Ignorer la navigation
Mongolie

Rendre les licences, les informations et les activités des entreprises transparentes et efficaces par le gouvernement (MN0034)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action pour la Mongolie 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution directrice: Commission de réglementation financière

Institution (s) de soutien: autorités du gouvernement central chargées des questions budgétaires, financières, minières et environnementales; Conseil national pour la gouvernance d'entreprise, MNCCI, Erdenes MGL LLC, site portail national pour la gouvernance d'entreprise, Association générale des journalistes, Radio et télévision mongoles de la MNB, Chaîne d'information en mongol

Domaines politiques

Anti-Corruption, Institutions anti-corruption, Capacité? bâtiment, Les conflits d'intérêts, E-gouvernement, Industries d'extraction, Ouverture fiscale, Législation & Régulation, Législatives, Médias & Télécommunications, Surveillance des politiques budgétaires / fiscales, Secteur privé, Participation du public, Publication des informations budgétaires / fiscales

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin de cycle de la Mongolie 2016-2018, Rapport à mi-parcours sur la Mongolie 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: marginal

Design i

Vérifiable: oui

Relatives aux valeurs OGP: Accès à l'information

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Statu quo ou problème traité dans l'engagement: La loi sur les sociétés et la loi sur le marché boursier régissent la transparence des entreprises d'État. Cependant, pour garantir la bonne gouvernance et la transparence des entreprises publiques, il est nécessaire de modifier la loi sur la propriété publique et locale. Autrement, les problèmes liés aux entreprises d'État prévalent toujours en Mongolie. - Dans le cadre de la mise en place d'un mécanisme de reporting destiné au grand public sur la gouvernance d'entreprise dans le cadre des objectifs 2 et 3 du Programme national pour le développement de la gouvernance d'entreprise, approuvé par le gouvernement mongol dans 2011, la Mongolie a produit deux rapports nationaux sur la gouvernance d'entreprise. . En outre, le gouvernement a déployé des efforts considérables pour être transparent via son portail Web national. - Bien que l’autorité centrale chargée de la représentation de la propriété du gouvernement soit un membre du conseil national, elle n’a pas été en mesure de payer une importance significative aux questions de gouvernance d’entreprise par manque de capacité et d’intérêt. - Les lois comptables récemment adoptées reflètent l’introduction de normes internationales en matière d’information financière. Le mécanisme de reporting financier était conforme aux normes internationales, ce qui est important pour attirer les investisseurs. - Le plus grand défi en matière de gouvernance d'entreprise est le conflit d'intérêts dans les accords d'extraction minière. Bien que la Mongolie ait mis en place un environnement juridique garantissant la transparence des actionnaires par le conseil d’administration, l’obligation de transparence n’a pas été pleinement remplie. - Les médias n'ont pas été en mesure de travailler activement sur les questions de gouvernance d'entreprise et de transparence en raison du manque de capacités professionnelles en matière de transparence d'entreprise et d'un mécanisme approprié pour garantir la transparence des informations de l'entreprise. - Les informations sur les efforts de réhabilitation des sociétés minières ne sont pas transparentes et seules quelques sociétés développent des rapports de responsabilité sociale sur une base volontaire. Ainsi, de nombreuses entreprises ne prêtent pas beaucoup d’attention aux processus de réhabilitation, qui nécessitent des fonds suffisants. -En raison d'un manque de compréhension consolidée de la propriété gouvernementale par les ministères, il existe un conflit d'intérêts visible dans le processus. Par conséquent, il est nécessaire de mettre en place un système de nomination de membres indépendants du conseil d'administration ainsi que de membres de la direction exécutive des entreprises détenues, sur la base du processus de sélection équitable. -Le propriétaire actuel de la société n'est pas clair, sauf si cela est spécifié dans le compte de résultat. Par conséquent, il est difficile de déterminer s’il existe un conflit d’intérêts. Il est donc nécessaire d’établir une base de données de confirmation des candidats au conseil d’administration et de partager les informations avec les organisations concernées. Des informations sur les personnes détenant un certificat de formation en gouvernance d'entreprise figurent déjà sur le portail national de gouvernance d'entreprise. Il est nécessaire d'intégrer les informations dans la base de données d'informations de l'IAAC pour améliorer le mécanisme de surveillance. Le Conseil national est le représentant des secteurs privé et public et peut travailler avec les organisations gouvernementales pour développer une liste de candidats potentiels aux postes de membres indépendants du conseil d’administration, au moyen de la clause 79.2 du droit des sociétés. Objectif principal: Améliorer la transparence et les mécanismes de reporting des entreprises publiques afin de garantir leur indépendance. Brève description de l'engagement (limite de caractères 140): Assurer les rapports financiers et opérationnels annuels des entreprises, développer une base de données complète pour assurer la transparence de la responsabilité sociale, créer une culture dans l'entreprise pour rapporter et diffuser des informations sur l'entreprise et utiliser la gouvernance comme promotion , rende le processus de sélection des membres indépendants du conseil d'administration indépendant de toute implication politique, rende publique l'information du candidat et permet au conseil d'administration et aux directeurs exécutifs de prendre des décisions en toute indépendance et crée un mécanisme permettant de rendre compte de leurs décisions et de fournir incitations basées sur la performance.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

13. Transparence des licences, des informations opérationnelles et financières des entreprises publiques

Texte d'engagement:

Assurer les rapports financiers et opérationnels annuels des entreprises, développer une base de données complète pour assurer la transparence de la responsabilité sociale, créer une culture dans l'entreprise pour rapporter et diffuser des informations sur l'entreprise et utiliser la gouvernance comme promotion, faciliter le processus de sélection des membres indépendants du conseil d'administration d’administrateurs indépendants de toute implication politique, rendent l’information des candidats transparente pour le public et permettent au conseil d’administration et aux administrateurs exécutifs de prendre des décisions en toute indépendance et de créer un mécanisme permettant de rendre compte de leurs décisions et de fournir des incitations basées sur la performance.

Jalons:

13.1. Mettre en place un système d’information complet pour permettre l’information sur la gouvernance d’entreprise, les activités, et des rapports financiers plus accessibles et transparents.

13.2. Améliorer la qualité des rapports des entreprises d’État pour répondre aux normes internationales.

13.3. Créer un système complet pour développer et publier ouvertement des rapports de responsabilité sociale détaillant l'impact sur l'environnement des opérations effectuées par les entreprises du secteur minier.

13.4. Veiller à ce que les accords d’exploitation conclus par l’État et les entreprises publiques fassent l’objet d’un rapport ouvert et transparent, ainsi que de négociations portant sur un financement important ou en conflit d’intérêts.

13.5. Permettre au public de rendre compte régulièrement des activités de l’État et des entreprises publiques.

13.6. Accroître l’engagement et le partenariat responsables des médias pour assurer la transparence à tous les niveaux.

13.7. Assurer l'annonce pour la sélection des membres indépendants du conseil d'administration et de la direction des entreprises d'État est rendue publique. Tout en créant également un mécanisme permettant la transparence des informations de tous les candidats et la sélection de candidats appropriés avec la participation des acteurs indépendants et soumettre la liste à une commission de la société concernée pour effectuer la sélection finale.

13.8. Faire des informations sur les bénéficiaires directs et les propriétaires de l'état entreprises détenues et ressources naturelles transparentes et ouvertes au public.

13.9. S'assurer que le conseil d'administration des sociétés détenues par l'État peut prendre des décisions de manière indépendante et assumer la responsabilité des décisions qu'il prend. Leur permettre de travailler indépendamment de toute implication politique et introduire des incitations basées sur leurs performances.

Institution responsable: Commission de régulation financière

Institutions d'appui: Autorités centrales chargées des questions budgétaires, financières, minières et environnementales. Conseil national de gouvernance d'entreprise, MNCCI, Erdenes MGL LLC, site portail national sur la gouvernance d'entreprise, Association générale des journalistes, Radio et télévision mongoles de la MNB, Chaîne d'information en mongol

Date de début: 30 Juin 2016

Date de fin: 30 Juin 2018

Note éditoriale: Ceci est une version partielle du texte d'engagement. Pour le texte de l'engagement complet, veuillez consulter le Plan d'action national de la Mongolie:

https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/Mongolia-NAP2-Final-Eng.pdf.

Contexte et objectifs

Il subsiste un manque général de transparence pour les entreprises publiques et les entreprises mongoles, notamment les conseils d’administration et les rapports financiers. Par exemple, le rapport 2016 ITIE de la Mongolie a révélé que seules sept entreprises d'État ont fourni des informations sur leurs conseils d'administration.[Note125: Initiative mongole pour la transparence dans les industries extractives, Onzième rapport de rapprochement ITIE en Mongolie 2016, novembre 2017, p. 116, https://eiti.org/sites/default/files/documents/2016_m_eiti_report_final_english.pdf. L’information sur le conseil d’administration est disponible à l’Annexe 24.a, disponible au format Excel ici: http://www.eitimongolia.mn/en/reconciliation-report.] Cet engagement vise à concrétiser un certain nombre d'activités conçues pour atténuer les conflits d'intérêts et le manque de transparence des entreprises d'État mongoles, en particulier dans le secteur des industries extractives. Plus spécifiquement, l'engagement vise à encourager les sociétés mongoles à se conformer à la loi sur les sociétés, qui régit les relations en matière d'établissement, d'enregistrement et d'organisation des sociétés mongoles, y compris les conseils d'administration.[Note126: Droit des sociétés en Mongolie, disponible à l’adresse: http://www.ebrd.com/downloads/legal/securities/mongcomp.pdf.] ainsi que la loi sur l'évaluation de l'impact sur l'environnement, qui impose la divulgation des évaluations de l'impact sur l'environnement et des rapports de réhabilitation par les sociétés minières.[Note127: Loi de la Mongolie sur les évaluations d'impact sur l'environnement, disponible à l'adresse suivante: http://admin.theiguides.org/Media/Documents/LawEnvironmentalImpactAssessments.pdf.] En outre, l'engagement appelle à l'amélioration de la qualité de l'information fournie par les entreprises d'État pour qu'elle réponde aux normes internationales, à un engagement accru des médias pour assurer la transparence et pour que les conseils d'administration des entreprises d'État puissent travailler indépendamment de toute implication politique. . Bien qu'il ne s'agisse pas d'une étape spécifique, l'engagement prévoit également d'intégrer ces informations à l'Autorité indépendante contre la corruption (IAAC), l'agence de lutte contre la corruption du pays. Le rapport ouvert sur la responsabilité sociale des entreprises publiques (Milestone 13.3) poursuit le thème de l'engagement 3.3.1.6 du plan d'action précédent (un engagement étoilé), qui préconisait la publication d'informations sur les actions susceptibles de nuire à l'environnement ou aux personnes. santé.

L'établissement d'une base de données de candidats confirmés au conseil d'administration et la diffusion ouverte de rapports de responsabilité sociale au public rendent l'engagement pertinent par rapport à la valeur de l'accès à l'information du PGO. Les jalons incluent des produits livrables qui sont pour la plupart vérifiables et mesurables, bien qu'il soit difficile de déterminer comment le gouvernement s'associera aux médias pour assurer la transparence (Milestone 13.6). L'initiative visant à ouvrir au public les bénéficiaires et propriétaires directs des entreprises et des ressources naturelles appartenant à l'État (Milestone 13.8) correspond essentiellement au même objectif. Engagement 12. Pris ensemble, les activités de cet engagement pourraient avoir un impact potentiel modéré sur l'accès à l'information en Mongolie.

Aboutissement

Alors que le Conseil national de gouvernance d’entreprise gère http://www.governance.mn site Internet. Cependant, la plupart des informations disponibles sont antérieures à la période de mise en œuvre du deuxième plan d'action.

Selon la loi 2015 sur la comptabilité, les entreprises d'État doivent se conformer aux normes internationales d'information financière (IFRS).[Note128: Ernst & Young, «Les nouvelles lois sur la comptabilité et l'audit en Mongolie», https://www.ey.com/Publication/vwLUAssets/ey-mongolia-new-accounting-and-auditing-laws/%24FILE/ey-mongolia-new-accounting-and-auditing-laws.pdf.] Bien que cette loi soit en vigueur depuis janvier 2016, dans la pratique, de nombreuses entreprises ne s'y conforment pas en raison du coût et de la difficulté de le faire. En décembre 2016, le ministère des Finances a élaboré et approuvé trois nouvelles normes de comptabilité et d’audit conformes à la norme IFRS. Quatre-vingt-dix comptables d'entreprises publiques ont participé à un atelier de formation de trois jours, qui a introduit ces nouvelles normes.

La loi sur les sociétés 2011 impose aux sociétés de constituer un comité de nomination chargé d’évaluer les activités du conseil d’administration.[Note129: Loi sur les sociétés de la Mongolie, disponible ici: http://www.wipo.int/edocs/lexdocs/laws/en/mn/mn011en.pdf.] Cependant, selon Transparency International Mongolia, aucune des dix plus grandes sociétés cotées en bourse n'a révélé l'existence d'un comité de nomination et aucune entreprise ayant effectué des évaluations régulières du conseil d'administration.[Note130: Transparency International Mongolie, Programme-pays pour l’intégrité des entreprises, Mongolie, 201, p. 81, http://resource3.sodonvision.com/transparency/file/2018/6/777tu5j5du77p212keb33zd6k/BICA_ENG_FINAL.pdf.] De plus, rien n'indique la mise en œuvre des activités spécifiques décrites dans cet engagement en ce qui concerne la transparence du conseil d'administration. Par conséquent, le niveau global d'achèvement est considéré comme limité lors de la première année du plan d'action.

Prochaines étapes

Si l'objectif général de cet engagement, qui est d'accroître la transparence des entreprises publiques, est louable, les activités individuelles englobent un trop grand nombre de problèmes pour un seul engagement. À l'avenir, l'IRM recommande de poursuivre l'engagement dans les plans d'action futurs, mais en le divisant en trois engagements distincts. Le premier pourrait être axé sur les rapports financiers des entreprises publiques, notamment les rapports d’impact sur l’environnement et les accords d’exploitation. Il devrait également préciser quels mécanismes d'application seront mis en place pour obliger les entreprises d'État à fournir ces informations.

Le deuxième engagement pourrait porter sur la transparence de la responsabilité sociale des entreprises, notamment la publication de rapports de nettoyage et de réhabilitation de l'environnement et la création d'un mécanisme permettant à la société civile de suivre ces efforts. Le troisième engagement pourrait résoudre les conflits d'intérêts en mettant l'accent sur la divulgation publique des processus de recrutement pour les postes de propriétaires sur une base continue. Cet engagement pourrait également impliquer la création d’un système de suivi de la société civile. mécanisme étant donné les difficultés d’identification des propriétaires d’entreprises d’État.


Engagements

  1. Processus d'approvisionnement transparent pour les soins de santé

    MN0035, 2019, Anti-Corruption

  2. Participation numérique à la prestation de services éducatifs

    MN0036, 2019, Gouvernement électronique

  3. Système en ligne pour les services publics

    MN0037, 2019, Gouvernement électronique

  4. Participation aux processus de passation des marchés publics

    MN0038, 2019, Accès à l'information

  5. Fonds de suivi citoyen du développement local (FDL)

    MN0039, 2019, Renforcement des capacités

  6. Accroître les connaissances juridiques du public

    MN0040, 2019, Accès à la justice

  7. Sondage sur la satisfaction des citoyens

    MN0041, 2019, Renforcement des capacités

  8. Finance transparente des partis politiques

    MN0042, 2019, Législation et Réglementation

  9. Améliorer la gouvernance des entreprises publiques

    MN0043, 2019, Anti-Corruption

  10. Transparence de la propriété bénéficiaire

    MN0044, 2019, Anti-Corruption

  11. Transparence des contrats dans les industries extractives

    MN0045, 2019, Anti-Corruption

  12. Système d'information S&E transparent

    MN0046, 2019, Renforcement des capacités

  13. Gouvernance de la gestion des déchets

    MN0047, 2019, Gouvernement électronique

  14. Application mobile pour commentaires et demandes des citoyens

    MN0022, 2016, Gouvernement électronique

  15. Engagement étoilé Améliorer la prestation et la qualité des services d'éducation et de santé

    MN0023, 2016, Gouvernement électronique

  16. Engagement civique dans la prise de décision

    MN0024, 2016, Législation et Réglementation

  17. Financement transparent des partis politiques

    MN0025, 2016, Anti-Corruption

  18. Créer un environnement favorable pour les médias et le journalisme

    MN0026, 2016, Espace civique

  19. Plan d'action national de lutte contre la corruption

    MN0027, 2016, Anti-Corruption

  20. Transparence des prêts et de l'aide des pays étrangers

    MN0028, 2016, Aide

  21. Enregistrement en ligne de la TVA

    MN0029, 2016, Renforcement des capacités

  22. Améliorer le système de compte Glass

    MN0030, 2016, Anti-Corruption

  23. Rendre le processus de passation des marchés publics transparent

    MN0031, 2016, Anti-Corruption

  24. Transparence des contrats d'exploitation de ressources publiques

    MN0032, 2016, Anti-Corruption

  25. Transparence de l'information des propriétaires des entités ayant le droit d'utiliser les ressources minérales

    MN0033, 2016, Anti-Corruption

  26. Rendre les licences, les informations et les activités des entreprises transparentes et efficaces par le gouvernement

    MN0034, 2016, Anti-Corruption

  27. Surveiller et assurer la mise en œuvre de la loi sur la transparence de l'information et le droit d'accès à l'information en établissant un comité national sur la transparence de l'information et en créant une commission de l'information.

    MN0001, 2014, Accès à l'information

  28. Moderniser les indicateurs de performance de la transparence de l’information des organisations publiques dans la catégorie «ciblée par les citoyens»

    MN0002, 2014, Renforcement des capacités

  29. Engagement étoilé Lancez «Système de comptes transparents» afin de permettre des rapports cohérents et transparents au public et de fournir des informations complètes sur la collecte des recettes budgétaires, les détails des revenus et des dépenses, ainsi que sur les marchés publics et les investissements.

    MN0003, 2014, Anti-Corruption

  30. Développer une base de données centrale des propriétaires de licences de minéraux, de pétrole et de régimes fonciers, ouverte au public.

    MN0004, 2014, Anti-Corruption

  31. Assurer la transparence Tous les accords sur l'investissement, la stabilité et la production - Partage des ressources publiques telles que l'eau, les minéraux, le pétrole et les terres.

    MN0005, 2014, Anti-Corruption

  32. Engagement étoilé Publier la liste des informations publiques obligatoires sur l'environnement, telles que les informations concernant toute action dommageable pour l'environnement et la santé des personnes.

    MN0006, 2014, Environnement et climat

  33. Engagement étoilé Divulguer au public des informations sur les projets et les programmes d’assistance d’emprunt étrangers, y compris les montants totaux, les conditions, la durée de récupération et les dispositions générales relatives au taux d’emprunt, aux membres du conseil d’administration et aux organismes de mise en œuvre. Les informations concernant les conditions de mise en œuvre des projets ainsi que les conditions générales des contrats entre fournisseurs et acheteurs seront également divulguées.

    MN0007, 2014, Aide

  34. Divulguer des marchés d’approvisionnement financés par le budget supérieurs à 80.0 Million MNT

    MN0008, 2014, Anti-Corruption

  35. Garantir l'engagement civique dans la planification et le développement des services publics aux niveaux central et local en introduisant des canaux de communication tels que l'organisation de conférences électroniques, d'audiences publiques et de réunions publiques.

    MN0009, 2014, Participation publique

  36. Lancement du programme «Gouvernement intelligent», pour la fourniture de services publics électroniques aux citoyens, sans distinction de distance et de lieu, via le portail de la fonction publique.

    MN0010, 2014, Gouvernement électronique

  37. Créer un service public à accès unique pour les citoyens sans nécessiter de données supplémentaires enregistrées par l'État, basé sur les principes de «un citoyen - un fonctionnaire».

    MN0011, 2014, Prestation de services publics

  38. Améliorer et développer la capacité de service électronique intelligent pour un «guichet unique public» et l'introduire en tant qu'unité standard de la fonction publique.

    MN0012, 2014, Gouvernement électronique

  39. Augmenter le nombre de «machines en ligne des services publics» aux niveaux locaux pour la fourniture de services publics aux particuliers des régions éloignées, ainsi que le contenu de ses données.

    MN0013, 2014, Gouvernement électronique

  40. Rapporter les commentaires du public sur les performances du gouvernement reçus du centre «11-11» du gouvernement. Le gouvernement doit également mettre en place un système de données qui réponde aux pétitions et aux demandes de renseignements et en assure le suivi.

    MN0014, 2014, Participation publique

  41. Développer et publier la cartographie électronique de la criminalité.

    MN0015, 2014, Gouvernement électronique

  42. Créez une base de données United Information sur les activités d'application de la loi, les crimes et les infractions, et assurez-vous que la base de données est accessible aux instances concernées.

    MN0016, 2014, Gouvernement électronique

  43. Mettre en place un système de divulgation aléatoire au public des actifs et des états financiers de tous les fonctionnaires.

    MN0017, 2014, Anti-Corruption

  44. Publier sur les sites Web les actifs et les états financiers des responsables qui travaillent dans des organisations caractérisées par un indice de probabilité de corruption élevée et assurer la surveillance par les citoyens.

    MN0018, 2014, Anti-Corruption

  45. Créer un règlement qui abroge les décisions prises sans la participation des citoyens, mette en doute l’intérêt public et oblige les fonctionnaires à rendre des comptes.

    MN0019, 2014, Législation et Réglementation

  46. Livrer les projets de lois, lois, amendements et règles administratives à l'attention du public en temps voulu. en particulier, créer une opportunité pour que les gens puissent accéder à ces informations à partir de «machines en ligne avec service public», de chambres de citoyens et des bibliothèques publiques à chaque niveau provincial.

    MN0020, 2014, Renforcement des capacités

  47. Renforcer la capacité des citoyens en mettant en œuvre certains projets pour améliorer la connaissance juridique des groupes cibles en utilisant un langage simple.

    MN0021, 2014, Renforcement des capacités

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!