Ignorer la navigation

Rapport de conception des Seychelles 2019-2021

Co-création réussie par les Seychelles de son premier plan d'action représente une étape admirable vers l'élaboration d'une stratégie nationale pour un gouvernement ouvert. Pour poursuivre sur cette lancée, les Seychelles devraient viser à formaliser les processus OGP, élargir la processus de co-création d'inclure une plus grande représentation de la société civile et d'élargir la portée des engagements pour élever le niveau de ambition.

Tableau 1. En un coup d'œil

Participant depuis: 2018

Plan d'action à l'étude: premier

Type de rapport: Design

Nombre d'engagements: 4

Développement du plan d'action

Existe-t-il un forum multipartite: Oui

Niveau d'influence du public: impliqué

Agi contrairement au processus OGP: Non

Conception du plan d'action

Engagements relatifs aux valeurs OGP: 4 (100%)

Engagements transformateurs: 0

Engagements potentiellement suivis: 0

Engagements

SYC0001 Participation du public au budget
SYC0002 Mise en œuvre de la Loi sur l'accès à l'information
SYC0003 Mise en œuvre de l'Initiative pour la transparence des pêches (FiTI)
Portail d'engagement électronique SYC0004

Le Open Government Partnership (OGP) est un partenariat mondial qui rassemble des réformateurs gouvernementaux et des dirigeants de la société civile pour créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, réactifs et responsables. La Mécanisme de rapport indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. (Seychelles) a rejoint l'OGP en 2018. Ce rapport évalue la conception du premier plan d'action des Seychelles.

Vue d'ensemble du plan d'action

Le premier plan d'action national des Seychelles offre la possibilité de s'appuyer sur la récente dynamique de bonne gouvernance. Les Seychelles bénéficient de l'accès émergent à l'information et au budget transparence processus. De plus, le pays connaît une tendance à la hausse des libertés civiles et de la participation civique. Le gouvernement a conçu le premier plan d'action pour s'aligner sur les objectifs de bonne gouvernance dans le cadre de l'objectif 1 de la stratégie nationale de développement.

Le gouvernement a abordé son premier processus de conception de plan d'action comme une expérience d'apprentissage et s'est fortement appuyé sur un forum multipartite existant. En conséquence, la plate-forme multipartite était informelle et composée en très grande majorité de représentants du gouvernement. Le gouvernement devrait étendre ses efforts pour inclure les organisations de la société civile et les citoyens au-delà de la plate-forme d'engagement des citoyens des Seychelles dans la co-création du futur plan d'action. Un forum multipartite avec la parité des représentants du gouvernement et de la société civile facilitera une plus grande participation du public dans les cycles futurs du plan d'action.

Le plan d'action comprend des engagements liés à la participation du public au processus budgétaire, à l'accès à l'information, à la transparence des pêches et à l'engagement électronique des citoyens. Les quatre engagements sont pertinents par rapport aux valeurs de l'OGP. Le plan d'action contient deux engagements à impact potentiel modéré et deux engagements à impact potentiel mineur sur les pratiques gouvernementales.

À l'avenir, des engagements plus précis permettront d'évaluer plus facilement le niveau d'ambition. Des détails plus précis, par exemple sur le contenu de la formation et le nombre de participants prévus, auraient apporté une plus grande clarté aux deux premiers engagements. Connecter plus étroitement engagement des jalons vers l'objectif politique élèveraient également le niveau d'ambition. Par exemple, le gouvernement devrait aller au-delà de la publication du rapport de la FiTI et décrire les activités qui garantissent que le rapport éclaire l'élaboration des politiques. Accroître la spécificité et lier étroitement les jalons d'engagement à l'objectif politique conduira à des engagements plus transformateurs dans les futurs plans d'action des Seychelles.

Tableau 2. Engagements notables

Description de l'engagement Aller de l'avant État à la fin du cycle de mise en œuvre
Mise en œuvre de la Loi sur l'accès à l'information : Former les commissaires à l'information et les agents pour répondre aux demandes d'information. Éducation le public de leur droit à l'information. Pour une mise en œuvre réussie, la commission d'information et la DICT devraient développer un cadre de mise en œuvre pour guider une approche par étapes. La mise en œuvre pourrait être liée au cadre de gestion du rendement du gouvernement. La Commission devrait également explorer son pouvoir de sanctionner la non-conformité et les possibilités d'une plus grande divulgation proactive. Créer des mécanismes pour garantir des réponses continues aux demandes d'informations pendant la pandémie de COVID-19. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
Mise en œuvre de l'Initiative pour la transparence des pêches: Mettre en place un groupe national multipartite FiTI et publier un rapport FiTI. Pour maximiser l'impact de l'engagement, le gouvernement devrait cibler la communication pour faciliter le changement de politique, comme l'éducation des pêcheurs commerciaux sur l'importance de transparence de la propriété effective. Étendre la divulgation pour inclure les conditions de travail dans l'industrie de la pêche et mettre en évidence les opportunités pour les communautés de participer aux projets de développement. Produire des versions simplifiées du rapport FiTI pour aide consommation publique. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.

proactives

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel. Veuillez consulter la Section V: Recommandations générales pour plus de détails sur chacune des recommandations ci-dessous.

Tableau 3. Cinq principales recommandations de l'IRM

Formaliser le processus OGP pour assurer la durabilité. Établir un rôle et un mandat clairs pour le forum multipartite OGP. Développer un site en ligne dépôt/portail/site web pour publier des preuves, des mises à jour et d'autres documentations du processus national OGP.
Établir des procédures pour garantir un engagement égal et continu de la société civile dans le processus de co-création, y compris la société civile en dehors des canaux habituels ou formels. Créer un processus de sélection transparente des organisations de la société civile.
Accroître la portée et la spécificité des engagements pour relever leur niveau d'ambition. Évaluer minutieusement l'impact du premier plan d'action et tirer parti de l'OGP pour élever le niveau d'ambition des futurs engagements. Suivez le manuel des procédures IRM et OGP Normes de participation et de co-création étroitement dans la conception des engagements pour le plan d'action.
Élargir et renforcer le processus de consultation pour garantir que les engagements reflètent des domaines thématiques importants pour le public. Donner la priorité au dialogue autour de questions d'importance nationale telles que le renforcement protections des dénonciateurs, la déclaration de patrimoine des agents publics, une commission de la fonction publique indépendante ainsi que le renforcement de l'autonomie du bureau du médiateur, et droits de l'homme et les commissions anti-corruption.
Entreprendre une campagne de sensibilisation pour familiariser la société civile et le public avec l'OGP pour faciliter la participation active lors des processus de co-création et de mise en œuvre.

 

Télécharger

Pas encore de commentaires

Soyez sympa! Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership