Ignorer la navigation

Leçons des réformateurs: la poussée de l'Afrique du Sud pour un accès ouvert à la législation

GR_Regulatory-Governance_South-Africa

Cette étude de cas fait partie de la Gouvernance réglementaire dans le Open Government Partnership publication

Gouvernance réglementaire dans le Open Government Partnership Lorsque les citoyens comprennent et contribuent à façonner les règles qui régissent la société, les réglementations sont plus efficaces, les environnements commerciaux sont plus solides et les niveaux de corruption sont plus faibles. Cet article examine…

L'Afrique du Sud a particulièrement bénéficié d'un accès libre à la législation et a donné l'exemple que d'autres pays peuvent suivre. Lorsqu'un gouvernement offre un accès ouvert aux lois, les citoyens informés deviennent mieux équipés pour participer aux décisions exigées par un système démocratique. Pendant la période de l'apartheid en Afrique du Sud, l'accès à l'information sur les affaires sociales et économiques a été délibérément supprimé. Les lois ont été publiées dans le journal officiel connu sous le nom de Staatskoerant avec un accès très limité. Les groupes d'opposition ont sévèrement critiqué le secret général du gouvernement, qui a permis la violation flagrante des droits de l'homme. 

Après les élections de 1994, le droit d'accès à l'information a été inscrit dans la Constitution et, en 2001, la loi sur la promotion de l'accès à l'information est entrée en vigueur. La loi établissait le droit constitutionnel d'accès à toute information - détenue par le gouvernement ou d'autres - nécessaire à l'exercice ou à la protection des droits. Aujourd'hui, le journal officiel sud-africain met les textes juridiques à la disposition du public sous forme imprimée et électronique et a joué un rôle clé dans le soutien de la stabilité démocratique et la promotion de l'état de droit dans le pays. Le libre accès à l'information est essentiel pour éduquer les militants politiques ainsi que la société civile et provoquer un changement politique positif dans le pays.1 Désormais, toute la législation sud-africaine est accessible au public sur le site Web du Parlement.

 

1. Richard Calland, «The State of the Art and the Emerging Theory of Change, Introduction», 2013, dans Access to Information in Africa: Law, Culture and Practice, éds., R. Calland et F. Diallo (Brill Publishing) .

 

Un grand merci à l'ancien co-président du comité directeur de l'OGP, Mukelani Dimba, pour sa contribution à cette histoire.

Photo en vedette: Bâtiment du Parlement à Cape Town. Photo de dpreezq

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

contenu similaire

Vignette pour la gouvernance réglementaire dans le Open Government Partnership

Gouvernance réglementaire dans le Open Government Partnership

Lorsque les citoyens comprennent et contribuent à façonner les règles qui régissent la société, les réglementations sont plus efficaces, les environnements commerciaux sont plus solides et les niveaux de corruption sont plus faibles. Cet article examine…

Vignette pour les leçons des réformateurs: l'Estonie passe de la consultation en ligne à la co-création

Leçons des réformateurs: l'Estonie passe de la consultation en ligne à la cocréation

Découvrez comment l'Estonie ouvre ses processus réglementaires aux citoyens grâce à des réformes de gouvernement ouvert

Vignette pour les leçons des réformateurs: le Mexique construit un écosystème de réglementation

Leçons des réformateurs: le Mexique construit un écosystème de réglementation

Explorez le parcours du Mexique pour construire l'un des systèmes de réglementation les plus transparents au monde et voyez comment ils exploitent le système de réglementation pendant COVID-19.

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!