Ignorer la navigation
Roumanie

Améliorer le cadre juridique et les pratiques concernant l'accès à l'information d'intérêt public (RO0030)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour la Roumanie 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère de la consultation publique et du dialogue civique (MCPDC)

Institution (s) de soutien: Chancellerie du Premier ministre (CMP), Ministère du développement régional et de l'administration publique (MDRAP); Entités associatives de l'administration publique telles que l'Association des municipalités roumaines, l'Association des villes roumaines, l'Association des communes roumaines, l'Association des préfets roumains Asociația pentru Tranziție Urbană une organisation étudiante en Romanie Asociatia Pro Democratia Asociația Salvați Bucureștiul

Domaines politiques

Accès à l'information, Capacité? bâtiment, Législation & Régulation, Législatives, Participation du public, Prestation de services publics, Droit à l'information

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport à mi-parcours de la Roumanie 2016-2018, Romania Rapport de fin de trimestre 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: marginal

Design i

Vérifiable: oui

Relatives aux valeurs OGP: Accès à l'information

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Statu quo ou problème abordé dans l’engagement Bien que commencé dans 2001, l’application de la loi n ° 544 / 2001 sur l’accès aux informations d’intérêt public est toujours marquée par un nombre important de dysfonctionnements. Les analyses effectuées par le MCPDC et les autres structures gouvernementales avant lui, ainsi que celles d'organisations non gouvernementales, ont révélé la nécessité de normaliser le format dans lequel toutes les informations obligatoires sont affichées. La recherche a également révélé la nécessité d’intégrer les attentes de la société civile sur cette question - il s’agit de publier par défaut des ensembles de données considérés comme des informations publiques et mentionnés dans une législation complémentaire aux dispositions de la loi 544 / 2001. Un mois après l'approbation par le gouvernement du mémorandum intitulé: Améliorer la transparence et la normalisation de l'affichage des informations d'intérêt public, lancé par le MCPDC en collaboration avec la Chancellerie du Premier ministre en mars 2016, première évaluation de plus de 350 local et les institutions publiques centrales ont montré que les ministères appliquaient plus de 78% des dispositions du mémorandum. Objectif principal: Augmenter la transparence dans le secteur public en publiant de nombreuses informations d'intérêt public Améliorer la capacité institutionnelle à appliquer efficacement la loi sur l'accès à l'information d'intérêt public. Brève description de l'engagement Le MCPDC continuera à élaborer les normes incluses dans le mémorandum et surveillera leur mise en œuvre. Parallèlement, le ministère harmonisera les pratiques en matière d'accès à l'information publique, tant pour le cadre juridique que pour sa mise en œuvre. Les normes seront élaborées à la suite d'une interaction avec les autorités publiques et le secteur non gouvernemental, en s'inspirant de l'expérience acquise dans la pratique. Des actions visant à améliorer le professionnalisme des personnes impliquées dans la gestion des informations d'intérêt public seront également entreprises. Engagement pris en compte dans l'engagement d'améliorer l'intégrité du secteur public Gestion efficace des ressources publiques Amélioration des services publics Pertinence L'engagement contribue à l'uniformisation des pratiques en matière de publication d'informations d'intérêt public et au développement d'une culture de communication proactive au sein des autorités publiques. L’accès à l’information d’intérêt public, en tant que séquence importante de la pratique organisationnelle qui concrétise la mise en œuvre du principe de transparence dans le système public, est un élément essentiel du processus de gouvernement ouvert. Ambition Création d'un standard minimal, à la fois pour les citoyens et les autorités publiques, concernant la manière dont les informations publiques sont affichées. Réduire le nombre de demandes d'accès à l'information déjà disponible sur les sites Web des institutions publiques. Améliorer le processus d'information des citoyens et assurer une meilleure gestion de l'information dans les institutions publiques.

Résumé du statut de fin de session IRM

1. Améliorer le cadre juridique et les pratiques en matière d'accès aux informations d'intérêt public

Texte d'engagement:Le ministère de la Consultation publique et du Dialogue civique continuera à élaborer les normes incluses dans le mémorandum sur «La normalisation accrue de la transparence de l'information d'intérêt public» et à en surveiller la mise en œuvre. Parallèlement, le ministère harmonisera les pratiques en matière d'accès à l'information publique, tant pour le cadre juridique que pour sa mise en œuvre. Les normes seront élaborées à la suite d'une interaction avec les autorités publiques et le secteur non gouvernemental, en s'inspirant de l'expérience acquise dans la pratique. Des actions visant à améliorer le professionnalisme des personnes impliquées dans la gestion des informations d'intérêt public seront également entreprises.

Objectif principal:Augmenter la transparence dans le secteur public en publiant des informations détaillées sur l'intérêt public et améliorer la capacité institutionnelle d'appliquer efficacement la loi sur l'accès aux informations d'intérêt public.

Jalons:

  • Surveiller la mise en œuvre des dispositions du mémorandum dans toutes les institutions de l'exécutif (par rapport aux institutions 1800)
  • Identifier les conflits existant dans le cadre juridique actuel en matière d'accès à l'information et harmoniser la législation (modification des normes, réglementations, décisions)
  • Élaborer des normes concernant la qualité des informations fournies aux citoyens et les diffuser, ainsi que les modifications apportées au cadre juridique, aux autorités publiques centrales et locales
  • Améliorer la transparence dans la communication entre les citoyens qui demandent des informations et les autorités publiques en développant une plateforme sur le modèle de AskTheEU
  • Sessions de formation pour le personnel chargé de l'application de la loi 544 / 2001 sur l'accès aux informations d'intérêt public
  • Créer des cartes de bonnes pratiques pour l'affichage d'informations d'intérêt public
  • Lancer un concours national de bonnes pratiques afin de faire progresser les progrès dans ce domaine, avec des récompenses consistant en une assistance pour la mise en œuvre des nouvelles mesures.

Institution (s) responsable (s): Ministère de la consultation publique et du dialogue civique (MCPDC)

Institution (s) de soutien: Chancellerie du Premier ministre (CPM), ministère du Développement régional et de l'Administration publique (MDRAP)

Date de début: Août 2016 Date de fin: Juin 2018

Note éditoriale: Le texte de l'engagement est abrégé. Le texte intégral se trouve dans le plan d’action national OGP 2016 – 2018.

But de l'engagement

Cet engagement visait à améliorer la mise en œuvre de la loi 544 / 2001 sur la liberté d’information (FOI). Recherche menée par l'Academia of Advocacy, la société académique roumaine, et l'Institut des politiques publiques ont révélé des différences significatives dans la qualité et la quantité des informations d'intérêt public publiées par les institutions publiques obligées. En conséquence, dans 2016, le MCPDC, le CPM, le Secrétariat général du gouvernement (SGG), le MRDPA, le ministère des Affaires intérieures (MAI), le ministère des Finances publiques (MFP) et l'Agence nationale pour les marchés publics (ANAP) a signé un mémorandum intitulé Améliorer la transparence de la normalisation de l'information d'intérêt public, dans lequel ils ont accepté de poursuivre la publication du même type d’informations, et dans un format normalisé, dans toutes les institutions publiques. Cet engagement visait à surveiller la mise en œuvre du mémorandum (Milestone 1), à identifier les goulots d'étranglement juridiques qui empêcheraient la normalisation (Milestone 2), à développer et à diffuser des normes de qualité et des bonnes pratiques à l'appui de la publication proactive (Milestones 3 et 6), et améliorer davantage l'accès des citoyens aux informations d'intérêt public par le biais d'intermédiation technologique (Milestone 4), de formations (Milestone 5) et de la diffusion d'idées en foule (Milestone 7).

STATUT

Mi-parcours: limité

La réalisation de cet engagement à mi-parcours a été limitée, les trois premiers jalons étant terminés. Le MCPDC a surveillé la publication des documents d’information d’intérêt public 20 stipulés dans le mémorandum auprès des institutions publiques et des autorités publiques 1,800 (touchant environ 94% des institutions publiques et des autorités publiques désignées) et en août, 2016 a publié les résultats de cette vérification. Après plusieurs consultations avec des membres de la société civile, les normes de mise en œuvre pour l'application de la loi 544 / 2001 (HG 123 / 2002) ont été mises à jour en juillet 2016 afin de normaliser et de numériser le processus de liberté d'information. Enfin, un Guide pratique pour des mesures durables visant à promouvoir une gouvernance locale fondée sur la transparence et l'intégrité a été publié et diffusé avec l'aide de l'ambassade du Royaume des Pays-Bas auprès des autorités publiques locales 4,000 et reste disponible en ligne sur le site Web du MCPDC.

Fin de période: limitée

Mise en œuvre de Milestone 4, développement d’une plate-forme d’accès à l’information similaire à AskTheEU, n’a pas commencé et n’est pas inclus dans le quatrième plan d’action national. MCDPC avait mis en place SIPOCA 35, un projet cofinancé par l'UE visant notamment à réaliser Milestone 4. Le financement de SIPOCA 35 a été retardé, le gouvernement a été remplacé, le MCPDC a été dissous et SGG a repris la gestion du projet en juillet 2018. Plusieurs personnes interrogées ont déclaré que le projet n'était ni bien conçu ni budgétisé et qu'il ne pouvait donc pas être mis en œuvre dans sa forme originale. Parallèlement, le SGG n’a pas tenté de trouver des synergies avec http://www.NuVaSuparati.info- une plate-forme ayant le même objectif, créée par la société civile.

Le jalon 5, des sessions de formation destinées aux fonctionnaires chargés de l'application de la loi 544 / 2001, a été partiellement achevé et reporté au quatrième plan d'action national. Selon le rapport d'autoévaluation du gouvernement 2018, deux formations destinées aux fonctionnaires chargés de l'application de la loi ont été organisées en novembre, 2017. Selon le représentant de SGG, sur 30 et 31 d'octobre 2018, le SGG a organisé deux séries de discussions avec des représentants de l'administration publique et de la société civile sur les lacunes dans l'application des lois 544 et 52, ainsi que sur le potentiel d'harmonisation des lois. la mise en oeuvre.

Le jalon 6 a été partiellement achevé et reporté au quatrième plan d’action national. Selon le représentant du SGG, les ressources limitées et le fort roulement politique ne permettaient pas au SGG de suivre de manière continue la mise en œuvre du mémorandum au niveau de l'ensemble de l'exécutif. Au lieu de cela, le MCPDS et le SGG ont mené sept cycles de contrôle (interne) sur un échantillon plus petit d'agences publiques - les autorités publiques centrales, leurs subordonnés et les agences autonomes. Après chaque cycle de suivi, le SGG a officiellement demandé aux institutions en retard de remédier à leurs lacunes (adresse, budget, CV, par exemple). Les cartes créées après chaque suivi ont été présentées lors de deux sessions du gouvernement (en décembre 2017 et en décembre 2018) et ont été mises à la disposition du public en novembre 2018 sur le site Web de SGG.

Le jalon 7 n’a pas été lancé et n’a pas été reporté au quatrième plan d’action national. Selon le représentant de SGG, ce jalon ne correspond pas à leur vision, tandis que d'autres actions serviront mieux l'objectif de l'engagement.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: marginal

L’achèvement de Milestone 1 (c’est-à-dire le suivi de la mise en œuvre du mémorandum dans les institutions et autorités publiques 1,800, que le MCPDC a publié en août 2016) a constitué un premier repère en matière de transparence institutionnelle. Cependant, ce suivi n'a pas été effectué de manière continue pour permettre de mesurer la dynamique de la transparence institutionnelle.

Afin de créer des cartes de bonnes pratiques pour l'affichage des informations d'intérêt public, le MCPDS et le SGG ont mené sept cycles de suivi de la mise en œuvre du mémorandum au niveau des autorités centrales, de leurs subordonnés et des agences autonomes. Les progrès enregistrés après chaque tour sont indiqués dans le rapport du SGG publié en novembre 2018. Selon le représentant de SGG, l'achèvement de Milestone 6 en plusieurs étapes a réussi à inciter les autorités centrales à se conformer aux normes. Après chaque cycle de suivi, le SGG a officiellement demandé aux institutions en retard dans la publication des informations pertinentes de remédier à leurs carences. Néanmoins, le mémorandum n’est pas juridiquement contraignant et les pressions exercées par le SGG lors de ses cycles de suivi n’ont été axées que sur l’administration centrale, ses subordonnés et ses agences autonomes. Selon un représentant de SGG, en surveillant de manière sélective la mise en œuvre du mémorandum sur cet échantillon restreint d’agences publiques, le SGG pourrait proposer l’extension des normes à l’administration locale. Selon le représentant de SGG, l'administration locale jouit d'une grande indépendance décisionnelle et de fonds locaux à administrer. Elle devrait donc également être surveillée et encouragée à publier des informations d'intérêt public.

L’évolution des normes d’application de la loi 544 / 2001 et le développement de la Guide pratique pour des mesures durables visant à promouvoir une gouvernance locale fondée sur la transparence et l'intégrité a encouragé la numérisation des informations d’intérêt public, de leur offre et de leur paiement, imposé des normes de format, des normes de coûts et des délais précis pour les demandes de communication afin de prévenir les pratiques abusives et des délais spécifiés pour la publication annuelle des rapports d’activité. En fait, grâce à l'achèvement des jalons 2 et 3, la possibilité que les institutions publiques ne publient pas d'informations d'intérêt public en raison du manque de savoir-faire en matière de publication et de publication a été supprimée. Néanmoins, le SGG ne dispose pas de statistiques sur la mesure dans laquelle Guide pratique pour des mesures durables visant à promouvoir une gouvernance locale fondée sur la transparence et l'intégrité est utilisé.

Bien que Milestone 5 ait été achevé, aucune statistique ne permet de savoir si les formations de fonctionnaires chargés de l'application de la loi 544 / 2001 étaient suffisantes pour assurer la mise en œuvre souhaitée de la loi.

Enfin, les jalons 4 et 7 n'ont pas été démarrés. Globalement, ces observations ont conduit à considérer cet engagement comme une amélioration marginale de l'accès des citoyens à l'information d'intérêt public.

Reportés?

Une partie de cet engagement est reprise dans le plan d'action national 2018 – 2020 sous le nom d'engagement 6: «Étendre les normes d'accès à l'information publique au niveau des autorités publiques locales». En particulier, suivi de la mise en œuvre du mémorandum deux fois par an et des formations aux fonctionnaires chargés de l'application de la loi 544 / 2001 deux fois par an sont mentionnées en tant que points d'action 6.1 et 6.4. Le SGG souhaite utiliser les conclusions de la surveillance interne pour officialiser l’extension des normes du mémorandum à l’administration locale.

La loi 544 / 2001 (version modifiée de 17 July 2016) sur l'accès gratuit aux informations d'intérêt public est disponible [en roumain] à l'adresse suivante: https://goo.gl/gQE9oB. L'article 2b de 544 / 2001 stipule que les informations d'intérêt public sont définies comme «toute information concernant les activités d'une autorité publique ou d'un établissement public ou résultant des activités d'une autorité publique ou d'un établissement public, quelle que soit la manière dont ces informations sont partagées ou exprimées». L'article 3 demande aux autorités publiques et aux institutions publiques de "fournir des informations d'intérêt public de manière proactive (ex officio) ou sur demande, par l'intermédiaire de leur service des relations publiques ou par l'intermédiaire d'une personne désignée".

“M-am decis s má implic”, Académie de plaidoyer, 2015, disponible [en roumain] à l'adresse https://goo.gl/HmvsWc.

«Transparence en Romanie de la République de Moldavie. La société universitaire roumaine, 544 / 2001 et 982», Société académique roumaine, 2000, disponible [en roumain] à https://goo.gl/Yefca7.

«Système unique de contrôle de la fraude, de la fraude, de la justice, des membres, des membres, des médias, des médias et des médias 2014 – 2020: Roumanie, Bulgarie, Ungaria, Croatie», Institut pour les politiques publiques, 2015, disponible [en roumain] à https://goo.gl/sCzYf9.

“Ministère public chargé de la consultation publique et du dialogue civique, chancellerie du Premier ministre, secrétariat général du gouvernement, ministère du Développement régional et de l'Administration publique, ministère des Affaires intérieures, ministère des Affaires publiques, et Agence nationale des marchés publics, 2016, disponible à l’adresse suivante: https://goo.gl/tj1Xz9.

Les informations à fournir conformément au mémorandum se divisent en trois catégories: (1) des informations sur l’institution (législation, direction, organisation, programmes et stratégies, rapports et études), (2) des informations d’intérêt public (formulaires et demandes de FOI, budget, soldes financiers, marchés publics) et (3) informations de contact (par exemple, contact, adresse, courrier électronique, heure d’ouverture).

Monitorizare Memorandum, 17 November 2016, disponible [en roumain] à l'adresse https://goo.gl/MqEUj8.

«Le ministre chargé des consultations civiques et du dialogue à la maison modifie ses normes d'information et de communication pour l'accès public à l'information», MCPDC, 2016, disponible [en roumain] à l'adresse https://goo.gl/8nQZgu.

«Guide pratique pour des mesures durables visant à promouvoir une gouvernance locale fondée sur la transparence et l'intégrité», MCPDC, 2016, disponible [en roumain] à l'adresse https://goo.gl/fZmBYo.

“Guvernare transparentă, deschis i participativă - standardizare, armonizare, dialog îmbunătățit - proiect SIPOCA 35”, MCPDS, 2018, disponible [en roumain] à https://goo.gl/bXWBqR.

Entretien de Madalina Mitroi, SGG par le chercheur de l'IRM sur 6 November 2018, et de Radu Puchiu, ancien secrétaire d'État chargé de l'OGP, entretien du chercheur de l'IRM sur 13 November 2018.

Entretien de Madalina Mitroi, SGG par un chercheur de l'IRM sur 6 November 2018.

Bogdan Manolea, APTI, interview réalisée par 8 November 2018, chercheur à l'IRM.

Entretien de Madalina Mitroi, SGG par un chercheur de l'IRM sur 6 November 2018.

Entretien de Madalina Mitroi, SGG par un chercheur de l'IRM sur 6 November 2018.

Le MPCDS a deux notes d’information en décembre 2017 et janvier 2018 (disponible [en roumain] à https://goo.gl/Gw2gkf et https://goo.gl/iVVhnS) dans laquelle le ministre Gabriel Petrea a déclaré que de telles évaluations périodiques avaient été menées et avait constaté que les ministères 87.8% ayant signé le mémorandum étaient conformes aux normes du mémorandum en décembre 2017 et 90.95% des gouvernements locaux ayant signé le mémorandum étaient conformes en janvier 2018.

Entretien de Madalina Mitroi, SGG par un chercheur de l'IRM sur 6 November 2018.

«Le processus de contrôle de la qualité de l'information doit être publié publiquement et confidentiellement par le biais d'une information standard sur les informations standard, disponible en anglais sur 2017 – 2018», SGG, 2018, disponible à l'adresse suivante: https://goo.gl/KTkKc9.

Entretien de Madalina Mitroi, SGG par un chercheur de l'IRM sur 6 November 2018.

Entretien de Madalina Mitroi, SGG par un chercheur de l'IRM sur 6 November 2018.

«Le processus de contrôle de la qualité de l'information doit être publié publiquement et confidentiellement par le biais d'une information standard sur les informations standard, disponible en anglais sur 2017 – 2018», SGG, 2018, disponible à l'adresse suivante: https://goo.gl/KTkKc9.

Entretien de Madalina Mitroi, SGG par un chercheur de l'IRM sur 6 November 2018.

Entretien de Madalina Mitroi, SGG par un chercheur de l'IRM sur 6 November 2018.

Entretien de Madalina Mitroi, SGG par un chercheur de l'IRM sur 6 November 2018.


Engagements

  1. Normaliser les pratiques de consultation publique

    RO0048, 2018, gouvernement électronique

  2. Gouvernement local ouvert

    RO0049, 2018, Renforcement des capacités

  3. Budgets Citoyens

    RO0050, 2018, Renforcement des capacités

  4. Participation des jeunes

    RO0051, 2018, Renforcement des capacités

  5. Registre des propositions de la société civile

    RO0052, 2018, gouvernement électronique

  6. Accès à l'information - local

    RO0053, 2018, Renforcement des capacités

  7. Informations sur le secteur commercial en ligne

    RO0054, 2018, Renforcement des capacités

  8. Services consulaires numériques

    RO0055, 2018, Renforcement des capacités

  9. Transparence dans le financement des partis politiques

    RO0056, 2018, Accès à l'information

  10. Fonds national d'investissement Transparence

    RO0057, 2018, Accès à l'information

  11. Formation des fonctionnaires

    RO0058, 2018, Renforcement des capacités

  12. Sensibiliser à la corruption

    RO0059, 2018, Renforcement des capacités

  13. Transparence des biens saisis

    RO0060, 2018, Accès à l'information

  14. Accès aux services sociaux

    RO0061, 2018, gouvernement électronique

  15. Libre accès à la recherche

    RO0062, 2018, Accès à l'information

  16. Education ouverte

    RO0063, 2018, Accès à l'information

  17. Évaluer les données ouvertes

    RO0064, 2018, Accès à l'information

  18. Open Data

    RO0065, 2018, Accès à l'information

  19. Améliorer le cadre juridique et les pratiques concernant l'accès à l'information d'intérêt public

    RO0030, 2016, Accès à l'information

  20. Publication centralisée d'informations d'intérêt public sur la passerelle unique Transparenta.Gov.Ro

    RO0031, 2016, Renforcement des capacités

  21. Promouvoir les principes du Parlement ouvert

    RO0032, 2016, Renforcement des capacités

  22. Engagement étoilé Gestion améliorée des demandes de citoyenneté octroyées

    RO0033, 2016, Renforcement des capacités

  23. Normalisation des pratiques de transparence dans les procédures de prise de décision

    RO0034, 2016, Renforcement des capacités

  24. Publication centralisée de projets législatifs sur la passerelle unique Consultare.Gov.Ro

    RO0035, 2016, Renforcement des capacités

  25. Budget des citoyens

    RO0036, 2016, Renforcement des capacités

  26. Améliorer la consultation des jeunes et la participation du public

    RO0037, 2016, Renforcement des capacités

  27. Gouvernement ouvert infranational

    RO0038, 2016, Renforcement des capacités

  28. Promouvoir la transparence dans le processus décisionnel en créant un registre de transparence (RUTI)

    RO0039, 2016, Anti-corruption

  29. Accès aux indicateurs de performance suivis dans la mise en œuvre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption (SCN)

    RO0040, 2016, Accès à l'information

  30. Améliorer la transparence dans la gestion des actifs saisis

    RO0041, 2016, Accès à l'information

  31. Formation annuelle obligatoire des fonctionnaires sur les questions d'intégrité

    RO0042, 2016, Anti-corruption

  32. Améliorer l'accès au patrimoine culturel

    RO0043, 2016, Renforcement des capacités

  33. Données ouvertes et transparence dans l'éducation

    RO0044, 2016, Accès à l'information

  34. Bibliothèque scolaire virtuelle et ressources éducatives libres

    RO0045, 2016, Renforcement des capacités

  35. Contrats ouverts

    RO0046, 2016, Anti-corruption

  36. Augmenter la qualité et la quantité de données ouvertes publiées

    RO0047, 2016, Accès à l'information

  37. Publier des informations d'intérêt public sur un portail gouvernemental unique: Transparenta.Gov.Ro

    RO0019, 2014, Accès à l'information

  38. Établissement d'un inventaire des ensembles de données produits par les ministères et les agences subordonnées

    RO0020, 2014, Accès à l'information

  39. Engagement étoilé Assurer l'accès gratuit en ligne aux législations nationales

    RO0021, 2014, gouvernement électronique

  40. Loi modifiant la loi 109 / 2007 sur la réutilisation des informations du secteur public

    RO0022, 2014, Accès à l'information

  41. Données d'ouverture collectées auprès du système de santé national

    RO0023, 2014, Accès à l'information

  42. Données d'ouverture recueillies à partir de la surveillance des mesures préventives dans le cadre de la stratégie nationale de lutte contre la corruption 2012-2015

    RO0024, 2014, Accès à l'information

  43. Contrats ouverts

    RO0025, 2014, Anti-corruption

  44. Ouverture des données issues de projets de recherche financés par des fonds publics

    RO0026, 2014, gouvernement électronique

  45. Augmenter la qualité et la quantité de données ouvertes publiées

    RO0027, 2014, Accès à l'information

  46. Formation des ressources humaines dans le domaine des données ouvertes

    RO0028, 2014, Accès à l'information

  47. Diffuser des informations sur les principes OGP et promouvoir le concept de données ouvertes de manière accessible

    RO0029, 2014,

  48. Désignation d'un responsable de la publication de données ouvertes dans chaque institution publique

    RO0001, 2012, Accès à l'information

  49. Identification des besoins réglementaires, solutions logistiques et techniques

    RO0002, 2012, Accès à l'information

  50. Faire un inventaire des ensembles de données disponibles (de grande valeur)

    RO0003, 2012, Accès à l'information

  51. Publication prioritaire sur les pages Web d'institutions publiques d'ensembles de données spécifiques

    RO0004, 2012, Accès à l'information

  52. Initier des projets pilotes, en partenariat

    RO0005, 2012, Accès à l'information

  53. Organiser des débats publics sur l'utilité des données ouvertes, dans les partenariats

    RO0006, 2012, Accès à l'information

  54. Format de publication uniforme et lisible par machine pour les données ouvertes

    RO0007, 2012, Accès à l'information

  55. Procédures de publication d'ensembles de données basés sur les recommandations de la société civile

    RO0008, 2012, Accès à l'information

  56. Procédures applicables aux plaintes de citoyens concernant des données ouvertes

    RO0009, 2012, Accès à l'information

  57. Mécanisme de consultation entre fournisseurs et bénéficiaires de données ouvertes

    RO0010, 2012, Accès à l'information

  58. Création d'un système de notation pour l'évaluation d'ensembles de données de grande valeur

    RO0011, 2012, Accès à l'information

  59. Publier régulièrement des ensembles de données spécifiques sur les pages Web d'institutions publiques

    RO0012, 2012, Accès à l'information

  60. Intégration des données ouvertes d'institutions publiques dans une plate-forme nationale unique

    RO0013, 2012, Accès à l'information

  61. Inventaires de données, afin de faciliter l'accès du public

    RO0014, 2012, Accès à l'information

  62. Instituer un mécanisme de surveillance de la conformité pour les données ouvertes

    RO0015, 2012, Accès à l'information

  63. Stimuler le marché pour une utilisation innovante des données ouvertes

    RO0016, 2012, Accès à l'information

  64. Publier régulièrement des ensembles de données sur la plate-forme nationale, 25% High-Value

    RO0017, 2012, Accès à l'information

  65. Système électronique de passation des marchés publics (SEAP). Système d'allocation électronique pour les transports (SAET) /B.1 C) Développement de la soumission en ligne de formulaires fiscaux. Garantir un accès gratuit en ligne aux législations nationales. Mise au point d’outils électroniques pour gérer les assignations à comparaître et faciliter l’accès aux informations concernant les procédures judiciaires. Développement d'outils électroniques pour gérer les procédures liées à l'obtention de la citoyenneté roumaine. Développer des outils électroniques pour gérer les procédures liées à la création de personnes morales à but non lucratif. le système intégré d'accès électronique à la justice (SIIAEJ)

    RO0018, 2012, Accès à la justice

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!