Ignorer la navigation
Israël

Publication des modifications législatives de l'information (IL0030)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour Israël 2017-2019

Cycle du plan d'action: 2017

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Counseling et législation (Département du droit constitutionnel et public), ministère de la justice

Institution (s) de soutien: Unité gouvernementale pour la liberté d'information, autorité gouvernementale chargée des TIC, membres de l'équipe de la transparence, y compris des représentants d'OSBL (tels que l'Institut de la démocratie israélienne, le Mouvement pour un gouvernement de qualité et le Mouvement pour la liberté de l'information) et des universitaires.

Domaines politiques

Accès à l'information, Législation & Régulation, Législatives, Participation du public, Droit à l'information

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de mise en œuvre d'Israël 2017-2019, Rapport sur la conception en Israël 2017-2019

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: n'a pas changé

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Quel est le problème public que l'engagement traitera?
Développer l'information publique publiée de manière méthodique et active par les autorités publiques, au-delà de la fourniture d'informations en réponse à des demandes spécifiques. Quel est l'engagement?
Promouvoir les amendements législatifs nécessaires. Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public?
Pour respecter cet engagement, il faudra examiner la situation actuelle et la nécessité de la modifier, en tenant compte des arrangements existants par rapport aux derniers besoins identifiés par le gouvernement. L’imposition d’une obligation détaillée et élargie de diffuser des informations au public favorisera la transparence du gouvernement et permettra au public, à la société civile et aux entreprises d’avoir accès à des informations importantes. Pourquoi cet engagement est-il pertinent pour les valeurs OGP?
Transparence: la modification de la loi conduira à une approche actualisée qui correspond davantage à la réalité qu’elle n’existe actuellement. Information additionnelle
La nécessité d'un changement normatif; c'est-à-dire que des modifications législatives sont en cours d'examen, parallèlement à la promotion d'actions liées aux aspects administratifs et d'infrastructure (informatisation) qui permettront concrètement de respecter l'engagement des autorités gouvernementales; Activité clé avec un produit livrable vérifiable: diffusion d'un mémorandum de loi concernant l'élargissement de l'obligation de rendre les informations accessibles au public
Janvier 2018
Mars 2018
Compléter le discours public et clarifier les commentaires du public et des autorités au mémorandum de loi
2018er avril
Septembre 2018 Présentation de l'avant-projet de loi à l'approbation du comité ministériel sur les lois
Octobre 2018
2018 décembre

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

8. Promouvoir les amendements législatifs concernant la publication active d'informations

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

Développer l'information publique publiée de manière méthodique et active par les autorités publiques, au-delà de la fourniture d'informations en réponse à des demandes spécifiques.

Pour respecter cet engagement, il faudra examiner la situation actuelle et la nécessité de la modifier, en tenant compte des arrangements existants par rapport aux derniers besoins identifiés par le gouvernement. L’imposition d’une obligation détaillée et élargie de diffuser des informations au public favorisera la transparence du gouvernement et permettra au public, à la société civile et aux entreprises d’avoir accès à des informations importantes.

étape importante

8.1 Diffusion d'un mémorandum de loi concernant l'élargissement de l'obligation de rendre l'information accessible au public

8.2 Compléter le discours public et clarifier les commentaires du public et des autorités au mémorandum de loi

8.3 Soumission de l'avant-projet de loi à l'approbation du comité ministériel sur les lois

Date de début: Juin 2017

Date de fin: Octobre 2018

Contexte et objectifs

Israël a adopté sa loi sur la liberté d'information en 1998. Cependant, au cours des années 20 depuis son adoption, la loi n'a pas été modifiée de manière significative en dépit de développements conceptuels et technologiques considérables. Plus précisément, la loi 1998 impose des exigences limitées en matière de divulgation proactive d'informations détenues par les autorités publiques, c'est-à-dire une divulgation spontanée au nom de l'organisme public sans qu'une demande FOIA soit déposée. Il ne nécessite pas cette divulgation de la part des autorités publiques, à l'exception de la divulgation de certaines informations environnementales et des directives internes des agences selon lesquelles leurs agents s'acquittent de leurs tâches publiques. Cela crée de nombreuses «inconnues inconnues»; informations que les citoyens ignorent et ne demanderont donc jamais. Les plans d’action précédents d’Israël prévoyaient notamment la publication d’informations de manière proactive, mais non la promotion d’une législation imposant de telles mesures.

De nombreux projets de loi ont été déposés à la Knesset pour élargir le champ d'application de la loi, notamment en vue d'une élimination proactive. mais la plupart ont été opposés par le gouvernement. Il est donc important que cet engagement vise à modifier volontairement la loi en augmentant les obligations de divulgation des agences gouvernementales. Les chercheurs de l'IRM ont appris des experts des organisations de la société civile (principalement du Mouvement pour la liberté de l'information et de l'atelier sur les connaissances du public) que le gouvernement avait organisé des tables rondes spécifiques avec eux pour discuter de cet engagement, suivis de réunions «individuelles» avec des organisations.

Bien que les jalons de l'engagement soient vagues, ils peuvent être facilement vérifiés, car ils sont censés produire des documents officiels. L’impact de cet engagement, s’il est pleinement mis en œuvre, pourrait être important. Les OSC qui ont été consultées lors de la création du plan d'action ont estimé que les discussions avec le gouvernement concernant cet engagement avaient été fructueuses et qu'elles avaient été écoutées. De nombreux activistes des données associés à l'Atelier de la connaissance publique ont estimé que la divulgation proactive pourrait créer une foule de nouvelles opportunités pour les OSC et les initiatives du secteur privé. Ces militants et entrepreneurs ne sont pas toujours au courant du type d'informations détenues par les autorités publiques. Cet engagement, s'il est pleinement mis en œuvre, pourrait fournir aux activistes des informations sur les processus gouvernementaux dont ils n'étaient peut-être pas au courant auparavant et leur donner les outils pour comprendre ces processus. Néanmoins, l'engagement lui-même ne mentionne que la création d'un projet de loi sans en mentionner le contenu. En ce sens, son impact sera limité à moins que le projet de loi ne soit adopté par le comité ministériel puis par la Knesset. Dans un tel scénario, selon les détails exacts de l’amendement, celui-ci aurait pu être transformateur.

Prochaines étapes

Pour le moment, l'engagement tel que présenté dans le plan d'action n'a pas encore été mis en œuvre, même si sa date de fin est dépassée. Étant donné qu'Israël a traversé deux cycles d'élections générales dans 2019 et qu'au moment de la rédaction de ce rapport, un nouveau gouvernement n'a pas encore été formé, il est peu probable qu'un plus grand nombre de choses se passent avant la fin du plan d'action. Les chercheurs de l'IRM recommandent avant tout de s'engager à apporter des modifications spécifiques à la loi. Etant donné qu’aucune modification de ce type ne devrait avoir lieu à 2019 compte tenu des élections générales, il est suggéré que le nouveau gouvernement qui va émerger puisse préciser quelles catégories d’informations il envisage de divulguer en vertu de la loi et quelles catégories d’autorités publiques seront concernées. De plus, il est recommandé de se référer au format de publication proactive.

Les chercheurs de l'IRM ont également recommandé que la loi soit mieux harmonisée avec la technologie moderne pour raccourcir les calendriers de publication, permettre la soumission électronique à toutes les autorités (déjà disponibles pour les agences gouvernementales) et permettre l'accès aux données dans des formats numériques lisibles par machine. Il est également suggéré d'introduire certaines sociétés hybrides privées / publiques dans le champ d'application de la loi (en poursuivant la ligne de loi allant de l'amendement 2007 à la loi qui a placé les entreprises d'État sous sa responsabilité).

Autorité des PTOM du gouvernement, Plan d'action pour un gouvernement ouvert pour 2018 – 2019, p. 34 – 35 https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2018/01/Israel_Action-Plan_2017-2019_EN.pdf
Voir, par exemple, l'engagement pris dans le deuxième plan d'action visant à accroître la transparence des contrats entre l'État et des organismes privés, et l'engagement intitulé «Data.gov» visait à «accroître l'exposition des bases de données publiques à des fins d'utilisation publique».
Quelques exemples incluent PB (projet de loi privé) 5732 / 20 pour créer une commission d'accès à l'information; PB 5692 / 20 doit ordonner la divulgation proactive de réunions avec des lobbyistes; PB 5029 / 20 divulgation proactive des informations concernant les offres; PB 3818 / 20 élargissant le champ d'application de la loi au Fonds de la nation juive et PB 3483 / 20 pour ordonner la publication d'informations sur les entités financières. Dans l’ensemble, à la 20e Knesset, dont le mandat a débuté en mars et se terminera en mars, les projets de loi d’intérêt privé de 2015 ont été déposés pour élargir le champ d’application ou l’impact de la loi, mais aucun n’a été adopté. Un amendement avait été proposé par le gouvernement et avait effectivement force de loi, mais il s'agissait de réduire le champ d'application de la loi en retirant de sa portée le ministère des Affaires stratégiques.

Engagements

  1. Processus de participation civique au gouvernement

    IL0023, 2017, Renforcement des capacités

  2. Rapports de mise en œuvre de la résolution

    IL0024, 2017, Gouvernement électronique

  3. Indicateurs de performance du plan d'action

    IL0025, 2017, Gouvernement électronique

  4. Centres d'appels du gouvernement

    IL0026, 2017, Communautés marginalisées

  5. Base de données de législation nationale

    IL0027, 2017, Gouvernement électronique

  6. Plan national de réduction des émissions de gaz à effet de serre

    IL0028, 2017, Anti-Corruption

  7. Critères de transparence

    IL0029, 2017, Accès à l'information

  8. Publication de l'information Amendements législatifs

    IL0030, 2017, Accès à l'information

  9. Transparence, participation et accessibilité de l'information dans les autorités locales et le ministère de l'Intérieur

    IL0031, 2017, Gouvernement électronique

  10. Bases de données accessibles au public

    IL0032, 2017, Accès à l'information

  11. Accéder à distance aux services gouvernementaux

    IL0033, 2017, Accès à la justice

  12. Gouvernement sans papier

    IL0034, 2017, Gouvernement électronique

  13. Code Open-Source

    IL0035, 2017, Accès à l'information

  14. Évaluation du plan de gouvernement ouvert

    IL0036, 2017,

  15. Passation de marché entre le gouvernement et le secteur privé

    IL0016, 2015, Accès à l'information

  16. Site Web unifié pour les bureaux gouvernementaux

    IL0017, 2015,

  17. Data.Gov

    IL0018, 2015, Accès à l'information

  18. Satisfaction du public à l'égard des services gouvernementaux

    IL0019, 2015, Participation publique

  19. ATI sur la législation

    IL0020, 2015, Règlement ouvert

  20. Outils de participation civique

    IL0021, 2015, Gouvernement électronique

  21. Participation civique

    IL0022, 2015, Règlement ouvert

  22. Examen de l'autorité de l'Unité gouvernementale de la liberté d'information

    IL0014, 2015, Accès à l'information

  23. Web pour FOI

    IL0015, 2015, Accès à l'information

  24. Mise en place d'un forum intersectoriel faisant la promotion des programmes de gouvernement ouvert

    IL0001, 2012, Participation publique

  25. Accessibilité des informations du budget de l'Etat

    IL0002, 2012, Ouverture fiscale

  26. Publication des plans de travail dans les bureaux du gouvernement

    IL0003, 2012, Gouvernement électronique

  27. Mise en place d'un système de mesure, d'examen et de publication d'un rapport de service gouvernemental au public

    IL0004, 2012, Renforcement des capacités

  28. Coopération entre le gouvernement et le public dans le développement d'applications en ligne

    IL0005, 2012, secteur privé

  29. Participation du public aux processus décisionnels

    IL0006, 2012, Règlement ouvert

  30. Création d'une unité de la liberté d'information au ministère de la justice

    IL0007, 2012, Accès à l'information

  31. Développement d'une infrastructure technologique pour la fourniture de services gouvernementaux

    IL0008, 2012, Gouvernement électronique

  32. Comité inter-bureaux pour l'amélioration des processus opérationnels

    IL0009, 2012, Gouvernement électronique

  33. Création d'un centre de contact gouvernemental (NAMAL - Point de rencontre pour les citoyens)

    IL0010, 2012, Gouvernement électronique

  34. Catalogue en ligne des services gouvernementaux

    IL0011, 2012, Gouvernement électronique

  35. Création d'une unité de service gouvernemental au public

    IL0012, 2012, Prestation de services publics

  36. Création d'une unité nationale des technologies de l'information (TI) dirigée par un DSI du gouvernement

    IL0013, 2012, Gouvernement électronique

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!