Ignorer la navigation
Papouasie-Nouvelle-Guinée

Participants à l'économie informelle (PNG0004)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour la Papouasie-Nouvelle-Guinée 2018-2020

Cycle du plan d'action: 2018

Statut: actif

Institutions

Institution chef de file: o Département du développement communautaire, de la jeunesse et des religions (DfCD & R) o Autorité de promotion de l'investissement (IPA) o Département des Affaires gouvernementales aux niveaux provincial et local DPLLGA

Institution (s) de soutien: • Commission de district de la capitale nationale (NCDC) • Autorités urbaines / municipales • Commission nationale pour la jeunesse • ​​Société des petites et moyennes entreprises (SMEC) • Département de la planification et de la surveillance nationales (DNPM) • Département du commerce et de l'industrie • Conseil consultatif de mise en œuvre et de suivi (CIMC) • Institut des affaires nationales (INA) • PNG de Transparency International (TIPNG) • Organisations de jeunesse aux niveaux national et sous-national • Associations de vendeurs existantes • Groupes de femmes • Églises • Partenaires de développement • Personnes ayant des difficultés besoins / handicap

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, Genre, Communautés marginalisées, Secteur privé, Participation du public, Mesures de responsabilité sociale et boucles de rétroaction, Sous-national

Revue IRM

Rapport IRM: Examen IRM en attente

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: examen IRM en attente

Pertinent avec les valeurs OGP: en attente d'examen IRM

Impact potentiel: examen IRM en attente

Exécution i

Achèvement: examen IRM en attente

Description

Statu quo ou problème abordé dans l'engagement: Bien que 85% de la population soit employée dans l'économie informelle, le gouvernement ne reconnaît pas suffisamment le système. Il est donc essentiel de mettre en place un mécanisme vocal, tel qu'un réseau d'associations de vendeurs. communication et compréhension entre les autorités municipales et les participants du secteur. Les études entreprises par CIMC sur 1999 et par l'Institut national de recherche (NRI) sur 2001 sur les contraintes pesant sur l'économie informelle dans les zones urbaines et rurales ont montré que, bien que l'économie informelle, y compris l'agriculture, contribue pour environ 23 au PIB, elle reste marginalisée par le gouvernement . L’économie informelle en PNG est perçue avec beaucoup de scepticisme et entachée de perception négative de la part du gouvernement et du public. Il n’existe pas de mécanisme de règlement des griefs ni de processus de gouvernance permettant aux participants de faire connaître leurs préoccupations en matière de respect des normes de santé et de sécurité, de protection de l’environnement, d’obtenir l’aide du gouvernement pour les micro-entreprises, de comprendre et de respecter les lois du territoire, de protéger les consommateurs et autres.; Objectif principal: Le cadre stratégique national pour l’économie informelle 2011-2015 et la Loi nationale sur le développement et la régulation du secteur informel,! 2004 demande clairement au gouvernement de fournir des possibilités de dialogue avec les participants de l’économie informelle sur les problèmes et préoccupations les concernant. Cependant, à l'heure actuelle, ces aspirations ne sont pas remplies aux niveaux national et infranational. Par conséquent, le mécanisme de voix proposé pour l'économie informelle vise à: 1. Développer l'économie a participants nationaux. Stratégie visant à donner «voix» aux participants de l’économie informelle .; Brève description de l'engagement: L'objectif principal décrit ci-dessus est de créer des réseaux de communication, des associations et des coalitions afin que les participants puissent exprimer leurs préoccupations. De même, les entités étatiques concernées, y compris les autorités municipales, devraient reconnaître le mécanisme comme un outil important pour le développement inclusif. Cela renforcerait encore la coordination sectorielle; renforcer les capacités, augmenter la production des participants et les niveaux de revenus; Le grand défi OGP abordé dans l'engagement: Grands défis OGP: 2 et 4 (renforcement de l'intégrité du public et création de communautés plus sûres) .; Pertinence: Décrivez brièvement en quoi cet engagement est utile pour faire progresser les valeurs de l’OGP que sont l’accès à l’information, la responsabilité publique, la participation citoyenne, et la technologie et l’innovation pour la transparence et la responsabilité. (Une description détaillée de ces valeurs est disponible dans la Note d’orientation sur les valeurs OGP.): Cet engagement concerne les valeurs OGP de: 1. Espace civique 2. Gouvernement ouvert et 3. Responsabilité publique. Il donne aux participants de l’économie informelle l’occasion de façonner et de projeter la prise en des politiques qui leur permettent de faire entendre leur voix doit être pris en charge par le gouvernement à différents niveaux; Ambition: Décrivez brièvement les résultats escomptés de l'engagement et indiquez comment il va rendre le gouvernement plus transparent ou le renforcer par le biais d'une plus grande ouverture. Les résultats escomptés sont à deux volets: par les participants de l'économie informelle; • Les participants à l'économie informelle sont organisés et ont accès à l'information et à l'assistance. (1) Gouvernement: • Amélioration de la conformité aux normes de santé. • amélioration de la situation de la loi et de l'ordre; • développement du secteur des PME; • Le gouvernement est transparent dans la gestion et la fourniture des ressources et services publics aux participants de l'économie informelle.


NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!