Ignorer la navigation
Serbie

Coopération avec les OSC sur la réglementation (RS0040)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour la Serbie 2018-2020

Cycle du plan d'action: 2018

Statut: actif

Institutions

Institution chef de file: Office de coopération avec la société civile

Institution (s) de soutien: OSC, SCTM

Domaines politiques

Capacité? bâtiment

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur la conception en Serbie 2018-2020

En vedette: en attente de révision IRM

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent par rapport aux valeurs du PGO: la participation citoyenne

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

ENGAGEMENT 13: Soutien à l'amélioration de la coopération entre les administrations publiques
et les organisations de la société civile en cours de rédaction, de promulgation et de suivi des
application de la réglementation
Q4 2018 - Q2 2020
(Décembre 2018 - Juin 2020)
Agence d'exécution principale Office de coopération avec la société civile
Description de l'engagement
Problème abordé par le
engagement
En 2017, le Bureau de la coopération avec la société civile a mené
publie son enquête annuelle régulière sur la coopération entre les
autorités administratives provinciales et organismes indépendants et
organisations de la société civile (OSC) dans 2016. L’enquête comprenait 63
autorités: autorités de l'État 47, province 12
administrations et organismes indépendants de 4. Les resultats
révéler que 22 des autorités interrogées a une organisation
unité ou responsable de la coopération avec la société civile, et
autant que 16 d'entre eux sont des autorités de l'administration de l'Etat. Pendant
l'année observée, 26 des autorités enquêtées (41.3%)
soumis au moins un acte (projet de loi, stratégie de développement ou
plan d’action) au gouvernement et à 15 (57.7%) réalisé
un débat public. Il y avait des débats publics 48 au total, ce qui signifie
que le nombre moyen de débats publics par autorité qui a eu lieu
ces débats étaient 3.2. Parmi les autorités 15 qui ont tenu publique
débats, 14 a impliqué des OSC, c’est-à-dire des représentants d’OSC ont participé
dans les débats publics sur les actes 45. De toute évidence, au niveau national
les autorités administratives tendent à impliquer davantage les OSC dans leurs
débats publics et l'existence de ressources pour la coopération avec
Les OSC ont une corrélation positive avec la participation accrue des OSC à
débats publics plus organisés. Les autorités ont signalé que 29 of
(46%) avaient d’autres formes de coopération avec les OSC dans le
l'adoption de règlements, y compris la fourniture d'informations,
conseil, inclusion ou partenariat, avec mise à disposition d'informations
soulignée comme étant l'approche la plus couramment utilisée. Concernant
inclusion des OSC dans les travaux des groupes de travail / projets et autres
organismes temporaires ou ad hoc chargés de rédiger les règlements, 17
les autorités ont déclaré avoir formé au moins un de ces organes, qui
représentants de la société civile inclus; le nombre total de ces
les corps dans 2016 était 48. Par rapport aux enquêtes précédentes, le
les réponses reçues pour 2016 varient en fonction du segment; cependant,
ils indiquent également la nécessité et la possibilité de poursuivre
55
amélioration de la coopération entre l'administration publique
les autorités et les organisations de la société civile, en particulier aux niveaux inférieurs à la législation nationale.
administration.
Dans le cadre de la mise en œuvre des engagements énoncés dans le
Plan d'action pour la mise en œuvre du gouvernement ouvert
Initiative de partenariat en République de Serbie sur 2016 et 2017,
le Bureau de la coopération avec la société civile a organisé un total de 6
formations à 2017 sur l'application des directives pour l'inclusion
organisations de la société civile dans le processus d’adoption des règlements, qui
Les représentants de 108 des administrations autonomes locales et
OSC au total. Ces formations comprenaient des formations 2 pour les employés des
unités autonomes (participants 39 des administrations autonomes 24 locales et des municipalités de la ville 5) et formations 4 pour les OSC
(Les participants à 69 des organisations de la société civile 55 actives principalement
au niveau local). Les rapports de ces formations, qui sont
disponible à http://civilnodrustvo.gov.rs/почетна.122.html, révéler
objectifs de formation ont été atteints, que le niveau de
La satisfaction des participants vis-à-vis de la formation est élevée,
augmentation modérée de la connaissance des problèmes a été obtenue après
l'achèvement de la formation et qu'il est nécessaire de poursuivre
amélioration de la coopération entre les deux secteurs. Un de
recommandations formulées dans ces rapports, ainsi que dans le rapport du
le mécanisme indépendant de rapport sur la mise en œuvre de la
Plan d’action pour 2016 et 2017, est de continuer à renforcer la
capacités de coopération grâce à des formations communes pour
les employés des administrations publiques et les représentants des
Organisations de la société civile, ainsi que par la préparation d’un nouveau manuel sur
Application des directives pour l'inclusion des OSC dans le
Processus de réglementation, axé sur les bonnes pratiques
exemples au niveau local. Au cours des trois années d’application du
Manuel sur l'application des directives, qui a été élaboré par
l’Office dans 2015, il a été constaté que certains modèles et niveaux
de coopération sont devenus une pratique courante dans les relations
entre l’administration publique et les OSC, bien qu’il existe des
mécanismes pour la participation des OSC qui devraient être
développé plus loin. En conséquence, de nombreux exemples de bonnes
pratiques ont été développées entre temps pour la participation
des OSC, ou du grand public, à la préparation, à la promulgation et à la
suivi de l'application de la réglementation, notamment au niveau local
niveau, avec lequel le grand public n’est pas familier. Ça a été
montré dans la pratique que de tels exemples peuvent être particulièrement
motivant et qu’ils fournissent un encouragement supplémentaire à la
d’autres organes administratifs à reconnaître l’importance des OSC,
leur contribution potentielle et leur coopération avec eux.
56
Objectif principal Cet engagement comprend deux parties. La première partie est de tenir
formations 7 auxquelles participeront conjointement des employés de
les administrations publiques et les représentants des OSC. le
Le nombre minimum de participants prévu aux formations est 140,
avec une représentation à peu près égale des deux secteurs.
Les représentants des administrations publiques seront principalement
choisi parmi les collaborateurs chargés de la rédaction de la réglementation
et coopérer avec les OSC, en se concentrant sur le niveau de la gestion,
tandis que les représentants des OSC seront sélectionnés sur la base d'un
appel public publié sur le site web de l'Office de coopération
avec la société civile et les partenaires dans la mise en œuvre de
cette activité. La deuxième partie de l’engagement est de compiler,
publier et distribuer le nouveau manuel sur la mise en œuvre du
Directives pour l'inclusion des OSC dans le processus d'adoption
Règlements.
Il est prévu que des formations conjointes pour les représentants des pouvoirs publics
Les organes d’administration et les OSC permettront aux participants d’apprendre
plus les uns sur les autres et se mettre «à la place de l'autre»,
améliorant ainsi la compréhension mutuelle entre les deux secteurs
et en augmentant le niveau de confiance entre eux, ce qui est l'un des
principes de base et conditions préalables à une bonne coopération intersectorielle
la coopération. D'autre part, la deuxième édition du manuel,
enrichi d'expériences pratiques recueillies à la fois par le Bureau
et les organes de l'administration publique eux-mêmes,
motiver et encourager d’autres organismes d’administration, notamment
collectivités locales autonomes, pour améliorer leur
coopération avec les OSC. Contrairement à la pratique suivie dans le
préparation du manuel actuel, il est prévu d’inclure les OSC dans les
la préparation de la nouvelle édition, afin qu'ils puissent faire des suggestions
et fournir des exemples de bonnes pratiques à intégrer dans le
Manuel. En outre, il est prévu que la mise à jour de la liste des
Réglementations pertinentes pour la coopération entre l'administration publique
organismes et organisations de la société civile et la mise en évidence de leurs dispositions clés
sensibiliser aux obligations, ainsi qu'aux opportunités de
la coopération entre les administrations publiques et entre les
OSC.
L’objectif général de cet engagement est de renforcer les capacités
des administrations publiques et des organisations de la société civile à établir des
modèles et mécanismes de coopération en cours de rédaction,
la promulgation et la surveillance de l'application des règlements et des
documents de politique.
Comment cet engagement
contribuer à la résolution de problèmes?
Comme indiqué dans la description de cet engagement, la capacité
construction par l'acquisition et l'échange de connaissances et
les expériences entre les administrations publiques et les OSC seront
57
contribuer principalement à une meilleure connaissance mutuelle et
compréhension et contribuer à une relation de confiance entre
leur. De telles conditions créent un potentiel pour plus d'efficacité
l'application des mécanismes de coopération déjà établis et
développement de nouveaux et contribuer à une plus grande participation des
les citoyens et les OSC elles-mêmes dans la rédaction et la mise en œuvre
des réglementations et des politiques publiques, tout en assurant leur qualité
et application plus efficace.
Concevoir un programme de formation approprié (activité 1) qui définit
leurs éléments clés (objectifs, thèmes et programme de travail, objectifs
calendrier de formation, agenda, etc.) est la pierre angulaire de tous les
d'autres activités dans le cadre de cet engagement. L'activité centrale
(activité 2), c’est-à-dire l’organisation et la mise à disposition des formations,
concernent directement le problème abordé par l'engagement.
Plus précisément, les formations d’une journée fourniront aux employés de
administrations publiques et les représentants des organisations de la société civile
informations pertinentes pour améliorer la coopération avec les OSC et
ils participeront à des exercices pratiques qui leur fourniront
avec la possibilité d'appliquer les connaissances acquises au cours de la
partie théorique de la formation. En outre, les deux groupes de
les participants seront en mesure d’apprendre comment voit l’autre côté
leur coopération actuelle et à proposer conjointement des mécanismes pour sa
amélioration. Quand ils auront terminé la formation, les participants
comprendre plus clairement l’importance, le potentiel et
avantages d’une plus grande participation du public au processus de rédaction,
promulguer et surveiller l'application des règlements. Rapports de
formations (activité 3) spécifieront le nombre de participants, le
sujets abordés, principales observations et réalisations. Celles-ci
les rapports contiendront également des recommandations pour les activités futures
visant à améliorer la coopération intersectorielle et les premiers effets
sera visible à travers les formulaires d’évaluation et les «connaissances
"quizz" au début et à la fin des formations. Finalement, le
préparation, publication et distribution du Manuel sur
La mise en œuvre des directives (activités 4 et 5) sera un outil
forme supplémentaire de soutien, à la fois aux administrations publiques et aux
aux OSC, pour améliorer leur coopération mutuelle.
La façon dont cette
l'engagement est pertinent pour
faire progresser les valeurs OGP
Cet engagement est pertinent pour la participation des citoyens à la
la rédaction, la promulgation et le suivi de la mise en œuvre des
la réglementation, en tant que valeur promue et favorisée par le Open
Partenariat gouvernemental. Renforcement des capacités du public
les organes d'administration pour comprendre le rôle et le potentiel des OSC
et les moyens possibles de coopération avec eux augmente leur
volonté et ouverture à la coopération avec le secteur civil
et avec les citoyens en général. Par contre, mieux
compréhension des possibilités juridiques et autres de coopération avec
58
administrations publiques contribueront à accroître l'intérêt et la
implication des OSC, et à travers eux, des citoyens, dans le travail
de l’administration et de la rédaction de meilleures réglementations.
Informations complémentaires Dans son rapport sur la première année d'exécution du plan d'action
sur la mise en œuvre de la Open Government Partnership initiative
dans 2016 et 2017, le mécanisme de reporting indépendant
a recommandé un engagement qui impliquerait des formations communes
pour les administrations publiques et les OSC sur les moyens d’améliorer
leur coopération et la rédaction d'un manuel de bonnes pratiques
exemples de coopération entre l’administration publique et les
secteur civil, en particulier au niveau local.
Activité avec un vérifiable
livrable et date d'achèvement
Date de début: Date de fin:
1. Préparation de la formation
Programme
Q4 2018
(Décembre 2018)
Q1 2019
(2019 Mars)
2. Exécution des formations Q2 2019
(Avril 2019)
Q4 2019
(Novembre 2019)
3. Compilation et publication de
rapports avec les recommandations
Q4 2019
(Novembre 2019)
Q4 2019
(Décembre 2019)
4. Compilation de la seconde
édition du manuel
Q1 2020
(Janvier 2020)
Q2 2020
(Avril 2020)
5. Publication et distribution de
la deuxième édition du manuel
Q2 2020
(Avril 2020)
Q2 2020
(Juin 2020)
Coordonnées
Nom d'une personne responsable dans
l'agence d'exécution
Danilo Rodić
Titre, conseiller junior du département à la Division de la planification et de la création
Environnement conducteur pour le développement de la société civile
59
Email et numéro de téléphone danilo.rodic@civilnodrustvo.gov.rs ; 011 / 311-38-59
Autre
acteurs
Administration impliquée
Secteur civil
organisations privées
secteur, travail
groupes
OSC, SCTM

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

13. Coopération avec les OSC sur les réglementations

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

Titre: Soutien à l'amélioration de la coopération entre les organismes de l'administration publique et les organisations de la société civile dans les processus de rédaction, de promulgation et de suivi de l'application des réglementations

Cet engagement comprend deux parties. La première partie consiste à organiser jusqu’à 7 formations auxquelles participeront conjointement des employés d’organes d’administration publique et des représentants d’OSC. Le nombre minimum prévu de participants aux formations est 140, avec une représentation à peu près égale des deux secteurs. Les représentants des organes de l'administration publique seront principalement choisis parmi les employés chargés de la rédaction des réglementations et de la coopération avec les OSC, en se concentrant sur le niveau de la gestion, tandis que les représentants des OSC seront sélectionnés sur la base d'un appel public affiché sur le site Web de l'Office. Coopération avec la société civile et les partenaires dans la mise en œuvre de cette activité. La deuxième partie de l'engagement consiste à compiler, publier et distribuer le nouveau Manuel sur la mise en œuvre des directives pour l'inclusion des OSC dans le processus de promulgation des réglementations.

Des formations communes pour les représentants des administrations publiques et des organisations de la société civile permettront aux participants d’approfondir leurs connaissances et de se mettre à la place des autres, améliorant ainsi la compréhension mutuelle entre les deux secteurs et renforçant leur confiance, qui est l’un des principes fondamentaux et des conditions préalables d’une bonne coopération intersectorielle. D'autre part, la deuxième édition du Manuel, enrichie d'expériences pratiques rassemblées à la fois par le Bureau et par les organismes de l'administration publique eux-mêmes, encouragera et encouragera d'autres organismes de l'administration, notamment les unités locales d'administration autonome, à améliorer leur coopération. avec les OSC. Contrairement à la pratique suivie lors de la préparation du manuel actuel, il est prévu d'inclure les OSC dans la préparation de la nouvelle édition afin qu'elles puissent faire des suggestions et fournir des exemples de bonnes pratiques à incorporer dans le manuel. En outre, on s'attend à ce que la mise à jour de la liste des réglementations pertinentes pour la coopération entre les administrations publiques et les OSC et la mise en évidence de leurs dispositions clés sensibilisent aux obligations ainsi qu'aux opportunités de coopération, tant entre les administrations publiques qu'entre les OSC.

L’objectif général de cet engagement est de renforcer les capacités des organes de l’administration publique et des organisations de la société civile en vue de l’établissement de modèles et de mécanismes de coopération durables dans les processus de rédaction, de promulgation et de suivi de l’application des réglementations et des documents d’ordre public.

Date de début: Q4 2018

Date de fin: Q2 2020

Pour un texte d’engagement complet, veuillez vous reporter au Plan d’action national à l’adresse suivante: https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2019/01/Serbia_Action-Plan_2018-2020_EN.pdf

Contexte et objectifs

Les consultations publiques sur les propositions se déroulent souvent de manière formelle et à un stade trop avancé du processus, ne permettant pas à toutes les parties intéressées de fournir une contribution opportune et qualitative. La plupart des consultations représentent une «case à cocher» plutôt qu'une coopération liée au contenu. De plus, des organisations non gouvernementales organisées par le gouvernement ont récemment été présentes, prenant le contrôle de l'espace de coopération avec les organes de l'administration publique et créant l'illusion d'une participation des OSC au processus de prise de décision. Dans 2014, des lignes directrices pour l’inclusion des organisations de la société civile dans le processus d’adoption de la réglementation ont été adoptées pour renforcer la coopération entre les administrations publiques et les OSC, mais les données sur le processus de consultations montrer que ces directives n’ont pas totalement abouti. Bien que les lignes directrices offrent des solutions utiles, l'une des faiblesses est le type de document représenté par les «Lignes directrices»: elles n'obligent aucun organisme à coopérer avec les OSC, mais recommandent seulement de le faire.

Cet engagement était une initiative de la OCCS, dans le but de permettre l'échange et l'apprentissage entre les participants. Le manuel inclurait des exemples de meilleures pratiques sur le contenu déjà présent dans les directives, et les formations prévues se concentreront sur une meilleure connaissance et compréhension mutuelles entre les OSC et les organes de l'administration publique. L’engagement vise donc à encourager davantage la participation civique mais n’ajoute pas d’obligation, ce qui soulève des questions quant à savoir si une telle approche aura un impact significatif. Bien que le Secrétariat des politiques publiques ait mis en place un cadre juridique et politique récemment adopté dans ce domaine (comme la loi sur le système de planification), le secrétariat n’a pas été inclus dans cet engagement.

Les représentants des organisations de la société civile ont indiqué que les formations ne donneraient pas grand-chose, se sont inquiétés de l'objectif et de la clarté du nouveau manuel, et ont demandé en quoi il serait différent des directives existantes. Lors des précédentes formations organisées par l’OCSC, les participants étaient des organisations de la société civile indépendantes, , mais les formations ont toujours eu un impact limité . Néanmoins, les OSC ont estimé que le manuel devrait être élaboré, mais en mettant l’accent sur l’utilisation des citoyens plutôt que sur l’administration publique. Selon leurs termes, le manuel devrait fournir aux citoyens des informations utiles sur la manière dont ils peuvent avoir un impact politique dans leurs communautés respectives. De cette manière, la demande d'inclusion devrait être lancée de bas en haut, car les efforts précédents en faveur d'actions descendantes se sont révélés moins efficaces.

Prochaines étapes

Les mesures suivantes peuvent être envisagées lors de la mise en œuvre:

  • À l'OSCC:
    • Établissez un plan détaillé pour les formations et effectuez un suivi avec mentorat et conseil;
    • Les recommandations visant à améliorer la coopération intersectorielle devraient faire partie du manuel. Ils devraient également inclure des formes d’engagement et de consultations à différents niveaux et phases, tels que le livre vert / la définition de scénarios, avant qu’un projet de décision ou une loi ne soit promulgué;
    • Inclure le Secrétariat des politiques publiques dans la mise en œuvre de cet engagement en tant qu'organe d'administration publique chargé de la coordination et du suivi du système de planification en Serbie et de l'élaboration des politiques. Cela renforcera également la coopération intersectorielle.
  • Aux OSC:
    • Soutenir les OSC à la base moins développées en les consultant activement dans la prise de décision aux étapes de pré-rédaction et en les associant à la formulation et à l’influence des politiques de leurs unités autonomes locales respectives afin d’influencer les politiques;
    • Encourager la mise en réseau des organisations de la société civile afin de les rendre encore plus efficaces dans les débats publics. Engagez un dialogue avec les autres organisations de la société civile sur la possibilité de coopérer afin d'accroître la portée et la profondeur de l'engagement des organisations de la société civile avec les organes de l'administration publique, en particulier au niveau des unités d'autonomie locale.
Rapport de la Commission européenne sur la Serbie sous 2018, Commission européenne, Union européenne, Bruxelles, 2018, page 9, https://ec.europa.eu/neighbourhood-enlargement/sites/near/files/20180417-serbia-report.pdf (consulté sur 15th de mars 2019); 
Représentants des organisations de la société civile impliquées dans le groupe de travail et traitant de la participation publique, interviewées par le chercheur IRM, 11 February 2019, 6 March 2019 et 7 March 2019;
2017 Indice de durabilité des organisations de la société civile, Coalition nationale pour la décentralisation, Niš 2018, pages 5 à 7, http://nkd.rs/wp-content/uploads/2018/10/IO-OCD-2017-Srbija.pdf (consulté sur 15 March 2019);
Principes directeurs pour l'inclusion d'organisations de la société civile dans le processus d'adoption d'un règlement, Journal officiel de la République de Serbie, 90 / 2014, Belgrade, 2014, http://civilnodrustvo.gov.rs/upload/documents/Razno/EN-smernice.pdf (consulté sur 15th de mars 2019);
2017 Indice de durabilité des organisations de la société civile, Coalition nationale pour la décentralisation, Niš 2018, pages 5 à 7, http://nkd.rs/wp-content/uploads/2018/10/IO-OCD-2017-Srbija.pdf (consulté sur 15 March 2019);
Indice de durabilité des organisations de la société civile 2017, Ibid., Pages 5 à 7; 
Représentants des organisations de la société civile impliquées dans le groupe de travail et traitant de la participation du public, Ibid;
Représentant de l'Office de coopération avec la société civile, interrogé par le chercheur IRM, 13 February 2019;
Représentant de l'Office de coopération avec la société civile, interrogé par le chercheur IRM, Ibid;
Représentants du Secrétariat des politiques publiques, interrogés par le chercheur IRM, 7, février 2019;
Rapport sur les formations pour les organisations de la société civile «Coopération de l'administration publique avec les organisations de la société civile dans le processus de prise de décision», Bureau de la coopération avec la société civile, Gouvernement de la République de Serbie, Belgrade, 2017, http://civilnodrustvo.gov.rs/%D0%BF%D0%BE%D1%87%D0%B5%D1%82%D0%BD%D0%B0.122.html (consulté sur 15 March 2019);
Au cours des quatre dernières années (depuis 2015), l’OCSC a organisé des formations pour les administrations locales et les organisations de la société civile afin de les aider à mieux comprendre l’importance de la coopération mutuelle;
Représentants des organisations de la société civile impliquées dans le groupe de travail et traitant de la participation du public, Ibid;
Représentants des organisations de la société civile impliquées dans le groupe de travail et traitant de la participation du public, interviewées par le chercheur IRM, Ibid;
Recommandé à l'origine par le représentant de l'OSC interrogé, impliqué dans le groupe de travail et traitant de la participation du public.

Engagements

  1. Accroître la transparence et la participation au Parlement

    RS0042, 2018, Espace civique

  2. Publication de la loi de finances

    RS0028, 2018, gouvernement électronique

  3. Calendrier électronique pour le financement de la société civile

    RS0029, 2018, Anti-Corruption

  4. Publier des données sur les fonds de protection de l'environnement

    RS0030, 2018, Accès à l'information

  5. Ouverture des données pour les appels publics au développement des médias

    RS0031, 2018, Accès à l'information

  6. Rapports Open Data sur les OSC

    RS0032, 2018, Accès à l'information

  7. Modification des règlements administratifs sur l'enregistrement des médias

    RS0033, 2018, gouvernement électronique

  8. Assistance et suivi de l'adoption du PAL

    RS0034, 2018, Anti-Corruption

  9. Mise à jour de la liste électorale

    RS0035, 2018, gouvernement électronique

  10. ePaper

    RS0036, 2018, gouvernement électronique

  11. Tableau d'affichage électronique

    RS0037, 2018, gouvernement électronique

  12. Améliorer la transparence proactive - Brochure d'information

    RS0038, 2018, Accès à l'information

  13. Loi sur l'accès à l'information

    RS0039, 2018, Accès à l'information

  14. Coopération avec les OSC sur la réglementation

    RS0040, 2018, renforcement des capacités

  15. Engagement E-Civic

    RS0041, 2018, gouvernement électronique

  16. Élaborer un modèle de description de poste ou de partie de description de poste d'agent chargé de la coopération avec la société civile dans l'administration locale

    RS0014, 2016, renforcement des capacités

  17. Organiser des formations pour les agents de l'administration publique en relation avec l'application des lignes directrices sur l'inclusion des organisations de la société civile dans le processus d'adoption des réglementations

    RS0015, 2016, renforcement des capacités

  18. Organiser des formations pour les organisations de la société civile en relation avec l'application des lignes directrices sur l'inclusion des organisations de la société civile dans le processus de réglementation

    RS0016, 2016, renforcement des capacités

  19. Améliorer le système de collecte des initiatives auprès des citoyens et des entreprises

    RS0017, 2016, renforcement des capacités

  20. Introduction de normes pour la participation citoyenne dans le système de gestion des politiques publiques

    RS0018, 2016, renforcement des capacités

  21. Améliorer la transparence proactive - Brochure d'information

    RS0019, 2016, renforcement des capacités

  22. Amendements à la loi sur le libre accès aux informations d'intérêt public

    RS0020, 2016, Accès à l'information

  23. Développement d'un portail de données ouvertes

    RS0021, 2016, Accès à l'information

  24. Rédiger un règlement basé sur les lignes directrices pour l'évaluation des sites Web

    RS0022, 2016, Accès à l'information

  25. Améliorer l'Institut d'audience publique dans la rédaction des lois

    RS0023, 2016, Législation et réglementation

  26. Mise au point d'une méthodologie uniforme pour la planification, le suivi et l'évaluation de la performance des programmes et projets mis en œuvre par les organisations de la société civile et suivi des dépenses des fonds alloués

    RS0024, 2016, renforcement des capacités

  27. Modifier le règlement sur les fonds de soutien aux programmes ou montant manquant des fonds pour les programmes d'intérêt public mis en œuvre par les associations

    RS0025, 2016, renforcement des capacités

  28. Adoption d'une loi sur les documents électroniques, l'identification électronique et les services de confiance en commerce électronique

    RS0026, 2016, renforcement des capacités

  29. Etablir un registre public unique des procédures administratives et autres conditions pour l'exercice d'une activité commerciale

    RS0027, 2016, renforcement des capacités

  30. Transparence dans le suivi des dépenses budgétaires

    RS0001, 2014, renforcement des capacités

  31. Loi sur le financement des activités politiques

    RS0002, 2014, Législation et réglementation

  32. Procédures de passation des marchés publics transparentes

    RS0003, 2014, Anti-Corruption

  33. Financement transparent des organisations de la société civile

    RS0004, 2014, Espace civique

  34. Extension et clarification des responsabilités de l'agence anti-corruption

    RS0005, 2014, Anti-Corruption

  35. Formations et campagnes de protection des lanceurs d'alerte

    RS0006, 2014, Anti-Corruption

  36. Projet de loi régissant les inspections dans l'administration publique

    RS0007, 2014, Anti-Corruption

  37. Portail e-gouvernemental de sensibilisation et application mobile

    RS0008, 2014, gouvernement électronique

  38. Engagement étoilé Harmonisation du site Web de l'administration publique et modifications de la loi sur le libre accès aux informations d'intérêt public

    RS0009, 2014, Accès à l'information

  39. Nouvelles technologies pour améliorer les services aux citoyens

    RS0010, 2014, gouvernement électronique

  40. Coopération avec les organisations de la société civile dans l'élaboration des politiques publiques

    RS0011, 2014, Espace civique

  41. Participation citoyenne aux affaires des gouvernements locaux

    RS0012, 2014, Participation publique

  42. Participation de la société civile à la stratégie de surveillance de l'administration publique (PAR)

    RS0013, 2014, Anti-Corruption

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!