Ignorer la navigation

Rapport de conception du Kenya 2018-2020

Pour développer le troisième plan d'action du Kenya, le pays a toutefois accru la participation des OSC sans approfondir leur implication pour partager le pouvoir de décision et accroître l'ambition du plan. Il contient trois réformes notables à poursuivre sur la question de la propriété effective, des contrats ouverts et de la participation du public. À l'avenir, le Kenya pourrait envisager d'élargir la portée des engagements pour inclure d'autres priorités nationales pertinentes telles que l'amélioration de l'espace civique.

Tableau 1. En un coup d'oeil

Participant depuis: 2011

Plan d'action à l'étude: Troisième

Type de rapport: Design

Nombre d'engagements: 6

Développement du plan d'action

Existe-t-il un forum multipartite: Oui

Niveau d'influence du public: consulter

A agi contrairement au processus OGP: Oui

Conception du plan d'action

Engagements relatifs aux valeurs OGP: 6 (100%)

Engagements transformateurs: 0

Potentiellement favoris: 0

Mise en œuvre du plan d'action

Engagements marqués: N / A

Engagements remplis: N / A

Engagements avec le major DIOG *: N / A

Engagements avec un DIOG exceptionnel *: N / A

 

* DIOG: Le gouvernement ouvert at-il été ouvert?

La Open Government Partnership (OGP) un partenariat mondial qui rassemble des réformateurs gouvernementaux et des dirigeants de la société civile pour créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, réactifs et responsables. Le mécanisme de rapport indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. Le Kenya a rejoint l'OGP en 2011. Depuis, le Kenya a mis en œuvre deux plans d'action. Ce rapport évalue la conception des 3rd plan d'action.

Vue d'ensemble du plan d'action

Dans le but de devenir une référence régionale, le Kenya a pris des mesures concrètes pour améliorer la transparence et l'accès à l'information grâce à des changements législatifs et à l'utilisation de la technologie, par exemple avec le décret de 2018 sur la transparence des marchés publics et le Bribery Act de 2016. Néanmoins, le pays continue d'être aux prises avec des préoccupations concernant une surveillance renforcée de l'État et un espace civique en diminution. La mise en œuvre de ce plan d'action représente une opportunité de consolider les acquis en matière de propriété effective, de contrats ouverts et de participation du public, et de préparer les bases d'un futur plan d'action qui pourrait élargir son champ d'action pour répondre à d'autres priorités nationales importantes.

Avec chaque cycle PNA, le Kenya a accru la participation des acteurs de la société civile pour faire avancer le programme du PGO. Cependant, bien que le public ait eu plusieurs occasions de fournir des contributions et des commentaires sur la version préliminaire du plan d'action, il n'y a aucune preuve disponible pour démontrer que le gouvernement a publié son raisonnement sur la manière dont la société civile et la contribution du public ont été prises en compte. Les futurs processus de consultation devraient approfondir la participation des groupes et des experts en dehors du cercle restreint d'acteurs traditionnels afin d'assurer une collaboration plus forte entre davantage de représentants de la société civile et d'agences d'exécution gouvernementales.

Le troisième plan d'action national du Kenya décrit six engagements relatifs à l'amélioration de l'accès à l'information, à la participation civique et à la résilience de l'OGP. Les engagements reflétaient principalement les valeurs du PGO que sont l'accès à l'information, la participation civique et la technologie et l'innovation pour l'ouverture et la responsabilité et une moindre importance accordée à la responsabilité publique à tous les niveaux. Les membres du Comité directeur du PGO au Kenya devraient envisager de mettre en œuvre les trois engagements notables sur l'augmentation de la transparence des bénéficiaires effectifs, l'accès à l'information dans les processus de passation de marchés et le renforcement de la participation du public.

 Tableau 2. Engagements remarquables

Description de l'engagement Aller de l'avant Statut à la fin du cycle de mise en œuvre.
Engagement 1: Propriété effective

«Nous publierons un registre public central des informations sur les bénéficiaires effectifs des entreprises opérant dans la République du Kenya»

Envisagez de spécifier la fréquence et l'objectif de l'évaluation des risques afin d'inclure des domaines spécifiques tels que le blanchiment d'argent, le financement du terrorisme ou les personnes morales. Aussi, l'IRM propose de créer le lien entre la déclaration patrimoniale des agents publics et le registre BO, de réintroduire l'audit ou la vérification du registre et de développer un module permettant au public de faire des commentaires ou des retours d'expérience. Remarque: cela sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.
Engagement 2: Open Contracting

«Nous mettrons en œuvre l'Open Contracting Data Standard (OCDS), pour améliorer la transparence et réduire les opportunités de corruption en améliorant l'ouverture et l'accessibilité du portail d'information sur les marchés publics.»

Élargir la portée de l'engagement à établir un cadre de suivi, d'évaluation et d'apprentissage pour accompagner la mise en œuvre de l'OCDS, renforcer l'adhésion de l'Autorité nationale de régulation du Trésor et des marchés publics, renforcer la responsabilité avec des mécanismes de retour d'information ou d'appel pour les groupes défavorisés et assurer la capacité adéquate des citoyens et de la société civile à utiliser AGPO et à contrôler ses allocations. Remarque: cela sera évalué à la fin du cycle du plan d'action.

 

Conseils

Les recommandations de l'IRM visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel.

Tableau 3. Cinq recommandations clés IRM

1 Approfondir la participation de la société civile au processus de co-création et fournir un retour d'information clair sur la manière dont leur contribution a influencé l'élaboration des engagements et ses étapes.
2 Améliorer la conception des engagements au sein du PAN en augmentant la spécificité des résultats attendus et des résultats de ses étapes et activités.
3 Élargir la portée des engagements au-delà de la publication de données pour garantir la participation du public et l'utilisation efficace des données publiées.
4 Mener des discussions multipartites sur l'inclusion d'engagements ou de jalons pour améliorer l'espace civique.
5 Aborder la durabilité et la résilience du programme de gouvernement ouvert du Kenya.

 

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaîtra pas. Les champs obligatoires sont marqués *

Open Government Partnership