Ignorer la navigation

Rapport de conception du Danemark 2017 – 2019

Cordelia Chesnutt

Le troisième plan d'action du Danemark avait des domaines thématiques similaires à ceux des plans précédents: accroître les données ouvertes, améliorer la transparence dans le secteur public et promouvoir la transparence gouvernementale dans le monde. La société civile a apporté sa contribution lors du processus de co-création. Cependant, les engagements finaux ont été proposés par des agences gouvernementales et la plupart reflétaient les initiatives existantes. Les futurs plans d'action pourraient concerner des domaines politiques prioritaires, tels que la mise en œuvre du règlement général de l'Union européenne sur la protection des données, la transparence des bénéficiaires effectifs et la protection des lanceurs d'alerte.

Tableau 1. En un coup d'oeil
Participant depuis: 2011
Plan d'action à l'étude: 3
Type de rapport: Design
Nombre d'engagements: 14Développement du plan d'action

Y a-t-il un forum multipartite: oui
Niveau d'influence du public: impliqué
Agi contrairement au processus OGP: Non

Conception du plan d'action

Engagements relatifs aux valeurs OGP: 12 (86%)
Engagements transformateurs: 0
Potentiellement étoilé: 0

Mise en œuvre du plan d'action

Engagements marqués: N / A
Engagements remplis: N / A
Engagements avec le major «At-il ouvert le gouvernement?»: * N / A
Engagements avec un DIOG exceptionnel: * N / A

Le système d'implants dentaires Open Government Partnership (OGP) est un partenariat mondial réunissant des réformateurs des gouvernements et des dirigeants de la société civile dans le but de créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, plus réactifs et plus responsables. Le mécanisme de rapport indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. Le Danemark a rejoint OGP dans 2011. Depuis, le Danemark a mis en œuvre deux plans d’action. Ce rapport évalue la conception du troisième plan d'action du Danemark.

Vue d'ensemble du plan d'action
Le troisième plan d'action du Danemark était axé sur l'amélioration des données ouvertes et des services publics au niveau national, ainsi que sur le soutien aux efforts de lutte contre la corruption et de transparence au niveau mondial. Le Danemark continue de bien se comporter en matière de gouvernement ouvert et de lutte contre la corruption. Cependant, le Danemark pourrait envisager d'inclure d'autres domaines d'action du gouvernement ouvert dans les futurs plans d'action, tels que la protection des lanceurs d'alerte et la propriété effective.

L'Agence de numérisation (AFD) a entamé le processus de co-création du troisième plan d'action par une audition en ligne, au cours de laquelle la société civile, les institutions gouvernementales et les citoyens ont pu donner leur avis. Contrairement au processus de co-création du plan d'action précédent, ce processus incluait le suivi de l'audience en ligne par l'AFD avec de nombreuses réunions en personne avec des organisations de la société civile (OSC) sur des sujets potentiels du plan d'action. En août 2018, à l'issue du processus de co-création, l'AFD a organisé la première réunion formelle du forum multipartite au Danemark (la réunion du réseau OGP). La réunion comprenait des représentants de la société civile et des agences gouvernementales responsables des engagements du plan d'action.

Les représentants de la société civile et l'AFD ont discuté des idées générales relatives aux thèmes du plan d'action (telles que l'information du public et le financement des partis politiques), mais les organisations de la société civile n'ont pas officiellement soumis de proposition d'engagement. En fin de compte, les engagements retenus pour le plan d'action ont été proposés par des agences gouvernementales et reflètent les initiatives gouvernementales existantes. Selon la société civile, le mandat de l'AFD ne va pas au-delà d'un rôle de coordination, ce qui limite l'ambition générale du plan d'action du Danemark. Le gouvernement estimait que le processus de plan de redressement ne constituait pas le forum approprié pour des discussions de haut niveau sur les politiques et qu'il pourrait faire double emploi avec les efforts existants des différents ministères.

Certains engagements notables ont consisté à développer des solutions basées sur les données aux questions d’intérêt politique et social au Danemark, telles que celles fournissant des données historiques provenant des Archives nationales (Engagement 1) et celles développant des portails contenant des informations sur les crèches (Engagement 3).

Tableau 2. Engagements remarquables

Description de l'engagement Aller de l'avant Statut à la fin du cycle de mise en œuvre
1. Plus de données ouvertes

Publiez des jeux de données d'importance historique en dialogue avec les parties prenantes et fournissez des instructions vidéo sur l'utilisation de ces données.

Les futurs plans d'action pourraient améliorer l'accès aux données historiques en tenant compte de la ponctualité de la publication des données, du règlement général de l'Union européenne sur la protection des données et des lois danoises sur l'accessibilité. Le nombre de jeux de données pourrait être étendu en fonction de leur utilité pour les parties prenantes. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
3. Portails d'information pour les garderies

Développer une plate-forme commune pour collecter des données auprès des institutions municipales et des garderies à travers le pays. Présentez les données sur des portails accessibles au public et facilement accessibles.

Le modèle de cet engagement, axé sur une seule question présentant un intérêt social pour l'ensemble de la population, pourrait être utilisé pour les futurs plans d'action. Par exemple, le gouvernement pourrait envisager de créer une plate-forme unique pour fournir des informations comparables sur divers problèmes d’aide sociale. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
9. Stratégie nationale pour une société civile plus forte

Mettre en œuvre la stratégie nationale de la société civile pour améliorer la collaboration entre le secteur public et la société civile, en particulier au sein des communautés locales.

Le gouvernement pourrait s'appuyer sur la stratégie existante de la société civile nationale pour renforcer l'engagement civique au niveau décentralisé, notamment en promouvant le travail social bénévole local. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Recommandations

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel.

Cinq recommandations clés IRM

  1. Élargir la participation au forum multipartite
  2. Introduire des mesures de protection des lanceurs d'alerte dans le prochain plan d'action
  3. Aborder la mise en œuvre du règlement général sur la protection des données
  4. Prendre des mesures pour améliorer la transparence des bénéficiaires effectifs
  5. Mettre l'accent sur le renforcement de la transparence de l'aide étrangère

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!