Ignorer la navigation

Jordanie Rapport de fin de trimestre 2016-2018

Le troisième de Jordan plan d'action a permis des avancées majeures dans la décentralisation du pouvoir politique et l'élaboration d'un ambitieux données ouvertes politique. Bien qu'une majorité d'engagements dans des domaines politiques clés aient été entièrement ou substantiellement mis en œuvre à la fin du mandat, il reste une possibilité d'engagement accru de la société civile dans la conception et la mise en œuvre d'engagements plus ambitieux.

Tableau 1: En bref
À mi-parcours Fin du mandat
Nombre d'engagements 11
Niveau de Aboutissement
Complété 3 6
Substantiel 2 3
limité 2 1
Pas démarré 4 1
Nombre d'engagements avec…
Tansparent Pertinence aux valeurs OGP 10 10
Impact potentiel transformatif 3 3
Mise en œuvre substantielle ou complète 5 9
Tous les trois (✪) 1 3
At-il ouvert le gouvernement?
Majeurs 2
Exceptionnel 0
Aller de l'avant
Nombre d'engagements reportés dans le prochain plan d'action 3

Le plus Open Government Partnership (OGP) est une initiative internationale volontaire qui vise à obtenir des engagements des gouvernements envers leurs citoyens pour promouvoir transparence, autonomiser les citoyens, lutter contre la corruption et exploiter les nouvelles technologies pour renforcer la gouvernance. La Mécanisme de rapport indépendant (IRM) procède à un examen des activités de chaque pays participant à l'OGP. Ce rapport résume les résultats de la deuxième année de mise en œuvre de juillet 2017 à juillet 2018 et inclut certains développements pertinents jusqu'en octobre 2018.

La Jordanie a commencé sa participation officielle en septembre 2011, lorsque le ministre des Affaires étrangères Nasser Judeh, suppléant du roi Abdallah II, a déclaré l'intention du pays de participer à l'initiative. Le Ministère de la planification et de la coopération internationale (MOPIC) est le principal bureau responsable du plan d'action de la Jordanie 2016-2018. Le MOPIC était l'institution responsable du premier plan d'action du PGO, tandis que le ministère du Développement du secteur public était responsable du deuxième plan d'action.

Toutefois, certains engagements n'avaient pas une portée suffisante et ambition pour s'attaquer aux problèmes politiques identifiés par les parties prenantes, tandis que certains engagements ont connu des retards, la mise en œuvre commençant après le délai imparti. Pour résoudre ces problèmes, dans le prochain plan d'action, le gouvernement pourrait s'engager avec un éventail plus large d'OSC (y compris des ONG royales et des ONG non royales) et se concentrer sur la promotion d'un dialogue plus constructif afin que les parties prenantes se sentent concernées par le plan d'action. Il est également recommandé que la Jordanie considère la inclusion et la mise en œuvre efficace des engagements dans les domaines d'importance nationale, y compris l'application de la FOIA, la sécurisation de l'environnement opérationnel pour les médias et la promotion d'une plus grande Responsabilité publique.

Le gouvernement jordanien a publié son rapport d'auto-évaluation de fin de mandat le 30 novembre 2018 sur le site Web du MOPIC. Le gouvernement a organisé l'élaboration du quatrième plan d'action et a inclus une consultation avec les acteurs de la société civile. Le projet de plan d'action a été publié et ouvert pour une période de commentaires de deux semaines, et a été publié dans la langue administrative, l'arabe.

Le quatrième plan d'action a été lancé en novembre 2018 et comprend cinq engagements au total, dont trois reportés de ce plan d'action (engagements 1, 4a et 10):

  • Engagement 1 a été reporté à l'Engagement 5 : Institutionnalisation des mesures d'application de la loi sur l'accès à l'information
  • L'engagement 4a a été transposé dans l'engagement 4 : unification et développement du Droits Humains mécanisme de plaintes pour violation
  • L'engagement 10 a été transposé dans l'engagement 2: Développement et amélioration de l'application de la politique gouvernementale en matière de données ouvertes

Les deux autres engagements sont des engagements nouveaux qui sont liés aux recommandations formulées dans le rapport d'avancement du troisième plan d'action ; à savoir améliorer les relations entre le secteur public et la société civile sur des questions telles que les procédures de réception de financements étrangers, et renforcer le débat national pour promouvoir des réformes politiques dans les domaines de la des élections, les partis politiques, la décentralisation et les municipalités législation.

Consultation avec la société civile pendant la mise en œuvre

Les pays participant à l'OGP suivent un processus de consultation pendant l'élaboration et la mise en œuvre de leur plan d'action. Les gouvernements s'engagent à identifier un forum pour permettre une consultation multipartite régulière sur la mise en œuvre du PGO. Cela peut être une entité existante ou une nouvelle. Cette section résume ces informations.

Le MOPIC a organisé trois réunions des parties prenantes pour informer les OSC sur la mise en œuvre du troisième plan d'action de la Jordanie. Pour inviter les différentes parties prenantes, les représentants du MOPIC ont envoyé des courriels à la fois personnalisés et généraux.

Le chercheur IRM a participé à la première consultation multipartite sur la mise en œuvre le 28 novembre 2017. La première moitié de cette réunion a eu lieu entre le MOPIC et les agences gouvernementales d'exécution pour faire le point sur l'avancement des engagements. Aucun représentant de la société civile n'était présent pendant cette partie de la réunion. La seconde moitié de la réunion a toutefois impliqué des parties prenantes de la société civile et le MOPIC a présenté un aperçu des engagements et a sollicité l'avis de la société civile sur les engagements.

Le MOPIC a organisé une deuxième consultation avec la société civile le 23 mars 2018. Lors de cette réunion, le MOPIC a invité des représentants de la société civile sur le forum multipartite pour présenter les défis liés à leur engagement avec les agences gouvernementales de mise en œuvre et discuté des moyens de surmonter ces défis. Le MOPIC a également fourni à la société civile une mise à jour sur l'état de la mise en œuvre des engagements.

La dernière réunion multipartite, le 15 mai 2018, a vu la participation de plus de 100 acteurs étatiques et non étatiques, pour lancer l'Unité de gouvernement ouvert du MOPIC.[Ii] Le MOPIC a partagé des mises à jour concernant la mise en œuvre de l'engagement avec la société civile. Le gouvernement a également partagé le processus par lequel il a sélectionné les engagements qu'il a choisi d'inclure dans le plan d'action, y compris ceux qui ont été ajoutés directement à la suite des recommandations de la société civile. De plus, le MOPIC a donné au chercheur de l'IRM l'occasion de partager certaines recommandations du rapport d'étape à mi-parcours. Le MOPIC a également organisé plusieurs groupes de discussion avec des sujets basés sur certains des principaux engagements, notamment l'accès à l'information et les données ouvertes.

Les réunions des parties prenantes étaient sur invitation seulement et ont eu lieu à Amman - aucun forum n'a eu lieu dans d'autres gouvernorats. Cependant, le MOPIC a envoyé des invitations à environ 200 organisations dans sa base de données et des réunions ont impliqué la participation d'acteurs extérieurs à la capitale.[Iii] Comme confirmé dans les notes de participation, les forums comprenaient des membres de MSF et d'autres ONG professionnelles, couvrant des domaines politiques allant des droits des femmes et de l'état de droit à la transparence, la protection de l'environnement et la liberté de la presse. Plusieurs bailleurs de fonds étaient également présents.

En plus de ces réunions, le MOPIC a noté que les activités relevant d'un certain nombre d'engagements ont été mises en œuvre en étroite coopération et coordination avec la société civile. Les engagements 3, 5 et 10, par exemple, ont été choisis par le MOPIC comme des exemples d'engagement de la société civile lors de la mise en œuvre des activités d'engagement. Comme indiqué en détail ci-dessous, ces engagements ont été mis en œuvre en grande partie ou complètement à la fin du mandat.

Tableau 2: Consultation lors de la mise en œuvre

Forum multipartite régulier Mi-parcours Fin du mandat
1. Un forum existait-il? Oui Oui
2. At-il rencontré régulièrement? Oui Oui

Tableau 3: Niveau d'influence du public lors de la mise en œuvre

L'IRM a adapté le «spectre de participation» de l'Association internationale pour la participation publique (IAP2) pour qu'il puisse être appliqué à l'OGP.[Iv] Ce spectre montre le niveau potentiel d'influence du public sur le contenu du plan d'action. Dans l’esprit des OGP, la plupart des pays devraient aspirer à la «collaboration».

Niveau d'influence du public lors de la mise en œuvre du plan d'action Mi-parcours Fin du mandat
Exploitez Le gouvernement a confié le pouvoir décisionnel au public.
Collaborer Il y a eu un dialogue itératif ET le public a aidé à établir l'ordre du jour.
Impliquer Le gouvernement a commenté la manière dont les contributions du public ont été prises en compte.
Consulter Le public pourrait apporter des contributions.
Informer Le gouvernement a fourni au public des informations sur le plan d'action.
Pas de consultation Aucune consultation

 

http://www.mop.gov.jo/EchoBusV3.0/SystemAssets/pdf/ogp/EoTR_Jordan_OGP_3rd_NAP.PDF (consulté le 13 mars 2019)

[Ii] Ministère de la planification et de la coopération internationale, Agenda for Launch of Ministry of Planning and International Cooperation International Government Open Unit, 15 mai 2018, https://drive.google.com/drive/folders/
1Tm5VD0C78rBWAgek7KQljU7LlPwh0Jvl

[Iii] Entretien en ligne de l'IRM avec un représentant des OSC, Ragheb Shraim - Directeur exécutif, Al-Hayet-Rased, 2019.

[Iv] https://cdn.ymaws.com/www.iap2.org/resource/resmgr/pillars/Spectrum_8.5x11_Print.pdf

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership