Ignorer la navigation
République slovaque

Société civile - Partenariats gouvernementaux (SK0134)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action de la République slovaque 2019-2021

Cycle du plan d'action : 2019

Statut : Actif

Institutions

Institution principale : NA

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Engagements locaux, Participation du public

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de conception de la Slovaquie 2019-2021

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : en attente de l'examen du MII

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : participation civique

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Détails

Dans la période de programmation actuelle des Fonds ESI 2014-2020, un soutien au développement de formes juridiques civiques non systématiques d'organisations non gouvernementales à but non lucratif est fourni grâce à différents programmes opérationnels définis de manière non uniforme. En outre, les partenariats intersectoriels ne sont pas suffisamment soutenus - par exemple, les appels aux ONG dans le cadre du programme opérationnel Administration publique efficace (ci-après dénommés «OP SVE») ont des partenaires de projet d'autres secteurs (gouvernement local, administration publique).

À l'heure actuelle, aucun programme opérationnel de la stratégie d'investissement n'a le soutien de la participation civique comme objectif ou comme mesure. Il est en partie dédié à soutenir le développement de la société civile OP EVS, qui soutient la création de partenariats dans le cadre d'appels à ONG et de sujets de réseautage.

L'engagement vise à créer un espace pour le financement des organisations non gouvernementales à but non lucratif et des projets formant des partenariats entre des ONG et d'autres entités (principalement des municipalités, mais aussi des institutions publiques) et à unifier les conditions de soutien aux organisations non gouvernementales à but non lucratif des programmes opérationnels individuels et Enfin et surtout, l'objectif de l'engagement est de créer de telles conditions et exigences pour les bénéficiaires dans la mise en œuvre de projets adaptés à leurs capacités et, le cas échéant, de renforcer la capacité des organisations non gouvernementales à but non lucratif. Un tel engagement développe tous les principes de l'Initiative pour une gouvernance ouverte.

Un partenariat efficace entre les différents sujets de l'administration publique et la société civile, fondé sur la coopération et le partage d'informations, peut conduire non seulement à la transparence, mais aussi à l'opinion des citoyens sur le "domaine" de l'administration publique. Ceci est également reconnu et traité par la Commission européenne dans le règlement de l'UE no. 1303/2013 ainsi que dans le règlement délégué no. 240/2014 (Code de partenariat européen). D'un autre côté, cela peut également conduire à une approche plus centrée sur le citoyen (en tant que client de l'administration publique) .Un résultat positif est l'amélioration de la responsabilité de l'administration publique envers ses citoyens. Créer un espace pour le développement de la société civile et - les partenariats sectoriels sont étroitement liés à l'accord de partenariat à venir pour les années 2021 à 2027 et aux programmes opérationnels correspondants. Promouvoir des partenariats fonctionnels entre l'administration publique et la société civile Le gouvernement de la République slovaque s'est engagé à travers le concept par le biais des ONG, le développement des ONG de la société civile d'ici 2020 et la mise en œuvre du concept à travers les plans ActionConcept pour le développement de la société civile. Partenariat efficace et développement civique Les entreprises sont définies comme l'un des défis dans le cadre des priorités nationales pour la mise en œuvre de l'agenda 2030 Slovaquie, ainsi que dans la vision et la stratégie à venir pour le développement de la RS jusqu'en 2030.

Jalons spécifiques vers l'objectif:
19. Engager tous les partenaires au titre du code de partenariat européen [règlement (UE) n ° 1095/2010 240/2014 de la Commission déléguée] dans le processus de programmation des fonds de la politique de cohésion de l'UE pour la période 2021-2027
Date limite: 31 Décembre 2020
Responsable: Vice-Premier ministre de la République slovaque pour les investissements et l'informatisation
Co-responsable: Plénipotentiaire du gouvernement pour le développement de la société civile

20. Coordonner et soutenir la préparation des pièces justificatives de l'accord de partenariat 2021-2027 par le Partynon - organisations gouvernementales à but non lucratif et promouvoir leur inclusion dans les documents pertinents
Date limite: jusqu'au 31 janvier 2020
Responsable: Plénipotentiaire du gouvernement pour le développement de la société civile
Co-responsable: Vice-Premier ministre de la République slovaque pour l'investissement et les technologies de l'information

21. Promouvoir la sensibilisation à la valeur ajoutée des partenariats intersectoriels sur le côté de l'administration publique
Date limite: 30 June 2020
Responsable: Plénipotentiaire du gouvernement pour le développement de la société civile

22. Promouvoir, au titre de l'objectif 5 ("L'Europe plus proche des citoyens") dans la nouvelle période de programmation, les Fonds structurels et d'investissement européens établissent des partenariats intersectoriels au sein de représentants permanents d'ONG et de la société civile
Date limite: 31 Décembre 2020
Responsable: Plénipotentiaire du gouvernement pour le développement de la société civile

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

9. Soutenir la société civile et la collaboration intersectorielle pendant la période de programmation des Fonds ESI 2021-2027   

Objectif principal

«Créer les conditions permettant le développement de la société civile et des partenariats intersectoriels opérationnels renforçant la gouvernance ouverte à tous les niveaux de l'administration publique au cours de la période de programmation 2021-2027 des fonds structurels et d'investissement européens.» (136)

Milestones

  1. Impliquer tous les partenaires dans le processus de programmation des fonds de la politique de cohésion de l'UE 2021-2027 conformément au code de conduite européen sur le partenariat (règlement délégué de la Commission n ° 240/2014).
  2. Coordonner et promouvoir la rédaction de l'Accord de partenariat 2021 - 2027 par les ONG et appliquer leurs propositions dans les documents pertinents.
  3. Promouvoir la sensibilisation aux partenariats intersectoriels dans l'administration publique.
  4. Plaider pour la création de partenariats intersectoriels impliquant des représentants des ONG et de la société civile conformément à l'engagement 5 («l'Europe plus proche des citoyens») de la nouvelle période de programmation des Fonds structurels et d'investissement européens.

Note éditoriale: Pour le texte complet de cet engagement, veuillez consulter le plan d'action de la Slovaquie à l'adresse https://www.opengovpartnership.org/documents/slovakia-action-plan-2019-2021/.

Évaluation du rapport de conception de l'IRM

Vérifiable:

Oui

Pertinent:

Oui

Participation civique

Impact potentiel:

Mineur

Analyse des engagements

Cet engagement axé sur les partenariats intersectoriels dans le cadre de la programmation des financements de l'UE fait l'objet pour la première fois d'un plan d'action slovaque. Il vise à créer des conditions favorables à la participation de la société civile à la période de programmation 2021-2027 des Fonds structurels et d'investissement européens (Fonds ESI) (137) et soutenir la collaboration entre la société civile et le gouvernement à toutes les étapes de la période de programmation, en commençant par la rédaction participative de l'accord de partenariat. Depuis son adhésion à l'UE en 2004, la Slovaquie a pu utiliser le financement de l'UE disponible via les Fonds ESI. Actuellement, la Slovaquie bénéficie déjà de la troisième période de programmation 2014-2020 des Fonds ESI au cours de laquelle elle a reçu 15.3 milliards d'euros. Les transferts de l'UE ont représenté 10.6% (1.7 milliard d'euros) des recettes du budget de l'État 2020 (15.8 milliards d'euros). (138)

   

Bien que cet engagement aurait néanmoins été mis en œuvre (en dehors de l'OGP), en tant que représentant du Bureau du Plénipotentiaire (139) confirmé, étant donné que l'accord de partenariat partage les valeurs de l'OGP, le Bureau du plénipotentiaire a saisi l'occasion et a inclus la préparation de la prochaine période de programmation des Fonds ESI dans ce nouveau plan d'action.  

Il est pertinent pour la valeur OGP de la participation civique parce que les OSC sont invitées à collaborer au processus de développement et de mise en œuvre des programmes des Fonds ESI.

Les trois premiers jalons de cet engagement concernent des questions liées à la participation de la société civile et à la sensibilisation au processus de programmation des fonds et à la rédaction de l'accord de partenariat avec les institutions publiques. Conformément à la réglementation européenne, (140) les gouvernements doivent établir une collaboration étroite entre l'administration publique et la société civile aux niveaux national et local à toutes les étapes de la période de programmation des Fonds ESI. Les gouvernements doivent également s'assurer que toutes les parties prenantes sont sélectionnées dans le cadre d'une procédure ouverte. (141) Les réglementations soulignent également l'importance d'un partage d'informations opportun et exact. Les autorités de gestion de tous les États membres sont tenues de créer des comités de suivi multipartites, qui devraient avant tout promouvoir l'appropriation de la programmation et de la mise en œuvre et superviser la gestion des fonds. L'autorité centrale de gestion de ces fonds en Slovaquie est le Cabinet du Vice-Premier ministre chargé des investissements et de l'administration électronique.

Recherche scientifique sur le fonctionnement des comités de suivi des Fonds ESI en Slovaquie (142) a conclu qu'au cours de la période de programmation 2007-2013 précédente des Fonds ESI, il y avait un manque de collaboration intersectorielle. Batory et Cartwright trouvés (143) que l'étendue de la participation des OSC aux comités de suivi était controversée et n'était pas à la hauteur des attentes. De nombreux comités fonctionnaient de manière trop formaliste et les possibilités de délibérations authentiques étaient limitées. Les réunions des comités étaient peu fréquentes, les discussions étaient confidentielles et l'accès à l'information à des tiers était strictement limité. (144) Certaines organisations présentées comme représentant la société civile étaient en fait des organismes publics ou quasi-publics. (145) En l'absence de procédures de sélection formelles transparentes, le contrôle gouvernemental sur la nomination des représentants des OSC était fort.

Bien que certains problèmes persistent, le représentant du Bureau du plénipotentiaire (146) a déclaré que la collaboration intersectorielle s'était améliorée depuis la période de programmation 2007-13 des Fonds ESI et que les comités de suivi se sont révélés être des plateformes utiles pour l'échange de connaissances. (147) Cependant, les ressources humaines des OSC sont limitées pour profiter pleinement de cette opportunité, (148) qui est l'un des problèmes que le présent engagement vise à résoudre en «créant un environnement propice au financement des projets des OSC» (149) et leurs collaborations avec d'autres partenaires. En 2014, le Conseil de gouvernement des OSC a organisé les premières procédures formelles de sélection des représentants des OSC dans les comités de suivi des Fonds ESI. (150) Malgré seulement cinq jours pour l'auto-nomination, 41 représentants d'OSC (151) sont devenus membres de différents comités de suivi au cours de la période de programmation actuelle des Fonds ESI 2014-2020. Outre les comités, l'autorité centrale de gestion (152) utilise d'autres moyens pour dialoguer avec les parties prenantes de la société civile, comme une communication moins formelle avec la société civile au sens large (également les organisations qui ne sont pas représentées dans les comités).

Les jalons de la rédaction collaborative de l'accord de partenariat et de la sensibilisation aux partenariats intersectoriels pourraient être utiles pour remédier au manque de soutien institutionnalisé à la collaboration entre la société civile et le gouvernement qui s'est produit au cours de la période de programmation 2014-2020. Par exemple, certains des appels n'ont pas permis aux bénéficiaires (comme les autorités locales) d'utiliser leur budget pour des partenaires de projet d'autres secteurs (comme la société civile). (153) Dans le même temps, dans certains projets mais pas dans d'autres, le candidat devait avoir un partenaire d'autres secteurs pour pouvoir participer à l'appel.

L'engagement tel qu'il se présente aura potentiellement un impact mineur. Compte tenu de la portée des périodes de programmation des Fonds ESI, si l'engagement est pleinement mis en œuvre et si l'accord de partenariat est élaboré de manière véritablement participative, il pourrait avoir un impact potentiel modéré et renforcer la participation de la société civile à la programmation, à la mise en œuvre et au suivi des fonds. Cela pourrait également conduire à la création de nouveaux partenariats entre les OSC et l'administration publique aux niveaux national et local. Cependant, une personne interrogée de la société civile (154) a fait valoir que le principal problème à résoudre pour soutenir la société civile est la charge administrative posée à la fois aux OSC et à l'administration publique, qui est actuellement importante et pourrait avoir de graves répercussions économiques pour les OSC.    

(136) Bureau du plénipotentiaire, Open Government Partnership Plan d'action national de la République slovaque 2020-2021, https://bit.ly/3bhUmmu
(137) Commission européenne, Fonds structurels et d'investissement européens, https://bit.ly/3eQQqLE. Il s’agit de cinq fonds: le Fonds européen de développement régional, le Fonds social européen, le Fonds européen agricole pour le développement rural, le Fonds européen maritime et de la pêche et le Fonds de cohésion, dont la Slovaquie a été l’un des pays bénéficiaires. La politique de cohésion est la principale politique d'investissement de l'UE et les fonds sont acheminés vers tous les pays membres de l'UE dont le RNB par habitant est inférieur à 90% de la moyenne de l'UE.
(138) Ministère des finances, https://bit.ly/2XhDl7m
(139) Entretien avec Miroslav Mojžiš, Bureau du plénipotentiaire, 19 mars 2020, section VI - Méthodologie et sources pour plus d'informations.
(140) Journal officiel de l'Union européenne, règlement (UE) n ° 1303/2013 du Parlement européen et du Conseil du 17 décembre 2013 portant dispositions communes sur le Fonds européen de développement régional, le Fonds social européen, le Fonds de cohésion, le Fonds européen agricole Fonds de développement rural et le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche et arrêtant des dispositions générales sur le Fonds européen de développement régional, le Fonds social européen, le Fonds de cohésion et le Fonds européen pour les affaires maritimes et la pêche et abrogeant le règlement (CE) n ° 1083/2006 du Conseil , https://bit.ly/3eHiHEf, et Journal officiel de l'Union européenne, règlement délégué (UE) n ° 240/2014 de la Commission du 7 janvier 2014 relatif au code de conduite européen en matière de partenariat dans le cadre des Fonds structurels et d'investissement européens, https://bit.ly/2RZUT4J
(141) Ibid.
(142) Petsinis, Vassilis (2014), La gestion et la distribution des fonds structurels en Slovaquie: une enquête critique. Journal des Fonds structurels et d'investissement européens, 4, 341−352 et Batory, Agnes et Andrew Cartwright (2011), Re-visiter le principe de partenariat dans la politique de cohésion: le rôle des organisations de la société civile dans le suivi des Fonds structurels, Journal des études de marché communes, 49 (4), 697-717.
(143) Batory, Agnes et Cartwright, Andrew, Revisiter le principe de partenariat dans la politique de cohésion: le rôle des organisations de la société civile dans le suivi des Fonds structurels, Journal des études de marché communes, 49 (4), 697-717.
(144) Ibid. 
(145) Les auteurs ont fourni des exemples de la Conférence des recteurs slovaques et de l'Institut national de l'éducation. 
(146) Entretien avec Miroslav Mojžiš, Bureau du plénipotentiaire, 19 mars 2020, section VI - Méthodologie et sources pour plus d'informations.
(147) Batory, Agnes et Cartwright, Andrew, Revisiter le principe de partenariat dans la politique de cohésion: le rôle des organisations de la société civile dans le suivi des Fonds structurels, Journal des études de marché communes, 49 (4), 697-717.
(148) Miroslav Mojžiš a déclaré que les membres des comités de suivi ne sont pas salariés. Cependant, comme l’a fait valoir le représentant du Plénipotentiaire, une expérience introduisant des frais de participation a été menée, mais elle n’a pas été associée à une plus grande implication des OSC.           
(149) Bureau du plénipotentiaire, Open Government Partnership Plan d'action national de la République slovaque 2020-2021, https://bit.ly/3bhUmmu
(150) Bureau du plénipotentiaire, Zástupcovia MNO contre monitorovacích výboroch EŠIF (représentants des OSC dans les comités de suivi des Fonds ESI), https://bit.ly/2xGpSfp (en slovaque).
(151) Bureau du plénipotentiaire, Zástupcovia MNO contre monitorovacích výboroch (représentants des OSC dans les comités de suivi), https://bit.ly/3bvyAvy (en slovaque).
(152) L'autorité centrale de coordination est le Cabinet du Vice-Premier ministre chargé des investissements et de l'administration électronique,  https://www.vicepremier.gov.sk/index.html 
(153) Entretien avec Miroslav Mojžiš, Bureau du plénipotentiaire, 19 mars 2020, section VI - Méthodologie et sources pour plus d'informations.
(154) Entretien avec Veronika Prachárová, Institut slovaque de la gouvernance, 28 mai 2020, Section VI - Méthodologie et sources pour plus d'informations.

Engagements

Open Government Partnership