Ignorer la navigation
France

Transparence des marchés publics (FR0031)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d’Action France 2018-2020

Cycle du plan d'action: 2018

Statut: actif

Institutions

Institution chef de file: Ministère de l'économie et des finances, secrétaire d'État chargée de la technologie numérique

Institution (s) de soutien: Conseil Régional et Secrétaire Général aux Affaires Régionales (SGAR) de Bretagne, Ville de Rennes, Région Bourgogne-Franche-Comté

Domaines politiques

Accès à l'information, Anti-Corruption, E-gouvernement, Marchés ouverts et marchés publics, Open Data, Secteur privé, Marchés publics, Gestion des Enregistrements

Revue IRM

Rapport IRM: France Design Report 2018-2020

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs de l'OGP: accès à l'information, à la technologie

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement: examen IRM en attente

Description

Institution (s) principale (s):
Ministère de l'économie et des finances, secrétaire d'État chargé de la technologie numérique
Autres parties prenantes:
Conseil Régional et Secrétaire Général aux Affaires Régionales (SGAR) de Bretagne, Ville de Rennes, Région Bourgogne-Franche-Comté
Engagement prolongeant l'engagement 2 du PAN 2015-2017 "Accroître la transparence dans les marchés publics"
Principes OGP auxquels l'engagement est associé:
Lutte contre la corruption, la transparence
Défis
Au niveau national, les marchés publics sont estimés à 15% du PIB. C'est un élément essentiel des politiques économiques qui contribue à soutenir la croissance, favorise la compétitivité et l'emploi, et stimule l'innovation. Une plus grande transparence est possible dans cette catégorie de dépenses: il s’agit d’une question qui concerne les citoyens en ce qui concerne la responsabilité en matière de dépenses publiques et la lutte contre la corruption, ainsi qu’une question économique facilitant l’accès équitable des entreprises aux marchés publics et permettant une plus grande transparence des activités économiques. problème de l'efficacité de l'action publique permettant une gestion efficace de la politique par tous les agents publics.
Objectifs
Publication ouverte des données essentielles sur les marchés publics, en conformité avec une norme internationale (Open Contracting Data Standard) et incluant toutes les parties prenantes2.
La transposition des directives européennes a fourni à la France un cadre judiciaire favorisant une transparence accrue des marchés publics. La publication des données essentielles sur les marchés publics (en particulier sur les offres, les candidatures et les choix effectués) est désormais obligatoire; conformément au référentiel de données sur les marchés publics et au «standard de données sur les contrats ouverts» international.
La publication des données conformément à une norme unique garantit leur disponibilité dans un format utilisable, tout en facilitant l'interopérabilité et la réutilisation des données. Cette normalisation devrait enfin couvrir tous les acheteurs publics (État, autorités locales, hôpitaux, institutions publiques, etc.) et permettre de développer un «flux unique de données sur les marchés publics». La région Bretagne est déjà très attachée à cet objectif et constitue un terrain d'essai utile pour la mise en œuvre de cet engagement.
La transparence des marchés publics est également un problème en ce qui concerne la lutte contre la corruption et l'efficacité de l'action publique au niveau international. Pendant le Open Government Partnership Sommet mondial tenu à Paris à 2016, la France s'est engagée à promouvoir la transparence des marchés publics au niveau international. Il a mis en place l'alliance «Contracting 5» («C5») avec quatre autres pays (Colombie, Mexique, Royaume-Uni et Ukraine), avec le soutien de Open Contracting Partnership. C5 a pour objectif de partager des outils et des meilleures pratiques sur le sujet et de développer le «standard de données sur les contrats ouverts» international. La France présidera le C5 à partir de janvier 2018.
Une transparence totale dans les marchés publics ne peut toutefois être réalisée sans un ambitieux plan de formation et de simplification.3 Cela étant, l'élaboration d'une politique assurant le soutien et la formation des acteurs de la transformation numérique des marchés publics est en cours de réalisation.4 De même, La simplification des procédures, de la publication des avis nationaux en particulier, et des processus, par leur normalisation et leur interopérabilité, etc., constitue un axe de travail majeur.
La carte routière en détail

Concevoir un «flux unique» de données de contrat d'approvisionnement de mars 2017 à septembre 2018
• Mise à disposition du «flux de contrat» sur data.gouv.fr April 2018
• • Travailler sur la portée des données incorporées dans le «flux contractuel» afin d'aller au-delà des «données essentielles» prévues par le décret.
• • Ces données peuvent être identifiées en coopération avec les acteurs concernés, via l'organisation d'Open Labs avec les développeurs, les acheteurs publics, les éditeurs de logiciels, etc. Un premier Open Lab s'est tenu sur 25 September 2017. 2nd open lab S1 2018
Travaux en cours jusqu'à la fin 2019
• Développer et mettre en œuvre des utilisations innovantes des données sur les marchés publics dans les observatoires des marchés publics situés dans les «centres d’essais» de 2: Brittany et Occitania End 2018.
• Diffuser ces pratiques sur d’autres territoires: implication d’autres territoires dans les expériences en cours et publication de leurs données dans le même format À partir de janvier 2018
• Diffusion des normes au sein de la communauté internationale via 5 à partir de janvier 2018
• Incorporation de davantage de pays dans la contractualisation de 5 et promotion de l’utilisation des normes internationales dans ces pays. Early 2018
• Développer une politique assurant le soutien et la formation des acteurs de la transformation numérique des marchés publics 2020

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

2. Augmenter la transparence dans les marchés publics

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

Au niveau national, les marchés publics sont estimés à 15% du PIB. C'est un élément essentiel des politiques économiques qui contribue à soutenir la croissance, favorise la compétitivité et l'emploi, et stimule l'innovation. Une plus grande transparence est possible dans cette catégorie de dépenses: il s’agit d’une question qui concerne les citoyens en ce qui concerne la responsabilité en matière de dépenses publiques et la lutte contre la corruption, ainsi qu’une question économique facilitant l’accès équitable des entreprises aux marchés publics et permettant une plus grande transparence des activités économiques. problème de l'efficacité de l'action publique permettant une gestion efficace de la politique par tous les agents publics.

Publication ouverte des données essentielles sur les marchés publics, en conformité avec une norme internationale (Open Contracting Data Standard) et incluant toutes les parties prenantes.

La transposition des directives européennes a fourni à la France un cadre judiciaire favorisant une transparence accrue des marchés publics. La publication des données essentielles sur les marchés publics (en particulier sur les offres, les candidatures et les choix effectués) est désormais obligatoire; conformément au référentiel de données sur les marchés publics et au «standard de données sur les contrats ouverts» international.

La publication des données conformément à une norme unique garantit leur disponibilité dans un format utilisable, tout en facilitant l'interopérabilité et la réutilisation des données. Cette normalisation devrait enfin couvrir tous les acheteurs publics (État, autorités locales, hôpitaux, institutions publiques, etc.) et permettre de développer un «flux unique de données sur les marchés publics». La région Bretagne est déjà très attachée à cet objectif et constitue un terrain d'essai utile pour la mise en œuvre de cet engagement.

La transparence des marchés publics est également un problème en ce qui concerne la lutte contre la corruption et l'efficacité de l'action publique au niveau international. Pendant le Open Government Partnership Sommet mondial tenu à Paris à 2016, la France s'est engagée à promouvoir la transparence des marchés publics au niveau international. Il a mis en place l'alliance «Contracting 5» («C5») avec quatre autres pays (Colombie, Mexique, Royaume-Uni et Ukraine), avec le soutien de Open Contracting Partnership. C5 a pour objectif de partager des outils et des meilleures pratiques sur le sujet et de développer le «standard de données sur les contrats ouverts» international. La France présidera le C5 à partir de janvier 2018.

Une transparence totale dans les marchés publics ne peut toutefois être réalisée sans un ambitieux plan de formation et de simplification. Cela étant, l’élaboration d’une politique assurant le soutien et la formation des acteurs de la transformation numérique des marchés publics est en cours. De même, la simplification des procédures, de la publication des avis nationaux en particulier, et des processus, par leur normalisation et leur interopérabilité, etc., constitue un axe de travail majeur.

Milestones

2.1 Conception d'un «flux unique» de données de contrat d'approvisionnement

2.2 Mise à disposition du «flux de contrat» sur data.gouv.fr

2.3 Travailler sur la portée des données incorporées dans le «flux de contrat» afin d'aller au-delà des «données essentielles» prévues par le décret.

Ces données peuvent être identifiées en coopération avec les acteurs concernés, via l'organisation d'Open Labs avec des développeurs, des acheteurs publics, des éditeurs de logiciels, etc. Un premier Open Lab s'est tenu sur 25 September 2017.

2.4 Développer et mettre en œuvre des utilisations innovantes des données de passation des marchés publics dans les observatoires des marchés publics situés sur les «terrains d’essais» 2: Bretagne et Occitanie

2.5 Diffusion de ces pratiques sur d'autres territoires: implication d'autres territoires dans les expériences en cours et publication de leurs données dans le même format

2.6 Diffusion des normes au sein de la communauté internationale via 5, un contractant

2.7 Intégrer davantage de pays dans la passation de marchés de 5 et promouvoir l'utilisation des normes internationales dans ces pays

2.8 Élaborer une politique assurant le soutien et la formation des acteurs de la transformation numérique des marchés publics

Date de début: 2018

Date de fin: 2020

Contexte et objectifs

Les marchés publics correspondent à 15% du produit intérieur brut du pays, y compris les contrats 160,000 annuels et à 89 milliards d'euros. Il constitue à la fois une source importante d’activité économique et le principal espace où les entreprises interagissent avec le secteur public. En règle générale, les marchés publics sont un secteur particulièrement exposé à la corruption. En France, les informations sur les marchés, les offres, les soumissionnaires et les contractants ne sont pas facilement accessibles. Le décret gouvernemental 2016-360 (mars 2016) oblige les acheteurs à donner un accès complet et ouvert aux «données essentielles» sur les contrats d'approvisionnement de leur profil d'acheteur, à partir du 1 d'octobre 2018. Ce décret couvrait tous les contrats supérieurs à 25,000 euros (hors taxe), à ​​l'exception des contrats relatifs à la défense et à la sécurité. Deux décrets administratifs, signés sur 14 April 2017 et 27 July 2018, défini ultérieurement «données essentielles» (concernant la phase d’attribution).

Cet engagement vise à améliorer l’accès du public à l’information grâce à l’utilisation de la technologie, ce qui le rend pertinent par rapport aux valeurs du PGO, à savoir l’accès à l’information, la technologie et l’innovation. Il suit les efforts de la région Bretagne, qui a lancé le Breizh Small Business Act. Breizh Small Business Act fournit aux entreprises locales des données essentielles sur les marchés publics. Il a également inspiré la définition du format de pivot standard et l'automatisation de la collecte de données via des profils d'acheteurs.

Les données sur les achats en France ne sont ni centralisées ni normalisées. Il existe plus de gouvernements locaux 35,000. La fragmentation des données peut rendre difficile pour les entreprises, en particulier les petites entreprises, les citoyens et les organisations de la société civile de surveiller les marchés publics. La complexité administrative et territoriale crée plusieurs obstacles à la centralisation des données. Les acheteurs sont tenus de publier l'URL de leur profil d'acheteur sur data.gouv.fr, mais il existe actuellement très peu de profils d'acheteurs déclarés. La pluralité de systèmes d’information utilisés rend également l’agrégation de données difficile. La tâche incombe principalement à Etalab, car la loi impose aux acheteurs de publier leurs données essentielles uniquement sur leurs profils. Etalab assume ensuite la responsabilité de centraliser les informations et de les rendre facilement accessibles, en collaboration avec les éditeurs de profils.

Cet engagement vise à accroître la transparence des marchés publics, principalement en centralisant les données et en élargissant le champ des informations rendues publiques. Bien que l'engagement soit suffisamment spécifique pour être vérifié, il ne précise pas quelles nouvelles données seront mises à disposition. L'engagement encourage également la réutilisation des données pour les rendre accessibles aux membres du public qui ne sont pas des experts. Cet engagement revêt une dimension internationale. Il vise à encourager les autres pays à s’aligner sur les normes internationales préconisées par Open Contracting Partnership et Contractant 5 (Royaume-Uni, Mexique, Colombie, Ukraine, France et Argentine).

Comme écrit, l'engagement est vérifiable. Les deux premiers jalons concernant la centralisation des données sont spécifiques et faciles à évaluer. Les deux derniers jalons de la sensibilisation internationale et de la formation des fonctionnaires pourraient être plus spécifiques en ce qui concerne les pays cibles et la population.

Les quatre autres étapes sont toutefois trop vagues pour être correctement évaluées. Le jalon 2.3 indique que le gouvernement s’engage uniquement à actuellement sur l'ajout de données aux données essentielles requises par décret. Le jalon ne fournit aucune information sur ce que le gouvernement s'engage réellement à faire. De même, les jalons 2.4 et 2.5, qui sont cumulatifs, ne fournissent pas d'informations suffisantes sur la manière dont les données seront utilisées de manière innovante. Le jalon 2.6 indique que le gouvernement s’engage à promouvoir les normes internationales à l’étranger par le biais de la passerelle 5. Ceci est trop vague à la fois dans la formulation (comme la manière dont les normes seront promues et à qui elles seront promues) et en ce qui concerne l'agent de mise en œuvre, car le gouvernement devrait compter sur ses pays partenaires pour remplir cet engagement.

Cette initiative pourrait avoir un impact potentiellement transformateur. Les données sur les achats ne sont actuellement pas centralisées et le cadre juridique actuel n'exige pas la centralisation des données. Cet engagement vise à centraliser et à normaliser les données sur les achats. Si elle est pleinement mise en œuvre, elle pourrait permettre aux entreprises d’accéder plus facilement à l’information, ce qui uniformiserait les règles du jeu et améliorerait la concurrence. Cela pourrait également fournir un meilleur accès aux organisations de la société civile, ce qui leur permettrait de mieux contrôler les processus de passation des marchés et d'identifier les signaux d'alarme.

Les marchés publics sont très importants pour la performance économique du pays, compte tenu du nombre élevé de marchés passés. Cependant, les difficultés actuelles pour accéder à des informations claires et complètes sur les marchés publics limitent la concurrence et peuvent faciliter la corruption ou toute autre inconduite dans les processus de passation de marché. Par cet engagement, le gouvernement souhaite aller au-delà du cadre juridique existant pour créer un flux automatisé d'informations sur les marchés publics. Son objectif est de former les agents publics à faire face au manque de sécurité des données au sein de la fonction publique, en particulier au niveau local. Cependant, la responsabilité de la centralisation des données semble incomber principalement à Etalab.

Prochaines étapes

Le chercheur de l'IRM recommande que l'engagement soit priorisé dans le prochain plan d'action. Le chercheur IRM recommande également d’envisager les actions suivantes:

  • Fournissez des informations plus spécifiques sur le type de données à inclure.
  • Lancer une campagne d'information pour sensibiliser le public à l'existence et au potentiel de ces données.
  • Préparez des vidéos et d’autres supports d’apprentissage pour expliquer comment d’autres acteurs de la société civile, y compris des entreprises plus petites, peuvent utiliser le seul flux de données.
  • Clarifiez les informations suivantes du texte d'engagement: «formation des acteurs de la transformation numérique des marchés publics» (par exemple, quel public, quelle formation).
Pour un gouvernement transparent et collaboratif: Plan d'action national français 2018 – 2020, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/08/France-Action-Plan-2018-2020-English.pdf (consulté sur 10 Janvier 2019).
L'Observatoire Économique de la Commande Publique, Les données de la commande publique: le recensement économique des marchés publics - Synthèse 2014 / 2017, https://www.economie.gouv.fr/files/files/directions_services/daj/marches_publics/oecp/recensement/chiffres-OECP-cp-2017.pdf (consulté sur 8 Février 2019).
OCDE, Prévention de la corruption dans les marchés publics, 2016, http://www.oecd.org/gov/ethics/Corruption-Public-Procurement-Brochure.pdf (consulté sur 8 Février 2019); et Transparency International, Lutte contre la corruption dans les marchés publics: Un guide pratique, 2014, https://www.transparency.org/whatwedo/publication/curbing_corruption_in_public_procurement_a_practical_guide (consulté sur 8 Février 2019).
«Forum ouvert d'Etat # 5 - Transparence de la Commande publique», 12 December 2018.
Xavier Berne, «Coup d’envoi d’obligations d’ouverture de données sur les marchés publics», Next Inpact, 2018, https://www.nextinpact.com/news/107069-coup-denvoi-obligations-dopen-data-sur-donnees-essentielles-marches-publics.htm (consulté sur 8 Février 2019).
“Arrêté du 14 Avril 2017 Relatif aux Données Essentielles dans la Commande Publique”, LegiFrance, https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000034492587&dateTexte=20181001 (consulté sur 8 Février 2019).
“Arrêté du 27 Juillet 2018 Modifiant l'Arrêté du 14 Avril 2017 Relatif aux Données Essentielles dans la Commande Publique”, LegiFrance, https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000037282994&dateTexte=&categorieLien=id (consulté sur 8 Février 2019).
Etalab, responsable de la communication par e-mail avec le chercheur IRM, 21 February 2019.
Etalab, responsable de la communication par e-mail avec le chercheur IRM, 21 February 2019.
Xavier Berne, op. cit., 2018; Gabriel Zignani, «Votre collectivité engagée dans une démarche d'ouverture de données?», La Gazette des Communes, 7, février 2018, https://www.lagazettedescommunes.com/570941/votre-collectivite-a-t-elle-engage-une-demarche-douverture-des-donnees/ (consulté sur 8 Février 2019); et Romain Mazon, «Données ouvertes et collectivités: qui fait quoi, et comment?», La Gazette des Communes, 10, décembre 2018, https://www.lagazettedescommunes.com/586475/open-data-et-collectivites-qui-fait-quoi-et-comment/ (consulté sur 8 Février 2019).
Etalab, responsable de la communication par e-mail avec le chercheur IRM, 21 February 2019.

Engagements

  1. Transparence des services publics

    FR0030, 2018, Gouvernement électronique

  2. Transparence des marchés publics

    FR0031, 2018, Accès à l'information

  3. Transparence de l'aide au développement

    FR0032, 2018, Accès à l'information

  4. Développer les données ouvertes

    FR0033, 2018, Accès à l'information

  5. Politiques et administration améliorées des données

    FR0034, 2018, Accès à l'information

  6. Transparence des algorithmes publics

    FR0035, 2018, Gouvernement électronique

  7. Open Data au niveau sous-national

    FR0036, 2018, Accès à l'information

  8. State AI Lab

    FR0037, 2018, Prise de décision automatisée

  9. Renforcement des capacités administratives

    FR0038, 2018, Renforcement des capacités

  10. Incubateurs de service public

    FR0039, 2018, Renforcement des capacités

  11. Rationaliser les flux de données

    FR0040, 2018, Accès à l'information

  12. Open Etat Forum

    FR0041, 2018, Gouvernement électronique

  13. Tableau de bord des procédures en ligne

    FR0042, 2018, Gouvernement électronique

  14. Sommet Govtech

    FR0043, 2018, Renforcement des capacités

  15. Améliorer les mécanismes de consultation publique

    FR0044, 2018, Gouvernement électronique

  16. Transparence internationale et participation citoyenne

    FR0045, 2018, Aide

  17. Participation publique au développement durable

    FR0046, 2018, Accès à l'information

  18. Science ouverte

    FR0047, 2018, Accès à l'information

  19. Participation citoyenne à la Cour des comptes

    FR0048, 2018, Accès à l'information

  20. Transparence des représentants d'intérêts

    FR0049, 2018, Accès à l'information

  21. Accès à l'information sur les agents publics

    FR0050, 2018, Accès à l'information

  22. Données ouvertes sur les autorités régionales et locales

    FR0001, 2015, Accès à l'information

  23. Publication en ligne des décisions et des rapports du conseil municipal

    FR0002, 2015, Gouvernement électronique

  24. Publier des permis de construire en format Open Data

    FR0003, 2015, Accès à l'information

  25. Engagement étoilé Augmenter la transparence des marchés publics

    FR0004, 2015, Accès à l'information

  26. Améliorer la transparence de l'aide internationale au développement

    FR0005, 2015, Accès à l'information

  27. Accès ouvert aux évaluations des politiques publiques

    FR0006, 2015, Gouvernement électronique

  28. Impliquer les citoyens dans les travaux des comptes

    FR0007, 2015, Accès à l'information

  29. Accès aux obligations de transparence des agents publics

    FR0008, 2015, Accès à l'information

  30. Engagement étoilé Beneficial ownership

    FR0009, 2015, Anti-Corruption

  31. Transparence dans les industries extractives

    FR0010, 2015, Anti-Corruption

  32. Transparence dans les négociations commerciales internationales

    FR0011, 2015, Accès à l'information

  33. Réparer mon quartier

    FR0012, 2015, Gouvernement électronique

  34. Fix-It numérique

    FR0013, 2015, Accès à l'information

  35. Coproduire l'infrastructure de données avec la société civile

    FR0014, 2015, Accès à l'information

  36. Engagement étoilé Ressources juridiques ouvertes

    FR0015, 2015, Accès à l'information

  37. Mécanismes participatifs de réforme

    FR0016, 2015, Règlement ouvert

  38. Médiation et justice

    FR0017, 2015, Accès à la justice

  39. Engagement étoilé Ouvrir et diffuser des données

    FR0018, 2015, Accès à l'information

  40. Modèles de calcul ouverts et simulateurs

    FR0019, 2015, Accès à l'information

  41. Plateforme ouverte pour les ressources gouvernementales

    FR0020, 2015, Gouvernement électronique

  42. Améliorer les services publics grâce au e-gouvernement et à l'interaction des utilisateurs

    FR0021, 2015, Gouvernement électronique

  43. Habiliter la société civile à soutenir les écoles

    FR0022, 2015, Gouvernement électronique

  44. Diversifier les recrutements au sein des institutions publiques

    FR0023, 2015, Renforcement des capacités

  45. Changement de culture

    FR0024, 2015, Renforcement des capacités

  46. Diffuser l'innovation publique

    FR0025, 2015, Renforcement des capacités

  47. Engagement étoilé Protéger contre les conflits d'intérêts

    FR0026, 2015, Anti-Corruption

  48. Société civile et transparence dans la planification des conférences COP21

    FR0027, 2015, Environnement et climat

  49. Données ouvertes et climat / développement durable

    FR0028, 2015, Accès à l'information

  50. Collaborer avec la société civile sur le climat et le développement durable

    FR0029, 2015, Environnement et climat

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!