Ignorer la navigation

Examen du plan d'action de la Finlande 2023-2027

Le cinquième OGP de Finlande plan d'action continue de faire progresser les priorités telles que la participation civique, la formation de la fonction publique et données ouvertes. Les engagements visent principalement des améliorations progressives des pratiques gouvernementales. Les dialogues nationaux, lancés par la Finlande dans le cadre du plan d'action précédent, pourraient donner des résultats prometteurs si le gouvernement crée des mécanismes stables pour utiliser les contributions des dialogues dans les processus d'élaboration des politiques. Le plan d'action pourrait également améliorer l'accès à l'information si les institutions gouvernementales parviennent à un large accord pour la publication de données ouvertes dans les situations d'urgence.

Le cinquième plan d'action de la Finlande contient trois grands thèmes. Chaque thème comprend deux engagements, certains se concentrant sur un domaine politique et d'autres combinant plusieurs questions. Le plan d'action vise à améliorer les opportunités pour participation du public, développer les connaissances et les compétences des agents publics en matière de gouvernement ouvert, favoriser la collaboration intersectorielle, promouvoir le libre accès aux données et l'utilisation éthique de l'intelligence artificielle (IA), et partager les meilleures pratiques en matière de gouvernement ouvert en Finlande et au-delà.

La plupart des domaines politiques sont repris des plans d'action précédents. Cependant, plusieurs comportent des éléments nouveaux. Par exemple, Engagement 2.1 introduit la lutte contre la propagation de la désinformation. Le cinquième plan d'action revient également sur la question de jeunesse participation abordée dans le deuxième plan. Cette fois, le gouvernement promet de mettre en œuvre les recommandations de l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) visant à accroître la participation et la confiance des jeunes dans le gouvernement. Plusieurs engagements favorisent également un gouvernement ouvert dans les régions de services de bien-être – un nouveau niveau administratif entré en activité début 2023.

Le ministère des Finances a mené un processus de co-création inclusif, participatif et à grande échelle qui s'est étalé sur neuf mois. Les engagements étaient basés sur les contributions d'un certain nombre d'organisations de la société civile (OSC) et d'institutions gouvernementales recueillies lors d'événements tels que l'Académie nationale des OSC, des réunions dédiées à travers la Finlande, des enquêtes en ligne et des discussions au sein du forum multipartite (MSF) de l'OGP. Les acteurs de la société civile sont globalement satisfaits des priorités retenues et la manière dont le gouvernement a pris en compte la contribution des OSC. Cependant, ils ont noté que le gouvernement pourrait utiliser un langage plus simple et plus concis lorsqu'il sollicite l'avis des OSC, en particulier des groupes sous-représentés qui ne connaissent pas l'OGP.

Le gouvernement a décidé de maintenir un faible nombre d'engagements dans le plan d'action. Cela pourrait aider le gouvernement à concentrer ses efforts sur des progrès significatifs dans les domaines sélectionnés. Cependant, la conception des engagements vise principalement à poursuivre ou à étendre modestement le fonctionnement quotidien des activités régulières (souvent commencées dans des plans d'action précédents), sans une vision claire de la manière dont chaque engagement pourrait générer un changement qualitatif dans l'ouverture du gouvernement. Ayant choisi un plan d'action sur quatre ans, la Finlande est tenue de prévoir une période de rafraîchissement au bout de deux ans. Au cours de cette actualisation, l'IRM recommande au ministère des Finances de tirer parti de l'expertise collective du groupe de travail sur le gouvernement ouvert et du nouveau réseau Open Democracy pour accroître la ambition des engagements et élaborer des indicateurs de résultats mesurables pour suivre leurs progrès.

Les résultats potentiels de ce plan d'action sont en outre limités par la concentration interne de certaines activités sur l'administration publique et le manque de mesures destinées au public. De telles activités peuvent être trouvées, par exemple, dans l’Engagement 3.1 (Améliorer le partage des bonnes pratiques en matière de gouvernement ouvert) et dans l’Engagement 2.1 (Prévenir la propagation de la mésinformation et de la désinformation). Lors de la mise en œuvre de ces engagements, le gouvernement pourrait envisager de créer des boucles de rétroaction et des mécanismes de surveillance pour le public. Par exemple, le ministère des Finances pourrait diffuser les meilleures pratiques auprès du public, afin que les citoyens disposent d’un outil permettant de comparer les pratiques gouvernementales réelles. Le gouvernement pourrait également impliquer la société civile dans les discussions sur l'amélioration de l'accès du public aux données et développer des mécanismes permettant au public et aux experts de contrôler le respect par les institutions gouvernementales des lignes directrices pour l'utilisation éthique de l'IA.

Cette étude met en évidence deux engagements qui pourraient améliorer l’ouverture du gouvernement si celui-ci élaborait des mécanismes pour favoriser un changement institutionnel plus profond dans ces domaines. Premièrement, l’engagement 1.1 pourrait renforcer l’impact des dialogues nationaux établis au cours du quatrième plan d’action en mettant l’accent sur l’utilisation des contributions des dialogues dans l’élaboration des politiques publiques. Deuxièmement, l’Engagement 2.1 pourrait aboutir à un meilleur accès du public à l’information en cas d’urgence. Alors que le gouvernement s’est efforcé de fournir au public un accès aux données qui sous-tendent les décisions politiques pendant la pandémie de COVID-19, cet engagement vise à développer une compréhension commune au sein de l’administration publique sur les bonnes pratiques de publication de données dans les situations d’urgence. Pour accroître l'impact de cet engagement, le MII encourage le gouvernement à contrôler systématiquement la conformité des institutions gouvernementales aux meilleures pratiques.

Des engagements prometteurs dans le plan d’action de la Finlande pour 2023-2027

L'examen suivant examine les deux engagements identifiés par le MII comme ayant le potentiel de produire les résultats les plus prometteurs. Des engagements prometteurs portent sur un domaine politique important pour les parties prenantes ou le contexte national. Ils doivent être vérifiables, avoir une perspective de gouvernement ouvert pertinente et avoir un potentiel de résultats modeste ou substantiel. Cet examen fournit également une analyse des défis, des opportunités et des recommandations pour contribuer au processus d'apprentissage et de mise en œuvre de ce plan d'action.

Tableau 1. Des engagements prometteurs

Des engagements prometteurs
Engagement 1.1: Cet engagement vise à élargir les dialogues nationaux de la Finlande en impliquant de nouveaux groupes cibles, en augmentant la diversité des organisateurs et des participants au dialogue et en favorisant l'utilisation des contributions des dialogues dans les processus d'élaboration des politiques.
Engagement 2.1: Cet engagement implique d'améliorer l'accès du public aux données ouvertes dans les situations d'urgence et de promouvoir l'ouverture des données sur les dépenses publiques dans les communes et les nouvelles régions de services de bien-être.

Open Knowledge Finland, Avis sur le 5th Plan d'action OGP, 23 août 2023, https://www.okf.fi/fi/2023/11/23/lausunto-avoimen-hallinnon-v-toimintaohjelma/

Riitta Kittilä (Fédération finlandaise des affaires sociales et de la santé (SOSTE), membre du conseil consultatif de la société civile finlandaise (KANE) et du groupe de travail sur le gouvernement ouvert), entretien par l'IRM, 20 décembre 2023.

Riitta Kittilä (SOSTE), entretien réalisé par l'IRM, 20 décembre 2023.

Katju Holkeri (ministère des Finances, point de contact OGP), correspondance avec le MII, 19 décembre 2023.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership