Ignorer la navigation

100th Plan d'action national du PGO publié

Joe Powell|

Finlande a publié aujourd'hui le 100ème Open Government Partnership plan d'action depuis l'initiative lancée dans 2011. Ces plans contiennent des engagements spécifiques de réforme du gouvernement ouvert 2000, ce qui représente un effort remarquable des gouvernements 65 participant au programme OGP et des centaines d’organisations de la société civile qui ont contribué à influencer le programme politique de leurs pays.

Le plan d'action national est au cœur de la participation de tout pays à l’OGP. C'est un terme technocratique pour un document politique qui engage le gouvernement dans une série de réformes qui devraient résoudre certains des plus grands défis auxquels le pays est confronté. Ces réformes devraient refléter les priorités des réformateurs au sein du gouvernement et de la société civile et devraient avoir une dimension clairement ouverte. À ce jour, l'analyse de l'OGP montre que les pays ont donné la priorité à la participation publique, aux données ouvertes, à la transparence fiscale, à la fourniture de services publics et à l'accès à l'information. Les pays sont tenus de publier un nouveau plan d'action tous les deux ans et font l'objet d'une évaluation indépendante de la mise en œuvre de leurs engagements.

Le plan d'action finlandais - le deuxième depuis son adhésion à 2013 - illustre bien comment un gouvernement a utilisé la plate-forme OGP pour se concentrer sur les priorités nationales. Le thème général est d'améliorer la participation des jeunes et de faire progresser le gouvernement numérique. Sous cette rubrique, ils ont inclus des engagements visant à rendre les services publics plus conviviaux, à améliorer la participation des enfants et des jeunes au gouvernement de l'État, à ouvrir les données du gouvernement aux entreprises et à la société civile et à envisager la création d'un registre de lobbying. S'il est mis en œuvre avec succès, le gouvernement finlandais estime que ces réformes contribueront à regagner la confiance des citoyens et à accroître la participation. Le plan appelle à «renforcer le gouvernement ouvert pour faire partie de tout développement de la gouvernance publique».

OGP peut être un outil puissant pour augmenter la vitesse et l'ampleur de la réforme dans les pays 65 qui participent actuellement. Mais cela ne peut se produire que si les réformateurs du gouvernement et de la société civile saisissent l’occasion offerte par le Plan d’action national. Plus tard cette année, plus de pays 20 OGP doivent publier leurs propres nouveaux plans. Le degré de participation d'ici à là décidera de l'ampleur et du potentiel de transformation de ces plans.

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!