Ignorer la navigation
Ghana

Propriété effective (GH0022)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action du Ghana 2017-2019

Cycle du plan d'action : 2017

Statut : Inactif

Institutions

Institution principale : Département du registraire général et Département du procureur général

Institution(s) de soutien : Plate-forme pétrolière et gazière ; Coalition anti-corruption du Ghana (GACC), Initiative d'intégrité du Ghana et Centre pour le développement démocratique (CDD)

Domaines politiques

Anti-Corruption, Beneficial ownership, Ouverture fiscale, Législation et réglementation, Marchés ouverts et marchés publics, Secteur privé, Marchés publics, Publication des informations budgétaires / fiscales, Droit fiscal

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de mise en œuvre du Ghana 2017-2019, Rapport de conception du Ghana 2017-2019

Suivi : Non

Premiers résultats : marginaux

Design i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : accès à l'information

Impact potentiel:

Implémentation i

Achèvement:

Description

Quel est le problème public que l'engagement traitera? L'identité des véritables propriétaires - les "bénéficiaires effectifs" - des sociétés qui ont obtenu les droits d'extraction de pétrole, de gaz et de minéraux est souvent inconnue, cachée par une chaîne de sociétés non responsables entités. Ce problème concerne également d'autres secteurs et contribue souvent à alimenter la corruption et l'évasion fiscale.Publier des informations sur les bénéficiaires effectifs d'entités remportant des marchés publics dans le cadre des exigences de l'ITIE.Cet engagement s'appuie sur l'engagement pris dans le deuxième plan d'action de l'OGP en matière de marchés publics ouverts .; Quel est l'engagement ?: L'engagement consiste à fournir des informations sur les bénéficiaires effectifs qui remportent des marchés publics .; Comment l'engagement contribuera-t-il à résoudre le problème public?: Cet engagement rendra publique toutes les informations sur les bénéficiaires réels des marchés publics afin de permettre aux citoyens d'aider le gouvernement à lutter contre la corruption et à réduire au minimum la fraude fiscale. Il aidera également le Ghana à satisfaire aux autres exigences internationales . Pourquoi cet engagement est-il pertinent par rapport aux valeurs de l'OGP? Cela contribuera également à améliorer les règles, les réglementations et les mécanismes garantissant la divulgation complète des bénéficiaires effectifs des marchés publics.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

3. Propriété effective

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

«Pour minimiser la corruption et l'évasion fiscale, le gouvernement du Ghana s'engage à assurer la publication d'informations sur les bénéficiaires effectifs des entités qui remportent des marchés publics. Le gouvernement s'engage dans les deux prochaines années à ouvrir ses processus de passation de marchés, à publier les contrats et à fournir des informations sur les bénéficiaires effectifs des contrats. Le gouvernement identifie la nécessité de s'appuyer sur l'infrastructure existante du registraire général pour se conformer aux exigences relatives au développement et à la maintenance de la base de données sur la propriété effective ».

Jalons / Activités:

  • Le Département du registraire général et le Département du procureur général pour élaborer des règlements pour la mise en œuvre de la Loi sur les sociétés modifiée (Loi 920, 2016) d'ici septembre 2018;
  • Département du registraire général pour améliorer l'infrastructure afin d'assurer la conformité avec la divulgation de la propriété effective d'ici septembre 2018; et,
  • Le ministère du Procureur général et le Parlement doivent veiller à l'adoption du projet de loi de fond visant à remplacer la loi modifiée sur les sociétés (loi de 1963) telle que modifiée (loi 920, 2016) d'ici août 2019. ''

Date de début: novembre 2018

Date de fin: Décembre 2019

Le plan d'action est disponible dans ce lien

Aperçu de l'engagement

Vérifiabilité

Pertinence de la valeur OGP (telle que rédigée)

Impact potentiel

Aboutissement

At-il ouvert le gouvernement?

Pas assez spécifique pour être vérifiable

Suffisamment spécifique pour être vérifiable

Accès à l'information

Participation civique

Responsabilité publique

Technologie et innovation pour la transparence et la responsabilité

Aucun

Mineur

Moderate

transformatrice

Pas démarré

limité

Substantiel

Complété

Aggravé

N'a pas changé

Marginal

Majeur

Exceptionnel

3. Global

Évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Évalué à la fin du cycle du plan d'action.

Contexte et objectifs

Cet engagement vise à améliorer la transparence et la responsabilité dans la divulgation des titulaires de marchés publics afin de réduire la corruption publique et l'évasion fiscale, qui ont toutes deux des effets importants sur l'économie nationale et, par extension, le bien-être des Ghanéens. Comme indiqué précédemment, parmi les facteurs alimentant la corruption au Ghana figure l'absence d'informations complètes et accessibles au public sur la propriété effective des contrats gouvernementaux au Ghana. Par exemple, selon une étude de la Ghana Integrity Initiative (GII), les informations utiles ne sont disponibles que pour les agences gouvernementales autorisées par la loi, (25) et les dispositions spécifiques relatives à la divulgation d'informations dans un délai précis ne sont pas claires comme le prévoit la loi. (26) Comme indiqué dans le récit du PAN 2017-2019, les identités des véritables propriétaires des entreprises et des contrats, en particulier ceux relatifs aux industries extractives, sont cachées par des chaînes d'entités corporatives non responsables.

Pour réduire la corruption et l'évasion fiscale, deux des trois activités relevant de cet engagement visent à mettre à jour le (s) cadre (s) réglementaire (s) du pays: les jalons I et III, les réglementations pour la mise en œuvre et le remplacement de la loi modifiée sur les sociétés pour faciliter l'information sur les contrats de propriété effective. De cette façon, les activités proposées visent à fournir un soutien juridique ferme pour obliger le registraire général et le procureur général à publier des données sur les bénéficiaires effectifs conformément aux modifications proposées.

Cet engagement est pertinent pour les valeurs OGP d'accès à l'information dans la mesure où les jalons I et III visent à mettre en place le cadre juridique à travers lequel les contrats de propriété effective seront mis à la disposition du public. Les jalons de l'engagement visent à divulguer des informations, mais aucun jalon spécifique ne vise à responsabiliser les individus devant la loi.

Tel que rédigé, cet engagement est en grande partie vérifiable. La vérifiabilité peut être évaluée en vérifiant si les règlements relatifs à la loi modifiée sur les sociétés ont été adoptés et si un projet de loi visant à remplacer cette loi a été approuvé. Il convient de noter que la vérifiabilité du Milestone II (infrastructure) tel qu'il est rédigé est un peu difficile en raison du manque de détails spécifiques sur la façon dont cet engagement entend mesurer l'amélioration de l'infrastructure dans son ensemble.

S'il était mis en œuvre tel que rédigé, cet engagement contribuerait dans une certaine mesure à résoudre le problème de la corruption et de l'évasion fiscale. En juillet 2017, le vice-ministre de l'Énergie, M. Mohammed Amin Adam, a souligné que le projet de loi modifiant la loi sur les sociétés ne permettait pas au registre des bénéficiaires effectifs d'être accessible au public. (27) En ce sens, les lois énoncées fourniraient principalement un cadre juridique plus solide pour administrer la propriété effective au Ghana. À moins que la question d'un registre des bénéficiaires effectifs accessible au public ne soit résolue - une question soulevée dans le rapport de mise en œuvre de fin de mandat 2015-2017, ces étapes auront probablement un impact global minimal. Par conséquent, l’impact potentiel de cet engagement est «mineur».

Prochaines étapes

À l'avenir, le gouvernement pourrait:

  • S'appuyer sur la dynamique et les recommandations du PNA 2015-2017 en donnant la priorité à l'établissement et à la publication du registre des bénéficiaires effectifs;
  • Le cadre de ces activités est dépourvu de langage qui cible explicitement la fourniture de données sur les bénéficiaires effectifs et garantit leur accessibilité par le public - un aspect clé pour permettre le contrôle public des marchés publics et réduire le risque de corruption. L'infrastructure OGP pourrait faire de l'accès public aux données sur la propriété effective une étape importante dans les PNA ultérieurs.
(25) Sena Abla, Agbekoh, Maggie Murphy et Maira Martini, divulgation des propriétaires véritables. Évaluation du cadre juridique du Ghana. Initiative d’intégrité du Ghana. Transparence Internationale. 2017. https://www.tighana.org/assets/Uploads/BENEFICIAL-OWNER-DISCLOSURE.pdf. P16-17
(26) Idem. P16-17
(27) «Le Ghana aura un registre des bénéficiaires effectifs d'ici la fin de 2017» Ghana Web, 23 juillet 2017. https://www.ghanaweb.com/GhanaHomePage/NewsArchive/Ghana-to-have-beneficial-ownership-register-by-end-of-2017-561996

Résumé du statut de fin de session IRM

3. Propriété effective

Texte d'engagement: Pour minimiser la corruption et l'évasion fiscale, le gouvernement du Ghana s'engage à assurer la publication d'informations sur les bénéficiaires effectifs des entités qui remportent des marchés publics. Le gouvernement s'engage dans les deux prochaines années à ouvrir ses processus de passation de marchés, à publier les contrats et à fournir des informations sur les bénéficiaires effectifs des contrats. Le gouvernement identifie la nécessité de s'appuyer sur l'infrastructure existante du registraire général pour se conformer aux exigences relatives au développement et à la maintenance de la base de données sur la propriété effective.

Jalons / Activités:

  • Le Département du registraire général et le Département du procureur général pour élaborer des règlements pour la mise en œuvre de la Loi sur les sociétés modifiée (Loi 920, 2016) d'ici septembre 2018;
  • Département du registraire général pour améliorer l'infrastructure afin d'assurer la conformité avec la divulgation de la propriété effective d'ici septembre 2018; et,
  • Le ministère du Procureur général et le Parlement doivent veiller à l'adoption du projet de loi de fond visant à remplacer la loi modifiée sur les sociétés (loi de 1963) telle que modifiée (loi 920, 2016) d'ici août 2019.

Note éditoriale: Pour le texte intégral du plan d'action 2017-2019 du Ghana, veuillez consulter: https://www.opengovpartnership.org/documents/ghana-action-plan-2017-2019/

Évaluation du rapport de conception de l'IRM

Évaluation du rapport de mise en œuvre de l'IRM

Vérifiable : : Oui

Pertinent: Oui

o Accès à l'information

Impact potentiel: Mineur

Achèvement: Complété

At-il ouvert le gouvernement? Marginal

Cet engagement visait à améliorer la transparence et la responsabilité dans la divulgation des titulaires de marchés publics. Comme indiqué dans le plan d'action 2017-2019 du Ghana, la difficulté d'accéder à l'identité des véritables propriétaires des entreprises et des contrats gouvernementaux, en particulier dans le secteur des industries extractives, a contribué à la corruption publique et à l'évasion fiscale. (25) Cela a entravé la croissance de l'économie nationale et, par extension, le bien-être des Ghanéens.

Cet engagement a été respecté. Le gouvernement n'a pas adopté de règlement pour mettre en œuvre la loi modifiée de 2016 sur les sociétés (loi 920) comme prévu dans l'engagement car le processus d'adoption d'une loi substantielle révisée sur les sociétés 2019 (loi 992) était bien en cours. (26) Le gouvernement a adopté une loi révisée sur les sociétés en mai 2019. Cette loi élargit et améliore le cadre de la propriété effective en incorporant une exigence que toutes les entreprises fournissent des détails sur les bénéficiaires effectifs. Bien que l'Initiative pour l'intégrité du Ghana ait reconnu les dispositions élargies sur la propriété effective, (27) la loi 992 ne peut être pleinement ou effectivement mise en œuvre sans règlement, qui n'a pas encore été adopté. (28)

Le Département du registraire général (RGD) a remanié son registre des sociétés pour inclure les informations sur les bénéficiaires effectifs. (29) Bien que le jalon ait une spécificité limitée telle que rédigée, les actions du RGD semblent remplir les critères. Le RGD a également conçu des formulaires de collecte de données, mis à niveau son registre électronique et soutenu l'Initiative de transparence de l'industrie extractive du Ghana dans la collecte d'informations sur la propriété effective des industries extractives. (30)

Les progrès du gouvernement en matière de transparence des bénéficiaires effectifs ont bénéficié de plusieurs facteurs. Selon Emmanuel K. Dogbevi, analyste de l'actualité économique, le Ghana a été confronté à «beaucoup de pressions [internationales] pour avoir un régime de propriété effective», principalement en raison des inquiétudes concernant les propriétaires d'entreprises se cachant derrière des mandataires et des comptes offshore. (31) En outre, le Ghana a obtenu de mauvais résultats lors d'une évaluation de sa propriété effective par le Groupe d'action intergouvernemental contre le blanchiment d'argent en Afrique de l'Ouest en 2012. (32) et 2018. (33) Lors du Sommet anti-corruption au Royaume-Uni en mai 2016, le président du Ghana, John Mahama, s'est engagé à améliorer l'infrastructure de la propriété effective, (34) donner un nouvel élan au processus.

Selon le Dr Steve Manteaw, président de la plate-forme de la société civile pour le pétrole et le gaz et coprésident du comité directeur de l'OGP, le Ghana est tenu de mettre en place un cadre de divulgation bénéfique par l'OGP, les normes du groupe d'action financière et le Initiative pour la transparence de l'industrie extractive. (35) Ce dernier a fixé au 1er janvier 2020 la date limite pour que les membres établissent des registres de propriété effective pour les entités du secteur extractif. (36) Les OSC ghanéennes ont également exercé une «pression énorme» pour la transparence. (37) Ce plaidoyer des acteurs nationaux et internationaux, et les engagements du Ghana dans le cadre de multiples cadres de gouvernance ouverts, expliquent l'adoption par le comté de nouvelles lois et l'évolution des pratiques.

Cet engagement a ouvert à la marge le gouvernement. L'adoption d'une loi de fond sur les sociétés comportant des dispositions ciblées sur la propriété effective était une réalisation préliminaire, mais importante. En outre, le RGD a tenu des réunions consultatives avec les parties prenantes pour discuter des méthodes proposées pour collecter les données sur les bénéficiaires effectifs et présenter un prototype de registre numérique. Pourtant, l'absence de réglementation a entravé la mise en œuvre de la loi et le RGD n'a pas collecté ni publié de données sur les bénéficiaires effectifs des sociétés non pétrolières et gazières au cours de la période de référence. La pleine mise en œuvre de la loi entraînant la collecte et la publication de données sur les bénéficiaires effectifs aurait abouti à un codage «DIOG» plus élevé.

(24) Bureau du procureur spécial de la République du Ghana, «Press Releases» (consulté le 17 avril 2021), https://osp-ghgov.org/category/press-releases/.
(25) Institut national de gouvernance des ressources, Propriété effective: lutter contre la propriété cachée des entreprises au Ghana (consulté le 18 avril 2021), https://resourcegovernance.org/sites/default/files/documents/infobooklet-tackling-hidden-company-ownership-ghana.pdf.
(26) République du Ghana, «Companies Act 2019 (Act 992)» (Ghana Business Regulatory Reforms Consultations Portal, consulté le 18 avril 2021), https://www.bcp.gov.gh/new/related_pro.php?id=NTcw~The%20Companies%20Act,%202019%20(%20ACT%20992)%20~108~53.
(27) Sena Abla Agbekoh, Maggie Murphy et Maíra Martini, Divulgation des bénéficiaires effectifs: évaluation du cadre juridique du Ghana (Initiative pour l'intégrité du Ghana, 2017), https://www.tighana.org/assets/Uploads/BENEFICIAL-OWNER-DISCLOSURE.pdf.
(28) Emmanuel K. Dogbevi (rédacteur en chef de Ghana Business News), entretien avec un chercheur de l'IRM, 16 juin 2020; Domtie Afua Sarpong (Procureur général et co-assistant du greffier du Département du registraire général), entretien avec un chercheur de l'IRM, 26 juin 2020.
(29) Goldstreet Business, «La mise en œuvre de la propriété effective commence» (GhanaWeb, 29 janvier 2020), https://www.ghanaweb.com/GhanaHomePage/business/Beneficial-Ownership-implementation-begins-851008; Sarpong, entretien; Bureau du registraire général, «Invitation des membres du GHEITI à une réunion pour discuter de la soumission des données sur la propriété effective au service du registraire général» (partagé au chercheur de l'IRM par Domtie Afua Sarpong, 2019). Le chercheur a également vu une lettre datée du 4 juillet 2019 dans laquelle le RGD a transmis un modèle de collecte des bénéficiaires effectifs au GHEITI et une autre lettre datée du 21 août 2019 mentionnant des réunions de suivi et des révisions du modèle.
(30) Id.
(31) Dogbevi, entretien. Voir également Emmanuel K. Dogbevi, «Ghana: Dr. Bawuah-Edusei: un ancien ambassadeur, ses sociétés offshore et un accord pétrolier de 305 millions de dollars» (Cenozo, 19 mai 2018), https://cenozo.org/ghana-dr-bawuah-edusei-a-former-ambassador-his-offshore-companies-and-a-305m-oil-deal/.
(32) GH Headlines, «Le Ghana va manquer la date limite de divulgation de la propriété effective» (19 décembre 2019), http://ghheadlines.com/agency/ghana-web-/20191219/133223280/ghana-to-miss-beneficial-ownership-disclosure-deadline.
(33) GIABA, Mesures de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement du terrorisme (LBC / FT) au Ghana - Évaluation mutuelle du quatrième cycle (Avril 2018), https://www.slideshare.net/fatf-gafi/giabas-mutual-evaluation-report-of-ghana-2018.
(34) Agora, «Sommet anti-corruption: pas de solution universelle à la lutte contre la corruption - Mahama» (13 mai 2016), http://old.agora-parl.org/node/19010.
(35) GH Headlines, «Le Ghana va manquer la date limite de divulgation de la propriété effective»; Dr Steve Manteaw, entretien avec un chercheur de l'IRM, 29 juin 2020.
(36) Secrétariat international de l'ITIE, Évaluation de la mise en œuvre de l'exigence de propriété effective de l'ITIE (Juil.2019), https://eiti.org/document/assessing-implementation-of-eitis-beneficial-ownership-requirement.
(37) Ghana Integrity Initiative, «Soutenir les nouveaux champions de la transparence de la propriété effective» (2021), https://www.tighana.org/programs/ongoing-projects/support-new-beneficial-ownership-transparency-champions/.

Engagements

Open Government Partnership