Ignorer la navigation
Ghana

Élaboration d'un plan pour un parlement ouvert (GH0040)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action du Ghana 2021-2023

Cycle du plan d'action : 2021

Statut:

Institutions

Institution principale : Le Parlement du Ghana

Institution(s) d'appui : Acteurs étatiques impliqués Le Parlement du Ghana OSC, secteur privé, organismes multilatéraux, groupes de travail Réseau parlementaire Afrique PNAfrica, Centre pour le développement démocratique (CDD). Institut pour la gouvernance démocratique (IDEG) Penplusbyte et Odikro

Domaines politiques

Parlements ouverts

Revue IRM

Rapport IRM : examen IRM en attente

Premiers résultats : examen du MII en attente

Conception i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : Oui

Ambition (voir définition): Faible

Implémentation i

Achèvement : en attente d'examen par le MII

Description

Problème à résoudre  Le Parlement du Ghana a été un membre actif de l'Initiative mondiale de partenariat pour un parlement ouvert mais n'a jamais soumis d'engagements dans aucun des plans d'action précédents et ressent maintenant le besoin de contribuer au Plan d'action national.

L'engagement  Le Parlement du Ghana participera effectivement aux activités de l'OGP Ghana d'ici décembre 2022

Contribution de l'engagement à résoudre le problème  Cet engagement renforcera l'engagement actif du Parlement du Ghana avec le Partenariat mondial pour un parlement ouvert.

Pertinence de l'engagement envers les valeurs de l'OGP ● L'engagement mettra le Parlement du Ghana en conformité avec les engagements de l'OGP du Ghana sur les principes de responsabilité, de transparence, de participation des citoyens et du droit du peuple à savoir

Plus d'Infos

Activité marquante avec un livrable vérifiable Date de début : Date de fin :  Adopter un plan d'action pour un parlement ouvert d'ici la fin novembre 2021 Juin 2023 République du Ghana - Open Government Partnership - NAP-4 18 décembre 2022 pour garantir que les valeurs du gouvernement ouvert de transparence, de responsabilité et de participation des citoyens sont intégrées dans le travail et les pratiques parlementaires  Établir un caucus OGP à la Chambre d'ici la fin de 2022 pour créer un espace de dialogue politique sur la gouvernance ouverte . nov. 2021 juin 2023

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

Examen du plan d'action


Engagement 13. Élaborer un plan pour un parlement ouvert

● Vérifiable : Oui

● A-t-il une optique de gouvernement ouvert ? Oui

● Potentiel de résultats : modeste

(Parlement du Ghana, PNAfrica, Centre pour le développement démocratique (CDD), Institut pour la gouvernance démocratique (IDEG), Penplusbyte et Odikro).

Pour une description complète de l'engagement 13, voir : https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2021/10/Ghana_Action-Plan_2021-2023.pdf

Contexte et objectifs

Le Parlement du Ghana, la Westminster Foundation for Democracy (WFD) et le Parliamentary Network Africa (PNAfrica) ont initialement cherché à élaborer un plan pour un parlement ouvert en plus du plan d'action national OGP du Ghana. Cependant, la fermeture du bureau de WFD au Ghana en 2020 a eu un impact sur le financement et l'assistance disponibles pour le projet. En conséquence, les parlementaires du comité directeur national du PGO et les partenaires de la société civile ont décidé d'inclure un engagement parlementaire ouvert dans le plan d'action national.

Avant cet engagement, le Parlement du Ghana n'a pas joué un rôle central dans la mise en œuvre des réformes du gouvernement ouvert au-delà de l'adoption de la législation. Le manque d'appropriation par le Parlement des réformes proposées a bloqué la mise en œuvre de certains engagements antérieurs. Bien que les députés aient participé au comité directeur du PGO depuis sa création, ils se sont largement engagés à titre personnel. Par conséquent, cet engagement vise à institutionnaliser l'engagement du Parlement envers les valeurs du gouvernement ouvert à travers l'élaboration d'un plan pour un parlement ouvert (étape 1) et d'un comité directeur parlementaire multipartite pour un gouvernement ouvert (étape 2).

Potentiel de résultats : modeste

Cet engagement a un potentiel modeste pour renforcer le rôle du Parlement dans l'avancement des réformes du gouvernement ouvert au Ghana. Les parlements peuvent faire progresser la réforme du gouvernement ouvert grâce à l'adoption, au financement et au suivi de la législation pertinente, ainsi qu'au renforcement de la transparence, de la participation et de la responsabilité au sein des institutions et des processus parlementaires. La pleine mise en œuvre de cet engagement pourrait rendre le Parlement du Ghana plus transparent et accessible aux citoyens. Cela pourrait également fournir l'occasion de faire avancer l'adoption et le financement d'une législation sur le gouvernement ouvert.

Le Parlement du Ghana a adopté une législation importante pour faire progresser le gouvernement ouvert ces dernières années. Cependant, l'adoption de ces lois a été retardée, comme la loi sur l'accès à l'information après des décennies de plaidoyer ou le projet de loi sur la conduite des agents publics (engagement 4), qui n'a pas encore été adopté. Par conséquent, la consolidation d'un comité directeur et d'un plan pour un parlement ouvert pourrait faciliter l'action législative pour soutenir les engagements de ce plan d'action. En particulier, le Parlement pourrait normaliser les frais pour les demandes d'accès à l'information. De manière positive, une réunion a eu lieu pour discuter de la manière dont le Parlement et le comité directeur national du PGO travailleront ensemble pour surveiller la mise en œuvre des engagements.

Outre l'adoption de la législation, le parlement a pris des mesures initiales pour accroître la transparence et la participation civique aux processus parlementaires. Cela comprend la création d'un système de « Parlement électronique » qui permet aux citoyens d'envoyer des pétitions ou des mémorandums électroniques au Parlement. Cependant, il reste une possibilité de renforcer davantage le processus de pétition et de mémorandum ainsi que d'augmenter la diffusion proactive d'informations sur les activités parlementaires, comme souligné dans le précédent rapport de mise en œuvre du MII du Ghana. L'élaboration d'un plan pour un parlement ouvert offre un moyen de s'associer à la société civile et d'identifier des opportunités stratégiques pour institutionnaliser la transparence, la participation et la responsabilité. Samuel Obeng du Réseau parlementaire Afrique note qu'il reste également une opportunité importante de familiariser les parlementaires avec le concept de gouvernement ouvert et le rôle du Parlement dans les processus OGP du Ghana.

Cet engagement vise à établir un caucus OGP (également appelé comité directeur du parlement ouvert) à la Chambre d'ici la fin de 2022. En mars 2020, une équipe de travail sur le parlement ouvert composée de membres du personnel parlementaire a rencontré la société civile. Lors de cette réunion, il a été décidé qu'un groupe multipartite composé de 10 représentants du parlement et de la société civile devrait être créé. Ce comité directeur comprendra probablement des organisations déjà impliquées dans la réforme parlementaire, telles que le réseau ghanéen des organisations de la société civile chargée de la surveillance parlementaire. Hon. Emmanuel Kwasi Bedzrah note qu'il faudra du temps pour engager les organisations de la société civile qui ne sont pas déjà impliquées. La création du comité de pilotage a été bloquée en raison de la COVID-19 et, au moment de la rédaction de cet article, la société civile n'avait pas reçu d'invitations à rejoindre le comité. Samuel Obeng note que les chefs administratifs du parlement doivent donner l'autorisation à l'équipe de travail de commencer le processus de co-création.

Tel qu'il est écrit, cet engagement a un potentiel modeste pour institutionnaliser un gouvernement ouvert au Parlement du Ghana grâce à l'élaboration d'un plan pour un parlement ouvert et d'un comité directeur.

Un manque de précision dans le texte d'engagement lié au processus de développement, au contenu potentiel et aux objectifs du plan empêche de déterminer si la réforme pourrait contribuer à des résultats substantiels de gouvernement ouvert. De plus, l'engagement actuel ne prévoit que l'élaboration et non la mise en œuvre du plan.

Cependant, cet engagement peut s'avérer avoir des résultats substantiels à plus long terme si (i) le plan est co-créé avec des opportunités pour une large contribution du public afin qu'il reflète les priorités à la fois du parlement et de la société civile, (ii) le plan pour un parlement ouvert mène à un nouveau climat qui renforce la transparence, la participation civique et la responsabilité publique au Parlement. De plus, la création d'un comité directeur pour un parlement ouvert pourrait grandement faciliter l'adoption d'une législation pour faire avancer d'autres engagements dans le plan d'action et institutionnaliser formellement la collaboration entre la société civile et le parlement.

Un plan ambitieux pour un parlement ouvert viserait à renforcer et à institutionnaliser de nouveaux modes d'engagement entre les citoyens et le Parlement. Un plan solide comprendrait des engagements avec des activités spécifiques et vérifiables qui contribuent directement à une plus grande transparence, à la participation civique et à la responsabilité publique. Par exemple, le plan pourrait inclure des mécanismes pour entendre les citoyens et la société civile entre les cycles électoraux, ou créer des occasions pour le public d'apprendre, de contribuer, d'influencer et de suivre les travaux du Parlement. Ces engagements doivent être élaborés en étroite collaboration avec la société civile, au sein de laquelle les idées des OSC sont prises en compte et prises en compte.

Opportunités, défis et recommandations pendant la mise en œuvre

Cet engagement bénéficie du soutien de la société civile et du travail des membres du Parlement au sein du comité directeur national du PGO pour obtenir l'adhésion du Parlement dans son ensemble. Fait prometteur, l'équipe de travail sur le Parlement ouvert comprend des membres supérieurs du personnel du Service parlementaire et le premier vice-président en tant que responsable du Parlement ouvert. De plus, le Parlement du Ghana et l'actuel Président du Parlement ont l'habitude de travailler avec la société civile. Le Parlement a également déclaré son intention de fournir un soutien financier aux engagements pris dans le cadre du plan pour un parlement ouvert. Par conséquent, l'échafaudage initial pour un processus de co-création est en place, à condition que le Parlement franchisse la prochaine étape cruciale consistant à engager la société civile pour établir le forum multipartite. 

Maintenir un gouvernement ouvert sur le rôle du Parlement sera un défi central à cet engagement. Les tensions actuelles au Parlement pourraient détourner l'attention des efforts d'un parlement ouvert. Cependant, l'absence de majorité parlementaire pourrait également fournir un mécanisme de responsabilité solide dans lequel le parti d'opposition s'assure que les engagements d'un parlement ouvert progressent. Compte tenu du contexte, les responsables de la mise en œuvre devraient chercher à obtenir un soutien multipartite pour les réformes du parlement ouvert. Pour consolider les efforts, le Président du Parlement pourrait intégrer le processus de co-création d'un parlement ouvert dans les efforts planifiés de sensibilisation des citoyens dans le cadre du rapprochement du Parlement avec le peuple. Le Parlement devrait également faire appel à des partenaires de la société civile pour partager la charge de travail. Enfin, le Comité directeur pour un parlement ouvert devrait tenir compte de manière stratégique du contexte politique, financier et technique lors de la rédaction des engagements pour un parlement ouvert.

Samuel Obeng a noté plusieurs domaines politiques possibles pour des engagements parlementaires ouverts, notamment : l'adoption de politiques sur la transparence parlementaire ; évoluer vers l'enregistrement et la publication des votes des parlementaires ; publier le budget et les dépenses parlementaires; et l'amélioration du régime de code de conduite pour les députés et le personnel parlementaire. Il a également recommandé que le processus de révision en cours du Règlement du Parlement produise un document final qui rende le travail parlementaire plus inclusif et encourage la participation des citoyens.

Comme les engagements parlementaires ouverts sont le deuxième domaine à la croissance la plus rapide au sein de l'OGP, les enseignements tirés d'autres pays peuvent aider à orienter la conception et la mise en œuvre du plan. Le Ghana peut se tourner vers des exemples de réformes telles que l'adoption d'un code de conduite parlementaire en Géorgie ; un nouveau cadre pour la déclaration de patrimoine des parlementaires en Argentine ; et une plate-forme qui permet aux citoyens de suivre la mise en œuvre des objectifs de développement durable du Parlement au Paraguay. Voir la fiche d'information sur le Parlement ouvert pour plus d'exemples de réformes possibles pour un gouvernement ouvert.

Lors de la co-création du plan d'action et de la conception des engagements, le MII recommande aux responsables de la mise en œuvre de tenir compte des recommandations suivantes :

● Considérez permettant à la société civile de développer un processus de sélection juste et transparent pour la représentation de la société civile au sein du Comité de Pilotage. Rechercher activement des occasions d'impliquer la société civile au-delà de ceux qui s'engagent généralement dans la réforme parlementaire.

Mener une «analyse législative» des engagements nationaux du PGO encourager le dialogue avec les institutions de mise en œuvre et aligner les activités pour renforcer le rôle du Parlement dans le soutien des réformes nationales du gouvernement ouvert, telles que les engagements 2, 4 et 12.

Assurer la transparence procédurale autour de l'élaboration et de la mise en œuvre du plan d'action, y compris un préavis des possibilités pour le public de fournir des commentaires et des informations sur la manière dont ces commentaires ont été pris en compte et intégrés au plan.

Concevoir des jalons avec des activités spécifiques et vérifiables pour soutenir un suivi et une évaluation précis. Concevez des engagements avec un énoncé clair du problème politique et comment la mise en œuvre de l'engagement commencera à résoudre ce problème.

● Désignez un moment dans le processus de conception pour examiner tous les projets d'engagements et assurer un lien clair avec les valeurs du gouvernement ouvert. Pour chaque engagement, indiquez clairement comment la mise en œuvre contribuera à (i) la diffusion au public d'informations détenues par le gouvernement, (ii) renforcera ou créera des opportunités pour le public de participer aux processus parlementaires, et (iii) renforcera ou créera des opportunités pour le public à demander des comptes aux fonctionnaires.

« Plan d'action pour le Ghana 2021-2023 », Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2021/10/Ghana_Action-Plan_2021-2023.pdf, P 18.
Liste des membres du comité directeur national du PGO fournie par Thelma au chercheur de l'IRM, novembre 2021 ; les membres actuels du Parlement comprennent l'hon. Emmanuel Bedzrah et Hon. Ama Pomaa Boateng ; Hon. Emmanuel Kwasi Bedzrah a également joué un rôle central dans le processus depuis que le Ghana a rejoint l'OGP.
Honorable Emmanuel Kwasi Bedzrah (Membre du Parlement, Gouvernement du Ghana), entretien avec le chercheur de l'IRM, 4 novembre 2021.
« Plan d'action pour le Ghana 2021-2023 », Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2021/10/Ghana_Action-Plan_2021-2023.pdf.
« Rapport de mise en œuvre du Ghana 2017-2019 », Mécanisme de rapport indépendant, Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2021/05/Ghana_Implementation_Report_2017-2019.pdf.
Honorable Emmanuel Kwasi Bedzrah (Membre du Parlement, Gouvernement du Ghana), entretien avec le chercheur de l'IRM, 4 novembre 2021.
Honorable Emmanuel Kwasi Bedzrah (Membre du Parlement, Gouvernement du Ghana), entretien avec le chercheur de l'IRM, 4 novembre 2021.
« Rapport de mise en œuvre du Ghana 2017-2019 », Mécanisme de rapport indépendant, Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2021/05/Ghana_Implementation_Report_2017-2019.pdf.
Sammy Obeng (Réseau parlementaire Afrique), courriel au chercheur du SRI, 30 décembre 2021.
Honorable Emmanuel Kwasi Bedzrah (Membre du Parlement, Gouvernement du Ghana), entretien avec un chercheur de l'IRM, 4 novembre 2021.
Sammy Obeng (Réseau parlementaire Afrique), courriel au chercheur du SRI, 30 décembre 2021.
Honorable Emmanuel Kwasi Bedzrah (Membre du Parlement, Gouvernement du Ghana), entretien avec un chercheur de l'IRM, 4 novembre 2021.
Sammy Obeng (Réseau parlementaire Afrique), courriel au chercheur du SRI, 30 décembre 2021.
"Engagement de la société civile : préparer le plan", Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/civil-society-engagement/preparing-the-plan/.
« Mémorandum sur l'engagement parlementaire », Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/documents/memorandum-on-parliamentary-engagement/.
« Parlements et gouvernements ouverts : premiers enseignements tirés des expériences nationales », Open Parliament e-Network, octobre 2020, https://alertas.directoriolegislativo.org/wp-content/uploads/2020/10/Publicaci%C3%B3n-OPeN_v29-10.pdf?x32394.
Sammy Obeng (Réseau parlementaire Afrique), courriel au chercheur du SRI, 30 décembre 2021.
Honorable Emmanuel Kwasi Bedzrah (Membre du Parlement, Gouvernement du Ghana), entretien avec le chercheur de l'IRM, 4 novembre 2021.
Sammy Obeng (Réseau parlementaire Afrique), courriel au chercheur du SRI, 30 décembre 2021
« Plan d'action pour le Ghana 2021-2023 », Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2021/10/Ghana_Action-Plan_2021-2023.pdf; Thomas Naadi, "Les députés ghanéens se bagarrent au parlement à propos de la taxe sur l'argent mobile", BBC, 21 décembre 2021, https://www.bbc.com/news/world-africa-59740528.
Sammy Obeng (Réseau parlementaire Afrique), courriel au chercheur du SRI, 30 décembre 2021.
Sammy Obeng (Réseau parlementaire Afrique), courriel au chercheur du SRI, 30 décembre 2021.
« Rapport sur l'état d'avancement des politiques : Parlements ouverts », Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2021/12/OGP-Policy-Overview-Open-Parliaments.pdf.
« Fiche d'information sur les parlements ouverts », Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2021/11/Open-Parliaments-Fact-Sheet.pdf.
« Mémorandum sur l'engagement parlementaire », Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/documents/memorandum-on-parliamentary-engagement/.

Engagements

Open Government Partnership