Ignorer la navigation

Rapport de conception de la Géorgie 2018-2019

Le quatrième plan d'action de la Géorgie comprend des initiatives prises par le gouvernement central, le Parlement et plusieurs municipalités locales. Malgré l'éventail des sujets traités, de nombreux engagements visent des améliorations mineures et ne correspondent pas clairement aux priorités des parties prenantes identifiées lors des consultations. À l'avenir, le prochain plan d'action pourrait être davantage axé sur les engagements relatifs à la lutte contre la corruption, tels que la divulgation de la propriété effective, l'amélioration des pratiques de passation des marchés publics et le respect de l'engagement de longue date d'adopter la loi sur la liberté de l'information.

Tableau 1. En un coup d'oeil

Participant depuis: 2011
Plan d'action à l'étude: 4
Type de rapport: Design
Nombre d'engagements: 28

Développement du plan d'action
Y a-t-il un forum multipartite: oui
Niveau d'influence du public: impliqué
Agi contrairement au processus OGP: Non

Conception du plan d'action
Engagements relatifs aux valeurs OGP: 26 (93%)
Engagements transformateurs: 0
Potentiellement étoilé: 0

Mise en œuvre du plan d'action
Engagements marqués: N / A
Engagements remplis: N / A
Engagements avec le major DIOG *: N / A
Engagements avec un DIOG exceptionnel *: N / A

* DIOG: At-il ouvert le gouvernement?

[Put nothing here] Open Government Partnership (OGP) est un partenariat mondial qui rassemble les réformateurs du gouvernement et les dirigeants de la société civile pour créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, réactifs et responsables. Le mécanisme de communication indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. La Géorgie a rejoint l'OGP en 2011. Depuis, la Géorgie a mis en œuvre trois plans d'action. Ce rapport évalue la conception du quatrième plan d'action de la Géorgie.

Vue d'ensemble du plan d'action

Depuis son adhésion à l'OGP, la Géorgie a introduit de nombreuses réformes en matière de transparence et de bonne gouvernance, notamment en ce qui concerne les déclarations de patrimoine des agents publics, le suivi budgétaire et la prestation des services publics. La Géorgie a assumé un rôle de leadership au sein de l'OGP en assumant la coprésidence en 2016, en accueillant le Sommet mondial de 2018 et en étant réélue au Comité directeur de l'OGP en 2019.

Pour élaborer le quatrième plan d'action, le ministère de la Justice a mené plusieurs consultations publiques dans tout le pays. Les représentants de la société civile se sont retirés du forum multipartite en raison de désaccords avec le gouvernement au sujet du processus décisionnel et du manque d'ambition du plan d'action. Le processus de co-création de la Géorgie est parvenu à «impliquer» le niveau d'influence du public. Ce résultat était inférieur à la note attribuée au processus du plan d'action précédent (qui avait atteint «collaborer»).

En 2019, le secrétariat du forum multipartite a été transféré du ministère de la Justice à l'administration du gouvernement géorgien, une décision que la société civile a saluée. Le quatrième plan d'action a également vu l'inclusion des engagements du Parlement ouvert dans le cadre de consultations menées par le Conseil parlementaire permanent sur la gouvernance ouverte.

Contrairement à tous les plans d'action géorgiens précédents, le quatrième plan ne comporte aucun engagement potentiellement transformateur. Malgré une ambition globalement plus faible, les engagements couvrent un large éventail de questions thématiques, notamment les services publics, les décisions de justice et les informations budgétaires. En outre, ils couvrent de nouveaux domaines, tels que les objectifs de développement durable, le sans-abrisme et la divulgation d'informations par les entreprises publiques. Le plan d'action comprend également de nombreux engagements sur l'amélioration de la transparence gouvernementale au niveau municipal et au Parlement.

Les engagements notables au niveau national comprennent ceux qui travaillent à publier les décisions de justice dans une base de données unifiée, à accroître la transparence du système de financement public des subventions et à améliorer la transparence et l'efficacité des marchés publics. D'autres engagements notables comprennent l'élaboration de stratégies de transparence et d'intégrité dans huit municipalités et la création d'un centre d'engagement des citoyens au Parlement de Géorgie.

Tableau 2. Engagements remarquables

Description de l'engagement Aller de l'avant Statut à la fin du cycle de mise en œuvre
Engagement 9: Publier les décisions de justice dans une base de données unifiée et créer un système de récupération La Cour suprême de Géorgie vise à améliorer l'accès aux décisions de justice en améliorant le nouveau registre. Une campagne de sensibilisation du public pourrait contribuer à accroître la visibilité du registre. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
Engagement 12: Accroître la transparence du système public de subventions Cet engagement vise à introduire une norme réglementaire nationale pour l'octroi de subventions gouvernementales. À l'avenir, il sera utile de créer un outil de suivi et d'évaluation des réglementations standard unifiées. Il serait également utile de créer un site Web unifié contenant des informations sur toutes les possibilités de subventions gouvernementales. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
Engagement 13: Innovations électroniques pour plus de transparence et d'efficacité des marchés publics Cet engagement vise à améliorer la disponibilité et l'utilisabilité des données d'approvisionnement sur le portail opendata.spa.ge. Il vise également à mieux aligner les informations du portail sur la norme Open Contracting Data. À l'avenir, le chercheur de l'IRM recommande que l'Agence nationale des marchés publics publie des codes CPV détaillés des biens ou services spécifiques achetés, ainsi que des informations sur les sous-traitants. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
Engagement 16: Renforcer la transparence et la bonne gouvernance dans les municipalités Cet engagement vise à développer des stratégies de transparence dans huit municipalités géorgiennes, avec le soutien d'organisations internationales donatrices. Pour une meilleure coordination des initiatives locales, une plateforme pourrait être établie pour partager les meilleures pratiques de gouvernement ouvert entre les municipalités. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
Engagement 27: Créer un centre d'engagement des citoyens au Parlement de Géorgie Le nouveau Centre d'engagement des citoyens pourrait développer un mécanisme d'évaluation pour évaluer l'efficacité globale du Centre. Cela pourrait inclure le suivi du nombre de personnes qui engagent le Centre, les types de questions et de demandes, les pétitions et les cas d'engagement. L'évaluation pourrait également surveiller la qualité des services et les possibilités de rétroaction. Remarque: ceci sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Recommandations

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel. Pour le prochain plan d'action, le chercheur de l'IRM recommande que le gouvernement se concentre sur des engagements moins nombreux et plus ambitieux ciblant des domaines politiques clés toujours à l'agenda des parties prenantes. Les engagements dans le prochain plan devraient faire partie d'une stratégie cohérente de gouvernement ouvert à travers laquelle la Géorgie vise à obtenir des résultats tangibles dans les domaines prioritaires clés.

Tableau 3. Cinq recommandations clés IRM

Renforcer le processus de co-création en rendant obligatoire le rôle du forum multipartite et en élaborant des lignes directrices alignées sur les normes de participation et de co-création du PGO
Adopter rapidement la loi sur la liberté de l'information
Mener une évaluation complète indépendante, objective et politiquement neutre des besoins du pays en matière de lutte contre la corruption et de l'efficacité des cadres institutionnels actuels pour y répondre.
Élargir les domaines politiques du plan d'action national pour couvrir la transparence de la propriété effective et établir un registre des bénéficiaires effectifs des sociétés étrangères qui détiennent des actifs en Géorgie et participent aux marchés publics.
Poursuivre les efforts de publication des données sur les marchés publics à l'aide de l'Open Contracting Data Standard

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!