Ignorer la navigation
Australie

Accès à l'information (AU0020)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action australien 2018-2020

Cycle du plan d'action : 2018

Statut : Actif

Institutions

Institution principale : Information and Privacy Commission NSW au nom du Commonwealth. Commissaires à l'information des États et territoires et ombudsmans. et soutenu par le ministère du Premier ministre et le Cabinet.

Institution(s) de soutien : Table ronde sur la responsabilité du Commissaire à l'information, Australie Open Government Partnership Réseau de la société civile

Domaines politiques

Accès à l'information, Engagements locaux, Participation du public, Droit à l'information

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur les résultats de la transition australienne 2018-2020, Rapport sur la conception de l'Australie 2018-2020

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Engager les États et les territoires à mieux comprendre
accès à l'information
Date de début et de fin de l'engagement
Septembre 2078-Août 2020
Agence d'exécution principale / acteur
Information and Privacy Commission NSW au nom du Commonwealth. Commissaires à l'information et médiateurs des États et territoires. et soutenu par le département du Premier ministre et du Cabinet.
Description de l'engagement
Quel est le problème public que l'engagement traitera?
Sous le système de gouvernement fédéral australien. les responsabilités sont partagées entre les différents niveaux de gouvernement. À ce jour. participation à la Open Government Partnership s’est produite principalement au niveau du gouvernement fédéral.
Un travail important en cours au niveau des États et des territoires contribue au développement d'une culture d'ouverture du gouvernement. amélioration de la transparence et responsabilisation accrue du public. Le droit d'accéder aux informations du gouvernement est contrôlé de manière indépendante par le Commonwealth. Commissaires à l'information et médiateurs des États et territoires.
À l'heure actuelle, il n'existe pas de mécanisme cohérent permettant d'évaluer la sensibilisation au droit d'accès aux informations et à l'expérience du gouvernement dans l'exercice de ce droit à chaque niveau de gouvernement.
Quel est l'engagement?
Cet engagement permettra de mieux assurer la participation des sous-nations à la Open Government Partnership processus permettant de mieux comprendre les cadres d’accès à l’information. Nous y parviendrons en:
l. faciliter les arrangements administratifs entre les gouvernements des États et des territoires et les représentants du gouvernement australien responsables des engagements de l'Australie en matière de gouvernement ouvert visant à soutenir la collaboration et l'apprentissage sur les questions de gouvernement ouvert (en soulignant notamment les possibilités de coopération sous-nationale formelle et d'adhésion au Conseil); Open Government Partnership). et
2. collaborer avec les commissaires à l'information et les médiateurs pour rechercher un accord en vue de mener des enquêtes pour mesurer la prise de conscience des citoyens sur le droit d'accéder aux informations du gouvernement. et leurs expériences et résultats dans l'exercice de ce droit. Ces enquêtes orienteront les activités visant à promouvoir et à soutenir le droit d’accès aux informations gouvernementales.
Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public?
Nous allons promouvoir une participation plus complète au Open Government Partnership par les États et les territoires australiens (offrant de plus grandes possibilités d’améliorer la transparence et la responsabilisation des gouvernements) et, en particulier, d’accroître la compréhension de la manière dont le droit à l’accès à l’information est expérimenté par les Australiens.
Pourquoi l'engagement est-il pertinent pour les valeurs OGP?
En facilitant une plus grande participation à la Open Government Partnership processus par les gouvernements des États et des territoires, cet engagement fera progresser toutes les valeurs OGP.
En particulier, en mesurant mieux la valeur que les citoyens accordent au droit d’accéder aux informations gouvernementales, à leur connaissance, à leurs expériences et aux résultats obtenus dans l’exercice de ce droit. Cet engagement fera progresser la valeur OGP de l'accès à l'information.
Activité clé avec un produit livrable vérifiable
Faire en sorte que les gouvernements des États et des territoires soient sensibilisés sur le Open Government Partnership, soutiennent la collaboration et l’apprentissage en matière de gouvernement ouvert, et soulignent l’opportunité d’une coopération formelle et d’une adhésion sous-nationale.
7/1/2018 – 12/31/2018
S'engager auprès des commissaires à l'information des États et des territoires pour: accepter la conception d'une enquête visant à mesurer la valeur que les citoyens accordent au droit d'accès à l'information et à leur connaissance, ainsi que leurs expériences et les résultats obtenus dans l'exercice de ce droit.
7/1/2018 – 12/31/2018
Enquête conduite
1/1/2019 – 9/30/2019
Analyser et publier les résultats de l'enquête
7/1/2019 – 12/31/2019
Contacts
Contacts: commission de l'information et de la protection de la vie privée NSW
Email et téléphone
Elizabeth.tydd@ipc.nsw.gov.au
Autres acteurs
Commissaires à l'information et médiateurs des États et territoires et Bureau du commissaire à l'information de l'Australie
Table ronde sur la responsabilité, australienne Open Government Partnership Réseau de la société civile

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

5. Inciter les États et les territoires à mieux comprendre l'accès à l'information

Texte d'engagement:

Cet engagement permettra de mieux assurer la participation des sous-nations à la Open Government Partnership processus permettant de mieux comprendre les cadres d’accès à l’information. Nous y parviendrons en:

  1. faciliter les arrangements administratifs entre les gouvernements des États et des territoires et les représentants du gouvernement australien responsables des engagements du gouvernement ouvert de l'Australie à soutenir la collaboration et l'apprentissage sur les questions de gouvernement ouvert (notamment en soulignant la possibilité d'une coopération infranationale formelle et de Open Government Partnership), Et
  2. s'engager avec les commissaires à l'information et les médiateurs pour rechercher un accord pour mener des enquêtes afin de mesurer la connaissance des citoyens du droit d'accéder aux informations gouvernementales, ainsi que leurs expériences et résultats dans l'exercice de ce droit. Ces enquêtes informeront les activités visant à promouvoir et à soutenir le droit d'accéder à l'information gouvernementale.

Jalons:

  • Faire en sorte que les gouvernements des États et des territoires soient sensibilisés sur le Open Government Partnership, soutiennent la collaboration et l’apprentissage en matière de gouvernement ouvert, et soulignent l’opportunité d’une coopération formelle et d’une adhésion sous-nationale.
  • S'engager avec les commissaires à l'information des États et des territoires pour:
  1. accepter la conception d'une enquête pour mesurer la valeur que les citoyens accordent au droit d'accéder à l'information gouvernementale, ainsi que leur connaissance et leurs expériences et résultats dans l'exercice de ce droit
  2. enquête conduite
  3. analyser et publier les résultats de l'enquête

Date de début: septembre 2018 Date de fin: août 2020

Note éditoriale: Ceci est une version partielle du texte d'engagement. Pour le texte complet de l'engagement, voir le plan d'action national australien disponible sur https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/09/Australia_Action-Plan_2018-2020.pdf.

Contexte et objectifs

Le Commonwealth, les États et les territoires ont des politiques et des cadres législatifs distincts pour l'accès aux informations gouvernementales. Cela comprend la législation prévoyant généralement l'accès du public aux informations gouvernementales de manière proactive et / ou sur demande. L'application de cette législation (et dans certains cas, le droit de revoir les décisions de divulgation de l'information) est administrée par un commissaire à l'information, ou ombudsman, qui doit informer le public de la mise en œuvre de la législation sur le droit à l'information. (45) Les politiques sur la protection de la vie privée, les données ouvertes et le partage de données peuvent varier selon les juridictions.

Cet engagement s'appuie sur l'engagement 9 de NAP1. Cet engagement a développé, collecté et publié des mesures mesurant l'utilisation par le public des droits d'accès à l'information. Cet engagement vise à étendre cet effort et à mesurer la valeur que les citoyens accordent au droit d'accéder à l'information gouvernementale, leur connaissance de ce droit, ainsi que leurs expériences et résultats dans l'exercice de ce droit. Il cherchera également à sensibiliser à l'éventuelle implication de l'État et du territoire dans la Open Government Partnership et explorer les possibilités de collaboration et d'apprentissage accrus entre les juridictions sur le gouvernement ouvert.

Cet engagement est généralement vérifiable. Les activités proposées pour inciter les gouvernements des États et des territoires à concevoir, exécuter et publier les résultats de l'enquête auprès des citoyens sur l'accès aux informations gouvernementales sont vérifiables. Il est également possible d'enregistrer et de vérifier les activités visant à impliquer les gouvernements des États et des territoires dans la promotion d'un gouvernement ouvert. Cependant, les jalons manquent de précision quant à la forme d'engagement administratif envisagé et quant à savoir si un tel engagement est susceptible d'entraîner d'autres initiatives de gouvernement ouvert. Ce manque de spécificité empêche une évaluation approfondie de l'impact potentiel de cet engagement.

En sondant le public pour connaître ses perceptions sur l'accès à l'information gouvernementale, ce qui pourrait ultérieurement éclairer les politiques, cet engagement peut permettre la participation civique à la prise de décision. Cependant, les termes de l'engagement n'incluent pas la participation du public à la conception ou à l'analyse de l'enquête, comme les questions qui seront posées ou la manière dont les participants seront sélectionnés. L'analyse et la publication de l'enquête peuvent accroître l'accès du public à l'information, et une plus grande sensibilisation et coopération entre les juridictions sur les initiatives de gouvernement ouvert peuvent indirectement améliorer les programmes en rapport avec les valeurs du PGO.

S'il est pleinement mis en œuvre tel qu'il est écrit, cet engagement aura un impact potentiel mineur sur l'amélioration de l'accès du public à l'information et la participation civique à la prise de décision par les gouvernements des États et des territoires. Bien que l'on ne sache pas si l'enquête sera ouverte au grand public, l'enquête peut fournir de nouvelles informations sur les perceptions des citoyens, même si elles ne sont pas significativement supérieures à celles déjà collectées au niveau national. L'engagement ne précise pas non plus comment le gouvernement entend utiliser les résultats de l'enquête. Une plus grande coopération intergouvernementale peut aider à identifier et à mieux faire connaître les initiatives de gouvernement ouvert dans différentes juridictions, mais sans un soutien de haut niveau, il est peu probable que l'encouragement à de nouvelles initiatives de gouvernement ouvert soit significatif.

Prochaines étapes

Dans le rapport d'étape sur le premier plan d'action national, l'IRM a recommandé que le rôle du Forum du gouvernement ouvert soit élargi pour inclure la prise en compte des initiatives de gouvernement ouvert au niveau des États et des territoires. Cela améliorerait la coordination entre les juridictions et pourrait développer des engagements infranationaux de gouvernement ouvert. L'élargissement de l'éventail des juridictions travaillant sur la gouvernance ouverte peut élargir la portée des initiatives de gouvernement ouvert et sensibiliser le public au PGO.

L'Australie a répondu à cette recommandation en incluant cet engagement d'engager les États et les territoires, permettant au Forum de jouer un rôle indirect dans la promotion de cette coordination et de cette coopération. Une analyse inter-juridictionnelle plus poussée de l'utilisation publique et des perceptions des lois sur l'accès à l'information peut également accroître l'utilisation et la réforme de ces lois.

Il est donc recommandé que les futurs plans d'action nationaux incluent un engagement à assurer la coopération et la coordination entre le Commonwealth, les États et les territoires, peut-être en officialisant des arrangements allant au-delà de l'engagement administratif, et en incluant des engagements infranationaux. Dans la mise en œuvre de cet engagement, les commissaires à l'information pourraient impliquer la société civile et le grand public dans la conception, la conduite et l'analyse de l'enquête, et susciter l'intérêt pour les initiatives de gouvernement ouvert parmi les groupes de la société civile opérant au niveau infranational.

(45) Association of Information Access Commissioners, «Compendium of Information Access Laws across Australian States and Territories» (9 octobre 2017), https://www.ipc.nsw.gov.au/sites/default/files/file_manager/Jurisdictional Compendium OCT 2017.pdf. Notez que le Loi sur la liberté d'information 2016 (ACT) est entré en vigueur dans l'ACT le 1er janvier 2018, établissant le rôle du médiateur d'ACT dans le contrôle de l'application de cette législation.

Résumé du statut de fin de session IRM

5. Engage states and territories to better understand information access

Complété

For details regarding the implementation and early results of this commitment, see Section 2.3.

But de l'engagement

This commitment aimed to raise awareness of the Open Government Partnership at state and territorial levels, through a survey measuring the value citizens place on the right to access government information. It continued a commitment from the first action plan to develop a simpler, more coherent framework for managing and accessing government information. (27)

At-il ouvert le gouvernement?

Marginal

This commitment is complete. It was a first step to raise OGP awareness at the subnational level following official authority from the Department of Prime Minister and Cabinet that states and territories could develop sub-national plans. (28)

The Information Commissioners from New South Wales (NSW), Victoria, Queensland, Western Australia, the Commonwealth of Australia, and the Ombudsman from the Australian Capital Territory surveyed communities’ valuation of access to government information. “Value” was defined as citizens’ awareness of their rights to access government information, their attempts to access information, and their successful attempts to access the information. (29) The summary findings, released in September 2019, complement the National Dashboard - Utilisation of Information Access Rights, a deliverable from the first action plan that gives detailed comparisons of jurisdictional response rates to formal information requests. (30)

This commitment has marginally changed government practice of improving access to information. The government did not release the complete report, nor any detailed jurisdictional responses on how they could encourage more citizens to attempt to access government information. OGF members felt that the findings were thoughtful and led to forming commitments for the third action plan. They noted it was a warm-up study with great potential for involving states in the process but wondered whether it offered a structure that would provide a place for progress, as they felt there was no authorising environment. (31)

The NSW Information Commissioner has subsequently released 2020 citizen information access results. (32) In 2020 the Office of the Victorian Information Commissioner consulted on a discussion paper on proactive and informal release in the Victorian public sector, published the submissions, and reported that it will use the information received in the submissions to explore how it can better assist agencies to proactively and informally publish information. (33)

The IRM researcher understands that the next stages of this long-term work (i.e., implementation and policy formation) will be included in the third action plan. (34)

(27) Australian Dept. of the Prime Minister and Cabinet, “3.1 - Information Management and Access Laws for the 21st Century" (10 Jul. 2020), https://ogpau.pmc.gov.au/national-action-plans/australias-first-open-government-national-action-plan-2016-18/31-information.
(28) Elisabeth Tydd (NSW Information Commissioner), interview with the IRM researcher on 13 April 2021.
(29) IPC, "Information Access Commissioners and Ombudsman release survey results on community attitudes" (30 Sept. 2019), https://www.ipc.nsw.gov.au/media-releases/information-access-commissioners-and-ombudsman-release-survey-results-community-attitudes.
(30) ICP, “National Dashboard - Utilization of Information Access Rights - 2014-15” (Jul. 2020), https://www.ipc.nsw.gov.au/sites/default/files/2020-07/OGP_metrics_all_jurisdictions_bar_all_years_Jul_2020.pdf.
(31) James Horton and May Miller-Dawkins (OGF civil society members), interviews by IRM researcher, 24 and 29 Mar. 2021.
(32) IPC, “Research on Information Access” (accessed 23 Jul. 2021), https://www.ipc.nsw.gov.au/information-access/research.
(33) OVIC "Proactive and Informal Release Discussion Paper" (accessed 23 Jul. 2021), https://ovic.vic.gov.au/consultation-on-proactive-and-informal-release-discussion-paper/.
(34) Australian Dept. of the Prime Minister and Cabinet, "Phase 2c - Final Public Consultation on Draft Commitments for Australia's Third National Action Plan" (accessed 23 Jul. 2021), https://ogpau.pmc.gov.au/consultations/phase-2c-final-consultation-draft-commitments.

Engagements

Open Government Partnership