Ignorer la navigation

Rapport de mise en œuvre du Nigéria 2017-2019

Le premier plan d'action du Nigéria a lancé des réformes du gouvernement ouvert telles que l'engagement civique dans le processus budgétaire et la passation de marchés ouverts. Le soutien continu de la société civile a souvent conduit à la mise en œuvre des engagements. Parallèlement, l'engagement limité des agences chefs de file et les longs processus législatifs ont entravé la mise en œuvre de certains engagements. En conséquence, 10 des 14 engagements seront maintenus dans le deuxième plan d'action ambitieux du Nigéria.

Le Open Government Partnership (OGP) est un partenariat mondial qui rassemble des réformateurs gouvernementaux et des dirigeants de la société civile pour créer des plans d'action qui rendent les gouvernements plus inclusifs, plus réactifs et plus responsables. Le mécanisme de rapport indépendant (IRM) surveille tous les plans d'action pour s'assurer que les gouvernements respectent leurs engagements. Le Nigéria a rejoint l'OGP en 2016. Depuis, le Nigéria a mis en œuvre un plan d'action. Ce rapport évalue la mise en œuvre du premier plan d'action du Nigéria.

Tableau 1. En un coup d'oeil

Participant depuis: 2016
Plan d'action à l'étude: 2017-2019
Type de rapport: mise en œuvre
Nombre d'engagements: 14

Développement du plan d'action

Y a-t-il un forum multipartite: oui
Niveau d'influence du public: consulter
Agi contrairement au processus OGP: Non

Conception du plan d'action

Engagements relatifs aux valeurs OGP: 12 (86%)
Engagements transformateurs: 2 (14%)
Potentiellement joué: 2 (14%)

Mise en œuvre du plan d'action

Engagements favoris: 0
Engagements réalisés: 0
Engagements avec le principal DIOG *: 1
Engagements avec DIOG exceptionnel *: 0
Niveau d'influence du public: impliqué
Agi contrairement au processus OGP: Non

* DIOG: Le gouvernement ouvert at-il été ouvert?

Vue d'ensemble du plan d'action

Le Nigéria a atteint un niveau de participation «implicite» lors de la mise en œuvre de son premier plan d'action. Les fréquentes réunions du comité de pilotage et des groupes de travail thématiques ont facilité la communication sur les progrès de la mise en œuvre des engagements entre le gouvernement et la société civile.

Le Nigéria a obtenu des réalisations notables en matière de gouvernement ouvert dans les domaines des processus budgétaires ouverts, des contrats ouverts et de la facilité de faire des affaires. Les réformes importantes du gouvernement ouvert comprennent la création du portail des contrats ouverts au Nigéria et du premier portail de transparence pour la propriété effective du secteur extractif dans la région. Le Nigéria a également jeté les bases de l'accès à l'information et de la transparence globale de la propriété effective dans le deuxième plan d'action national.

Cependant, la plupart des engagements n'ont pas été tenus. L'échec de l'engagement des agences principales a bloqué la mise en œuvre des engagements. En outre, des processus législatifs lents ont empêché plusieurs engagements qui nécessitaient l'adoption de nouvelles lois. Le forum multipartite devrait donner la priorité à la collaboration avec les principales agences et législateurs pour faciliter l'ambitieux deuxième plan d'action du Nigéria.

Tableau 2. Engagements remarquables

Description de l'engagement État à la fin du cycle de mise en œuvre
2: Mise en œuvre intégrale de la passation de marchés ouverte et adoption de normes de données ouvertes sur la passation de marchés dans le secteur public. Cet engagement a vu une mise en œuvre limitée avec un changement marginal dans les pratiques gouvernementales. La création du portail de passation de marchés ouvert a été une réalisation notable, mais la participation de MDA et les défis opérationnels sont limités. En outre, le Conseil national des marchés publics n'a pas été créé. La poursuite de cet engagement dans le prochain plan d'action est une opportunité de s'appuyer sur ce travail vers un changement transformateur.
6: Établir un registre public des propriétaires véritables d'entreprises. Cet engagement a eu un niveau de mise en œuvre limité et a conduit à un changement marginal dans les pratiques de gouvernement ouvert. Le registre des bénéficiaires effectifs n'est pas encore établi. Cependant, l'adoption récente de la loi révisée CAMA a créé le cadre juridique pour la pleine mise en œuvre de cet engagement dans le prochain plan d'action.
10 et 11. Meilleure conformité des institutions publiques avec la loi sur la liberté de l'information (FOIA) en ce qui concerne les obligations de rapport annuel, les réponses aux demandes et les dispositions en matière de divulgation proactive. Les engagements 10 et 11 ont été limités et ont entraîné des changements marginaux dans la pratique gouvernementale. L'engagement 10 a augmenté le nombre de portails e-FOI, d'agents de bureau FOI et de formations pour les MDA et les OSC. Cependant, la conformité à la liberté d'information n'a pas changé dans un nombre important de MDA, et il n'y a toujours pas de pénalités pour non-conformité. Les engagements connexes ont été intégrés dans le deuxième plan d'action.

Recommandations clés de l'IRM

Les principales recommandations de l'IRM sont préparées dans le rapport de conception de l'IRM. Ils visent à éclairer l'élaboration du prochain plan d'action et à guider la mise en œuvre du plan d'action actuel. Dans le rapport de conception 2017-2019 du Nigéria, l'IRM a recommandé ce qui suit:

Collaborer avec la société civile et l'Unité d'appui du PGO.
Consolider et réaffirmer le rôle du NSC Nigeria pour améliorer l'exécution du plan d'action.
Créer un environnement propice pour renforcer la mise en œuvre des plans d'action du PGO.
Tirez parti des enseignements du premier plan d'action pour améliorer la mise en œuvre de l'engagement et les résultats du plan d'action.

 

Télécharger

Pas encore de commentaires

Laissez un commentaire

Votre adresse email n'apparaitra pas.

Open Government Partnership