Ignorer la navigation

Rapport sur les résultats de la Roumanie 2020-2022

cinquième de la Roumanie plan d'action amélioré le cadre législatif du pays pour données ouvertes et établi un nouveau Open Government Partnership (OGP) forum multipartite. Cependant, son le taux de mise en œuvre a diminué avec l'apparition de la COVID-19 et les changements institutionnels au sein du gouvernement.

Premiers résultats

Quatre des douze engagements du plan d'action ont légèrement ouvert le gouvernement. Commitment 12 a apporté une amélioration attendue de longue date au cadre législatif roumain pour les données ouvertes en transposant une directive européenne pertinente dans le droit national. Les engagements 1, 5 et 8 ont également progressé sur le partage participation du public recommandations avec les gouvernements locaux, amélioration transparence des contrats de financement gouvernementaux non remboursables et le soutien aux droits linguistiques des minorités nationales. Bien qu'en termes de conception, les engagements 7 et 11 prévoyaient également des réformes prometteuses, une mise en œuvre limitée signifiait qu'ils n'ont pas produit de résultats en matière d'ouverture du gouvernement pendant le cycle du plan d'action. Il en a été de même pour les autres engagements du plan d'action.

Aboutissement

Quatre des douze engagements du plan d'action ont été substantiellement ou complètement mis en œuvre (Engagements 1, 5, 8 et 12), un taux de mise en œuvre inférieur à celui du plan d'action précédent. Ces engagements ont bénéficié d'efforts ciblés du Secrétariat général du gouvernement, du point de contact OGP (POC) de la Roumanie, qui était le principal responsable de la mise en œuvre des engagements 1 et 12, ainsi que du Département des relations interethniques, qui était le responsable de l'engagement 8. Ces engagements étaient également des points focaux pour l'investissement de la société civile dans le plan d'action, car les suggestions de la société civile constituaient la base initiale des engagements 5 et 12. Parmi les engagements les plus prometteurs du plan d'action, l'engagement 12 a été pratiquement réalisé, mais les engagements 7 et 11 ont vu mise en œuvre limitée. Dans l'ensemble, les parties prenantes ont indiqué que l'apparition de la pandémie de COVID-19 était un obstacle majeur à la mise en œuvre, détournant les priorités et les ressources des agences des engagements. Les parties prenantes de la société civile n'ont pas comblé les lacunes dans la mise en œuvre de la plupart des engagements, qui étaient basés sur les plans de travail du gouvernement plutôt que sur les priorités de la société civile.

Participation et co-création

Le processus OGP de la Roumanie a été dirigé par le Secrétariat général du gouvernement et le Comité national de coordination (Comitetul National de Coordonare, ou CNC), son nouveau forum multipartite. Le CNC était considéré comme une amélioration par rapport à l'ancien forum multipartite roumain en termes de représentation de la société civile, de régularité des réunions et de cadre opérationnel. Le club roumain OGP a également recommencé à se réunir, organisant un dialogue entre le gouvernement et les acteurs de la société civile sur des sujets plus larges de gouvernement ouvert. Cependant, l'engagement direct de la société civile dans la mise en œuvre de la plupart des engagements a été limité, en raison d'une implication étroite dans la processus de co-création. Au cours de la phase de conception, les acteurs de la société civile ont soumis six propositions d'engagement et les acteurs gouvernementaux en ont soumis cinquante-trois. Dans le plan d'action final, trois engagements ont été adaptés des propositions de la société civile (Engagements 5, 6 et 12), et les neuf autres ont été basés sur des propositions du gouvernement. La mise en œuvre des engagements issus des propositions de la société civile a bénéficié d'un niveau de collaboration renforcé.

Mise en œuvre en contexte

La mise en œuvre du plan d'action a été ralentie par le début de la pandémie de COVID-19, avec un verrouillage national entre mars et mai 2020. Les rassemblements publics ont été suspendus, bien que certaines de ces restrictions aient été assouplies en septembre. La Roumanie a fait face à l'un des taux de mortalité liés au COVID-19 les plus élevés de l'Union européenne. Il a également traité de la hausse des coûts de l'énergie combinée au quatrième taux d'inflation le plus élevé parmi les pays de l'UE en octobre 2021. Suite à une motion de censure, le gouvernement de coalition élu fin 2020 a été remplacé par un gouvernement intérimaire puis réformé fin 2021. L'instabilité politique a modifié la répartition des postes gouvernementaux et des ministères, avec un roulement impactant l'engagement institutionnel envers les initiatives du plan d'action.

Cristian Gherasim, "La Roumanie atteint un niveau historique de décès par Covid", EUobserver, Le 5 novembre 2021, https://euobserver.com/coronavirus/153428.

Eurostat, Inflation annuelle jusqu'à 4.1 % dans la zone euro, Le 17 novembre 2021, https://ec.europa.eu/eurostat/documents/2995521/11563383/2-17112021-AP-EN.pdf/b67f7d33-43d7-d111-b3ed-5cbc499304b2.

"Nations en transit 2022 : Roumanie", Freedom House, https://freedomhouse.org/country/romania/nations-transit/2022.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Soyez sympa! Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership