Ignorer la navigation

Surmonter les obstacles des femmes à la participation à l'entrepreneuriat et aux marchés publics en Afrique

Venciendo barreras para la participación de las mujeres en el emprendimiento y las adquisiciones públicas de África

L'Africa Freedom of Information Center (AFIC) a été boursière de la dernière série de recherches menées dans le cadre de l'Initiative pour un gouvernement ouvert féministe, un programme dirigé par Results for Development (R4D) et le Open Government Partnership (OGP) avec le soutien du Centre de recherches pour le développement international (CRDI) du Canada qui cherche à accroître les perspectives de genre dans le gouvernement ouvert. Lire la recherche de la dernière cohorte ici.

L'autonomisation économique des femmes est un moyen important de stimuler les investissements dans les familles, les communautés, le développement social et le développement économique national. C'est également un moyen important de contribuer à l'égalité des sexes. Le nombre de femmes entrepreneurs en Afrique classé le plus élevé dans le monde en 2019 et recèle ainsi un potentiel sans précédent pour un tel changement. Cependant, malgré les mesures positives prises aux niveaux international, régional et national pour promouvoir des stratégies d'autonomisation et d'inclusion économiques des femmes, preuve suggère toujours que les femmes sont exclues de marchés publics procédés.

"

Le gouvernement devrait sensibiliser sur les marchés publics pour que les femmes soient responsabilisées avec des informations sur le processus par le biais de réunions publiques, de jingles, etc. dans les zones rurales.

Judith, Malawi

Pour cette raison, le Centre africain pour la liberté de l'information (AFIC) et trois de ses membres; Centre de développement public et privé (Nigéria); Article 19 (Kenya); et le Centre pour les droits de l'homme et la réhabilitation (Malawi) ont travaillé ensemble pour mettre en œuvre le »Approfondir le gouvernement ouvert grâce à la participation des femmes aux marchés publics ' projet à travers le Open Government Partnership's (OGP) Initiative de gouvernement ouvert féministe. Le projet a évalué l'accès des femmes aux informations sur les marchés et la manière dont elles sont utilisées; le rôle des femmes dans la co-création des plans d'action du PGO; et si les gouvernements s'engagent à accéder et à participer aux marchés publics, pour déterminer en fin de compte si ces engagements ont été mis en œuvre et dans quelle mesure.

Le projet de recherche a accru les connaissances et la sensibilisation à l'OGP dans les trois pays et a renouvelé l'intérêt des femmes d'affaires à participer activement aux marchés publics et aux marchés publics. De plus en plus de femmes sont désormais conscientes de leurs droits à participer aux marchés publics et aux marchés publics et la communauté a développé une compréhension commune de la nécessité d'impliquer les femmes dans les marchés publics dans tous les secteurs clés. Les femmes pairs des assemblées publiques féminines et d'autres groupes de femmes ont tenu des discussions informelles qui les ont informées sur leurs droits et leurs rôles dans les marchés publics. 

Les femmes entrepreneurs au Nigéria se réunissent après un atelier qui faisait partie du projet de recherche de l'Initiative pour un gouvernement ouvert féministe de l'Africa Freedom of Information Centre (AFIC).PHOTO: Crédit: Africa Freedom of Information Center (AFIC)

Les femmes sont confrontées à des obstacles, notamment le harcèlement sexuel et la demande de faveurs sexuelles, des problèmes et des défis logistiques, des tendances bureaucratiques en matière d'enregistrement et de licence, des retards de paiement pour les services rendus, entre autres qui exigent un effort concerté de toutes les parties prenantes pour trouver des solutions durables pour permettre aux femmes de s'épanouir dans les marchés publics.

Grâce à divers ateliers avec des groupes de femmes, des ministères gouvernementaux, des organisations non gouvernementales et des acteurs commerciaux concernés, nous avons identifié les défis critiques à la participation effective des femmes à la passation des marchés. Celles-ci comprenaient des défis structurels, où les normes patriarcales se reflétaient dans les structures institutionnelles, empêchant les femmes de participer aux organes de prise de décision, tels que le Parlement, la fonction publique et le gouvernement local, et entraînant une représentation limitée. La participation des femmes était également mise à mal par les lacunes en matière d'éducation et les prescriptions religieuses qui empêchent ou dictent le rôle des femmes dans la prise de décisions économiques en particulier. L'accès des femmes à une aide financière, en particulier par des entreprises dirigées ou appartenant à des femmes par l'intermédiaire de gardiens masculins, a ajouté un aspect économique aux défis auxquels les femmes sont confrontées. En outre, une méconnaissance générale du cadre juridique entourant les marchés publics a été signalée. Dans l'ensemble, les femmes du secteur informel étaient généralement plus désavantagées dans leur recherche d'une participation effective aux marchés publics que celles du secteur formel.

"

Je ne savais rien de l'OGP avant mais cet atelier m'a fait savoir. C'est une réussite pour moi.

Régina, Malawi

Les femmes sont également confrontées à divers obstacles pour devenir entrepreneures et tirer parti des marchés publics, compte tenu des stéréotypes sociétaux et patriarcaux qui imprègnent la vie sociale et institutionnelle. Nous devons accorder la priorité à l'organisation d'un plaidoyer collectif pour la participation des femmes et tenir les gouvernements responsables de s'engager à faire en sorte que les femmes puissent être compétitives dans le domaine des marchés publics et des contrats. Les stéréotypes sociétaux et les systèmes patriarcaux les privent de nombreuses opportunités pour développer leur potentiel commercial et participer aux marchés publics. Alors que certains gouvernements comme le Kenya ont improvisé avec les cadres juridiques et politiques pour fournir des systèmes de réservation pour la participation des femmes aux marchés publics, la mise en œuvre laisse encore beaucoup à désirer. Les gouvernements doivent relever les défis auxquels sont confrontées les femmes si l'on veut que la société dans son ensemble puisse récolter les bénéfices du potentiel unique de réduction de la pauvreté, de développement social et économique, et le sexe l'égalité qu'ils détiennent.

Les femmes au Malawi lors d'une réunion de consultation dans le cadre de la recherche de l'Africa Freedom of Information Centre (AFIC) pour l'Initiative féministe pour un gouvernement ouvert.PHOTO: Crédit: Africa Freedom of Information Center (AFIC)

Pleins feux sur l'impact du projet: Malawi

"

Le manque de sensibilisation et l'accès limité à l'information sur les marchés publics ont entravé la participation des femmes aux marchés publics. Par conséquent, nous souhaiterions plus d'initiatives pour aider les femmes à avoir une compréhension plus large des marchés publics et cela nous aidera à participer aux marchés publics.

Abigail Ngwira, entreprise d'élevage de volailles au Malawi

Au Malawi, depuis au moins 2003, le gouvernement a pris un certain nombre de mesures pour améliorer le système de passation des marchés publics du pays. Avant 2003, il n'y avait pas de réglementation appropriée régissant le système de passation des marchés publics dans le pays. Au cours de cette période, les marchés publics ont été caractérisés par des retards dans le processus de passation des marchés, des achats inefficaces et non conformes, des processus commerciaux médiocres, un manque de capacités organisationnelles ou individuelles adéquates, une documentation médiocre et une mauvaise gestion générale des achats. Cela a conduit à une pression accrue sur le gouvernement de la part des citoyens et des partenaires au développement pour assainir le système en instituant un mécanisme légal et réglementaire approprié de passation des marchés. Une étape importante à cet égard a été la promulgation de la loi sur les marchés publics (PPA) en 2003 en tant que guide pour les marchés publics afin d'atteindre l'efficacité, transparence et l'optimisation des ressources dans les marchés publics. Le PPA a fourni un nouveau cadre juridique régissant les marchés publics et a prévu la création du Bureau de la Direction des marchés publics (ODPP) avec pour mandat d'agir en tant que superviseur des marchés publics et d'assurer la transparence, l'équité, la responsabilité et l'optimisation des ressources dans marchés publics. 

La plupart des femmes ne connaissaient pas les marchés publics et c'était une très bonne plate-forme pour connaître et comprendre les bases de la passation des marchés publics, en particulier les femmes du secteur informel des entreprises. Certaines femmes ont déclaré que les ateliers les avaient aidées à prendre conscience du processus de passation de marchés publics, ce qui leur a donné confiance pour envisager un passage du secteur informel au secteur formel, afin qu'elles puissent participer à la passation des marchés publics.

 

Principales recommandations pour le gouvernement et la société civile

La recherche comprend une variété de recommandations pour renforcer les approches sexospécifiques à travers contrat ouvert. Ceux-ci inclus :

Gouvernement central / Autorités des marchés publics 

  • Les pays africains de l'OGP doivent améliorer les opportunités de participation des femmes aux marchés publics en réservant une proportion spécifique de contrats aux entreprises détenues / gérées par des femmes. 
  • Les autorités de contrôle des marchés publics et les entités adjudicatrices devraient publier des données ventilées par sexe concernant les entreprises participant à des marchés publics 
  • Former les entreprises détenues / dirigées par des femmes sur les lois et les procédures de passation des marchés afin d'améliorer leur capacité à participer aux appels d'offres 

Société civile / ONG 

  • Les groupes de recherche et de plaidoyer de la société civile doivent faire campagne pour que les gouvernements divulguent des données ventilées par sexe sur les marchés publics afin de permettre une meilleure compréhension et un plaidoyer ciblé. 
  • Il est en outre nécessaire de se concentrer sur le plaidoyer sur la réforme des politiques et des lois pour faire pression en faveur d'une action positive afin d'accroître la participation des femmes aux marchés publics. L'une des mesures potentielles est la réservation de 30% des marchés publics pour les femmes. 
  • Il devrait y avoir des efforts intentionnels pour aider les femmes entreprises à comprendre les lois, réglementations et procédures en matière de passation des marchés afin d'augmenter leurs chances de remporter des appels d'offres. 

Les femmes entrepreneurs 

  • Former des groupes de pression qui peuvent avoir un plaidoyer coordonné pour des systèmes de réservation de pourcentages / quotas spécifiques pour les femmes participant aux marchés publics et discuter avec les décideurs des changements politiques nécessaires pour permettre leur participation aux marchés publics. 
  • Devraient s'intéresser à l'identification des informations sur les appels d'offres et tout autre processus de passation de marchés publics et utiliser leur droit d'accès aux informations pour générer toutes les informations nécessaires dans les marchés publics dans les pays respectifs 
  • Ils devraient former des coopératives pour leur permettre d'acquérir la capacité collective d'accéder au crédit pour l'expansion des entreprises et de pouvoir participer à toutes les formes de marchés publics. 

Unité d'appui au gouvernement ouvert 

Le Open Government Partnership a fait preuve d'un grand pouvoir en fournissant une plate-forme de mobilisation politique engagement et relier les ressources aux besoins. Compte tenu de cette leçon, l'OGP Unité de soutien devrait: 

  • Intensifier le plaidoyer pour que les gouvernements accordent la priorité aux contrats ouverts féministes dans leurs plans d'action respectifs
  • En collaboration avec les partenaires concernés, soutenir la formation technique des membres sur les contrats ouverts féministes 
  • Une fois que les engagements contractuels féministes ouverts ont été pris par les pays africains de l'OGP, l'Unité de soutien de l'OGP et ses partenaires devraient lancer des programmes de soutien pour les aider à mettre en œuvre avec succès leurs engagements respectifs.

 

Crédit photo en vedette: Omotayo Tajudeen

Commentaires (6)

Chris Owalla Répondre

Comment pouvons-nous nous associer afin de créer une prise de conscience au niveau local tout au long des comtés de la région du lac
http://www.ciagkenya.com

Olive Kabatwairwe Répondre

Très perspicace, en tant que femme faisant progresser la transparence dans les processus de fourniture d'infrastructures publiques en Afrique, l'accès à l'information, le renforcement des capacités, l'action positive dans les marchés publics et les plates-formes d'engagement sont essentiels pour l'agenda des femmes!

PROFESSEUR DERMOT CAHILL, Directeur de la stratégie de recherche en approvisionnement, HelpUsTrade Répondre

Il ne suffit pas de former les femmes aux opportunités à elles seules. Il est absolument crucial de rendre les processus de passation des marchés publics sensibles au genre. L'ensemble du processus d'appel d'offres est à repenser, il repose sur un modèle ancien adapté au monde de la construction de l'après-guerre, alors que nous sommes aujourd'hui dans un monde de services, et les suites de dossiers d'appel d'offres actuelles sont très inadaptées à ce genre d'économie. Pour les entreprises dirigées par des femmes, qui, comme le note le rapport, sont généralement plus petites, devoir s'engager avec de nombreux sous-documents n'est pas une proposition commercialement viable. Les évaluateurs d'appels d'offres doivent également repenser leur approche des critères d'évaluation pour donner aux petites entreprises un aperçu. Réserver des contrats pour WLSMES, à lui seul, ne sera pas suffisant.

Roger Segawa Répondre

Il s'agit d'une bonne initiative qui appelle à soutenir et à autonomiser les femmes pour qu'elles créent et enregistrent leur entreprise. En Ouganda, les données sur les entreprises dirigées par des femmes (WLB) sont inexistantes. Alors que nous encourageons les femmes à rejoindre des groupes de soutien pour l'éducation financière, la collecte d'épargne et l'accès au crédit, nous devrions d'un autre côté continuer à plaider en faveur de la ventilation par sexe des données d'approvisionnement et de la réservation d'au moins 30 % des contrats pour les WLB.

SAINT ÉTIENNE Répondre

Un très bon article et instructif. Les femmes devraient avoir la possibilité de se développer ainsi que la nation.

Michael Cengkuru Répondre

Superbe analyse ! L'approvisionnement sensible au genre (GRP) est une idée relativement nouvelle dont l'adoption nécessite un effort coordonné de la part du gouvernement et des fournisseurs. Un excellent point de départ est une distinction claire et une explication d'une entreprise dirigée par une femme.

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Contenu similaire

Vignette pour le genre dans l'OGP

Genre en OGP

Les réformateurs du gouvernement ouvert unissent leurs forces aux défenseurs de l'égalité des sexes et de l'inclusion dans l'ensemble du Partenariat pour mieux reconnaître et répondre aux réalités vécues par les femmes, les filles et les…

Vignette pour la recherche féministe sur le gouvernement ouvert

Recherche féministe sur le gouvernement ouvert

Explorez les résultats de la dernière série de recherches pour l'Initiative pour un gouvernement ouvert féministe.

Vignette pour les marchés ouverts et les marchés publics dans OGP

Contrats ouverts et marchés publics dans l'OGP

L'ouverture des marchés publics et la transparence des marchés publics se sont avérées permettre d'économiser de l'argent et d'élargir la concurrence. Cela devient une norme mondiale au sein de l'OGP, avec plus de 70 membres engagés dans des réformes…

Open Government Partnership