Ignorer la navigation
Côte d'Ivoire

Promouvoir le budget participatif dans les communes 05 (CI0014)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action de la Côte d'Ivoire 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Bureau du haut ministère, Ministère de l'intérieur et de la sécurité

Institution (s) de soutien: autorités décentralisées; Organisations de la société civile; Opérateurs économiques locaux;

Domaines politiques

Capacité? bâtiment, Ouverture fiscale, Sexe, Communautés marginalisées, Participation du public, Participation du public au budget / à la politique budgétaire, Publication des informations budgétaires / fiscales, Mesures de responsabilité sociale et boucles de rétroaction, Sous-national

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport IRM à moyen terme pour la Côte d'Ivoire 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: majeur Majeur

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent par rapport aux valeurs du PGO: la participation citoyenne

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Situation actuelle ou problème / question à traiter / à résoudre: Manque de transparence dans l'élaboration et la mise en œuvre du budget; Objectif principal: encourager les autorités locales à mettre en pratique le budget participatif; Brève description de l'engagement: Créer les conditions permettant la participation de tous les acteurs locaux au développement et à la mise en œuvre du budget des autorités décentralisées. OGP a relevé les défis par l'engagement: Une gestion plus efficace des ressources publiques. Pertinence: - Transparence budgétaire - Participation des populations à la gestion des affaires publiques, à l'élaboration et à la gestion du budget de leur collectivité - Les populations s'approprient la gestion des projets dans leurs collectivités; - Devoir de responsabilité des élus locaux; Ambition: -Train Five (05) communes pilotes sur la pratique du budget participatif -Promouvoir une citoyenneté active et participative -Construire les capacités opérationnelles des organisations de la société civile dans le domaine de l'approche participative et de l'engagement dans les actions d'intérêt public -Initier et proposer des mécanismes d'échange et de consultation sur la performance en matière de planification et de budgétisation sexospécifiques - Renforcer les capacités des groupes de femmes des collectivités cibles dans les processus de planification et de budgétisation au niveau local; - Développer les capacités des autorités locales en matière de planification et de budgétisation sexospécifiques.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

14. Promouvoir la participation budgétisation

Texte d'engagement:

Brève description de l'engagement:

Créer les conditions pour assurer la participation de tous les acteurs locaux au développement et à la mise en œuvre du budget des autorités décentralisées.

Étapes vérifiables et mesurables pour mettre en œuvre l'engagement:

14.1. Promouvoir une citoyenneté active et participative

14.2. Renforcer les capacités opérationnelles des organisations de la société civile en termes d’approche participative et d’engagement dans des actions d’intérêt public

14.3. Renforcer les capacités des groupes de femmes des collectivités cibles dans les processus de planification et de budgétisation au niveau local.

14.4. Initier et proposer des mécanismes d'échange et de consultation sur la performance en matière de planification et de budgétisation selon le genre

14.5. CINQ Communes expérimentent la budgétisation participative.

Institution responsable: ministère d'État, ministère de l'Intérieur et de la Sécurité

Institutions de soutien: Cabinet du ministère d'État de l'Intérieur et de la Sécurité, Direction générale de la décentralisation et du développement local.

Date de début: Mai 2016

Aucun Faible Moyen Élevé Accès à l'information Participation civiqueResponsabilité publiqueTechnologie. et Innov. pour la transparence et la responsabilité Aucun mineurDate de fin: June 2018

ModeratetransformatriceNon commencé limité substantiel completContexte et objectifs

Cet engagement vise à encourager les autorités locales à s’engager dans une budgétisation participative. Selon le représentant du ministère de l'Intérieur et de la Sécurité, la promotion de la budgétisation participative parmi les représentants élus peut améliorer la gouvernance au niveau local et amener la population à participer à la prise de décision.1 Le processus permet au gouvernement d'autoriser l'appropriation par la population de son propre développement, afin qu'elle s'implique et en profite.

La budgétisation participative favorise également la transparence des budgets locaux et accroît les ressources locales.2 Le représentant a également déclaré que le processus pourrait fournir une contribution améliorée au budget de la communauté. Ce dernier point concerne l'obligation du gouvernement d'être transparent et acceptable dans sa gestion des affaires publiques et d'encourager la participation des citoyens et leur contrôle sur l'action publique.

Selon le représentant du ministère de l'Intérieur et de la Sécurité, la société civile est un acteur essentiel de cette activité. Le ministère incite les localités à adopter une budgétisation participative, mais la société civile se charge de former les populations à l’utilisation d’un budget participatif. Il a ajouté que la société civile avait le soutien de l'Union européenne dans cette activité.

S'il est mis en œuvre tel quel, l'engagement a un impact potentiel modéré. L’engagement peut contribuer (selon le gouvernement) à une gestion plus efficace des ressources publiques grâce à la mise en place d’organismes et à leur mise en œuvre.3 Ainsi, l'opérationnalisation devrait permettre une meilleure participation de la population à la gestion des affaires publiques et une plus grande prise de conscience de leurs préoccupations. Selon un représentant de la société civile spécialiste de la corruption et de la budgétisation participative,4 un budget participatif permet d'identifier les besoins réels de la population, puis de les inclure dans la gestion des projets. Cependant, il dit que le processus est complexe car il n'est pas obligatoire. Seuls les mairies volontaires pour établir un budget participatif le font. Cet engagement est pertinent pour la valeur de la participation civique du PGO. L'engagement est vérifiable mais comporte des jalons non quantifiables (par exemple, la promotion d'une citoyenneté active et participative).

Aboutissement

14.1. Promouvoir une citoyenneté active et participative: cette étape a été largement franchie, même s’il est difficile de mesurer son efficacité. Selon le représentant du ministère de l'Intérieur et de la Sécurité, le gouvernement a tenu son engagement en impliquant la société civile dans le choix et la réalisation de projets de développement. Le gouvernement a remis au chercheur de l'IRM un rapport sur la budgétisation participative à Yamoussoukro de janvier à décembre 2017. Selon ce rapport, le projet concerne «l'accès à l'information, le renforcement des capacités des leaders d'opinion et l'organisation de forums communautaires pour la promotion de la budgétisation participative dans les villes d'Abengourou, Bondoukou, Daloa, Divo, Duékoué, Ferkessédougou, Gagnoa, Korhogo , Homme et Yamoussoukro.5

14.2 et 14.3. Renforcer les capacités opérationnelles des organisations de la société civile dans leur approche participative et leur engagement dans des actions d'intérêt public

Renforcer les capacités des groupes de femmes dans les localités ciblées en matière de planification et de budgétisation locales: Ces étapes ont été franchies. Selon le premier rapport narratif intermédiaire sur le budget participatif, entre janvier et décembre 2017, les capacités des leaders d’opinion 300 et des facilitateurs 50 ont été renforcées en ce qui concerne les méthodes de responsabilisation sociale et les techniques de facilitation et de hiérarchisation des projets communautaires. Le rapport a également noté que plusieurs forums de promotion du budget participatif se sont tenus à Abengourou, Bondoukou, Daloa, Divo, Duékoué, Ferkessédougou, Gagnoa, Korhogo, Man et Yamoussoukro. Le représentant du ministère a montré ce rapport au chercheur de l'IRM.

14.4. Initier et proposer des mécanismes d'échange et de consultation concernant la performance en matière de planification et de budgétisation selon le genre: cette étape est considérée comme incomplète faute de preuves. Selon le représentant du ministère de l'Intérieur et de la Sécurité, plusieurs mécanismes d'échange et de consultation pour la planification en matière de parité et l'exécution du budget ont été mis en place et proposés. Le premier rapport narratif intermédiaire sur le budget participatif indiquait qu'un module sur la budgétisation pour la planification tenant compte des sexospécificités avait été inclus dans un atelier, mais que le contenu du module n'était pas noté. Le ministère a mis le rapport à la disposition du chercheur.

14.5. Expérimentation de budgétisation participative dans cinq communes: cette étape a été franchie. Le représentant de la plateforme de la société civile a déclaré que certaines communes d’Abidjan sont

expérimente actuellement la budgétisation participative avec l’appui du Programme des Nations Unies pour le développement.6 Il a ajouté que de nombreux représentants de la société civile avaient participé à la sensibilisation des autorités locales et des populations à la budgétisation participative. Ils se sont rendus dans de nombreux domaines pour expliquer le fonctionnement de la budgétisation participative et le rôle de chaque partie. Ils ont également aidé à établir des comités locaux pour surveiller les projets et les budgets au niveau de la communauté. Les preuves de la tenue de ces ateliers ou des rapports de l'organisation non gouvernementale Social Justice n'ont pas été communiqués au chercheur de l'IRM.

Prochaines étapes

Le chercheur de l'IRM recommande de poursuivre ces activités dans le prochain plan d'action national. Un processus important, la budgétisation participative, est pertinent pour la transparence budgétaire et la participation des populations à la gestion des affaires publiques. La plate-forme de la société civile estime que les jalons devraient être plus spécifiques. Ils pourraient inclure, par exemple, des indicateurs sur le nombre d'organisations ciblées dans les populations formées. Le chercheur de l'IRM recommande au gouvernement de reformuler les jalons et d'assurer une mise en œuvre complète, quantifiable, vérifiable, efficace et efficiente. Selon un représentant de la société civile spécialiste de la corruption et de la budgétisation participative,7 les mairies devraient être plus sensibilisées au processus pour pouvoir accepter le mécanisme. Ils devraient être montré ses avantages. Les représentants de la société civile ont estimé que le gouvernement pouvait aller jusqu'à faire pression sur les citoyens pour qu'ils mettent en œuvre ce mécanisme afin de créer une incitation au niveau des communes.

1 Jean Jacques Yapo, directeur adjoint du Partenariat pour la décentralisation et assistant du directeur général du Partenariat pour la décentralisation et le développement local, ministère de l'Intérieur et de la Sécurité, entretien avec le chercheur IRM, 16, février 2018.

2 Ibid.

3 Ibid.

4 Représentant de la société civile spécialisé dans la corruption et la budgétisation participative, entretien téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 23 April 2018.

5 S'il te plait regarde https://bit.ly/2HmhXGG pour obtenir une copie de ces documents.

6 Représentant de la plate-forme de la société civile, interview du chercheur IRM, 2018, suivie d'échanges par téléphone et par courrier électronique.

7 Représentant de la société civile spécialisé dans la corruption et la budgétisation participative, entretien téléphonique avec un chercheur de l'IRM, 23 April 2018.


Engagements

  1. Budget citoyen

    CI0016, 2018, Renforcement des capacités

  2. Développement participatif décentralisé pour les écoles maternelles

    CI0017, 2018, Renforcement des capacités

  3. Protection des dénonciateurs

    CI0018, 2018, Anti-Corruption

  4. Stratégie nationale d'intégrité

    CI0019, 2018, Anti-Corruption

  5. Déclaration d'actif

    CI0020, 2018, Anti-Corruption

  6. Participation locale

    CI0021, 2018, Renforcement des capacités

  7. Mesures locales anti-corruption

    CI0022, 2018, Anti-Corruption

  8. Distribution de contraception

    CI0023, 2018, Renforcement des capacités

  9. Open Data

    CI0024, 2018, Accès à l'information

  10. Libéraliser l'espace de télévision

    CI0025, 2018, Espace civique

  11. Publier le nombre de carats de diamants exportés et les certificats accompagnant le processus de Kimberly

    CI0001, 2016, Anti-Corruption

  12. Créer et rendre opérationnel les comités de développement minier locaux (CDLM) de 5

    CI0002, 2016, Anti-Corruption

  13. Publication de tous les règlements fiscaux et douaniers

    CI0003, 2016, gouvernement électronique

  14. Publier les communications aux Conseils des ministres sur l'exécution trimestrielle du budget

    CI0004, 2016, gouvernement électronique

  15. Publier des communications au Conseil des ministres sur les processus de passation de marchés trimestriels

    CI0005, 2016, Anti-Corruption

  16. Interconnecter cinq universités (05) et deux écoles de commerce (02).

    CI0006, 2016, Renforcement des capacités

  17. Mise en place de l'Université virtuelle de Côte d'Ivoire

    CI0007, 2016, Éducation

  18. Installer un guichet unique virtuel pour la demande et la réception de service public afin de faciliter l'accès à l'information publique

    CI0008, 2016, Accès à l'information

  19. Créer et rendre opérationnel un portail de données ouvert pour la Côte d'Ivoire

    CI0009, 2016, Accès à l'information

  20. Mettre en place et rendre opérationnel un organisme national de surveillance de la compétitivité

    CI0010, 2016, Législation et Réglementation

  21. Loi favorisant l'accès à l'information publique

    CI0011, 2016, Accès à l'information

  22. Assurer la liberté de la presse et de la pluralité d'expression

    CI0012, 2016, Espace civique

  23. Mise en place de cinq comités municipaux (05) de lutte contre le racket

    CI0013, 2016, Anti-Corruption

  24. Promouvoir le budget participatif dans les communes 05

    CI0014, 2016, Renforcement des capacités

  25. Mettre en place et rendre opérationnel un organisme national de surveillance de la qualité des services financiers

    CI0015, 2016, Législation et Réglementation

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!