Ignorer la navigation
Israël

Outils de participation civique (IL0021)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour Israël 2015-2017

Cycle du plan d'action: 2015

Statut: inactif

Institutions

Institution principale: Département de la gouvernance et des affaires sociales, Cabinet du Premier ministre

Institution (s) de soutien: service gouvernemental, cabinet du premier ministre; Directeur des achats, Ministère des finances; Les unités gouvernementales qui constituent le groupe d’opérateurs potentiels pour les processus de participation du public. Fournisseurs à approuver par appel d'offres désigné dans le cadre du pool d'opérateurs gouvernementaux dans le domaine de la participation publique

Domaines politiques

E-gouvernement, Règlements ouverts, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin d'année pour Israël 2015-2017, Rapport d'avancement à mi-parcours pour Israël 2015-2017

Étoilé: non

Premiers résultats: marginal

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs de l'OGP: participation civique, technologie

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

À ce jour, le gouvernement a fourni une gamme de plates-formes et d’outils de participation du public, y compris une coopération avec des organisations, que ce soit en ligne (plate-forme Gov Share, basée sur la technologie Web 2.0) ou sous d’autres formes, telles que l’organisation de tables rondes trisectorielles. D'autres investissements sont prévus afin d'élargir la "boîte à outils" pour la participation du public aux activités des bureaux gouvernementaux. Objectif principal - Afin de concrétiser la vision de la participation du public et d’améliorer la capacité des bureaux à gérer des processus de participation efficaces, le gouvernement prévoit de développer et d’améliorer les outils et les applications pratiques et technologiques afin d’intégrer les processus de participation dans les bureaux sous différentes formes:

A. Continuer à développer et à exploiter des outils et des applications technologiques pour intégrer les processus de participation dans les bureaux de l'administration électronique.
B. Mettre en place un pool d’opérateurs dans l’ensemble du Gouvernement, dirigé par le Département de la gouvernance et des affaires sociales, par l’intermédiaire de la Direction des achats, qui aidera les bureaux gouvernementaux à mettre en place des processus pratiques et en ligne permettant au public de participer, en achetant des services et en les rendant accessibles aux bureaux.
Défi du PGO - Accroître l'efficacité des ressources publiques, l'intégrité du public et la responsabilité partagée et améliorer les services

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

Engagement 8. Développer une "boîte à outils" gouvernementale pour la participation du public aux travaux du gouvernement

Texte d'engagementDévelopper des outils en ligne pour aider les bureaux gouvernementaux dans les processus de participation publique.

Statu quo ou problème / question à résoudre: à ce jour, le gouvernement a fourni une série de plates-formes et d'outils de participation du public, y compris une coopération avec des organisations, en ligne (plate-forme Gov Share, basée sur la technologie Web 2.0) et d'autres manières. telles que l’établissement de tables rondes trisectorielles. D'autres investissements sont prévus afin d'élargir la "boîte à outils" pour la participation du public aux activités des bureaux gouvernementaux.

Objectif principal: Afin de concrétiser la vision de la participation du public et d’améliorer la capacité des bureaux à gérer des processus de participation efficaces, le gouvernement prévoit de développer et d’améliorer les outils et les applications pratiques et technologiques afin d’intégrer les processus de participation dans les bureaux sous différentes formes:

A. Continuer à développer et à exploiter des outils et des applications technologiques pour intégrer les processus de participation dans les bureaux de l'administration électronique.

B. Mettre en place un pool d’opérateurs dans l’ensemble du Gouvernement, dirigé par le Département de la gouvernance et des affaires sociales, par l’intermédiaire de la Direction des achats, qui aidera les bureaux gouvernementaux à mettre en place des processus pratiques et en ligne permettant au public de participer, en achetant des services et en les rendant accessibles aux bureaux.

Jalons:

8.1 Développer cinq outils / applications en ligne.  

8.2 Créer et exploiter un pool de fournisseurs qui facilitera l’administration et la mise en œuvre de processus de participation du public en ligne et physique par les bureaux.

Institution responsable: Département de la gouvernance et des affaires sociales, cabinet du premier ministre

Institution (s) de soutien: Unité d'administration en ligne, Cabinet du Premier ministre; Directeur des achats, ministère des Finances; Unités gouvernementales qui composent le groupe d'opérateurs potentiels pour les processus de participation du public

Date de début1 avril 2012 Date de fin: 30 juin 2016

Contexte et objectifs:

La technologie peut jouer un rôle utile pour extraire les conclusions de vastes collections d’opinion publique. Par conséquent, les solutions technologiques envisagées par le gouvernement pourraient encourager les organismes gouvernementaux à impliquer plus facilement le public. Cet engagement pourrait donc avoir un impact sur la mise en œuvre de la participation publique.

Le gouvernement avait auparavant consulté des organisations non gouvernementales concernant la participation du public. Cependant, cette pratique a reçu une priorité beaucoup plus élevée et une approche plus institutionnelle depuis 2006.  La deuxième guerre du Liban (2006) a provoqué un tollé général face aux efforts d'aide non coordonnés. Hagai Katz, Einat Raviv et. al, 'La société civile pendant la seconde guerre du Liban', Centre israélien de recherche sur le troisième secteur, (May 2007) 47 disponible à l'adresse suivante: http://in.bgu.ac.il/en/fom/Ictr/Site%20Assets/Lebanon%20War-Final.pdf; Michal Almog-Bar, Initiatives politiques en faveur du secteur à but non lucratif: le cas d'Israël, aperçus du Forum sur la politique à but non lucratif 7 (2) (2016), 245-246 sont disponibles à l'adresse suivante: https://www.degruyter.com/downloadpdf/j/npf.2016.7.issue-2/npf-2016-0005/npf-2016-0005.pdf.  Cet engagement vise à accroître la participation du public aux processus décisionnels gouvernementaux grâce aux nouveaux outils technologiques. Pour le gouvernement, ces outils complètent les méthodes de participation du public en personne existantes. L'engagement porte sur le développement d'outils et le soutien à la participation citoyenne, mais il n'envisage pas l'utilisation réelle de ces outils. De plus, il n'y a pas d'activités mesurables pour évaluer l'achèvement de l'engagement. Cela s’applique tout particulièrement à la deuxième étape, qui consiste à créer un pool de fournisseurs pour assister les activités elles-mêmes.

En outre, les chercheurs de l'IRM doutent que le manque d'outils technologiques gêne les initiatives de participation du public et que le développement de tels outils constitue le moyen le plus efficace d'aller de l'avant. De nombreux outils visant à soutenir la réflexion partagée par le public sont déjà disponibles dans le pays et généralement en ligne, et peuvent être utilisés par les agences gouvernementales.  Les outils existants sont disponibles dans la boîte à outils OGP ” https://ogptoolbox.org/en/tools/?q=democracyos, https://opengovfoundation.org/ et http://www.communitymatters.org/blog/let%E2%80%99s-get-digital-50-tools-online-public-engagement.   En ce sens, l'engagement a un impact potentiel modéré, puisqu'il ne représente pas un changement déterminant dans la pratique du gouvernement.

Aboutissement

L'engagement et ses jalons étaient terminés au moment de la rédaction du présent rapport. Selon le rapport d'autoévaluation du gouvernement, cinq outils ont été développés au cours de la première année de mise en œuvre:  Entretien avec Mme Tamar Peled-Amir au cabinet du Premier ministre, 28 septembre 2016.   

  • Un outil de sondage en ligne;
  • Un outil de gestion des connaissances communautaires;
  • Une table ronde / plate-forme de forum;
  • Une plateforme de blogs; et
  • Une base de données de fournisseurs de services.

Un appel d'offres pour des services d'assistance a été publié et complété et cinq fournisseurs ont été sélectionnés. Les gagnants n'ont pas été rendus publics, mais ils ont été présentés aux différents ministères en septembre 2016.  Ibid.  Les représentants du gouvernement consultés par les chercheurs de l'IRM ont indiqué que les prestataires choisis par le comité d'appel d'offres organiseraient des séances de formation à l'intention des représentants de tous les organismes gouvernementaux sur la manière de mener des activités de participation du public en utilisant les outils de cet engagement.  Ibid.   

Les représentants des ONG interrogés par les chercheurs de l'IRM étaient au courant de cette activité mais ne faisaient pas partie d'activités de participation civique spécifiques.  Comme décrit dans la réunion des parties prenantes, 28 août 2016.  Cela peut s'expliquer par le fait que le gouvernement travaille avec les OSC qui se concentrent sur des problèmes publics tels que l'éducation, le bien-être social ou l'absorption d'immigrants et non celles traitant de transparence et de problèmes gouvernementaux en tant que tels.

Prochaines étapes

Comme certains responsables gouvernementaux en ont discuté avec les chercheurs de l'IRM, les prochaines étapes de l'engagement suscitent l'inquiétude, car ils hésitent à utiliser les outils et le contrôle centralisé des opérations des sites Web des différents ministères fait défaut. En ce sens, les chercheurs de l'IRM recommandent que l'objectif de l'engagement au cours de la deuxième année de mise en œuvre soit l'intégration de ces outils dans les actions quotidiennes du gouvernement. Une telle intégration pourrait inclure des engagements spécifiques concernant l’utilisation des outils dans des domaines thématiques (par exemple, une consultation publique ouverte sur la réduction des accidents de la route ou l’amélioration de la qualité de l’air), et prévoir un mécanisme spécifique permettant de suivre la mise en œuvre de ces outils et leurs résultats. Cela faciliterait le suivi de la mise en œuvre effective des outils, plutôt que de se concentrer sur le processus de développement.

Résumé du statut de fin de session IRM

8. Développer une "boîte à outils" gouvernementale pour la participation du public aux travaux du gouvernement

Texte d'engagement:

Développer des outils en ligne pour aider les bureaux gouvernementaux dans les processus de participation publique.

Statu quo ou problème / question à résoudre: à ce jour, le gouvernement a fourni une série de plates-formes et d'outils de participation du public, y compris une coopération avec des organisations, en ligne (plate-forme Gov Share, basée sur la technologie Web 2.0) et d'autres manières. telles que l’établissement de tables rondes trisectorielles. D'autres investissements sont prévus afin d'élargir la "boîte à outils" pour la participation du public aux activités des bureaux gouvernementaux.

Objectif principal: Afin de concrétiser la vision de la participation du public et d’améliorer la capacité des bureaux à gérer des processus de participation efficaces, le gouvernement prévoit de développer et d’améliorer les outils et les applications pratiques et technologiques afin d’intégrer les processus de participation dans les bureaux sous différentes formes:

A. Continuer à développer et à exploiter des outils et des applications technologiques pour intégrer les processus de participation dans les bureaux de l'administration électronique.

B. Créer un pool d’opérateurs dans l’ensemble du gouvernement, dirigé par le groupe de la gouvernance et

Département des affaires sociales, par l’intermédiaire de l’Administration des achats, qui aidera

les bureaux gouvernementaux mènent des processus pratiques et en ligne pour la participation publique des

services d’achat et de les rendre accessibles aux bureaux.

Jalons:

8.1. Développer cinq outils / applications en ligne.

8.2. Mettre en place et gérer un pool de fournisseurs qui facilitera l’administration et la mise en œuvre de processus en ligne et physiques de participation du public par les bureaux.

Institutions responsables: Département de la gouvernance et des affaires sociales, cabinet du premier ministre

Institutions de soutien: unité d'administration électronique, bureau du premier ministre; Directeur des achats, Ministère des finances; Unités gouvernementales qui constituent le groupe d'opérateurs potentiels pour les processus de participation du public

Date de début: 1 Avril 2012

Date de fin: 30 June 2016

But de l'engagement

Cet engagement visait à offrir aux agences publiques des outils technologiques qui puissent soutenir leurs efforts pour mener des initiatives de participation publique et extraire les conclusions des points de vue et des opinions exprimés par les nombreuses personnes attendues. On espère que la mise au point de tels outils pourrait encourager les organismes gouvernementaux à participer plus facilement aux initiatives de participation du public. Plus précisément, l'engagement vise à:

· Développer cinq outils en ligne pour la participation publique à être utilisés par les agences gouvernementales;

· Établir et gérer un pool de fournisseurs pour aider les agences à intégrer de tels outils dans leur travail.

Statut

Mi-parcours: Terminé

L’engagement a été évalué comme pleinement mis en œuvre au moment du rapport à mi-parcours. Rapport de mi-mandat de l'IRM en Israël, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Israel_MidTerm-Progress_2015-2017_ENG.pdf, pg. 47. Le gouvernement avait alors présenté ses cinq outils: un outil de sondage en ligne, un outil de gestion des connaissances de la communauté, une table ronde / forum, une plateforme de blogs et une base de données de fournisseur de services. En outre, plusieurs fournisseurs (entités commerciales telles que «Tovanot», «Kimron», etc.) avaient déjà commencé à travailler avec les ministères sur les processus de participation du public en utilisant ces cinq nouveaux outils. Les prestataires travaillant sur la participation du public, http://www.pmo.gov.il/policyplanning/shituf/Pages/dafrashishituf.aspx.

At-il ouvert le gouvernement?

Participation civique: marginale

Les agences gouvernementales ne disposent pas des outils nécessaires pour gérer des activités régulières de participation du public à grande échelle. Il est donc nécessaire de leur fournir de tels outils pour permettre de tels processus. Bien que la disponibilité de tels outils puisse encourager les autorités gouvernementales à participer plus facilement aux activités de participation du public, les chercheurs de l'IRM ont exprimé des doutes dans le rapport à mi-parcours sur le fait qu'il s'agisse d'un élément important pour parvenir à une participation accrue du public. Rapport de mi-mandat de l'IRM en Israël, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Israel_MidTerm-Progress_2015-2017_ENG.pdf, pg. 46. Selon le rapport de mi-parcours de l'IRM, le manque d'outils technologiques eux-mêmes n'est pas un obstacle majeur à la participation du public et l'engagement ne stipulait pas comment les outils devraient être utilisés, mais seulement qu'ils devraient être créés. Bien que l'engagement n'ait pas créé de nouvelles opportunités de participation pour le public, il a changé la façon dont ces opportunités, si créées, peuvent être gérées. Par conséquent, le chercheur de l'IRM a estimé que l'engagement avait un impact marginal sur la participation civique.

La consultation du gouvernement au cours de l’élaboration du troisième plan d’action OGP est un exemple de l’utilisation de ces outils. Le gouvernement gère ce processus en s'appuyant fortement sur l'outil de «plate-forme de forums» développé dans le cadre de cet engagement. Toutefois, le processus souffre toujours de lacunes (décrites plus en détail dans l’engagement 9). Il convient de noter que la tendance à se concentrer sur la technologie peut être liée à la décision de placer le bureau du directeur de la technologie au rang d'autorité en charge de l'OGP en Israël.

Reportés?

Une partie de cet engagement a été reportée dans un nouvel engagement de participation civique dans le troisième plan d'action d'Israël.


Engagements

  1. Processus de participation civique au gouvernement

    IL0023, 2017, Renforcement des capacités

  2. Rapports de mise en œuvre de la résolution

    IL0024, 2017, Gouvernement électronique

  3. Indicateurs de performance du plan d'action

    IL0025, 2017, Gouvernement électronique

  4. Centres d'appels du gouvernement

    IL0026, 2017, Communautés marginalisées

  5. Base de données de législation nationale

    IL0027, 2017, Gouvernement électronique

  6. Plan national de réduction des émissions de gaz à effet de serre

    IL0028, 2017, Anti-Corruption

  7. Critères de transparence

    IL0029, 2017, Accès à l'information

  8. Publication de l'information Amendements législatifs

    IL0030, 2017, Accès à l'information

  9. Transparence, participation et accessibilité de l'information dans les autorités locales et le ministère de l'Intérieur

    IL0031, 2017, Gouvernement électronique

  10. Bases de données accessibles au public

    IL0032, 2017, Accès à l'information

  11. Accéder à distance aux services gouvernementaux

    IL0033, 2017, Accès à la justice

  12. Gouvernement sans papier

    IL0034, 2017, Gouvernement électronique

  13. Code Open-Source

    IL0035, 2017, Accès à l'information

  14. Évaluation du plan de gouvernement ouvert

    IL0036, 2017,

  15. Passation de marché entre le gouvernement et le secteur privé

    IL0016, 2015, Accès à l'information

  16. Site Web unifié pour les bureaux gouvernementaux

    IL0017, 2015,

  17. Data.Gov

    IL0018, 2015, Accès à l'information

  18. Satisfaction du public à l'égard des services gouvernementaux

    IL0019, 2015, Participation publique

  19. ATI sur la législation

    IL0020, 2015, Règlement ouvert

  20. Outils de participation civique

    IL0021, 2015, Gouvernement électronique

  21. Participation civique

    IL0022, 2015, Règlement ouvert

  22. Examen de l'autorité de l'Unité gouvernementale de la liberté d'information

    IL0014, 2015, Accès à l'information

  23. Web pour FOI

    IL0015, 2015, Accès à l'information

  24. Mise en place d'un forum intersectoriel faisant la promotion des programmes de gouvernement ouvert

    IL0001, 2012, Participation publique

  25. Accessibilité des informations du budget de l'Etat

    IL0002, 2012, Ouverture fiscale

  26. Publication des plans de travail dans les bureaux du gouvernement

    IL0003, 2012, Gouvernement électronique

  27. Mise en place d'un système de mesure, d'examen et de publication d'un rapport de service gouvernemental au public

    IL0004, 2012, Renforcement des capacités

  28. Coopération entre le gouvernement et le public dans le développement d'applications en ligne

    IL0005, 2012, secteur privé

  29. Participation du public aux processus décisionnels

    IL0006, 2012, Règlement ouvert

  30. Création d'une unité de la liberté d'information au ministère de la justice

    IL0007, 2012, Accès à l'information

  31. Développement d'une infrastructure technologique pour la fourniture de services gouvernementaux

    IL0008, 2012, Gouvernement électronique

  32. Comité inter-bureaux pour l'amélioration des processus opérationnels

    IL0009, 2012, Gouvernement électronique

  33. Création d'un centre de contact gouvernemental (NAMAL - Point de rencontre pour les citoyens)

    IL0010, 2012, Gouvernement électronique

  34. Catalogue en ligne des services gouvernementaux

    IL0011, 2012, Gouvernement électronique

  35. Création d'une unité de service gouvernemental au public

    IL0012, 2012,

  36. Création d'une unité nationale des technologies de l'information (TI) dirigée par un DSI du gouvernement

    IL0013, 2012, Gouvernement électronique

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!