Ignorer la navigation

Examen du plan d'action de l'Indonésie 2022-2024

Le septième de l'Indonésie plan d'action comprend des engagements prometteurs sur contrat ouvert, accès à la justice, et lutter contre les violences sexuelles. La période de mise en œuvre offre l’opportunité de déployer des efforts ciblés pour renforcer les investissements gouvernementaux de haut niveau dans les réformes du gouvernement ouvert et l’appropriation par les agences de mise en œuvre.

EN BREF

Participer depuis: 2011

Plan d'action à l'étude: 2022-2024

Produit IRM : Examen du plan d'action

Nombre d'engagements: 15

Aperçu des engagements :

Engagements dans une optique de gouvernement ouvert : 15 (100 %)

Engagements à fort potentiel de résultats : 1 (7 %)

Engagements prometteurs : 3

Domaines politiques :

Reprise des plans d'action précédents :

  • Contrats ouverts
  • Beneficial ownership transparence
  • L'accès à la justice
  • Élections
  • Invalidité inclusion
  • La responsabilité sociale

Apparaissent dans ce plan d'action :

  • Protection des données personnelles
  • La violence sexuelle
  • Données sur les ressources naturelles

Conformité avec OGP exigences minimales pour la co-création : Oui

Le septième plan d'action OGP de l'Indonésie contient 15 engagements. La plupart de ces engagements s'appuient sur des plans antérieurs et poursuivent les efforts dans des domaines tels que les contrats ouverts, la transparence de la propriété effective, l'accès à la justice, la transparence des données électorales et la responsabilité sociale des gouvernements locaux. D'autres engagements introduisent de nouvelles initiatives axées sur la protection des données personnelles, la désinformation électorale, l'accessibilité numérique inclusive, la violence sexuelle, les données sur les ressources naturelles et la protection juridique pour les affaires environnementales.

Le Secrétariat du Gouvernement Ouvert d’Indonésie (OGI) du Ministère de la Planification du Développement National a dirigé le processus d’élaboration du plan d’action. Un secrétariat national de la société civile dirigé par MediaLink a mobilisé la participation de la société civile. La Chambre des représentants n'a pas soumis de parlement ouvert plan d’action en même temps que lors des deux cycles précédents.

La co-création a suivi un processus similaire aux cycles précédents, mais a montré des améliorations en termes de sensibilisation et de réponse raisonnée à la société civile. Avant le début du processus formel de co-création, le Secrétariat de l'OGI a recueilli des commentaires sur les orientations stratégiques du plan d'action grâce à une enquête qui a reçu 52 réponses des répondants du gouvernement et de la société civile. Grâce à OGI Goes to Campus, le secrétariat a collecté 361 énoncés de problèmes et idées de solutions auprès de jeunes de Medan, dans le nord de Sumatra. Ces propositions ont été classées en plusieurs thèmes. Au cours de la première étape du processus formel de co-création, OGI a ouvert un appel à propositions d'août à septembre 2022, recevant 27 propositions d'engagement du gouvernement et de la société civile. De septembre à décembre 2022, des groupes de travail conjoints de la société civile et du gouvernement ont finalisé les engagements, qui ont tous émergé des propositions de la société civile. Dans l’ensemble, OGI s’est montré plus proactif en facilitant les opportunités de réunions de la société civile et du gouvernement. Cependant, l’engagement reste principalement centré sur la société civile et les acteurs gouvernementaux déjà impliqués dans les processus précédents. OGI a continué à rencontrer des difficultés pour organiser des consultations intergouvernementales, notamment pour atteindre des responsables de haut niveau et garantir l’appropriation des engagements.

Les engagements sont mieux conçus que les plans d’action précédents. Chaque engagement aborde les causes du problème auquel il s'attaque et analyse également ce qui a été fait jusqu'à présent pertinence pour ouvrir les valeurs du gouvernement. Ils font la distinction entre les solutions proposées et les résultats escomptés et énumèrent les résultats attendus pour chaque étape, y compris les parties prenantes qui seront impliquées. Certains engagements pourraient bénéficier si les responsables de la mise en œuvre devaient revoir les jalons et identifier des objectifs plus concrets (par exemple, Engagement 2).

Trois engagements proposent des réformes prometteuses dans les domaines des contrats ouverts, de l'accessibilité des procédures judiciaires et des violences sexuelles. L'engagement 1 élargirait la divulgation en ligne des informations sur les marchés publics par les organismes gouvernementaux et soutiendrait la mise en œuvre d'une nouvelle norme de service d'information publique qui exige une transparence accrue. Il a également l'intention d'améliorer les procédures de reporting et de soutenir l'adoption du canal de plaintes électroniques pour le contrôle public des marchés publics. Les engagements 11 et 14 créent une dynamique pour améliorer l’accessibilité du système judiciaire et du processus d’élaboration des politiques pour les groupes marginalisés. L'engagement 11 vise à introduire des lignes directrices sur l'aménagement approprié des personnes handicapées par le bureau du procureur général. Comme l'engagement ne prévoit pas de réglementation, ses résultats dépendront d’une allocation budgétaire suffisante et d’un soutien institutionnel fort. L'engagement 14 prolongerait les opportunités de participer à l'élaboration de réglementations sur la création de fonds de restitution destinés aux victimes de violences sexuelles et aux unités gouvernementales locales chargées de leur apporter un soutien. Le potentiel de cet engagement en matière de résultats en matière de gouvernement ouvert pourrait être renforcé en élargissant considérablement la participation de la société civile, par rapport aux opportunités de participation antérieures.

Plusieurs autres engagements pourraient renforcer leur potentiel de résultats. Les engagements 3, 4, 7, 10 et 13 touchent à des questions politiques importantes, mais ne décrivent pas clairement les étapes concrètes nécessaires pour réaliser les réformes politiques envisagées. Au-delà de l’élaboration d’analyses, de lignes directrices, de réglementations et de projets de loi, les engagements pourraient améliorer leur potentiel en adoptant des lois ou en mettant en œuvre des recommandations. Les engagements 6, 8, 9 et 12, en revanche, pourraient élargir leur portée et étendre la portée de leurs réformes. Les engagements en matière de responsabilité sociale des gouvernements locaux, par exemple, pourraient être étendus pour atteindre un ensemble plus large de régions.

En 2021, les coprésidents de l'OGP ont lancé un appel mondial à l'action pour que tous les membres utilisent leurs plans d'action nouveaux et existants pour prendre des engagements ambitieux qui répondent aux principaux défis de l'espace civique. Et tandis que l'observateur de CIVICUS estime que l'espace civique indonésien est « obstrué », le plan d’action ne saisit pas pleinement l’opportunité de renforcer l’espace civique. Les engagements proposés dans ce domaine politique qui n'étaient pas inclus dans le plan final concernaient la justice réparatrice pour les manifestations citoyennes ainsi que la décriminalisation des articles du Code pénal et de la loi sur l'information et les transactions électroniques (ITE) qui limitent l'espace civique et liberté d'expression. L’Engagement 5 prévoit de lutter contre la désinformation électorale, mais risque d’être incompatible avec les normes internationales de liberté d’expression. En tant que tel, les résultats positifs d’un gouvernement ouvert dépendront de mesures prudentes visant à répondre aux problèmes potentiels liés à l’espace civique.

La période de mise en œuvre offre l'opportunité de déployer des efforts ciblés pour renforcer l'investissement du gouvernement dans le plan d'action auprès des responsables de haut niveau et de niveau intermédiaire et pour sensibiliser l'OGP au sein des institutions gouvernementales et du public. Après les élections nationales de 2024, le gouvernement responsable et les acteurs de la société civile pourraient se réunir pour confirmer le programme du plan d'action et promouvoir ses initiatives en utilisant les canaux des médias traditionnels et sociaux.

Engagements prometteurs dans le plan d'action 2022-2024 de l'Indonésie

L'examen suivant examine les trois engagements que le MII a identifiés comme ayant le potentiel de réaliser les résultats les plus prometteurs. Les engagements prometteurs concernent un domaine politique important pour les parties prenantes ou le contexte national. Ils doivent être vérifiables, avoir une optique gouvernementale ouverte pertinente et avoir un potentiel de résultats modeste ou substantiel. Cet examen fournit également une analyse des défis, des opportunités et des recommandations pour contribuer au processus d'apprentissage et de mise en œuvre de ce plan d'action.

Tableau 1. Des engagements prometteurs

Des engagements prometteurs
1. Transparence et participation aux marchés publics : Cet engagement élargirait la divulgation en ligne des informations sur les marchés publics en publiant des informations sur les marchés publics d'urgence et en soutenant la mise en œuvre d'une nouvelle norme de service d'information publique qui oblige marchés publics transparence. Il entend également renforcer la participation civique en améliorant les procédures de signalement du canal public de plainte électronique et en soutenant son adoption par le public.
11. Accessibilité et responsabilité des procédures judiciaires: Cet engagement introduirait des lignes directrices pour garantir un hébergement approprié aux personnes handicapées par le bureau du procureur général. Il prévoit de piloter un processus de suivi et d'évaluation de la manière dont les femmes sont traitées dans le système juridique. Il vise également à produire une évaluation de la numérisation des procédures judiciaires pour les personnes vulnérables.
14. Mécanisme de recouvrement pour les crimes de violence sexuelle : Cet engagement favoriserait la participation de la société civile à l'élaboration de la loi sur les crimes de violence sexuelle (UU TPKS) en créant des opportunités de participation à l'élaboration de ses règlements d'application sur l'établissement de fonds de restitution pour les victimes et les unités gouvernementales locales chargées de fournir un soutien.

Darwanto (MediaLink), entretien avec un chercheur de l'IRM, 8 février 2023 ; «À propos», MediaLink, https://medialink.or.id/category/about/; « Finalalisasi Penyusunan Renaksi OGI 2023-2025 », [Finalisation du plan d'action OGI 2023-2025], Indonesia Legal Aid Association, 5 août 2022, https://pbhi.or.id/finalisasi-penyusunan-renaksi-ogi-2023-2025-bersama-masyarakat-sipil/; « Groupe de travail Usulan Pembentukan Renaksi OGI 2023-2024 », [Proposition de formation de groupes de travail sur le plan d'action OGI 2023-2024], MediaLink, https://medialink.or.id/6-usulan-pembentukan-working-group-renaksi-ogi-2023-2024.

Voir le procès-verbal des réunions dans chaque engagement proposé : « Proses Ko-Kreasi », [Processus de co-création], ministère de la Planification du développement national, https://ogi.bappenas.go.id/en/kokreasiRANVII.

« Actions pour un espace civique sécurisé et ouvert » Open Government Partnership, https://www.opengovpartnership.org/actions-for-a-secure-and-open-civic-space.

« Indonésie », CIVICUS, consulté le 1er septembre 2023, https://monitor.civicus.org/country/indonesia.

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership