Ignorer la navigation
République slovaque

Publier des données sur l'utilisation des subventions de l'UE (SK0128)

Aperçu

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action de la République slovaque 2019-2021

Cycle du plan d'action : 2019

Statut : Actif

Institutions

Institution principale : NA

Institution(s) de soutien : NA

Domaines politiques

Aide, E-gouvernement, Ouverture fiscale, Publication des informations budgétaires / fiscales

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de conception de la Slovaquie 2019-2021

En vedette : en attente d'examen IRM

Premiers résultats : en attente de l'examen du MII

Design i

Vérifiable : Oui

Pertinent pour les valeurs OGP : en attente d'examen IRM

Impact potentiel:

Mise en œuvre i

Achèvement:

Détails

Les Fonds structurels et d'investissement européens (Fonds ESI), le Mécanisme financier de l'EEE, le Mécanisme financier norvégien, le Mécanisme financier suisse et d'autres mécanismes de subvention départementaux constituent l'une des sources essentielles de financement public utilisées par les collectivités locales, les entrepreneurs et autres organisations à but non lucratif. Afin d'accroître la transparence et l'accès aux informations sur les sources publiques, un site Web spécifique a été créé dans le portail central de l'administration publique en 2016 et le module du programme de subvention des candidatures. Le but de cette application Web est de fournir des informations aux citoyens, aux professionnels, à la société civile et aux fonctionnaires sur les différents mécanismes financiers.

Les ministères, le Bureau du gouvernement de la République slovaque et IPOII sont tenus de fournir une fois par an des données sur toutes les contributions à sens unique (subventions, subventions, contributions financières non remboursables ...) au module des régimes de subventions, toujours pour la précédente l'année civile en fonction de leurs possibilités individuelles, respectivement. Bien que l'ambition du régime de subventions soit modulaire, elles étaient élevées, mais elles n'ont pas été réalisées jusqu'à présent pour un certain nombre de raisons.

Pour améliorer la divulgation des informations sur les subventions fournies par les différents ministères, il est souhaitable de procéder à une analyse quantitative et qualitative de la divulgation par le Bureau du gouvernement de la République slovaque et des informations IPOII dans le système de subventions et le module de données publiées, à partir desquelles des recommandations pour les institutions compétentes pour l'amélioration de la qualité des données fournies, mais aussi pour le fournisseur de l'application vers l'amélioration de l'utilisation et de l'utilisation de l'application. L'analyse quantitative apportera des connaissances sur la cohérence de la divulgation des informations sur les subventions aux différents ministères, au Bureau du gouvernement et à l'IPO sur le module des régimes de subventions, sur leurs sites Web et dans leurs rapports annuels. L’analyse qualitative vise à se concentrer sur la fonctionnalité de l’application, l’utilisation par l’utilisateur ou l’interconnexion technique avec les systèmes d’enregistrement des subventions.

Jalons spécifiques vers l'objectif:
6. Réaliser une analyse quantitative de la divulgation d'informations dans le module des régimes de subventions
Date limite: 30 April 2020
Responsable: Plénipotentiaire du gouvernement pour le développement de la société civile

7. Effectuer une analyse qualitative de l'état du module des régimes de subventions, y compris des propositions d'amélioration
Date limite: 30 June 2020
Responsable: Vice-Premier ministre de la République slovaque pour les investissements et l'informatisation

Rôle en cours dans le domaine de l'information ouverte, toujours en cours de la résolution du gouvernement no. 104/2017 supprimé dans l'annexe no. 1.3

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

3. Publier des données sur l'utilisation des fonds et des subventions de l'EEE  

Objectif principal

«Divulguer régulièrement des données sur l'utilisation des fonds fournis par les ministères, le bureau du vice-premier ministre chargé de l'investissement et de l'informatisation et le bureau du gouvernement au sein du mécanisme financier de l'EEE, le mécanisme financier norvégien, le mécanisme financier suisse et les programmes de subventions de l'État budget." (30)

Milestones

  1. Effectuer une analyse quantitative des informations publiées dans le module du programme de subventions.
  2. Effectuer une analyse qualitative du système du module du système de subventions et proposer des recommandations d'amélioration.

Note éditoriale: Pour le texte complet de cet engagement, veuillez consulter le plan d'action de la Slovaquie à l'adresse https://www.opengovpartnership.org/documents/slovakia-action-plan-2019-2021/.

Évaluation du rapport de conception de l'IRM

Vérifiable:

Oui

Pertinent:

Non

Impact potentiel:

Aucun

Analyse des engagements

Cet engagement vise à évaluer et à proposer des recommandations pour améliorer la mise en œuvre du portail en ligne du module de système de subvention (Schéma du module dotačných en slovaque), dénommé portail de données sur les fonds et subventions de l'UE dans les précédents rapports IRM. Le portail a été lancé pour la première fois en 2015 suite aux engagements pris dans les premier et deuxième plans d'action de la Slovaquie. (31)   

L'engagement n'est pas pertinent par rapport aux valeurs de l'OGP car il ne s'engage pas à publier plus d'informations ou de données, ni ne cherche à établir une participation civique dans un processus de prise de décision, ni ne créera de mécanismes de responsabilité publique.

Les personnes interrogées par la société civile dans les rapports précédents de l'IRM se sont demandé si des investissements supplémentaires dans le portail étaient raisonnables car la connaissance et l'utilisation du portail par les journalistes d'investigation et la société civile restent très faibles. (32) Selon des représentants du Bureau du Plénipotentiaire (33) le portail était censé rassembler toutes les informations relatives aux fonds et subventions de l'UE et de l'EEE. Ils ont mentionné que la gestion des données du portail est inefficace et implique souvent trop d'intermédiaires (y compris eux-mêmes et l'Agence nationale pour les réseaux et les services électroniques), ce qui explique également pourquoi certaines agences (par exemple, le ministère de la Culture) publient ces données sur des plateformes alternatives , comme le portail national de données ouvertes data.gov.sk. Après le lancement du portail, il a fait l'objet de critiques majeures de la part des OSC anticorruption et des journalistes d'investigation qui ont fait valoir que la qualité des données était médiocre et le format incohérent dans la mesure où il était inutilisable en tant que source d'information. (34) Le troisième plan d'action (35) s'est ensuite engagé à définir des normes minimales de publication sur le portail afin d'améliorer la qualité et le format des données. Bien que ces normes aient été fixées en juin 2017, la qualité des données a encore différé d'une agence à l'autre et, dans certains cas, est restée problématique. Alors que l'objectif principal du portail dans les plans précédents était d'améliorer l'accès aux informations sur l'utilisation des fonds et des subventions de l'UE, le portail n'a eu qu'un effet marginal sur l'ouverture du gouvernement. (36)       

L'avenir du portail reste à décider. (37) Pour fonder une telle décision, le Bureau du plénipotentiaire et l'Agence nationale des réseaux et des services électroniques procéderont à une analyse quantitative et qualitative du portail et proposeront des recommandations. (38) Étant donné que le Bureau du Plénipotentiaire publie régulièrement ses résultats, il y a lieu de s'attendre à ce que les analyses soient rendues publiques. Cependant, étant donné la réticence à laquelle le portail a été accueilli par les experts dans le passé, il est peu probable que les analyses aient un impact majeur sur le portail lui-même ni sur l'amélioration de l'accès aux informations sur les subventions de l'UE et de l'EEE plus largement. Il existe d'autres plates-formes d'État, y compris le portail national de données ouvertes, où ces données pourraient être publiées plus efficacement et atteindre un public cible beaucoup plus large. À ce stade, il semble que le Bureau du Plénipotentiaire soit sur la même longueur d'onde que les OSC et favorise la possibilité de publier les données sur d'autres plates-formes. Par conséquent, on peut se demander si des ressources auraient dû être utilisées sur les analyses de la plate-forme qui ne devrait pas être modifiée de toute façon. Une personne interrogée de la société civile (39) a fait valoir que la modification du portail en ligne du module de programme de subventions devrait être majeure pour répondre aux besoins des journalistes d'investigation ou de la société civile.                   


(30) Bureau du plénipotentiaire, Open Government Partnership Plan d'action national de la République slovaque 2020-2021, https://bit.ly/3bhUmmu
(31) Bureau du plénipotentiaire, Open Government Partnership Plan d'action national de la République slovaque, https://bit.ly/3bDhQT9
(32) Maria Žuffová, Open Government Partnership, Rapport de mise en œuvre de l'IRM Slovaquie 2017-2019, https://bit.ly/3ciCF6d
(33) Entretien avec Lucia Lacika et Skarlet Ondrejčáková, Bureau des plénipotentiaires, 11 mars 2020, Section VI - Méthodologie et sources pour plus d'informations.
(34) Maria Žuffová, Open Government Partnership, Slovaquie Rapport spécial sur la responsabilité 2014-2015, http://bit.ly/2EzH4Ws
(35) Bureau du plénipotentiaire, Open Government Partnership Plan d'action national de la République slovaque 2017-2019, https://bit.ly/3fBDqJ2
(36) Maria Žuffová, Open Government Partnership, IRM: Slovaquie Implementation Report 2017-2019, https://bit.ly/3ciCF6d
(37) Entretien avec Lucia Lacika et Skarlet Ondrejčáková, Bureau des plénipotentiaires, 11 mars 2020, Section VI - Méthodologie et sources pour plus d'informations.
(38) Ibid.
(39) Entretien avec Veronika Prachárová, Institut slovaque de la gouvernance, 28 mai 2020, Section VI - Méthodologie et sources pour plus d'informations.

Engagements

Open Government Partnership