Ignorer la navigation

France Design Report 2018-2020

Le deuxième plan d'action de la France est principalement axé sur les efforts d'ouverture de données et de numérisation. Des engagements notables appellent à publier des données sur les marchés publics, à impliquer le public dans les politiques de développement durable et à créer un registre des lobbyistes. À l'avenir, le gouvernement pourrait diversifier la portée thématique des engagements et associer un plus large éventail de la société civile.

Tableau 1. En un coup d'oeilParticipant depuis: 2014
Plan d'action à l'étude: 2
Type de rapport: Design
Nombre d'engagements: 21Développement du plan d'action
Y a-t-il un forum multipartite? Non

Niveau d'influence du public: impliqué

Agi contrairement au processus OGP: Non

Conception du plan d'action
Engagements relatifs aux valeurs OGP: 18 (86%)

Engagements transformatifs: 2 (10%)

Engagements potentiellement suivis: 2 (10%)

Mise en œuvre du plan d'action
Engagements marqués: N / A

Engagements remplis: N / A

Engagements avec DIOG majeur: * N / A

Engagements avec DIOG exceptionnel: * N / A

* DIOG: At-il ouvert le gouvernement?

La Open Government Partnership (OGP) est un partenariat mondial réunissant des réformateurs des gouvernements et des dirigeants de la société civile dans le but de créer des plans d’action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, plus réactifs et plus responsables. Le mécanisme de rapport indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. La France a rejoint OGP dans 2014. Ce rapport évalue la conception du deuxième plan d'action de la France.

Vue d'ensemble du plan d'action

L’élaboration du deuxième plan d’action de la France coïncidait avec une campagne présidentielle et des élections législatives, puis un changement de gouvernement. La période de campagne politique et le changement de gouvernement qui a suivi ont contribué à prolonger l'élaboration du plan de février 2017 à avril 2018. L'accent accru mis par le nouveau gouvernement sur le programme de modernisation de l'État se reflète dans les engagements concernant l'administration en ligne et la numérisation des services publics.

Etalab, un bureau du cabinet du Premier ministre, dirige les activités d'OGP en France. Son mandat consiste principalement à mettre en œuvre des solutions technologiques pour améliorer la transparence. Il n'y a pas de forum formel multi-acteurs pour OGP en France. Cependant, Etalab a organisé un événement multipartite, le Ministère Ouvert, en février 2017, afin d’engager un dialogue entre les agences gouvernementales et la société civile sur le deuxième plan d’action.

Le deuxième plan d’action de la France a été mis au point au cours des mois 14 et a consisté en des consultations principalement en ligne. Etalab a mis en place le Forum Open d'Etat, une plate-forme multipartite réunissant des responsables gouvernementaux, des organisations de la société civile (OSC), des entreprises et des citoyens afin de débattre des actions menées par l'administration publique. Dans l’ensemble, les consultations ont enrichi le contenu du plan d’action. Etalab a incorporé certaines des suggestions des OSC, mais pas toutes.

Le deuxième plan d'action français de la France concerne principalement les initiatives de transparence, la numérisation des services publics et l'open data. Les engagements du plan actuel couvrent des sujets tels que les marchés publics, l'aide au développement, la participation des citoyens au changement climatique et les politiques de développement durable, la transparence des algorithmes et la transparence autour du lobbying et des agents publics. Plusieurs engagements impliquent la mise en place de mécanismes pour le retour d'informations des utilisateurs. Certaines initiatives priorisées par des groupes de la société civile - y compris la transparence des bénéficiaires effectifs et les rapports du secteur extractif - n'ont pas été reprises du plan d'action précédent.

Tableau 2. Engagements remarquables

Description de l'engagement Aller de l'avant Statut à la fin du cycle de mise en œuvre
2. Augmenter la transparence dans les marchés publics

Centraliser et normaliser les données d'approvisionnement

Le gouvernement pourrait préciser quel type de données sur les achats sera inclus dans le flux unique. Il pourrait également lancer une campagne d'information à l'intention du grand public et des petites entreprises, avec des informations sur la manière dont ils peuvent utiliser le seul flux de données. En outre, il est nécessaire de clarifier la formation des fonctionnaires participant à la numérisation des marchés publics. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
17. Participation des citoyens à la décision sur la transition énergétique et le développement durable

Surveillance publique et évaluation des plans nationaux sur le changement climatique et des objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD); accès à divers jeux de données stratégiques

Le gouvernement doit clarifier et rendre opérationnel un mécanisme permettant à la société civile de prendre part au suivi et à l'évaluation du Plan national d'adaptation au changement climatique et à l'élaboration du plan d'action concernant les objectifs de développement durable. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
20. Transparence du lobbying

Publier des informations sur les groupes d'intérêts menant des activités de lobbying

Le gouvernement doit donner la priorité à la création du registre des lobbyistes. Pour obtenir un impact plus important, le registre pourrait inclure des informations sur les lois spécifiques que les groupes d'intérêt cherchent à influencer. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Recommandations

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel.

Tableau 3. Cinq recommandations clés IRM

1. Formaliser le forum multi-acteurs en profitant du Forum Open d'Etat élaborer des plans d’action futurs et suivre la mise en œuvre des engagements pris.
2. Créer une dynamique autour d'OGP en France en impliquant des responsables gouvernementaux de haut niveau et en sollicitant des acteurs de la société civile au-delà de la communauté des données ouvertes.
3. Des plans d’action futurs pourraient être conçus pour assurer la mise en œuvre des promesses du Grand débat national. Compte tenu de la demande populaire pour que davantage de citoyens prennent part aux décisions, les engagements pourraient concrétiser des engagements tels que la facilitation du référendum d'initiative partagée, le conseil de la participation des citoyens et d'autres formes de démocratie directe dans les politiques locales et nationales.
4. Améliorer l'éthique et l'intégrité dans la fonction publique. Les engagements futurs pourraient inclure la clarification des règles d'éthique pour les élus, les hauts fonctionnaires et le personnel du Parlement. Le prochain plan d'action pourrait être utilisé pour renforcer le rôle des commissaires à l'éthique au sein de la fonction publique et renforcer davantage la transparence des activités de lobbying.
5. Aligner le plan d'action sur les initiatives existantes et les demandes de la société civile (c.-à-d. garantir la transparence du registre de la propriété effective, justice ouverte, industrie extractive)

 

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!