Ignorer la navigation
Serbie

Accroître la transparence et la participation au Parlement (RS0042)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour la Serbie 2018-2020

Cycle du plan d'action : 2018

Statut : Actif

Institutions

Institution principale : Assemblée nationale de la République de Serbie

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Espace civique, E-gouvernement, Parlements ouverts, Participation à l'élaboration des lois, Participation du public, Gouvernance réglementaire

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur les résultats de la transition de la Serbie 2018-2020, Rapport sur la conception en Serbie 2018-2020

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : aucune donnée IRM

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : participation civique, technologie

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Augmentation de la transparence et de la participation aux sessions des comités parlementaires de l'Assemblée nationale hors siège
Q4 2018 - Q1 2020
(Octobre 2018 - Février 2020)

Agence d'exécution principale: Assemblée nationale de la République de Serbie

Détails

Les sondages d’opinion publique et les résultats des groupes de discussion indiquent une
nécessité d'améliorer la connaissance des mécanismes de participation du public
qui existent en vertu du Règlement de l'Assemblée nationale
de la République de Serbie. Une amélioration dans ce domaine aiderait
construire la confiance dans le parlement. Le mécanisme des sessions en dehors de la
siège de l’Assemblée nationale devrait assurer une plus grande
participation du secteur civil (citoyens et société civile), pour améliorer
autant que possible l'accès à l'information sur le travail de
organes représentatifs. Jusqu'ici, les citoyens et les représentants de la société civile
n’ont pas suffisamment participé activement aux discussions au cours de
les sessions des commissions parlementaires hors siège,
ils n'ont pas non plus utilisé suffisamment les occasions de faire
propositions et poser des questions aux membres des parlements
comités, députés nationaux et représentants de l'exécutif
qui assistent aux sessions des commissions parlementaires.

Objectif principal: établir une communication à double sens avec les citoyens via un réseau séparé
section du site de l'Assemblée nationale consacrée aux sessions
hors du siège, afin de donner aux citoyens et aux
représentants de la société civile des occasions de soulever des problèmes qu’ils ont observés dans leurs communautés locales. Plus précisément, le National
L’Assemblée développera une sous-page par laquelle les citoyens et la société civile
représentants de la société seront en mesure de contacter les
commission parlementaire et soumettent leurs propositions ou leurs questions
par ici. Les commissions parlementaires de l'Assemblée nationale
planifier leurs sessions en dehors du siège sur la base de telles
les propositions.
Les commissions parlementaires de l'Assemblée nationale permettront
la présence et la participation de représentants des citoyens et de la société civile
organisations de la société civile lors de sessions de comité hors du
siège lorsque des questions spécifiques relevant de la compétence des
comité sont discutés. La participation sera assurée par un
formulaire de contact sur la sous-page dédiée aux sessions hors du
siège, ce qui créera une opportunité pour les citoyens et au
moins un représentant de la société civile à assister aux séances en dehors
le quartier général.

Comment cette activité contribuera-t-elle à la résolution de problèmes?
Conformément au principe de transparence parlementaire, le principe général
le public aurait accès aux comités parlementaires des
Comités nationaux, qui assureraient une communication à double sens
avec les citoyens. Cela donnerait aux citoyens et à la société civile
aux représentants une occasion de mettre en lumière des problèmes spécifiques
pourrait entraîner des modifications législatives.
La participation aux sessions des commissions parlementaires leur permettrait
participer à la discussion, faire des propositions et poser des questions aux
membres de commissions parlementaires, députés nationaux et
des représentants de l'exécutif qui assistent à une commission parlementaire
sessions.

En quoi cette activité est-elle pertinente pour faire progresser les valeurs OGP?

Cette activité est pertinente pour la participation citoyenne, la transparence et
la responsabilité publique, en tant que valeurs promues et favorisées par l'Open
Partenariat gouvernemental. La mise en œuvre de l'activité conduira à
une plus grande implication des organisations de la société civile et des citoyens
prise de décision leur permettant de mettre en évidence des problèmes spécifiques
communication à double sens pour que les dispositions législatives puissent être
être modifiées, le cas échéant, ainsi que pour donner plus de visibilité aux problèmes au
niveau local. La communication bidirectionnelle favorise et contribue à
intérêt et participation accrus des organisations de la société civile et
les citoyens et la sensibilisation au travail du parlement, qui est conducteur
développer la compréhension mutuelle et la confiance des citoyens en
le gouvernement.

Informations complémentaires: Aucun budget supplémentaire n'est nécessaire pour mettre en œuvre cet engagement.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

15. Transparence et participation aux commissions parlementaires

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

Titre: Renforcement de la transparence et de la participation aux sessions des commissions parlementaires de l'Assemblée nationale hors siège

Établir une communication bidirectionnelle avec les citoyens via une section distincte du site Web de l'Assemblée nationale consacrée aux sessions hors siège, afin de donner aux citoyens et aux représentants de la société civile l'occasion de soulever des problèmes qu'ils ont observés dans leurs communautés Plus précisément, l’Assemblée nationale créera une sous-page permettant aux citoyens et aux représentants de la société civile de contacter la commission parlementaire compétente et de soumettre leurs propositions ou questions de cette manière. Les commissions parlementaires de l'Assemblée nationale organiseront leurs sessions en dehors du siège sur la base de telles propositions.

Les commissions parlementaires de l'Assemblée nationale permettront aux représentants des citoyens et des organisations de la société civile d'assister aux réunions des commissions en dehors du siège lorsque des questions spécifiques relevant de la compétence de la commission concernée seront examinées. La participation sera assurée via un formulaire de contact sur la sous-page dédiée aux sessions hors siège, ce qui permettra aux citoyens et à au moins un représentant de la société civile d’assister à des sessions en dehors du siège.

Date de début: Q4 2018

Date de fin: Q1 2020

Pour un texte d’engagement complet, veuillez vous reporter au Plan d’action national à l’adresse suivante: https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2019/01/Serbia_Action-Plan_2018-2020_EN.pdf

Contexte et objectifs

Le Parlement serbe dispose de divers mécanismes de transparence (diffusion en direct, auditions publiques, questions des citoyens aux députés, par exemple), (174) mais ils sont sous-utilisés dans la pratique. Les électeurs n'ont pas le sentiment de proximité ou d'identité avec les députés et ont des moyens limités pour les tenir responsables entre les élections. (175) Peu de députés (20%) ont leurs bureaux locaux en dehors de la capitale, (176) et seul le Comité pour la protection de l'environnement (sur des comités 20) a la porte ouverte à la participation des citoyens et des OSC à ses sessions. (177) Les audiences publiques sont rares, (178) ce qui est inquiétant étant donné que le Parlement actuel a adopté plus de 70% des lois dans les procédures d'urgence entre 2016 et 2018. (179) Les parties prenantes ont également souligné le manque d'espace pour les débats parlementaires en raison de l'obstruction systématique. (180)

Avec cet engagement de participation civique, le Parlement entend se rouvrir aux citoyens et aux OSC, en leur offrant une meilleure chance de participer aux sessions de comités organisées dans les communautés locales, via une section spéciale de sa page Web permettant de poser des questions ou des propositions à un comité spécifique. Ces contributions devraient servir à planifier les sessions des commissions en dehors du siège du Parlement et permettre la participation d'un groupe sélectionné de contributeurs invités. L'engagement vise au moins cinq séances auxquelles assistent au moins deux représentants de la société civile.

S'il est mis en œuvre tel que conçu, l'engagement aura un impact mineur sur la participation citoyenne avec le Parlement. La participation des organisations de la société civile au niveau local aux sessions du Comité aidera les parlementaires à mieux comprendre les problèmes locaux concrets. Cependant, l'engagement ne va pas assez loin pour garantir une approche institutionnalisée significative de la participation des citoyens lors de la rédaction et de la délibération des lois. Comme l'ont indiqué les représentants du Parlement, l'organisation de séances sur la base des contributions des citoyens ne serait pas obligatoire, mais dépendrait de la volonté des présidents des commissions. (181) Deuxièmement, l'objectif d'au moins cinq sessions auxquelles assistent au moins deux représentants d'OSC manque d'ambition. Troisièmement, les règles de procédure parlementaires qui permettent uniquement au Comité de la protection de l'environnement d'être ouvert à l'engagement civique limitent la portée et les objectifs de cet engagement. Le Centre de recherche, de transparence et de responsabilisation estime qu'il n'y a aucune raison pour que ce comité soit un cas isolé et a signalé qu'une majorité de députés interrogés sont d'accord pour dire qu'il devrait également s'appliquer à d'autres comités. (182)

Il n’est pas clair non plus si la sous-page permettra au parlement de faire un retour régulier sur les contributions reçues.

Prochaines étapes

Les chercheurs de l'IRM suggèrent les mesures suivantes lors de la mise en œuvre de cet engagement:

Le personnel parlementaire pourrait:

  1. Clarifiez et spécifiez deux jalons actuellement vagues concernant le «mappage des résultats» et les «paramètres organisationnels». (183)
  2. Augmentez le nombre d'organisations ciblées pour les sessions et augmentez le nombre de sessions à au moins 10. Le Parlement devrait rechercher un équilibre entre les membres de la commission et les citoyens / la société civile. Pour surmonter les contraintes financières potentielles, le Parlement pourrait établir un partenariat avec les organisations de la société civile locales pouvant fournir un espace libre pour les sessions.
  3. Publiez les demandes de renseignements des citoyens, passés et futurs, ainsi que les réponses officielles sur la page Parlement.
  4. Faites en sorte que la nouvelle page de soumission des contributions au président de la commission soit plus visible sur le site Web et faites-en la promotion sur les médias sociaux.
  • Aux membres du Parlement:
    1. Modifier le règlement intérieur pour permettre la participation des citoyens à toutes les sessions de comités, nonobstant les comités traitant de données sensibles telles que la sécurité et la défense.
    2. Diversifier les canaux de communication avec les citoyens, par exemple en ouvrant davantage de bureaux locaux de députés pour une approche en face à face, ce qui aiderait les citoyens qui n’utilisent pas Internet (par exemple, la population âgée). (184)
(174) Les outils suivants assurent la dimension publique des travaux du Parlement: présence et observation des sessions parlementaires et des sessions de ses organes de travail, par le biais de visites de groupe au Parlement, de communiqués de presse et de conférences de presse. Les commissions peuvent organiser des auditions publiques dans le but de recueillir des avis d'experts sur la proposition d'acte en cours de procédure parlementaire. Des options supplémentaires sont la diffusion en direct des sessions, "demandez au président ou aux députés", la soumission d'initiatives, de pétitions, d'applications et de suggestions. Enfin, il existe un formulaire de demande d'inscription de la société civile dans la base de données du Parlement sur les OSC en vue d'une coopération potentielle.
(175) Représentant d'une organisation de la société civile chargée du processus électoral en Serbie et de la transparence institutionnelle, interrogé par 26 February 2019, chercheur à l'IRM.
(176) Bureaux de communication entre les députés et les citoyens: http://www.parlament.gov.rs/gradjani/poslanicke-kancelarije.3682.html
(177) L'article 74 du règlement du Parlement limite la participation à des scientifiques et à des experts à toutes les autres commissions, uniquement sur invitation.
(178) Selon les experts interrogés, au cours des deux dernières années, il y a eu deux audiences publiques (une en 2017 et une autre en 2018), ce qui représente une diminution par rapport à 2016 (audiences 7) et 2015 (audiences 14). Représentants d'une organisation de la société civile surveillant le processus électoral, interrogés par 8 March 2019, chercheur à l'IRM.
(179) Représentants d'une organisation de la société civile surveillant le processus électoral, interrogés par 8 March 2019, chercheur à l'IRM.
(180) La majorité au pouvoir réduit le temps alloué au débat en soumettant des centaines d'amendements sans contenu pertinent, sur les premiers points de l'ordre du jour ou sur les premiers articles des premiers points de l'ordre du jour.
(181) Représentants du Parlement, interrogés par un chercheur de l'IRM, 13 February 2019.
(182) CRTA, «Making Better Law: Améliorer le travail des comités de l'Assemblée nationale de la République de Serbie», Belgrade, 2016, disponible à l'adresse https://bit.ly/2HeqjRe
(183) On ne voit pas clairement ce que deux produits livrables impliquent: «la cartographie des résultats de toutes les sessions tenues en dehors du siège de l'Assemblée nationale par les villes et les municipalités» et «le développement de paramètres organisationnels lors de la préparation et de la tenue des sessions des commissions parlementaires de l'Assemblée nationale en dehors du siège».
(184) A l'origine recommandé par un représentant d'une OSC centré sur le travail du parlement et les élections.

Résumé du statut de fin de session IRM

15. Transparence et participation aux commissions parlementaires

Achèvement : Limité :

Depuis octobre 2018 (date de début prévue de cet engagement), les commissions parlementaires ont tenu six sessions en dehors de la capitale (où siège le Parlement). (81) Les procès-verbaux de cinq sessions sont disponibles, indiquant que trois sessions ont accueilli en moyenne 4 à 5 représentants de la société civile. (82)

Le Parlement continue d'utiliser de nombreux outils différents pour garantir l'aspect public de son travail, (83) et continue d'informer et d'inviter les médias (et le gouvernement local informent la société civile et les médias locaux) avant les réunions devant le siège du Parlement. (84) À la suite de cet engagement, le Parlement a également établi un formulaire de contact pour chaque réunion de commission tenue à l'extérieur du siège, cependant, les preuves accessibles au public ne confirment pas la réalisation de cet engagement tel qu'envisagé par le plan d'action. (85) Le formulaire de contact tel qu'envisagé dans cet engagement qui permettrait une communication bidirectionnelle entre les citoyens et l'Assemblée nationale n'est pas facilement trouvable. (86) Il n'y a aucune information publiquement disponible sur le fonctionnement de cette communication bidirectionnelle particulière (si ou quand les citoyens utilisant le formulaire recevront une réponse ou une invitation à participer aux sessions, par exemple), ni comment ou si les propositions soumises via le formulaire de contact informera la planification des sessions à l'extérieur du siège du parlement.

La sous-page consacrée aux sessions des commissions parlementaires en dehors du siège est améliorée en ce sens qu'elle contient une carte de la Serbie avec des sessions marquées depuis 2007 et des informations sur chaque session tenue, y compris les documents officiellement adoptés des organes de travail. (87)

(81) À Kruševac (30 et 31 mai 2019), Zrenjanin (5 et 6 septembre 2019), Vranje (27 septembre 2019), Stara Planina (17 octobre 2019), Čačak (31 octobre et 1er novembre 2019) et Pančevo (15 novembre 2019). Représentant de l'Assemblée nationale de la République de Serbie, réponses reçues par le chercheur de l'IRM le 20 novembre 2020.
(82) Des sessions qui ont accueilli des organisations de la société civile ont eu lieu à Vranje, Čačak et Stara Planina. Les procès-verbaux sont disponibles sur http://www.parlament.gov.rs/aktivnosti/narodna-skupstina/radna-tela/sednice-odbora-van-sedista-narodne-skupstine.4146.html. (récupéré en novembre 2020). Une sixième réunion - la 24e session de la commission des droits de l'homme et des minorités et de l'égalité des genres - s'est tenue le 15 novembre 2019 et un article du site Internet du Parlement indique que des organisations de la société civile étaient présentes (24e séance de la commission des droits de l'homme et des minorités et l'égalité des genres, Assemblée nationale de Serbie, 15 novembre 2019, http://www.parlament.gov.rs/24._седница_Одбора_за_људска_и.37986.43.html) Le procès-verbal de cette réunion n'a pas été adopté et publié car la commission n'a pas tenu une session ultérieure à pleine capacité avant la tenue des élections pour l'approbation du procès-verbal (Commentaires fournis à l'IRM par les fonctionnaires de l'Assemblée nationale, 15 avril 2021)
(83) Voir le Rapport sur la conception de la Serbie 2018-2020, P. 57, note de fin 1, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2019/11/Serbia_Design_Report_2018-2020_EN.pdf (récupéré en novembre 2020)
(84) Commentaires fournis à l'IRM par des responsables de l'Assemblée nationale, 15 avril 2021
(85) Établir une communication bidirectionnelle avec les citoyens via une section distincte du site Web de l'Assemblée nationale dédiée aux sessions en dehors du siège (…) les citoyens et les représentants de la société civile pourront contacter la commission parlementaire compétente et soumettre leurs propositions ou questions de cette manière . Les commissions parlementaires de l'Assemblée nationale planifieront leurs sessions en dehors du siège sur la base de telles propositions (…) Les commissions parlementaires de l'Assemblée nationale permettront la présence et la participation de représentants des citoyens et des organisations de la société civile aux sessions des commissions en dehors du siège (… ) via un formulaire de contact sur la sous-page dédiée aux sessions hors siège. Plan d'action Serbie 2018-2020, pp. 62-63, disponible sur https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2019/01/Serbia_Action-Plan_2018-2020_EN.pdf. (récupéré en novembre 2020)
(86) Un utilisateur doit saisir une session spécifique qui a déjà eu lieu, faire défiler vers le bas en passant un article de texte sur les résultats de la session, des vidéos, des documents d'accompagnement, des photos, des sessions liées au même comité de la session, jusqu'à atteindre le formulaire de contact à la fin de la page. Le formulaire de contact vous permet de sélectionner le comité que vous souhaitez contacter. Voir exemple : http://www.parlament.gov.rs/24._sednica_Odbora_za_ljudska_i_manjinska_prava_i_ravnopravnost_polova.37987.4142.html?loc_id=64. (récupéré en novembre 2020)

Engagements

Open Government Partnership