Ignorer la navigation
Indonésie

Données de service public (ID0094)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour l'Indonésie 2018-2020

Cycle du plan d'action : 2018

Statut : Actif

Institutions

Institution chef de file : Ministère des Finances 2. Ministère de l'Intérieur

Institution(s) de soutien : Ministère de l'Éducation et de la Culture 2. Ministère de la Santé 3. Ministère des Services sociaux, Forum national indonésien sur la transparence budgétaire

Domaines politiques

E-gouvernement, Éducation, Ouverture fiscale, Santé, Engagements locaux, Prestation de services publics, Publication des informations budgétaires / fiscales, Objectifs de développement durable

Revue IRM

Rapport IRM: Indonésie Design Report 2018-2020

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : en attente de l'examen du MII

Design i

Vérifiable : Oui

En rapport avec les valeurs OGP : accès à l'information, technologie

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement : en attente de l'examen IRM

Détails

Janvier 2019 - Décembre 2020
Description de l'engagement
Mise en œuvre de plomb
agence / acteur
1. Ministère des finances
2. Ministère de l'Intérieur
Cet engagement est une extension du précédent
Plan d’action 2016-2017 concernant l’amélioration de la
divulgation d'informations dans le budget du gouvernement. le
budget du gouvernement disponible au ministère des Finances
site Internet (http://www.data-apbn.kemenkeu.go.id/). La
Le site Web fournit une carte budgétaire, les dépenses de données du
gouvernement au niveau national. En outre, il a également
présente une allocation budgétaire thématique qui comprend le
poste budgétaire pour les activités du gouvernement. Cependant, le
public a du mal à accéder aux données car certains
les données ne sont pas accessibles sur le portail. C'est arrivé
parce que chaque ministère a la politique du budget
divulgation de l'information différemment. Par conséquent, soutenir
engagements des ministères à publier les données budgétaires est
nécessaire. À travers cet engagement, le ministère de la
Les finances ont besoin du soutien de l’autre ministère pour
publier le budget, en particulier dans les domaines de l'éducation, de la santé et
secteur de l'éradication de la pauvreté.
L'innovation dans la transparence des données est attendue
être reproduit par les gouvernements locaux. En conséquence, cette
engagement encourage également la mise en place de
Plateforme budgétaire des gouvernements locaux. Ainsi, tous les
les données budgétaires des administrations locales seront intégrées dans un
portail géré par le ministère de l'intérieur.
De plus, la transparence budgétaire dans les pays et les
niveau régional facilement accessible aux personnes
via le portail du ministère des finances et
Ministère de l'intérieur avec une qualité équivalente
et standard pour publication. Par conséquent,
la fonction de surveillance effectuée par des personnes peut être
bien mis en œuvre.
Quel est le problème public qui
l'engagement va adresser?
Cet engagement encourage les ministères concernés et
institutions à publier les données budgétaires en utilisant la norme
Portail du budget de l’État (APBN) géré par le ministère de la
La finance. Pour que tous les ministères déclarent leur
données budgétaires, il est fortement recommandé de signer
Mémorandum d'accord entre le ministère de la
Finances, ministère de l’éducation et de la culture, ministère de
Santé et ministère des services sociaux.
De plus, cet engagement encourage le ministère
des affaires intérieures pour développer un site web. Il héberge une base de données centralisée sur le budget régional (APBD). Ce
Le portail APBD est différent du portail APBN depuis
les deux sont gérés par deux autorités différentes.
Transparence budgétaire normalisée à la fois dans les APBN et
Portail APBD qui couvre les activités de détail pourrait résoudre
le problème sur la qualité des données qui seront publiées.
Pour les gouvernements régionaux, cet engagement nécessite
le ministère de l'intérieur pour encourager les
gouvernements dans la publication du budget à travers un
système électronique centralisé et intégré
(E-budgétisation). En outre, la budgétisation électronique favorisera
la mise en œuvre du système de budget intégré dans
Provinces 34.
Comment va l'engagement
contribuer à résoudre le public
problème?
L’engagement s’aligne sur certains projets Open
Partenariat gouvernemental (OGP), valeurs, transparence,
et la responsabilité. La transparence est associée au public
informations et accède aux informations. Il est
manifeste dans l'amélioration de la qualité des ministères et
institutions la transparence budgétaire dans le national et
niveau local. Considérant que la responsabilité est en corrélation avec
la responsabilité de l'action gouvernementale à travers le
publication du budget du gouvernement ouvertement.
Pourquoi cet engagement est-il pertinent?
aux valeurs OGP?
Informations complémentaires
Activité Jalon avec un vérifiable
livrable
Date de début: Date de fin:
1. La disponibilité du mémorandum
de compréhension sur le budget
publication pour l'éducation, la santé,
et l'éradication de la pauvreté chez
Ministère des finances; Ministère de
Éducation et culture; et
Ministère du service social
Janvier 2019 Décembre 2019
2.Publication d'informations budgétaires
pour l'éducation, la santé et la pauvreté
l'éradication jusqu'au coût de l'activité en
portail national de données budgétaires
Janvier 2020 Décembre 2020
Budget de l'Etat
17 Indonesia Open Government Partnership Plan d'action national 2018-2020
L'engagement est également aligné avec la réalisation
effort des objectifs de développement durable (ODD)
Numéro 16: “promouvoir la paix et l'inclusion
sociétés de développement durable, fournissent
l'accès à la justice pour tous et la construction efficace,
responsables et des institutions inclusives à tous les niveaux. "
Surtout dans la cible 16.6: «développer des stratégies efficaces,
institutions responsables et transparentes à tous
niveaux. Budget régional
3. La formation de données budgétaires locales
portail (e-budgétisation) construit par
Ministère de l'Intérieur
Janvier 2019 Décembre 2019
4. La disponibilité des données budgétaires
des provinces 34 en matière de budgétisation électronique
portail
Janvier 2020 Décembre 2020
Coordonnées
Autres acteurs
Impliqué
Acteurs étatiques
impliqué
1. Ministère de l'éducation et de la culture
2. ministère de la Santé
3. Ministère du service social
OSC privées
secteur, multilatéral,
groupes de travail
Forum national indonésien sur la transparence budgétaire
(FITRA)

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

3. Amélioration de l'accès et de la qualité de la divulgation des données pour le budget de l'éducation, de la santé et de l'élimination de la pauvreté dans les ministères / institutions concernés et dans tous les gouvernements régionaux

Langue de l'engagement telle qu'elle apparaît dans le plan d'action:

Cet engagement encourage les ministères et institutions concernés à publier les données budgétaires en utilisant le portail standard du budget de l'État (APBN) géré par le ministère des Finances. Afin que tous les ministères déclarent leurs données budgétaires, il est fortement recommandé de signer un protocole d'accord entre le ministère des Finances, le ministère de l'Éducation et de la Culture, le ministère de la Santé et le ministère des Affaires sociales.

De plus, cet engagement encourage le ministère de l'Intérieur à développer un site Internet. Il contient une base de données centralisée du budget régional (APBD). Ce portail APBD est différent du portail APBN car les deux sont gérés par deux autorités différentes.

Jalons:

Budget de l'Etat

  1. La disponibilité d'un mémorandum d'accord sur la publication du budget pour l'éducation, la santé et l'éradication de la pauvreté au sein du Ministère des finances; Ministère de l'éducation et de la culture; et Ministère des affaires sociales.
  2. Publication d'informations budgétaires pour l'éducation, la santé et l'éradication de la pauvreté jusqu'au coût de l'activité dans le portail de données budgétaires nationales.

Budget régional

  1. La création d'un portail de données sur le budget local (E-Budgeting) construit par le ministère de l'Intérieur.
  2. La disponibilité des données budgétaires de 34 provinces dans le portail E-Budgeting.

Date de début: January 2019                                                               Date de fin: Décembre 2020

Contexte et objectifs

Cet engagement s'inscrit dans la continuité du quatrième plan d'action de l'Indonésie. Dans l'engagement précédent, le gouvernement a établi data-apbn.kemenkeu.go.id, un portail de données budgétaires en ligne. À travers ce portail, le ministère des Finances publie les informations budgétaires de tous les ministères et institutions publiques, mais pas au niveau de spécificité qui inclut les coûts détaillés de toutes les activités.

La divulgation d'informations publiques est prescrite par la loi n ° 14/2008 sur la divulgation d'informations. Cette loi oblige toutes les institutions publiques financées par le budget de l'État à divulguer leurs informations budgétaires. Cependant, il ne précise pas comment les informations doivent être divulguées. Par conséquent, différents ministères ont des politiques différentes pour divulguer leurs informations budgétaires. (44) En conséquence, malgré un accès accru aux informations budgétaires via le portail de données budgétaires, les citoyens rencontrent toujours des difficultés pour accéder à des informations détaillées et transparentes sur le budget du gouvernement.

Pour garantir l'engagement continu du ministère de l'Éducation et de la Culture, du ministère de la Santé, ainsi que du ministère des Affaires sociales qui sont respectivement responsables des programmes d'éducation, de santé et de lutte contre la pauvreté, cet engagement aboutira à un mémorandum d'accord entre ces ministères. avec le ministère des Finances au niveau national. Le ministère de l'Intérieur sera responsable de l'information budgétaire au niveau infranational. Le ministère développera un portail de données budgétaires pour les 34 gouvernements provinciaux, similaire au portail national développé par le ministère des Finances. À la fin du cycle du plan d'action, la mise en œuvre de cet engagement sera vérifiée par la publication d'informations sur le budget de l'éducation, de la santé et de l'éradication de la pauvreté sur le ministère des Finances. data-apbn.kemenkeu.go.id portail ainsi qu'un portail distinct pour les gouvernements locaux administré par le ministère de l'Intérieur.

Selon un représentant du Forum indonésien pour la transparence budgétaire (FITRA), (45) cet engagement pourrait doter les citoyens des outils nécessaires pour réformer le fonctionnement du gouvernement dans ces trois secteurs cruciaux. Cependant, cela nécessite la coopération des ministères responsables et des gouvernements locaux pour divulguer les détails de leur budget. Plus précisément, la FITRA espère que l'engagement se traduira par la divulgation par le gouvernement des données budgétaires qui incluent les documents de la liste de contrôle de l'exécution budgétaire (DIPA). (46) L'accès au DIPA, selon la FITRA, fournirait non seulement le budget alloué à une activité spécifique, mais aussi des informations sur la manière et le lieu où le gouvernement dépense chaque poste budgétaire détaillé. (47)

Dans cet engagement, le gouvernement vise à accroître la qualité de la divulgation budgétaire conformément au niveau de spécificité et aux normes fixées par le ministère des Finances, en particulier dans les secteurs de l'éducation, de la santé et de la lutte contre la pauvreté. L'accent mis sur ces trois secteurs repose sur le fait que ces trois secteurs représentent un pourcentage important du budget total du gouvernement. Actuellement, les citoyens n'ont pas accès à des informations détaillées sur les allocations budgétaires. Au moment où les citoyens ont les données, le budget est déjà adopté et il n'y a donc aucune possibilité pour les citoyens d'exiger des modifications du budget. Avec une transparence accrue, les citoyens peuvent examiner le budget de l'État en même temps que le gouvernement.

Par exemple, le gouvernement a alloué 492.5 20 milliards de roupies ou 2019% à l'éducation du budget total de l'État en XNUMX. (48) Sur ces 492.5 7.3 milliards de roupies, seuls 35.9% (XNUMX billions) sont en fait gérés par le ministère de l'Éducation et de la Culture. (49) Le ministère des Affaires religieuses reçoit la majorité des financements à 10.5% (51.9 8 milliards), suivi du ministère de la Recherche et de l'Enseignement supérieur à 40.2% (XNUMX XNUMX milliards). (50) Le reste du budget de l'éducation va à divers autres ministères dans différents secteurs ainsi qu'aux gouvernements locaux.

Une incohérence similaire dans l'allocation budgétaire se retrouve également dans les secteurs de la santé et de la lutte contre la pauvreté. Le gouvernement a alloué 5% (123.1 billions de roupies) à la santé en 2019. (51) Ce montant comprenait le budget du programme gouvernemental des bénéficiaires de l'aide aux primes (PBI), qui est également géré par le ministère des Affaires sociales. Pendant ce temps, selon le ministre des Finances Sri Mulyani, l'allocation budgétaire pour le programme de lutte contre la pauvreté est également passée à 381 trillions de roupies. (52) Ce montant comprend le budget alloué au programme de protection sociale PBI, qui est également budgétisé pour le ministère de la Santé. En outre, le budget de lutte contre la pauvreté comprenait également des allocations pour le développement des petites et moyennes entreprises (gérées par le Ministère des coopératives et des petites et moyennes entreprises), les réformes foncières (gérées par le Ministère des terres et de l'aménagement du territoire) et la foresterie ( géré par le Ministère de l’environnement et des forêts). (53)

L'un des grands défis de cet engagement se présente sous la forme d'une politique de divulgation incohérente au sein du gouvernement. La FITRA a souligné comment chaque ministère a des interprétations différentes entre les types d'informations qui sont publiques et doivent donc être divulguées et quels types d'informations sont privilégiées et ne peuvent être divulguées qu'en déposant une demande d'informations. (54) Cette incohérence des politiques est particulièrement problématique dans la divulgation des données budgétaires du gouvernement.

Dans une perspective plus large, la société civile et les médias contribuent souvent à attirer l'attention du public sur les données budgétaires relatives à l'éducation, à la santé et à la pauvreté. Ils contribuent à sensibiliser le public aux écarts dans ces données et à la manière dont le gouvernement alloue son budget à des fins et à des régions spécifiques. S'il est difficile de savoir avec certitude comment les citoyens interagissent de manière significative avec ces données, la société civile et les médias ont réussi à susciter l'intérêt du public pour les dépenses publiques consacrées à l'éducation, à la santé et à l'élimination de la pauvreté. Par exemple, en 2017, le public a examiné le gouvernement provincial de Jakarta après que des rapports des médias et de la société civile ont révélé que l'augmentation du budget de l'éducation pour 2018 était principalement allouée au salaire, à la rénovation des bâtiments et au soutien des bureaux, par opposition aux initiatives visant à améliorer l'accès et la qualité de l’éducation dans la province. (55)

Les divergences dans la gestion des données au sein du gouvernement ne sont pas seulement source de confusion parmi le public, mais peuvent conduire le gouvernement à mettre en œuvre des politiques inefficaces et à mal répartir le budget de l'État. La FITRA a noté que les institutions gouvernementales ont déclaré qu'elles devaient dépenser une grande partie de leur budget pour collecter leurs propres données. (56) Cependant, les recherches de la FITRA montrent que les données peuvent plutôt provenir du BPS. Cela augmenterait l'efficacité et réduirait les possibilités de corruption par une mauvaise allocation budgétaire et une mauvaise gestion en raison de données invalides utilisées dans l'élaboration des politiques.

Prochaines étapes

Compte tenu de la complexité de la gestion budgétaire dans ces trois secteurs, le gouvernement peut utiliser cet engagement comme projet pilote pour améliorer la divulgation budgétaire. Dans les futurs plans d'action, il est recommandé au gouvernement de s'efforcer de mettre en œuvre une stratégie plus claire pour améliorer la divulgation budgétaire dans tous les ministères et institutions gouvernementales.

Dans la mise en œuvre de cet engagement, le gouvernement pourrait se concentrer sur les étapes suivantes:

  • Encourager la participation d'autres ministères concernés au-delà du ministère de l'Éducation et de la Culture, du ministère de la Santé et du ministère des Affaires sociales pour garantir une divulgation complète du budget dans les secteurs de l'éducation, de la santé et de la lutte contre la pauvreté;
  • Travailler en étroite collaboration avec les OSC concernées pour développer un mécanisme plus clair pour garantir que les portails de données budgétaires, gérés à la fois par le ministère des Finances et le ministère de l'Intérieur, adhèrent aux principes de base de la transparence budgétaire;
  • La participation du public pourrait améliorer le suivi budgétaire. L'ouverture d'un canal de rétroaction publique sur la prestation de services et l'exécution des projets peut compléter les informations budgétaires publiées par le gouvernement sur les portails de données budgétaires. Cela pourrait être particulièrement utile dans des secteurs comme l'éducation, la santé, les travaux publics et les infrastructures; et
  • Développer un cadre pour harmoniser la gestion budgétaire et les politiques de divulgation entre les différents ministères, agences gouvernementales et administrations locales.

[44] Secrétariat national d'Indonésie pour un gouvernement ouvert, «Indonesia OGP National Action Plan 2018-2020» (2018), 16, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2019/01/Indonesia_Action-Plan_2018-2020.pdf.

[45] Yenti Nurhidayat (Forum indonésien pour la transparence budgétaire), entretien avec un chercheur de l'IRM, 18 mars 2019.

[46] Ibid.

[47] Ibid.

[48] ​​Gouvernement indonésien, «Bangun SDM, Pemerintah Alokasikan Rp 492,555 Triliun dari APBN 2019 untuk Pendidikan» (2018), https://setkab.go.id/bangun-sdm-pemerintah-alokasikan-rp492555-triliun-dari-apbn-2019-untuk-pendidikan.

[49] Ibid.

[50] Ibid.

[51] Ministère des finances, «Anggaran Kesehatan APBN 2019» (consulté en mars 2019), http://visual.kemenkeu.go.id/anggaran-kesehatan-apbn-2019.

[52] Merdeka, «Anggaran Pengentasan Kemiskinan Ditambah Jadi Rp 381 Triliun di 2019» (2018), https://www.merdeka.com/uang/anggaran-penanggulangan-kemiskinan-ditambah-jadi-rp-381-triliun-di-2019.html.

[53] Ibid.

[54] Ibid.

[55] Mutfi Sholih, «Kritik untuk Sejumlah Alokasi Mata Anggaran Pendidikan di DKI» (Tirto, 29 décembre 2017), https://tirto.id/kritik-untuk-sejumlah-alokasi-mata-anggaran-pendidikan-di-dki-cCql.

[56] Ibid.


Engagements

Open Government Partnership