Ignorer la navigation

Rapport à mi-parcours pour l'Afrique du Sud 2016-2018

Le troisième plan d'action de l'Afrique du Sud traitait de questions telles que la prestation de services publics, la transparence budgétaire et l'accès aux données gouvernementales. Alors que la plupart des engagements étaient en grande partie ou totalement achevés, la société civile a exprimé ses préoccupations concernant le manque d'ambition et la transition récente du leadership du PGO.

points forts

Engagement Présentation Bien-Conçu? *
1. Surveillance citoyenne Améliorer la surveillance publique des services en élargissant la surveillance axée sur les citoyens aux services de police, au ministère de la Santé et à l'Agence de la sécurité sociale.

Non

2. Budget ouvert Augmenter la participation du public dans les processus de budgétisation

Non

3. Programme de retour aux sources (B2B) Renforcer l'intégrité des dirigeants municipaux et améliorer l'engagement citoyen grâce au programme Back to Basics (B2B).

Non

* L'engagement est évalué par l'IRM comme spécifique, pertinent et a un impact potentiel de transformation

Traiter

Le Département de la fonction publique et de l'administration (DPSA) a facilité la consultation sur le troisième plan d'action national par le biais de réunions communautaires et de canaux en ligne. Diverses parties prenantes de la société civile pouvaient participer, mais leurs points de vue n’informaient généralement pas et n'influençaient pas la prise de décision concernant les thèmes et les engagements du plan d'action. Aucun forum multipartite n'a été créé au cours de la première année pour surveiller la mise en œuvre.

L'Afrique du Sud n'a pas agi contrairement au processus de l'OGP

Un pays est considéré comme ayant agi de manière contraire à la procédure si un ou plusieurs des problèmes suivants se produisent:

  • Le plan d'action national a été élaboré sans engagement en ligne ni hors ligne avec les citoyens et la société civile.
  • Le gouvernement ne parvient pas à dialoguer avec les chercheurs de l'IRM responsables des rapports du pays pour l'année 1 et l'année 2
  • Le rapport IRM établit qu'aucun progrès n'a été réalisé dans la mise en œuvre des engagements du plan d'action du pays

performance

Quatre des engagements sont terminés et les progrès dans la mise en œuvre du reste sont pour la plupart substantiels. Toutefois, certaines activités proposées avaient déjà été réalisées avant le lancement officiel du plan d'action, telles que le portail pilote de données ouvertes (engagement 6).

Recommandations IRM

  1. Clarifier le mandat du coordonnateur national du PGO
  2. Engager la société civile de manière plus inclusive
  3. Améliorer les efforts de budgétisation ouverte
  4. Localiser OGP
  5. Promouvoir et développer les initiatives d'open data dans les zones à haut risque

Téléchargements

Filed under: Rapport IRM

Commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!