Étoiles potentielles: 0 (0%)

Mise en œuvre du plan d'action
Engagements réalisés: N/A
Engagements avec Major DIOG: N/A
Engagements avec DIOG exceptionnel: N/A

Le Open Government Partnership (OGP) est un partenariat mondial qui rassemble les réformateurs du gouvernement et les dirigeants de la société civile pour créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, réactifs et responsables. Le mécanisme de communication indépendant (MRI) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. Le Burkina Faso a rejoint l'OGP en 2016. Ce rapport évalue la conception du premier plan du Burkina Faso, le plan d'action 2017-2019.

Vue d'ensemble du plan d'action

Le plan d'action correspond au contexte de gouvernement ouvert au Burkina Faso. Trois engagements visent à accroître l'accès à l'information par le biais de la loi, deux traitent de la participation civique aux questions budgétaires locales et quatre accroissent la responsabilité et réduisent la corruption dans les pratiques gouvernementales.

La formation d'organes décisionnels et techniques a encouragé les discussions entre les parties prenantes lors de l'élaboration du plan d'action. Cependant, un référentiel de documents en ligne et des améliorations dans la convocation des réunions sont encore nécessaires.

L'approche de co-création a permis d'inclure des engagements des organisations de la société civile (OSC). Pourtant, la portée du processus de co-création peut avoir été limitée par des considérations budgétaires et des réunions incohérentes avec les parties prenantes.

Certains engagements sont structurés de manière à encourager la gouvernance locale par une plus grande autonomie financière et une implication des citoyens dans les processus budgétaires. Un engagement vise à réaliser la mise en œuvre finale d'une loi récemment approuvée qui régit l'accès à l'information.

Tableau 2. Des engagements à regarder

Description de l'engagement Aller de l'avant
1. Signer des protocoles d'opérations à réaliser dans les 21 domaines où les compétences seront transférées aux municipalités (11) et aux régions (10) L'augmentation de la gouvernance locale, la promotion de la décentralisation et l'impact direct sur la vie des citoyens resteront essentiels. Cet engagement pourrait lier l'effort de formalisation des protocoles à un cycle budgétaire participatif et à un mécanisme de responsabilisation publique au niveau local. Cela rendrait l'engagement pertinent pour les valeurs de l'OGP et augmenterait son ambition.
10. Garantir le droit d'accès à l'information publique et aux documents administratifs pour tous les citoyens. Aborder efficacement les obstacles rencontrés par le gouvernement dans la mise en œuvre de la loi sur l'accès à l'information afin que la loi entre en vigueur et que l'Autorité nationale pour l'accès à l'information publique (ANAIP) puisse commencer à travailler.

Recommandations

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel.

Tableau 3. Cinq recommandations clés IRM

Améliorer la conception de l'engagement afin que les objectifs, les activités et les résultats escomptés de l'engagement soient quantifiables, spécifiques, pertinents, cohérents, stratégiques et répondent efficacement à la source des problèmes.
Veiller à ce que les pouvoirs exécutif et législatif travaillent ensemble pour approuver la législation complémentaire clé, en particulier la loi n ° 051-2015 / CNT, accordant le droit d'accès aux informations publiques et aux documents administratifs.
Veiller à ce que les organes décisionnels et techniques de l'OGP au Burkina Faso construisent un site Web rendant compte du processus de l'OGP.
Envisagez d'inclure un engagement qui soutient la participation du public à l'approbation d'un projet de constitution par référendum.
Veiller à ce que les agences gouvernementales, dirigées par le Conseil national pour la modernisation de l'administration et de la bonne gouvernance, tiennent compte des considérations budgétaires lors de l'élaboration du plan d'action et se coordonnent avec les agences d'exécution pour garantir la disponibilité des fonds.

* Les normes de participation et de co-création de l'OGP ont été mises à jour en 2016 pour soutenir la participation et la co-création à toutes les étapes du cycle de l'OGP. Les Normes de participation et de co-création définissent les «exigences de base» que tous les pays membres de l'OGP sont censés respecter, et les «étapes avancées» qui, bien que non obligées de le faire, les pays seront soutenus et encouragés à le faire. Dans cette ligne, le Comité directeur a résolu en 2017 que si un gouvernement ne remplit pas l'exigence du «PAI» lors de l'élaboration, ou «informe» lors de la mise en œuvre du PAN, tel qu'évalué par le MII, il sera considéré comme ayant agi contrairement au processus OGP.

Étant donné que les documents d'orientation n'ont pas encore été publiés pendant la période de déploiement de cette nouvelle politique, les pays élaborant des plans d'action 2017-2019 ont bénéficié d'un délai de grâce d'un cycle de plan d'action. Par conséquent, le Burkina Faso n'est pas considéré comme ayant agi contre le processus OGP. Pour plus d'informations, consultez la section 6 du manuel du PGO - Règles et directives à l'intention des participants (https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2019/03/OGP_Handbook-Rules-Guidance-for-Participants_20190313.pdf).

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!