Ignorer la navigation

Accélérer la transparence de la propriété effective en Afrique

Acelerando la transparencia en los beneficiarios finales en África

Alors que l'Union africaine marque la cinquième édition de la Journée africaine de lutte contre la corruption, le maintien de l'élan et l'accélération de la mise en œuvre de la divulgation de la propriété effective resteront essentiels dans les efforts régionaux pour lutter contre le secret des entreprises en Afrique.

L'anonymat des entreprises pose des risques importants pour la mobilisation des ressources nationales en Afrique. Recherches de la Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED)suggère que les pays africains peuvent conserver environ 89 milliards de dollars par an si la fuite illicite des capitaux peut être combattue. L'accélération de la mise en œuvre de la transparence de la propriété effective (BOT) reste fondamentale pour lutter contre les flux financiers illicites et répondre aux objectifs de développement continentaux – une priorité de la Convention de l'Union africaine sur la prévention et la lutte contre la corruption (AUCPCC). 

"

Les pays membres de l'OGP en Afrique utilisent de plus en plus leurs plans d'action pour faire progresser le BOT. Depuis 2016, le Ghana, le Nigeria, le Kenya, l'Afrique du Sud, le Libéria, le Burkina Faso et la Sierra Leone ont pris des engagements spécifiques dans ce domaine.

Cette année, la Journée africaine de lutte contre la corruption, le 11 juillet, se concentrera sur les acteurs essentiels qui peuvent aider à mettre en œuvre l'AUCPCC. Cela offre une occasion unique de réfléchir sur le travail qui a été fait par les représentants du gouvernement, la société civile et le secteur privé pour s'attaquer à ces problèmes. Voici trois leçons clés des praticiens BOT à travers le continent déplacer rapidement l'aiguille sur la lutte contre la corruption associée au secret des entreprises.

1. Volonté politique : de l'engagement à l'action

L'avancement de l'AUCPCC exigera des pays qu'ils travaillent ensemble pour mobiliser et maintenir la volonté politique d'instituer des réformes de propriété effective. Alors que des pays tels que le Ghana, le Kenya, le Nigeria, le Sénégal, l'Afrique du Sud et la Zambie ont pris des engagements et des progrès louables en matière de CET à travers l'OGP et l'ITIE, il est important que ceux-ci soient assortis d'actions. Les gouvernements qui ont pris des engagements devrait, au minimum, adopter une loi habilitante, qui comprend définitions robustes et seuils bas pour les divulgations, et les sanctions dissuasives et l'application en cas de non-conformité. Les gouvernements, les institutions multilatérales et les donateurs devraient également investir dans la mise en œuvre des réformes CET. Ceci comprend:

  • Fournir des ressources financières pour l'établissement de registres et une assistance technique pour soutenir la mise en œuvre
  • Faciliter la coopération interinstitutions
  • Favoriser les échanges d'apprentissage entre pairs et le renforcement des capacités des registres des sociétés, des autorités fiscales, des parlements et des agences de lutte contre le blanchiment d'argent. 

Étant donné que les transactions financières illicites sont facilitées par des réseaux de véhicules juridiques qui transcendent les secteurs et les frontières, les gouvernements devraient s'orienter vers la mise en place de registres centraux. Lorsqu'il en existe déjà des sectoriels, leur intégration dans un registre central est essentielle. Pour tirer parti des avantages des registres, la convivialité et l'utilisation des données sont cruciales.  

"

Au moins 30 pays de l'ITIE, dont le Cameroun, la RDC, le Ghana, le Nigeria, le Sénégal, le Togo et la Zambie, ont divulgué publiquement certaines informations sur la propriété effective via la déclaration ITIE.

2. Action collective : renforcer les capacités collectives et la coalition pour favoriser le progrès

Un proverbe africain suggère qu'« un seul manche à balai est facile à casser, mais pas un tas ». Pour mettre en œuvre des réformes BOT percutantes, il est essentiel d'impliquer un large éventail de parties prenantes et d'avoir consultations solides, par le biais de groupes tels que les forums multipartites OGP et ITIE. Ces plateformes multipartites sont utilisées pour mobiliser exécutants et apporter une expertise technique nécessaires pour mettre en œuvre des réformes, façonner des cadres et soutenir des systèmes qui répondent le mieux aux besoins des divers utilisateurs de données. le Groupe de leadership sur la propriété bénéficiaire organisé par OGP et Open Ownership offre des opportunités de réformes ambitieuses, de partage des meilleures pratiques et de responsabilité mutuelle. Les voyages du Ghana et du Nigeria sont des exemples importants d'action collective dans ce domaine. Dans Ghana, le registraire général a travaillé en étroite collaboration avec la société civile et d'autres partenaires pour la sensibilisation des parties prenantes et l'assistance technique qui ont été vitales dans l'institution du registre des bénéficiaires effectifs. 

Les preuves des premiers responsables de la mise en œuvre suggèrent que si le gouvernement et la société civile ont souvent été actifs dans les réformes CET, le secteur privé n'est pas toujours à la table. Le secteur privé ne doit pas se considérer comme la « cible » de la transparence de la propriété effective, mais comme une partie de la solution : un rouage clé dans la roue vers une approche holistique de société ouverte qui assure une croissance économique durable. Grâce à l'OGP, le secteur privé (sous l'égide du Nigeria Economic Summit Group (NESG)) a travaillé en étroite collaboration avec le gouvernement nigérian et la société civile pour faciliter le passage du Loi sur les sociétés et les affaires connexes et institutionnaliser un registre BOT ouvert et accessible au public. 

3. Axé sur l'impact : se concentrer sur des données de haute qualité pour maximiser l'impact

La collecte de données de haute qualité est cruciale pour le succès des processus et des résultats BOT. Il est tout aussi important de développer différentes méthodes de soumission des données BOT, à la fois sur papier et en ligne. Dans plusieurs contextes de la région, le fait de disposer de formulaires faciles à utiliser garantit que tous les groupes d'utilisateurs sont pris en charge, ce qui rend la collecte de données de qualité plus probable. Open Ownership et ITIE ont conçu un modèle de formulaire de déclaration comme guide pratique pour les exécutants.  

Les données BOT devraient être rassemblées dans un format standardisé et divulguées dans un registre central pour permettre aux citoyens et aux autorités d'accéder plus efficacement aux informations. Au Nigeria, la Corporate Affairs Commission (CAC) donne la priorité à la qualité des données et prend des mesures pour intégrer Registre nigérian des personnes exerçant un contrôle important (PSC) avec d'autres bases de données gouvernementales pour valider les données BOT. Les données sur les bénéficiaires effectifs sont librement et publiquement disponibles, avec des travaux en cours pour mettre en œuvre le Norme de données sur la propriété bénéficiaire pour améliorer la convivialité des données. 

Lors de la collecte et de la publication des données BO, il existe des préoccupations concernant les risques, notamment la confidentialité et la compétitivité. Les preuves montrent que le avantages des registres publics de propriété effective dépassent de loin le préjudice potentiel, et les divulgations peuvent être structurées de manière à atténuer les risques. Les données BOT accessibles au public apportent des avantages économiques, notamment des investissements plus élevés et la facilité de faire des affaires. Des outils pratiques tels que le Principes de propriété ouverte pour un BOT efficace présenter un point de départ solide pour une mise en œuvre efficace du BOT.

Au plaisir

En 2021, les membres de l'OGP co-créeront plus de 100 plans d'action record. OGP a appelé ses membres à présenter des engagements ambitieux, notamment sur le BOT, dans le but de lutter contre la corruption. L'ITIE et Open Ownership ont également récemment lancé un nouveau programme quinquennal - le programme d'extraction d'ouverture – pour débloquer les avantages des données de propriété. Celles-ci offrent aux réformateurs des pays africains des opportunités immédiates de résoudre les problèmes d'opacité, de flux de capitaux illicites et de corruption à travers des engagements nationaux concrets, des réformes localisées et des actions pratiques sur les BOT. La réalisation de l'AUCPCC dépendra en grande partie de la manière dont les communautés régionales et les gouvernements nationaux tireront parti de la dynamique et des ressources mondiales pour accélérer la mise en œuvre du BOT.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

contenu similaire

Vignette pour la propriété effective

Beneficial ownership

La transparence de la propriété bénéficiaire est devenue un outil politique important dans les pays pour lutter contre la corruption, endiguer les flux financiers illicites et lutter contre l'évasion fiscale.

Vignette pour Le Nigéria est le fer de lance d'un gouvernement ouvert en Afrique et prend des mesures pour arrêter 15.7 milliards de dollars américains de flux illicites à travers les systèmes financiers

Le Nigéria est le fer de lance d'un gouvernement ouvert en Afrique et prend des mesures pour arrêter 15.7 milliards de dollars américains de flux illicites à travers les systèmes financiers

Le Nigéria est le fer de lance d'un gouvernement ouvert en Afrique et prend des mesures pour arrêter 15.7 milliards de dollars américains de flux illicites à travers les systèmes financiers

Vignette pour quatre façons dont la transparence de la propriété effective peut profiter aux industries extractives et au-delà

Quatre façons dont la transparence de la propriété effective peut profiter aux industries extractives et au-delà

Découvrez comment les membres de l'OGP progressent en matière de transparence de la propriété effective, un outil clé pour lutter contre l'évasion fiscale et arrêter les flux financiers illicites.

Open Government Partnership