Ignorer la navigation

Rapport sur le design en Estonie 2018-2020

Le quatrième plan d’action de l’Estonie reprend les priorités des plans d’action précédents, comme favoriser l’élaboration de politiques transparentes et inclusives et développer les compétences de participation démocratique. Globalement, le quatrième plan d'action est plus stratégique que les plans précédents et présente donc un potentiel plus élevé de changement des pratiques gouvernementales. À l'avenir, l'Estonie peut encore améliorer l'ambition de ses engagements en incluant des activités qui peuvent durer grâce à plusieurs plans d'action et en alignant le processus OGP sur d'autres processus stratégiques à long terme.

Tableau 1. En un coup d'oeil

Participant depuis: 2011

Plan d'action en cours d'examen: 4

Type de rapport: Conception

Nombre d'engagements: 6

Développement du plan d'action

Existe-t-il un forum multipartite? Oui

Niveau d'influence du public: collaborer

A agi contrairement au processus OGP: Non

Conception du plan d'action

Engagements relatifs aux valeurs OGP: 6 (100%)

Engagements transformateurs: 2 (33%)

Engagements potentiellement favoris: 2 (33%)

Mise en œuvre du plan d'action

Engagements favoris: N / A

Engagements remplis: N / A

Engagements avec Major DIOG *: N / A

Engagements avec un DIOG exceptionnel *: N / A

* DIOG: At-il ouvert le gouvernement?

L'équipe de Open Government Partnership (OGP) est un partenariat mondial réunissant des réformateurs des gouvernements et des dirigeants de la société civile dans le but de créer des plans d’action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, plus réactifs et plus responsables. Le mécanisme de rapport indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. L'Estonie a rejoint OGP dans 2011. Depuis lors, trois plans d'action ont été mis en œuvre. Ce rapport évalue la conception du quatrième plan d'action de l'Estonie.

Vue d'ensemble du plan d'action

L’Estonie entame son quatrième plan d’action en tant que pays performant dans les domaines de la bonne gouvernance, de la transparence et du gouvernement électronique. Le quatrième plan d'action continue de promouvoir l'élaboration de politiques inclusives et ouvertes (aux niveaux national et local) et de promouvoir l'engagement civique et les compétences démocratiques au moyen de solutions technologiques. Dans l’ensemble, les engagements du quatrième plan d’action sont plus étroits et plus stratégiques et ont un potentiel plus élevé pour améliorer la transparence du gouvernement par rapport aux plans d’action précédents.

Pour élaborer le quatrième plan d'action de l'Estonie, le bureau du gouvernement a activement sollicité la contribution du conseil de coordination du PGO et des institutions gouvernementales et a tenu des réunions régulières avec les parties prenantes. La société civile a été étroitement associée à la phase de définition des idées et à l’adoption des engagements finaux. Pour le prochain plan d’action, le gouvernement pourrait donner la priorité à la participation d’un ensemble plus diversifié de parties prenantes qui n’ont pas participé au processus, telles que les personnes handicapées et les communautés rurales.

Le quatrième plan d'action de l'Estonie comprend six engagements qui sont principalement axés sur la promotion de l'engagement civique et de la transparence des processus d'élaboration des politiques au niveau national et de la gouvernance locale, ainsi que sur la promotion des compétences de participation démocratique. Plusieurs engagements sont reportés du plan d'action précédent mais sont plus stratégiques dans leurs objectifs.

Parmi les engagements notables figurent la création d’un nouveau système de consultation en ligne permettant aux citoyens de s’engager à toutes les étapes du processus d’élaboration des politiques (Engagement 1) et le développement d’un outil en ligne permettant aux citoyens d’obtenir des informations et de laisser un feedback sur les services publics offerts au niveau local ( Engagement 5). Il convient également de noter l'engagement 3, qui vise à améliorer la transparence du Parlement estonien (Riigikogu) en publiant des données sur les séances plénières et les procès-verbaux des séances de commissions.

Tableau 2. Engagements remarquables

Description de l'engagement Aller de l'avant Statut à la fin du cycle de mise en œuvre
1. Technologies de l'information favorisant une prise de décision transparente et inclusive

Préparer un nouvel outil en ligne pour permettre aux citoyens de suivre l’état des initiatives politiques tout au long du cycle politique et de participer aux différentes étapes de leur élaboration.

Le chercheur de l'IRM recommande de poursuivre cet engagement dans les plans d'action futurs et d'impliquer différents groupes d'utilisateurs dans toutes les phases de la conception du système, afin de l'adapter au système en fonction de leurs attentes. Le gouvernement pourrait également intégrer le nouveau système aux plates-formes existantes déjà utilisées par les citoyens et continuer à développer les compétences des décideurs en matière d'engagement du public. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
5. Présentation simple et conviviale des niveaux de service public local

Développer un outil en ligne à la disposition des citoyens pour obtenir des informations sur les services publics locaux et pour que le gouvernement améliore les services publics offerts.

Le ministère des Finances pourrait concevoir le développement du système de manière collaborative en impliquant les représentants des groupes d'utilisateurs clés et en veillant à ce que leurs besoins soient pris en compte. Les municipalités peuvent également utiliser cet outil pour continuer à développer des services innovants axés sur les données aux citoyens. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Conseils

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel.

Tableau 3. Cinq recommandations clés IRM

Donner la priorité à la participation d’intervenants plus diversifiés à l’élaboration de plans d’action OGP, en particulier aux groupes confrontés à davantage d’obstacles à la participation politique (par exemple, les personnes handicapées, les communautés rurales).
Consacrer des fonds à l'unité de stratégie du bureau gouvernemental pour renforcer l'engagement des parties prenantes autour des plans d'action OGP. Une partie de ces activités peut également être réalisée en partenariat avec les membres du Conseil de coordination et la table ronde de la société civile.
Continuez à vous concentrer sur les engagements 5-6 dans quelques domaines prioritaires. Les zones pourraient être sélectionnées sur la base des priorités des parties prenantes, en accord avec les institutions de mise en œuvre.
Poursuivre la mise en œuvre des engagements impliquant le développement de technologies civiques, la promotion d'un gouvernement ouvert au niveau local et le rassemblement de la société civile et des responsables publics autour d'un intérêt ou d'un objectif commun (projets communs, événements et plates-formes, par exemple).
Définissez des engagements plus ambitieux qui peuvent durer grâce à plusieurs plans d'action, fournissant des étapes vérifiables pour chaque étape. Alignez le processus OGP sur d’autres processus stratégiques à grande échelle tels que la réforme de l’État ou le processus de stratégie 2035 en Estonie et déterminez où OGP peut apporter une valeur ajoutée.

A PROPOS DE L'AUTEUR

Maarja Toots est chercheur et doctorant en administration publique au département d’innovation et de gouvernance Ragnar Nurkse de l’Université de technologie de Tallinn, en Estonie. Ses domaines de recherche principaux incluent l’innovation dans le secteur public, axée sur l’administration en ligne et les TIC, en mettant l’accent sur l’utilisation des TIC pour la participation des citoyens et la collaboration avec les parties prenantes externes. Elle a travaillé dans les secteurs public et non gouvernemental, en gérant des projets sur des questions telles que la coopération au développement et l'éducation civique.

L'équipe de Open Government Partnership (OGP) vise à obtenir des gouvernements des engagements concrets en faveur de la transparence, de l'autonomisation des citoyens, de la lutte contre la corruption et de l'exploitation des nouvelles technologies pour renforcer la gouvernance. Le mécanisme de rapport indépendant (MRI) de l'OGP évalue l'élaboration et la mise en œuvre de plans d'action nationaux pour favoriser le dialogue entre les parties prenantes et améliorer la responsabilité.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership