Ignorer la navigation
Uruguay

Observatoire sur la violence sexiste à l'égard des femmes (UY0102)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action de l'Uruguay 2018-2020

Cycle du plan d'action : 2018

Statut : Actif

Institutions

Institution chef de file : la Commission Inter-institutionnelle constituée par : l'Office du Budget et de la Planification (OPP, qui la préside), le Ministère de l'Intérieur, le Ministère du Développement Social (MIDES) - Institut National de la Femme (INMUJERES) et le Réseau uruguayen contre la violence domestique et sexuelle.

Institution(s) d'appui : Observatoire des Violences Basées sur le Genre Commission Interinstitutionnelle composée de : l'Office du Budget et de la Planification (OPP), le Ministère de l'Intérieur (MI), l'Institut National de la Femme (INMUJERES) du Ministère des Affaires Sociales Développement (MIDES), avec : le Conseil national du genre et le Conseil consultatif national pour une vie sans violence sexiste à l'égard des femmes. l'Institut national de la statistique (INE). l'Agence uruguayenne pour la coopération internationale (AUCI), Réseau uruguayen contre la violence domestique et sexuelle

Domaines politiques

Accès à l'information, E-gouvernement, Ouverture fiscale, Genre, Communautés marginalisées, Open Data, Participation du public, Publication des informations budgétaires / fiscales, La responsabilité sociale, Objectifs de développement durable

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport sur la conception de l'Uruguay 2018-2020

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : en attente de l'examen du MII

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs de l'OGP : accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement : en attente de l'examen IRM

Détails

Observatoire sur la violence sexiste à l'égard des femmes
Date de début et de fin de l'engagement: juillet 2018 à juin 2020.
Institution ou acteur responsable de la mise en œuvre: la Commission interinstitutionnelle
constitué par: le Bureau du budget et de la planification (OPP, qui le préside), le ministère de la
Intérieur, Ministère du développement social (MIDES) - Institut national de la femme
(INMUJERES) et le Réseau uruguayen contre la violence domestique et sexuelle.
Nouvel engagement.
Thème: Diversité-Genre
Description de l'engagement
Quel est l'engagement? Concevoir et mettre en œuvre l’Observatoire sur le genre
Violence contre les femmes (violence sexiste contre la femme)
Loi sur les femmes, loi n ° 19 580).
Quel est le problème que le
engagement va adresser?
Forte prévalence de la violence sexiste à l'égard des femmes.
Fragmentation de l'information et manque de critères unifiés pour
la mesure.
Comment va l'engagement
contribuer à résoudre le
problème?
En générant des données fiables, centralisées, opportunes, normalisées,
informations désagrégées, accessibles et compréhensibles pour le
la population en général, les décideurs, les universités, les médias et
la société civile organisée.
Valeur OGP à laquelle cette
l'engagement contribuera.
La création de l’Observatoire permettra de publier de manière proactive
informations qui rendent compte des activités, de l’utilisation des
les ressources et les résultats obtenus sur la base de principes de pertinence,
caractère exécutoire, accessibilité, opportunité, véracité, compréhensibilité,
simplicité et divulgation maximale. Cela permettra de rendre compte de la
gestion des ressources publiques et des résultats obtenus, permettant
la force exécutoire des citoyens. C’est un outil fondamental pour la
conception, mise en œuvre, évaluation et suivi de ce public
politique. Cet engagement est pris dans un esprit participatif
environnement composé d'acteurs gouvernementaux et de la société civile
organisé conformément aux dispositions de la loi n ° 19 580. Il
impliquera une prise de décision commune au cours des étapes de sa conception,
mise en œuvre, évaluation et suivi. Avec le lancement du
Observatoire, nous cherchons à avoir des informations pertinentes, fiables, actualisables et
données disponibles qui nous permettent de suivre et de surveiller la
mise en œuvre de cette politique publique afin de permettre aux citoyens informés et
participation citoyenne fondée sur des preuves.
Informations supplémentaires:
Contribution à SDG 5 «Parvenir à l'égalité des sexes et autonomiser toutes les femmes et les filles».
Loi n ° 19 580 sur la violence à l'égard des femmes fondée sur le sexe
Stratégie nationale pour l'égalité de genre 2030.
Plan d'action 2016-2019: pour une vie sans violence sexiste, dans une perspective générationnelle
Conseil national du genre
Conseil consultatif national pour une vie sans violence de genre à l'égard des femmes.
Première enquête nationale sur la prévalence de la violence fondée sur le sexe et le genre (2013)
Objectifs et / ou jalons
Description des objectifs et / ou jalons Date de début Date de fin
Concevoir et mettre en œuvre l’Observatoire sur le genre
violence contre les femmes.
Août 2018 Août 2019
Concevoir, mettre en œuvre et publier la deuxième édition du
Enquête nationale sur la prévalence de la génération et du genre
la violence.
Juillet 2018 Septembre 2019
Normaliser les indicateurs et les dossiers administratifs, à travers le
création d’instruments de mesure communs à la
institutions qui interviennent dans des situations de violence sexiste.
Septembre 2018 Juin 2020
Préparer un document pour unifier les critères, catégoriser, mesurer et
publier des données sur Femicides (sur la base des travaux menés par le
Ministère de l'intérieur et Institut national de la femme -
MIDES), en tenant compte des réglementations nationales, et
protocoles et conventions internationales.
Août 2018 Juin 2019
Contacts
Bureau du budget et de la planification (OPP)
Nom du responsable Juan Ignacio Dorrego
Titre, Département OPP Advisory
Adresse e-mail et numéro de téléphone juan.dorrego@opp.gub.uy,
Numéro de téléphone: 2 150
Nom (s) du (des) responsable (s) responsable (s) Magdalena Beramendi
Titre, Département Gender Advisory de la PPO
Adresse e-mail et numéro de téléphone mberamendi@opp.gub.uy
Numéro de téléphone: 2 150.
Ministère du développement social (MIDES) - Institut national de la femme (INMUJERES)
Nom de la personne responsable A / S Mariella Mazzotti
Titre, directeur de département de l’Institut national de
Femmes
Adresse e-mail et numéro de téléphone mmazzotti@mides.gub.uy / 24000302 ext.
5000
Nom du / des technicien (s) responsable (s) Diego Pieri
Titre, équipe technique du département
Adresse e-mail et numéro de téléphone mmazzotti@mides.gub.uy / 24000302 ext.
5000
Ministère de l'intérieur (MI)
Nom de la personne responsable Juillet Zabaleta Acosta, BA
Titre, chef de département de la direction du genre
Division des politiques.
Adresse e-mail et numéro de téléphone jzabaleta@minterior.gub.uy
Numéro de téléphone: 152 4000
Nom (s) du (des) responsable (s) Cecilia Erhardt, Christian Gularte Duque,
Paula Coraza Ferrari
Titre, Division des politiques de parité hommes-femmes et National
Observatoire sur la violence et le crime
Adresse e-mail et numéro de téléphone cerhardt@minterior.gub.uy;
christian.gularte@minterior.gub.uy,
paula.coraza@minterior.gub.uy
Numéro de téléphone: 152 4000 et 2 2030
4126.
Société civile: Réseau uruguayen contre la violence domestique et sexuelle
Nom de la personne responsable Clyde Lacasa / Teresa Herrera
Titre, département
Adresse e-mail et numéro de téléphone clydenll@gmail.com /
teresa@teresaherrera.org
Téléphone portable: 093 745 671
Autres acteurs impliqués
Observatoire de la violence sexiste des acteurs de l'État
Commission interinstitutionnelle composée
du: Bureau du budget et de la planification
(OPP), le ministère de l'Intérieur (MI),
l'Institut national de la femme
(INMUJERES) du ministère des Affaires sociales
Développement (MIDES), avec:
le Conseil national pour l'égalité des sexes et le
Conseil consultatif national pour une vie sans vie
de la violence de genre à l'égard des femmes.
l'Institut national de la statistique (INE).
l'Agence uruguayenne pour le commerce international
Coopération (AUCI)
OSC, secteur privé, organisations multilatérales, groupes de travail Réseau uruguayen contre national
et violence sexuelle

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

Igualdad de género y generaciones

4. Observatorio sobre violencia basada en género hacia las mujeres

Texto del compromiso como aparece en el plan de acción:

Diseñar e implementar el Observatorio sobre violencia basada en género (VBG) hacia las mujeres. (Ley N ° 19.580 Ley de violencia hacia las mujeres basada en género).

Los hitos de este compromiso fils:

  • Diseñar e implementar el Observatorio sobre Violencia Basada en Genero hacia las Mujeres.
  • Diseñar, implémentation de la Segunda Edición de la Encuesta Nacional de Prevalencia Sobre Violencia Basada en Género y Generaciones.
  • Estandarizar indicadores y registros administrativos, a través de la création d'instruments de medición en común a las instituciones que, intervienen en situaciones de Violencia Basada en Género.
  • Elaborar un documento para unificar criterios, categorizar, medir y publicar datos sobre Femicidios, (a partir del trabajo élaboré por el Ministerio del Interior y el Instituto Nacional de las Mujeres - MIDES), teniendo en cuenta la normativa nacional, los Protocolos y las Convenciones Internacionales.

Nota éditorial: El texto completo del compromiso se encuentra en el Cuarto Plan de Acción Nacional de Gobierno Abierto de Uruguay 2018-2020, disponible ici: https://goo.gl/XAMbNr

Fecha de inicio: juillet 2018 Fecha de término: juin 2020

Contexto y objetivos

El 22 de décembre de 2017 se promulgó la Ley de violencia hacia las mujeres basada en género (21), ley N ° 19.580. En su artículo 18, esta ley établi la creación del Observatorio sobre Violencia Basada en Género hacia las Mujeres “destinado al monitoreo, recolección, producción, registro y sistematización permanente de datos e información sobre la violencia hacia las mujeres”. La ley aussi Establece que el Observatorio estará a cargo de una comisión interinstitucional conformada por organismos públicos y organizaciones de la sociedad civil: la Oficina de Planeamiento y Presupuesto (OPP), que la presidirá, el Ministerio del Interior, el Instituto Nacional de las Mujeres y la Red Uruguaya contre la Violencia Domestica y Sexual. 

Un pesar de que la prevalencia de la violencia hacia las mujeres basada en género en Uruguay es muy alta (22), persiste la fragmentation de l'information et la falta de critères unificados para la medición de este flagelo. La création de l'Observatorio implica poner a disposición datos relevant, confiables y actualizables que permitan realizar el seguimiento, monitoreo de la implementation de la política pública y habilitar la participation ciudadana informada y fundada a partir de la evidencia. Entre las actividades previstas en el marco del Observatorio, se realizará la Segunda Encuesta Nacional de Prevalencia Sobre Violencia Basada en Género y Generaciones, se estandarizarán los indicadores y registros y se élaborará un documento para unificar criterios sobre la categorización, medición de données publiques femicidios.

Este compromiso se asume dentro de un ámbito participativo integrado por actores del Gobierno y de la sociedad civil, de acuerdo a lo que Establece la ley, e implicará la toma de decisiones conjunta durante las etapas de diseño, implementation, evaluación y monitoreo de este compromiso , por lo cual es relevant a la participation ciudadana.

La vocera de la Red Uruguaya contra la Violencia Doméstica y Sexual (RUVDS) consultada por las investigadoras del IRM (23), destacó la importancia de este Observatorio, ya que actualmente existe una gran dispersión de datos. “Si bien hoy el Ministerio de Salud Pública, el Instituto Nacional de las Mujeres (INMUJERES) y el Ministerio del Interior cuentan con datos relativos a la violencia basada en género, este Observatorio puede aglomerarlos y además crear un sistema de indicadores de violencia hacia las mujeres, que permita un panorama claro y de datos sólidos, tal como tienen otros países en distintas partes del mundo ”, afirmó.

L'expertise sous-jacente à la nécessité de contar avec un système de fácil acceso para cualquier persona, así como the homogenización of conceptos como el de femicidio, that no siempre es well entendido. También indicó que este compromiso, si se met en œuvre de forma adecuada, tendrá un impacto transformador.

Las actividades que incluye el compromiso son lo suficientemente específicas como para que su cumplimiento se pueda verificar objetivamente. De acuerdo con lo manifestado por la persona referente de la sociedad civil y del análisis de la problemática actual -que refleja dispersión, fragmentación y falta de estandarización de los datos sobre la violencia basada en género-, las investigadoras del IRM consideran que la mise en œuvre de este compromiso es une avance con un impacto potentiel moderado.

Prochaines Étapes

El compromiso atiende una demanda de información sobre una problemática social prioraria en el contexto actual. Una vez que l'Observatorio esté en marcha y se hayan generado critères estandarizados de publicación de información, es recomendable generar consultas o recoger retroalimentación de parte de usuarios y potenciales usuarios sobre la información available in el Observatorio. Esta medida servirá para conocer en profundidad las necesidades de los usuarios para así generar conjuntos de datos adecuados, y compris nuevos conjuntos y evaluar las visualizaciones, teniendo en mente el fin último de que la información sea accesible para cualquier persona sin conocimientos delema téc Se pueda usar para dar seguimiento a las políticas públicas implementadas en la materia.

(22) De acuerdo a la Primera Encuesta de Prevalencia de Violencia Basada Género, en 2013 7 de cada 10 mujeres habían sido víctimas de violencia: http://www.inmujeres.gub.uy/innovaportal/file/33876/1/resumen_de_encuesta_mides.pdf
(23) Entrevista realizada a Teresa Herrera, Red Uruguaya contra la Violencia Doméstica y Sexual, 15/3/2019

Engagements

Open Government Partnership