Ignorer la navigation

Pêcheries des Seychelles : « Nous n'avons rien à cacher ; Nous avons tout à partager »

Pesquerías en Seychelles: “No tenemos nada que esconder; tenemos todo por compartir”

Will maietFatime Kanté|

Dans une étape importante pour les efforts mondiaux de transparence dans la gestion des pêches marines, les Seychelles ont soumis le premier rapport mondial à la Fisheries Transparency Initiative (FiTI) à la mi-avril, remplissant ainsi un engagement crucial de son plan d'action actuel OGP.

La République des Seychelles est devenue le premier pays au monde à mener une évaluation complète des niveaux de transparence dans tous les aspects de son secteur de la pêche.

Les résultats de cette évaluation sont présentés dans le premier rapport à ces victimes que nous nommons Initiative pour la transparence des pêches (FiTI), un partenariat mondial multipartite définissant pour la première fois les informations sur la pêche que les gouvernements devraient publier en ligne.

Dans un déclaration audacieuse faite lors du lancement du premier rapport FiTI des Seychelles, le ministre de la Pêche et de l'Économie bleue Jean-François Ferrari a déclaré :

« Ce gouvernement a une vision claire pour faire de la pêche des Seychelles la plus transparente au monde. Nous n'avons rien à cacher; nous avons tout à partager.

Le rapport a été examiné et approuvé par le Groupe national multipartite (MSG) de la FiTI des Seychelles, composé à parts égales de représentants du gouvernement, des entreprises et de la société civile. Un tel effort multipartite est non seulement conforme à l'ODD 17, mais constitue également une condition préalable pour garantir que le contenu du rapport est considéré comme crédible et digne de confiance.

Une conclusion principale du rapport est qu'un changement d'état d'esprit vers un « gouvernement ouvert » proactif est toujours nécessaire dans les pêcheries des Seychelles. La promulgation de la loi sur l'accès à l'information du pays en 2018 a lancé un nouveau paradigme de gouvernance, passant de celui de secret à celui de transparence. Mais le rapport de la FiTI souligne que bien qu'une quantité substantielle d'informations sur le secteur de la pêche des Seychelles soit rassemblée par les autorités nationales (par ex. Autorité de la pêche des Seychelles), ces informations n'ont souvent pas été publiées en ligne ou ne sont pas facilement accessibles au public.

Le rapport souligne également que des lacunes importantes dans la disponibilité en ligne des informations sur la pêche peuvent avoir conduit à des controverses sur certains aspects de la pêche des Seychelles parmi le grand public dans le passé.

Dans le cadre du rapport FiTI, une foule d'informations inédites sont désormais accessibles au public, telles que les accords d'accès à la pêche entre les Seychelles et Maurice, les principaux documents juridiques, politiques et de gestion, et un résumé de l'état des stocks de poissons. En outre, le rapport montre que les pratiques de divulgation passées, par exemple en ce qui concerne les subventions à la pêche, n'étaient pas conformes aux exigences légales du pays telles que stipulées dans la loi sur l'accès à l'information.

Le rapport se termine par 34 recommandations pratiques du MSG national sur la manière dont les Seychelles peuvent renforcer davantage la disponibilité, l'accessibilité et la crédibilité du public de ses informations sur la pêche. Celles-ci comprennent, par exemple, la publication d'une description sommaire des différents types de pêche aux Seychelles pour faciliter la compréhension du public, la mise à disposition des résultats de toutes les évaluations de stocks récentes et l'établissement d'un registre des navires en ligne à jour conformément aux exigences. du Standard FiTI. Les travaux visant à mettre en œuvre ces recommandations ont déjà commencé sérieusement.

Enracinées dans leur engagement avec l'OGP, les Seychelles cherchent maintenant à s'appuyer sur cette réalisation et à « passer le mot ». Au niveau national, les membres du Groupe multipartite national des Seychelles se préparent actuellement pour un « Tour des Seychelles », au cours duquel ils présenteront le rapport FiTI à diverses parties prenantes de la pêche et les encourageront à débattre et à s'engager avec son contenu. Il s'agit d'une étape importante pour assurer un discours public informé sur la transparence de la pêche aux Seychelles, comme le souligne le dernier Rapport du Mécanisme indépendant de notification (IRM).

Au niveau international, avec plus de 80% des 78 pays membres de l'OGP partageant un littoral avec un océan ou une mer, le réseau mondial de l'OGP représente un moyen fantastique pour les Seychelles de partager leurs expériences de promotion de la transparence de la pêche avec d'autres États maritimes, tout en démontrant une pratique approche de solution sectorielle pour l'accès à l'information.

Les Seychelles préparent déjà leur prochain rapport annuel de la FiTI - attendu d'ici la fin de 2021 - afin de suivre de près les progrès accomplis vers l'amélioration de la transparence dans la pêche maritime.

En donnant l'exemple, les Seychelles sont convaincues que d'autres pays OGP suivront, contribuant à créer des conditions de concurrence équitables indispensables en faisant du partage d'informations sur la pêche la norme et non l'exception.

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Contenu similaire

Vignette pour la transparence dans la pêche : une voie à suivre pour les Seychelles Défis et solutions

Transparence dans les pêches: une voie claire pour les Seychelles

Alors que l'avenir des pêcheries mondiales est gravement menacé, les Seychelles montrent la voie en augmentant la crédibilité et la qualité des informations nationales sur les pêches.

Vignette pour Un guide sur le gouvernement ouvert et le coronavirus: Transitions vertes - Climat et environnement

Un guide sur le gouvernement ouvert et le coronavirus: transitions vertes - climat et environnement

Les crises économique, sociale, climatique et sanitaire de 2020 sont sans doute coûteuses, mais elles présentent une opportunité de reconstruire plus durablement ...

Vignette pour la co-création pendant la pandémie : leçons du Libéria Défis et solutions

Co-créer pendant la pandémie : les leçons du Libéria

Depuis son adhésion à l'OGP en 2011, le Libéria a réitéré ses engagements en matière de transparence et de responsabilité sur des questions allant de la propriété effective à la transparence budgétaire en passant par l'ouverture de la prestation des soins de santé.

Open Government Partnership