Ignorer la navigation
Ghana

Technologie et innovation (GH0027)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action du Ghana 2017-2019

Cycle du plan d'action : 2017

Statut : Inactif

Institutions

Institution chef de file : ministère de la Communication, ministère de l'Information, NITA, PRAD et MOF.

Institution(s) d'appui : Tous les MDA et MMDA ; Agence de presse du Ghana, Association des journalistes du Ghana et Penplusbytes

Domaines politiques

Accès à l'information, Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Open Data, Gestion des Enregistrements

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de mise en œuvre du Ghana 2017-2019, Rapport de conception du Ghana 2017-2019

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs OGP : accès à l'information, technologie

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Quel est le problème public que l'engagement traitera?: De nombreuses institutions publiques ne disposent pas d'infrastructures adéquates (notamment de connectivité Internet et intranet), de personnel et de logistique pour gérer les informations de manière efficace et efficiente. Il est nécessaire d'améliorer la gestion des archives publiques en fournissant un cadre permettant à toutes les institutions publiques de gérer les informations de manière à ce qu'elles puissent efficacement fournir des informations lorsque la loi sur la RTI est adoptée. Quel est l'engagement? L'engagement consiste à améliorer la gestion des documents en fournissant un cadre permettant à toutes les institutions publiques de gérer les informations de manière à ce qu'elles puissent efficacement fournir des informations lorsque la loi RTI est adoptée. Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public?: Il vise à améliorer l'infrastructure afin de garantir une gestion appropriée de l'information (enregistrement, stockage et récupération) dans toutes les institutions publiques afin que le public ait facilement accès à l'information. Pourquoi cet engagement est-il pertinent par rapport aux valeurs OGP?: Il s'agit d'utiliser la technologie et l'innovation pour améliorer la qualité et l'accessibilité de l'information au public.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

8. Technologie et innovation

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«Le gouvernement s'engage à améliorer la gestion des documents en fournissant un cadre permettant à toutes les institutions publiques de gérer les informations afin qu'elles puissent fournir efficacement des informations lorsque la loi sur le RTI sera adoptée. La politique de données ouvertes du Ghana n'est actuellement pas finalisée. En outre, il est nécessaire d'améliorer la circulation de l'information à la fois en interne (au sein des institutions publiques) et en externe (vers le public) pour assurer la transparence et la responsabilité. Tous les MDA et MMDA ne disposent pas de l'infrastructure (y compris la connectivité Internet et intranet), du personnel et de la logistique nécessaires pour améliorer la gestion de l'information. L'Agence nationale de l'information et de la technologie (NITA) et la Division des archives et des archives publiques (PRAAD) travailleront ensemble pour améliorer l'infrastructure afin d'assurer une bonne gestion des informations (enregistrement, stockage et récupération) dans toutes les institutions publiques ».

Jalons / Activités:

  • Le ministère de la Communication (MOC), le ministère de l'Information (MOI) et le NITA finaliseront la politique de données ouvertes du Ghana d'ici novembre 2018;
  • NITA et PRAAD pour améliorer les installations de connectivité (Internet et intranet) pour les MDA et les MMDA d'ici août 2019;
  • PRAAD et NITA pour étendre la numérisation des données dans tous les MDA afin d'améliorer la gestion des enregistrements d'ici août 2019;
  • MDA et MMDA pour étendre l'automatisation des services d'ici août 2019;
  • NITA et PRAAD pour prendre en charge tous les MDA et MMDA ont des sites Web fonctionnels avec des mises à jour périodiques et fréquentes d'ici mars 2019;
  • Le ministère des Finances aidera l'Agence de protection des données à travailler efficacement d'ici novembre 2018; et,
  • NITA aidera le Parlement à élaborer un cadre pour fournir des commentaires aux citoyens d'ici décembre 2018

Date de début: novembre 2017

Date de fin: Mars 2019

Le plan d'action est disponible dans ce lien

Aperçu de l'engagement

Vérifiabilité

Pertinence de la valeur OGP (telle que rédigée)

Impact potentiel

Aboutissement

At-il ouvert le gouvernement?

Pas assez spécifique pour être vérifiable

Suffisamment spécifique pour être vérifiable

Accès à l'information

Participation civique

Responsabilité publique

Technologie et innovation pour la transparence et la responsabilité

Aucun

Mineur

Moderate

transformatrice

Pas démarré

limité

Substantiel

Complété

Aggravé

N'a pas changé

Marginal

Majeur

Exceptionnel

8. Global

Évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Contexte et objectifs

Le Ghana a été l'un des pionniers en Afrique de l'Open Data Initiative, (73) un processus que l'Agence nationale des technologies de l'information (NITA) a entamé en 2012 dans le but d'améliorer la gestion numérique de l'information publique au Ghana afin de faciliter l'accès et les commentaires des citoyens. (74) L'Initiative, qui comprend la création d'une communauté de données ouvertes et d'un portail de données ouvertes, (75) a suivi une évaluation de l'état de préparation des données ouvertes en 2010 par la Web Foundation. (76) L'étude a révélé qu'il y avait une volonté politique suffisante au niveau exécutif mais qu'il n'y avait pas de cadre juridique clair. Au niveau de l'administration publique, l'étude a révélé un vif intérêt et des «informations importantes» disponibles en format numérique, mais uniquement disponibles pour les citoyens sur papier. L'étude a identifié le rôle de la société civile dans le plaidoyer pour l'adoption du projet de loi sur la RTI et une certaine compréhension de la manière dont une initiative de données ouvertes pourrait faciliter sa mise en œuvre. Les recommandations comprenaient l'adoption du projet de loi sur la RTI et la mise en place de ses mécanismes institutionnels, la fourniture d'un soutien budgétaire et de leadership à la NITA, l'amélioration de la capacité des fonctionnaires à devenir des consommateurs actifs d'informations et la possibilité de partager des données entre les agences, et la construction de connaissances et de sensibilisation technique, y compris à travers des formations. (77)

En août 2018, le portail contenait 155 ensembles de données provenant de 25 agences gouvernementales (il s'est depuis étendu) (78) et aucune information accessible au public sur l'accès public et l'utilisation de ces données. Bien que cela ne figure pas parmi les activités proposées, comme indiqué dans le rapport d'évaluation de fin de trimestre et comme indiqué dans les trois commentaires sur le site Web, (79) les données sur le portail doivent être à jour pour maintenir leur pertinence et garantir qu'elles servent leur objectif. Comme décrit dans le PAN 2017-2019, l'infrastructure de données ouvertes dans de nombreuses entreprises parapubliques ghanéennes est médiocre. Cela a eu un effet négatif sur la gestion des documents publics et l'accès à l'information par le public. La base multiforme de cet engagement comprend le potentiel sous-utilisé pour une gestion efficace des données publiques numériques au Ghana, comme l'indiquent les problèmes de capacité et de logistique des fonctionnaires, les cadres réglementaires lâches et les données disponibles limitées sur le site Web national des données ouvertes. Une étude sur la conservation des archives publiques au Ghana à partir de 2002 a révélé que le manque de formation, de sensibilisation et d'utilisation des documents par le personnel et les clients figurait parmi les principaux défis pour assurer une conservation efficace des documents publics. (80)

Dans l'ensemble, l'engagement est pertinent et vérifiable, même si la vérifiabilité de certains jalons doit être améliorée pour inclure des activités et des objectifs mesurables.

Dans cette optique, les objectifs de cet engagement sont pertinents. La finalisation de la politique de données ouvertes du Ghana pourrait aider à établir un cadre directeur définissant clairement les objectifs et les acteurs clés et identifiant les ressources pour soutenir le programme de données ouvertes, bien que des détails spécifiques sur les résultats finaux de la politique, tels qu'écrits dans l'engagement, restent inconnu. Cela pourrait également renforcer et donner une impulsion au projet de loi RTI, en le rendant pertinent pour l'accès à l'information. L'amélioration des mécanismes de rétroaction publique sur les données ouvertes renforce la pertinence de cet engagement par rapport à cette valeur OGP. Les autres jalons visent tous à améliorer les installations numériques, la gestion des données et les capacités numériques des structures gouvernementales, rendant l'engagement également pertinent pour la valeur OGP de la technologie et de l'innovation.

L'engagement est vérifiable. Son impact potentiel sur l'état actuel de la gestion des données numériques publiques au Ghana est considéré comme modéré pour les raisons suivantes. Cet engagement se concentre sur l'équipement et les installations alors que, comme indiqué précédemment dans le cadre de l'engagement RTI, la réticence de certains fonctionnaires à partager des données publiques avec les citoyens a entravé l'accès des citoyens à l'information. En outre, il se concentre fortement sur le renforcement des capacités du gouvernement à gérer les données sans tenir compte des niveaux de littératie numérique parmi les citoyens qui sont l'utilisateur final ciblé de ces informations. Dans le même ordre d'idées, les jalons de soutien à l'Agence de protection des données et de développement d'un cadre pour fournir un retour d'information aux citoyens ne révèlent pas de quelle manière l'agence a besoin d'une amélioration opérationnelle ou ne précisent pas le type de retour d'information envisagé.

À l'avenir, les recommandations proposées ci-dessous pourraient contribuer à rendre les objectifs de données ouvertes plus systématiques et tangibles.

Prochaines étapes

C'est un engagement important qui mérite tout le soutien nécessaire pour lui permettre de réussir. Cependant, le PAN pourrait apporter des éclaircissements supplémentaires sur chaque activité afin de faciliter une mise en œuvre réussie. Il couvre un domaine politique important et pourrait être repris dans les futurs plans d'action.

  • Pour les activités qui impliquent un renforcement des capacités, spécifiez les capacités existantes et définissez les objectifs de travail afin de faciliter la mesure des réalisations.
  • Adopter des approches plus holistiques pour améliorer la gestion des données publiques numériques qui ciblent les connaissances et les attitudes des fonctionnaires en plus de leurs capacités techniques et de leurs installations numériques. Planifier une sensibilisation intensive sur l'importance des données ouvertes pour une bonne gouvernance.
  • Spécifiez les fonctionnalités d'un site Web fonctionnel.
  • Il est recommandé d'inclure des objectifs spécifiques et des mécanismes de suivi dans les activités ainsi que les moyens par lesquels les activités seront réalisées, ce qui améliorera la conception de l'engagement.
  • Pour accueillir les citoyens qui n'ont ni accès à Internet ni alphabétisation, le gouvernement devrait envisager de s'associer avec des OSC ghanéennes expertes pour renforcer les capacités de ces citoyens. Il devrait également innover dans des moyens alternatifs de communiquer les données présentées sur le portail de données ouvertes afin d'élargir l'accès. Cela pourrait inclure l'utilisation d'applications en langue locale étant donné que l'utilisation du mobile augmente rapidement dans les zones urbaines et rurales.
  • Il serait utile que le gouvernement conçoive un moyen de surveiller l'utilisation publique de ses initiatives de données pour évaluer dans quelle mesure il atteint ses objectifs de données ouvertes et se positionner pour répondre aux expériences des utilisateurs.
(73) «Le MEST participe au Dialogue des parties prenantes sur le développement du portail de données ouvertes du Ghana», 6 août 2018, https://meltwater.org/mest-attends-ghana-open-data-development-stakeholders-dialogue/
(74) Ghana News Agency, 'GODI and CSOs Hold Meeting on Ghana Open Data Portal', 19 avril 2014, http://www.ghana.gov.gh/index.php/media-center/news/486-godi-and-csos-hold-meeting-on-ghana-open-data-portal
(77) Étude de faisabilité des données publiques ouvertes, 2011, pages 3-6.
(80) Harry Akussah, «Préservation des archives publiques au Ghana: les facteurs de formation, d'éducation et de sensibilisation», Citeseerx, http://citeseerx.ist.psu.edu/viewdoc/download?doi=10.1.1.881.6143&rep=rep1&type=pdf

Résumé du statut de fin de session IRM

8. Technologie et innovation

Texte d'engagement: Le gouvernement s'engage à améliorer la gestion des documents en fournissant un cadre permettant à toutes les institutions publiques de gérer les informations afin qu'elles puissent fournir efficacement des informations lorsque la loi RTI sera adoptée. La politique de données ouvertes du Ghana n'est actuellement pas finalisée. En outre, il est nécessaire d'améliorer la circulation de l'information à la fois en interne (au sein des institutions publiques) et en externe (vers le public) pour instaurer la transparence et la responsabilité. Tous les MDA et MMDA ne disposent pas de l'infrastructure (y compris la connectivité Internet et intranet), du personnel et de la logistique nécessaires pour améliorer la gestion de l'information. L'Agence nationale de l'information et de la technologie (NITA) et la Division des archives et archives publiques (PRAAD) travailleront ensemble pour améliorer l'infrastructure afin d'assurer une bonne gestion de l'information (enregistrement, stockage et récupération) dans toutes les institutions publiques.

Jalons / Activités:

  • Le ministère de la Communication (MOC), le ministère de l'Information (MOI) et le NITA finaliseront la politique de données ouvertes du Ghana d'ici novembre 2018;
  • NITA et PRAAD pour améliorer les installations de connectivité (Internet et intranet) pour les MDA et les MMDA d'ici août 2019;
  • PRAAD et NITA pour étendre la numérisation des données dans tous les MDA afin d'améliorer la gestion des enregistrements d'ici août 2019;
  • MDA et MMDA pour étendre l'automatisation des services d'ici août 2019;
  • NITA et PRAAD pour prendre en charge tous les MDA et MMDA ont des sites Web fonctionnels avec des

et mises à jour fréquentes d'ici mars 2019;

  • Le ministère des Finances aidera l'Agence de protection des données à travailler efficacement d'ici novembre 2018; et,
  • NITA aidera le Parlement à élaborer un cadre pour fournir des commentaires aux citoyens d'ici décembre 2018

Note éditoriale: Pour le texte intégral du plan d'action 2017-2019 du Ghana, veuillez consulter: https://www.opengovpartnership.org/documents/ghana-action-plan-2017-2019/

Évaluation du rapport de conception de l'IRM

Évaluation du rapport de mise en œuvre de l'IRM

Vérifiable: Oui

Pertinent: Oui

● Accès à l'information

o Technologie et innovation pour la transparence et la responsabilité

Impact potentiel: Moderate

Achèvement: limité

At-il ouvert le gouvernement? Marginal

Cet engagement visait à améliorer la gestion de l'information publique au Ghana, en particulier des données numériques, afin de faciliter l'accès et le retour d'information des citoyens. (80) Il a répondu à plusieurs lacunes, notamment un cadre juridique peu clair, des problèmes de connectivité Internet entre et au sein des institutions gouvernementales, (81) la nécessité d'améliorer la capacité des fonctionnaires à devenir des consommateurs actifs d'informations et la nécessité d'un meilleur partage des données entre les agences. (82)

L'achèvement est jugé limité pour cet engagement. Le Fonds d'investissement ghanéen pour les communications électroniques continue de travailler sur l'amélioration de la connectivité Internet pour les assemblées métropolitaines, municipales et de district (ministères, départements et agences et MMDA). Les services publics semblent avoir été largement automatisés, étant donné que les transactions telles que les demandes de passeport et le paiement de biens publics tels que les services publics sont désormais principalement effectuées sur Internet ou via des applications numériques. La plupart des MDA et MMDA ont des sites Web, bien que plusieurs soient statiques et contiennent des informations obsolètes. (83) Au cours de la période considérée, le Parlement a engagé les citoyens dans le cadre de forums publics pour fournir des informations sur les travaux parlementaires. (84) Jerry Sam, directeur adjoint des programmes chez PenPlusBytes, a également partagé des informations sur une application numérique de la Veille parlementaire qui partage des informations sur les procédures, les votes et les projets de loi du Parlement. (85) Il n'y a eu aucun progrès tangible avec la politique de données ouvertes du Ghana ou la numérisation des données dans tous les MDA.

Les ressources limitées du gouvernement et l'absence d'une politique évidente d'engagement des citoyens ont contribué à la lenteur de la mise en œuvre de cet engagement. Le Département des archives et archives publiques (PRAAD), qui est responsable de trois activités principales, ne dispose pas des ressources nécessaires pour mettre en œuvre les composantes de l'engagement. (86) De plus, en avril 2019, la ministre des Communications, Ursula Owusu-Akuful, a demandé aux MMDA de payer leur dette composite envers l'Agence nationale des technologies de l'information, pour un total de 13 millions de cedis ghanéens (environ 2.3 millions de dollars). (87) Le Parlement ne semble pas avoir de cadre pour l'engagement des citoyens. Jusqu'à présent, l'engagement du public s'est concentré sur les interactions avec les médias et les clubs parlementaires scolaires et universitaires. (88) Le Parlement a approché PenPlusBytes pour développer une application numérique afin de faciliter son engagement public, évidemment sans savoir que l'application de Veille parlementaire existait déjà.

Cet engagement était pertinent pour les valeurs de l'OGP d'accès à l'information et à la technologie et à l'innovation pour la transparence et la responsabilité. La mise en œuvre de cet engagement a conduit à une amélioration marginale de l'accès à l'information, notamment grâce à l'utilisation de la technologie et de l'innovation. Il y avait une connectivité Internet légèrement meilleure dans les MMDA, quelques nouveaux sites Web MMDA et de nouvelles opportunités pour l'engagement des citoyens dans les travaux parlementaires. Si des progrès ont été accomplis dans l'amélioration de la connectivité des institutions publiques et l'automatisation des données, cela ne s'est pas traduit par un accès plus facile à l'information par les citoyens. Cela s'explique en partie par le fait que les sites Web de certains MDA et MMDA n'étaient pas fréquemment mis à jour et contenaient des informations obsolètes. Cet engagement aurait davantage facilité le gouvernement ouvert si le gouvernement avait élaboré et mis en œuvre un cadre de rétroaction des citoyens et mis en place des mécanismes pour s'assurer que les sites Web de la MDA et de la MMDA sont régulièrement mis à jour. Ces réformes donneraient aux citoyens les informations et la plate-forme nécessaires pour tenir le gouvernement responsable.

(80) République du Ghana, Open Government Partnership: Plan d'action national pour la République du Ghana (OGP, octobre 2017) 10, https://www.opengovpartnership.org/documents/ghana-action-plan-2017-2019/.
(81) Local Government Service-Ghana, «The Local Government Service Performance Management System» (24 nov. 2016), http://lgs.gov.gh/index.php/the-local-government-service-performance-management-system/.
(82) Fondation Web. Étude de faisabilité des données sur le gouvernement ouvert (2011) 3-6. https://webfoundation.org/our-work/projects/ghana-open-data-initiative-godi/
(83) Jerry Sam (journaliste et directeur adjoint des programmes, PenPlusBytes), entretien avec un chercheur de l'IRM, 19 juin 2020.
(84) STAR-Ghana Foundation, «Leadership of Parliament to engage Citizens with support of STAR Ghana Foundation» (31 juil.2019), https://www.star-ghana.org/news-2/372-star-ghana-foundation-supports-leadership-of-parliament-to-engage-citizens.
(85) La Veille parlementaire est disponible sur: https://play.google.com/store/apps/details?id=net.touchnetgh.pmw&hl=en. La demande semble faire partie d'un projet d'e-parlement dont il est question dans cet article: Kwami Ahiabenu II, «e-Parliament: Rapprocher les citoyens du Parlement» (20 juill. 2016), https://www.graphic.com.gh/features/opinion/e-parliament-bringing-citizens-closer-to-parliament.html.
(86) Sam, entretien.
(87) Ghana News Agency, «Pay your GH ₵ 13m NITA dette - Ursula orders MMDAs» (Ghana Business News, 16 avril 2019), https://www.ghanabusinessnews.com/2019/04/16/pay-your-gh%E2%82%B513m-nita-debt-ursula-orders-mmdas/.
(88) Sam, entretien.

Engagements

Open Government Partnership