Ignorer la navigation
République slovaque

Éducation continue pour l'élaboration de politiques participatives (SK0132)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action de la République slovaque 2019-2021

Cycle du plan d'action : 2019

Statut : Actif

Institutions

Institution principale : NA

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de conception de la Slovaquie 2019-2021

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : en attente de l'examen du MII

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : participation civique

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Malgré le fait qu'il apporte le thème de l'implication des acteurs concernés dans les politiques publiques - participation -USSR ROS depuis 2011 à travers l'agenda de la gouvernance ouverte et d'autres projets, dont traite le ÚSV ROS. 38 La participation et le processus participatif d'élaboration des politiques publiques sont encore en phase de développement et de logement dans l'environnement de l'administration publique slovaque à tous les niveaux. Le processus de participation est confronté en fonction des connaissances et de l'expérience acquises du suivi et de l'évaluation de l'accomplissement des tâches précédentes des plans d'action du gouvernement de l'Initiativeopen, ou des projets de participation mis en œuvre par l'URSS ROS plus de défis dans:
• éducation à la participation,
• volonté de participer,
• et le personnel et les capacités économiques alloués à la participation.
Le processus de mise en œuvre du principe de partenariat, de coopération et de participation à la pratique dans l'administration de l'État et de gestion de ces défis est progressif. Ce processus évolutif doit être construit sur l'apprentissage mutuel, l'évaluation et l'incorporation continue de bonnes et de mauvaises pratiques d'autres processus de participation du public dans l'élaboration des politiques publiques. Il est donc souhaitable de poursuivre, de la part de l'administration publique, la création et la mise en œuvre ultérieure des politiques publiques en participant de manière à soutenir adéquatement ces processus. L'intensification de la concentration peut servir cet objectif par le ROS de l'URSS pour le renforcement des capacités dans le domaine de la participation à l'environnement de l'administration publique, mais également de la part de la société civile par le biais d'une éducation visant à acquérir des connaissances sur la participation au processus et une expérience pratique dans le développement et la mise en œuvre de politiques ou autres processus. En 2019, le ROSO ROS a préparé le premier programme de formation axé sur le soutien à la mise en œuvre de l'élaboration de politiques publiques participatives. Le contenu du programme de formation pour les représentants de l'administration publique est de transmettre aux participants l'expérience et les bonnes pratiques en matière d'élaboration de politiques publiques participatives, en particulier dans les domaines de l'élaboration et de la conduite de processus participatifs, en facilitant divers types de réunions liées à l'élaboration de politiques publiques participatives, mise en œuvre des procédures participatives dans l'élaboration des politiques publiques, la gestion des situations de crise et la mise en œuvre ultérieure des politiques publiques.La volonté de développer la coopération entre l'administration publique et la société civile République slovaqueDéclaration dans plusieurs documents stratégiques et législatifs, y compris PVV, ou dans le futurLa stratégie et la vision de Le développement de la Slovaquie jusqu'en 2030, qui a l'ambition de promouvoir une gouvernance ouverte et des mécanismes de participation à la formulation, la mise en œuvre et le contrôle des politiques publiques.

Jalons spécifiques vers l'objectif:
16. Identifier et préparer les conditions de sélection des politiques publiques Ministères et autres OSC créés ou mis en œuvre de manière participative en coopération avec les représentants de la société civile
Date limite: jusqu'au 31 décembre 2021
Responsable: Vice-Premier ministre et ministre de l'environnement de la République slovaque, vice-premier ministre et ministre de l'environnement ministre de l'agriculture et du développement rural de la RS; Ministre de l'Éducation, des Sciences, de la Recherche et de SportSR; Ministre de l'intérieur de la République slovaque
Co-responsable: Plénipotentiaire du gouvernement pour le développement de la société civile

17. Mettre en œuvre un programme de formation pour renforcer la gouvernance des compétences publiques et l'environnement universitaire, en mettant l'accent sur le soutien à la création et à la mise en œuvre de politiques participatives dans l'administration publique
Date limite: jusqu'au 31 décembre 2021
Responsable: Plénipotentiaire du gouvernement pour le développement de la société civile

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

7. Développer une formation pour soutenir l'élaboration participative des politiques et la mettre en pratique

Objectif principal

«Renforcer la création participative de politiques publiques grâce à une formation continue sur la participation.» (114)

Milestones

  1. Avec des ministères ou d'autres autorités centrales sélectionnés, identifier et créer des politiques publiques de manière participative avec l'engagement de représentants de la société civile.
  2. Mettre en œuvre un programme éducatif axé sur la promotion de la création participative et la mise en œuvre de politiques publiques.

Note éditoriale: Pour le texte complet de cet engagement, veuillez consulter le plan d'action de la Slovaquie à l'adresse https://www.opengovpartnership.org/documents/slovakia-action-plan-2019-2021/.

Évaluation du rapport de conception de l'IRM

Vérifiable:

Oui

Pertinent:

Oui

Participation civique

Impact potentiel:

Mineur

Analyse des engagements

Le principal objectif de cet engagement est de continuer à développer des politiques sélectionnées de manière participative et de renforcer la culture participative dans l'administration publique à travers un programme éducatif pour les fonctionnaires. L'élaboration participative des politiques fait partie des plans d'action nationaux depuis que la Slovaquie a rejoint le partenariat en 2011. (115) Le gouvernement nouvellement élu soutient la participation aux processus législatifs, (116) s'engage à collaborer étroitement avec la société civile, (117) et simplifier les processus bureaucratiques et supprimer les obstacles à la participation. (118)      

L'engagement est pertinent par rapport à la valeur OGP de la participation civique car l'étape 1 vise à développer des politiques publiques de manière participative, et le programme d'éducation des fonctionnaires (étape 2) pourrait les aider à intégrer les meilleures pratiques dans les processus participatifs de leur agence. Cela pourrait également aider les pouvoirs publics à développer de nouvelles opportunités d'engagement civique. Des améliorations dans ce domaine au sein des autorités publiques pourraient entraîner un changement positif dans la pratique par rapport aux plans d'action précédents.

Cet engagement n'est pas clair sur la manière dont les ministères et les politiques ont été sélectionnés, ce qui limite la certitude des autorités sans expérience préalable des processus participatifs. Au moment de la rédaction de ce rapport (avril 2020), les ministères suivants ont déjà identifié les politiques à mettre en œuvre de manière participative: ministère de l'Agriculture, ministère de l'Éducation, ministère de l'Environnement et ministère de l'Intérieur. Certaines des politiques proposées, par exemple la loi sur le volontariat, ont été reprises du plan d'action précédent (car elles n'avaient pas été mises en œuvre à l'époque). Tous ces ministères ont une histoire d'élaboration de politiques de manière participative. Par exemple, la stratégie de politique environnementale 2030 du ministère de l'Environnement a été citée dans le dernier rapport de mise en œuvre comme un exemple de bonne pratique. À la suite du deuxième plan d'action, le ministère de l'Intérieur a adopté la loi sur le registre des OSC, le ministère de l'Agriculture a élaboré des politiques de soutien aux petits agriculteurs, jeunes et familiaux avec la participation de la société civile, et le ministère de l'Éducation a adopté le Concept pour soutenir le travail de jeunesse. Ainsi, l'engagement n'ira pas substantiellement au-delà du statu quo et représente donc un changement mineur.      

Cependant, bien que certains processus participatifs antérieurs aient été évalués positivement par la société civile, le dernier rapport de mise en œuvre (119) a conclu que la portée et la qualité des processus participatifs varient toujours entre les autorités publiques. Certains mènent des consultations professionnelles ouvertes aux principales parties prenantes de la phase de conception de la politique à la phase d'évaluation finale, tandis que d'autres processus empêchent facilement des acteurs importants de participer. Par exemple, les preuves de la façon dont la stratégie de défense a été élaborée et des personnes impliquées dans le processus ne sont pas disponibles malgré les promesses du gouvernement. Le ministère de la Défense n'a pas répondu à la demande du chercheur de l'IRM de fournir ces preuves. (120) Ainsi, l'impact potentiel de cet engagement pourrait être déterminé par quels ministères ou autres autorités centrales sont impliqués et les types de processus politiques qui intègrent des mécanismes participatifs avec l'engagement des représentants de la société civile. Cependant, étant donné que les ministères initialement sélectionnés ont déjà une expérience des processus participatifs, elle est jugée mineure.

Rapports IRM précédents (121) ont conclu que les représentants de l’administration publique et de la société civile considéraient que la disponibilité d’ateliers et de formations sur les processus participatifs était très utile. Un représentant de la société civile interrogé pour ce rapport (122) a fait valoir qu'un programme d'éducation de haute qualité pourrait améliorer la qualité des processus participatifs et faire évoluer les attitudes des autorités publiques vers un plus grand soutien à la participation. Cependant, son impact potentiel dépendrait du nombre de fonctionnaires formés et de leur ancienneté au sein de l'administration ainsi que du caractère innovant du programme par rapport à celui organisé précédemment. Le texte d'engagement n'est pas clair à cette fin.     


(114) Bureau du plénipotentiaire, Open Government Partnership Plan d'action national de la République slovaque 2020-2021, https://bit.ly/3bhUmmu
(115) Bureau du plénipotentiaire, Open Government Partnership Plan d'action national de la République slovaque, https://bit.ly/3bDhQT9ainsi que Open Government Partnership Plan d'action national de la République slovaque 2015, http://bit.ly/2RevqCc (voir les engagements 22, 24 et 26), et Open Government Partnership Plan d'action national de la République slovaque 2017-2019, https://bit.ly/3fBDqJ2 (voir les engagements 43, 45 et 47).
(116) Bureau du gouvernement, Manifeste gouvernemental 2020-2024, https://rokovania.gov.sk/RVL/Material/24756/1 (en slovaque).
(117) Ibid, page 17.
(118) Ibid ..
(119) Maria Žuffová, Open Government Partnership, Rapport de mise en œuvre de l'IRM Slovaquie 2017-2019, https://bit.ly/3ciCF6d
(120) Courriel envoyé au ministère de la Défense par un chercheur de l'IRM, 10 octobre 2019 (disponible sur demande).
(121) Maria Žuffová, Open Government Partnership, Rapport de mise en œuvre de l'IRM Slovaquie 2017-2019, https://bit.ly/3ciCF6d
(122) Entretien avec Karolína Miková, Partners for Democratic Change, 5 mai 2020, Section VI - Méthodologie et sources pour plus d'informations.

Engagements

Open Government Partnership