Ignorer la navigation
Tunisie

Rejoindre l'Initiative pour la transparence des industries extractives "ITIE" (TN0021)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Deuxième plan d'action national tunisien 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère chargé de l'énergie et des mines

Institution (s) de soutien: NA

Domaines politiques

Anti-Corruption, Capacité? bâtiment, Industries d'extraction, Législation & Régulation, Législatives, Participation du public, Prestation de services publics

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport à mi-parcours de la Tunisie 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: examen IRM en attente

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Rejoindre l'initiative de transparence des industries extractives "ITIE"

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

1. Rejoignez l'initiative de transparence des industries extractives "ITIE"

Texte d'engagement:

Cet engagement vise à promouvoir la transparence et la responsabilité dans le domaine des ressources naturelles afin de renforcer la gouvernance de ce secteur et d'instaurer la confiance entre le gouvernement, les entreprises et la société civile ainsi qu'à améliorer l'environnement des affaires et faire de la Tunisie un modèle de transparence dans le Région MENA.

Jalons:

  • Nommer un fonctionnaire de haut niveau pour diriger le processus de mise en œuvre de l'initiative
  • Mettre en place un groupe multipartite pour superviser la mise en œuvre de l'initiative
  • Élaborer un plan d'action pour mettre en œuvre l'initiative
  • Publier un rapport sur les industries extractives conformément aux normes de l'initiative et basé sur les principes de l'open data
  • Faire une demande pour rejoindre l'initiative

Institution responsable: Ministère en charge de l'Énergie et des Mines

Institution (s) de soutien: Institut de gouvernance des ressources naturelles

Date de début: Juin 2016 Date de fin: Août 2018

Contexte et objectifs

L'exploration et l'exploitation pétrolières et gazières attirent 60% des investissements directs étrangers en Tunisie. L'extraction a lieu principalement dans les régions intérieures de la Tunisie qui ont un développement plus faible, des économies informelles et des taux de chômage élevés par rapport aux zones côtières. Bien que l'industrie extractive soit considérée comme la seule opportunité dans la région, elle est historiquement connue pour sa corruption. Des personnes étroitement liées à l'ancien régime du président déchu Ben Ali auraient abusé des lois et règlements pour accorder des permis d'exploration en échange de pots-de-vin. Ce mécontentement a été l'un des principaux moteurs de la révolution de 2011. Malgré l'importance du secteur, il existe à ce jour peu d'informations publiques sur les bénéfices réalisés par l'exploitation du gaz.

En 2015, les OSC ont créé un mouvement appelé «Winou el pétrole?» (Où est le pétrole?) Pour sensibiliser au manque de transparence des industries extractives en Tunisie. La grande visibilité de la question a conduit à des protestations publiques dans les régions intérieures exigeant des opportunités d'emploi et de développement du secteur extractif. Le gouvernement a répondu en publiant des chiffres sur les bénéfices perçus sur le pétrole et le gaz, mais la crédibilité de ces chiffres a été mise en doute par le public. Le mécontentement lié à l'exploitation du secteur extractif est un problème permanent, entraînant souvent des blocages des travaux d'exploitation, la fermeture du chemin de fer et des routes.

L'adhésion à l'Initiative pour la transparence des industries extractives (ITIE) pourrait être une étape majeure. Les mesures de transparence exigées par les normes ITIE, y compris la publication et la vérification indépendante des bénéfices reçus, pourraient apporter plus d'ouverture et de responsabilité au secteur extractif en Tunisie.

Avec cet engagement, le gouvernement vise à lancer le processus préparatoire à l'adhésion à l'ITIE. L'engagement contient plusieurs étapes concrètes pour que la Tunisie atteigne le statut de candidature à l'ITIE. Cet engagement est pertinent pour l'accès à l'information car il entraînera la divulgation d'informations sur les volumes de production et les finances du secteur extractif tunisien. Il est également pertinent pour la participation civique car il crée un groupe multipartite qui pourrait assurer la participation des OSC à la formulation des politiques ITIE.

S'il est pleinement mis en œuvre, cet engagement pourrait avoir un impact potentiel modéré. Il achèvera les étapes préparatoires nécessaires à la candidature de la Tunisie à l'ITIE en tant que pays candidat. La mise en conformité avec l'ITIE est un processus plus long qui nécessite l'achèvement de nouvelles étapes, mais cet engagement implique la réalisation de travaux préalables essentiels. Selon le National Resource Governance Institute (NRGI), il s'agit d'un engagement majeur pour le gouvernement qui pourrait apporter de la transparence au secteur opaque mais critique de l'économie du pays. Cela enverrait également un message fort aux autres secteurs économiques.

Aboutissement

L'engagement a connu des progrès limités. Sur les cinq activités, seule la première a été réalisée, à savoir la nomination du haut fonctionnaire. Les changements fréquents du ministre de l'Énergie et des Mines ont contribué au manque de progrès sur cet engagement.

Les procédures ITIE impliquent la nomination de champions (acteurs politiques) et d'un coordinateur de projet. La Tunisie s'est engagée dans l'engagement ITIE en juin 2016, lorsque le ministre de l'Énergie et des Mines, Mongi Marzouk, et le président du comité de l'énergie et des ressources naturelles, Ameur Laarayedh, ont été désignés champions de l'ITIE. En août 2016, Marzouk a été remplacée par Hela Cheikhrouhou et en septembre 2017, elle a été remplacée par Khaled Kaddour. Le coordinateur du projet a également changé trois fois. Depuis juin 2016, trois points focaux différents ont dirigé le projet.

Cependant, le principal obstacle a été la formation du groupe multipartite censé se mettre d'accord sur le plan d'action et garantir la voix et la participation de la société civile. Début 2017, le ministre tunisien de l'Énergie et des Mines a nommé le Quatuor tunisien en tant que représentant des OSC. Cela a été fortement contesté par les OSC qui ont affirmé que le quatuor ne représentait pas la société civile et ont cité un conflit d'intérêts. En effet, le chef de l'UTICA (qui fait partie du quatuor) et plusieurs autres membres du conseil d'administration sont les présidents des exploitations qui opèrent dans le domaine du pétrole et du gaz . Pour résoudre ce problème, le NRGI a facilité une discussion entre les principales OSC actives et les OSC dirigées par des jeunes et le ministère. Le résultat a été le suivant:

  • Des élections devaient avoir lieu pour élire des membres qui représenteraient la société civile au sein du comité. Le réseau de Publish What You Pay Tunisia et I Watch, la section tunisienne de Transparency International, participeraient à ces élections.
  • Les élections seraient supervisées par l'Autorité tunisienne de lutte contre la corruption.
  • Une nouvelle catégorie d '«organisations nationales» serait créée au sein du comité pour inclure le quatuor.

Bien que la Tunisie ait connu un boom du nombre d'OSC, principalement en raison de l'injection de fonds d'aide après la révolution, la notion d'implication de la société civile dans la prise de décision est encore très récente et les OSC manquent encore d'expérience et de capacités. Il existe peu de groupes significatifs de la société civile et certaines OSC historiques classiques ont tendance à être polarisées, soit à proximité de l'établissement du secteur privé (comme l'UTICA), soit de l'administration et des entités gouvernementales (comme l'UGTT). Par conséquent, le processus de sélection des OSC au conseil d'administration est sensible. Les OSC sélectionnées doivent répondre aux critères de représentation et de connaissances techniques tout en évitant les conflits d'intérêts.

Prochaines étapes

L'adhésion à l'ITIE est l'engagement majeur de ce plan d'action, et il devrait être priorisé dans l'agenda politique par les pouvoirs exécutif et législatif.

Le chercheur IRM suggère de poursuivre cet engagement dans le prochain plan avec les recommandations suivantes:

  • Le ministère de l'Énergie et des Mines devrait maintenir un point focal stable pour diriger le processus et assurer la continuité
  • Des élections devraient avoir lieu pour que le plan soit reporté. Assurez-vous qu'il n'y a pas de conflits d'intérêts (les membres des ONG ou les bailleurs de fonds ne doivent pas être impliqués ou parrainés par les sociétés pétrolières et gazières)
  • Élargir la base des OSC pour inclure des organisations ayant des profils anti-corruption, comme I Watch (le chapitre de Transparency International en Tunisie), Al Bawsala (un chien de garde national du parlement et du gouvernement), le Forum Tunisien des Droits Economiques et Sociaux ( une OSC nationale qui surveille les mouvements sociaux en Tunisie) et l'Observatoire Tunisien de l'Economie (une OSC nationale qui publie des informations et des rapports sur l'économie tunisienne)
  • Pour conduire à une transformation majeure, les mesures ITIE doivent être soutenues par un cadre juridique solide. Le cadre juridique actuel pourrait être révisé pour inclure les éléments suivants:
    • Publiez les données dans un format ouvert et exploitable
    • Veiller à ce que les parties prenantes de l'industrie extractive puissent être tenues responsables en vertu de la législation tunisienne en cas de fraude, qu'il s'agisse d'organisations gouvernementales ou d'entreprises d'exploration et d'extraction
La révolution inachevée apporte des opportunités, de bons emplois et une plus grande richesse à tous les Tunisiens
Reuters et des manifestants s'affrontent avec la police dans une ville minière tunisienne pour des emplois, https://www.reuters.com/article/us-tunisia-protests/protesters-clash-with-police-in-tunisian-mining-town-over-jobs-idUSKBN1GX32P
Entretien avec Wissem Heni, Natural Resource Governance Institute, Tunis, 26 mai 2018.
Composé de The Union générale tunisienne du travail (UGTT), Le Confédération tunisienne de l'industrie, du commerce et de l'artisanat (UTICA), Le Ligue tunisienne des droits de l'homme, et le Ordre des avocats tunisiens. Une coalition qui a dirigé le dialogue national de 2013/2014 et a reçu le prix Nobel de la paix en 2016.
Groupe Bouchamaoui, le chef de l'UTICA est Wided Bouchamaoui

Engagements

  1. Droit à l'information

    TN0036, 2018, Accès à l'information

  2. Open Data Framework

    TN0037, 2018, Accès à l'information

  3. Accès à l'information géographique

    TN0038, 2018, Accès à l'information

  4. Données de transport ouvertes

    TN0039, 2018, Accès à l'information

  5. Améliorer la gouvernance des ressources en eau

    TN0040, 2018, gouvernement électronique

  6. Rejoindre l'ITIE

    TN0041, 2018, Anti-Corruption

  7. Contrats ouverts dans les hydrocarbures

    TN0042, 2018, Accès à l'information

  8. Cadre anti-corruption

    TN0043, 2018, Anti-Corruption

  9. Budgets participatifs

    TN0044, 2018, Anti-Corruption

  10. Participation des jeunes

    TN0045, 2018, Communautés marginalisées

  11. Mettre en œuvre des initiatives pour appliquer le PGO au niveau local

    TN0046, 2018, gouvernement électronique

  12. Services administratifs en ligne

    TN0047, 2018, renforcement des capacités

  13. Accès à la fonction publique

    TN0048, 2018, renforcement des capacités

  14. Rejoindre l'Initiative de Transparence des Industries Extractives "ITIE"

    TN0021, 2016, Anti-Corruption

  15. Moderniser le cadre réglementaire pour faire respecter le droit à l'accès à l'information

    TN0022, 2016, Accès à l'information

  16. L'achèvement du cadre juridique et réglementaire des données ouvertes au niveau national

    TN0023, 2016, Accès à l'information

  17. Améliorer la transparence et l'ouverture du gouvernement local

    TN0024, 2016, Accès à l'information

  18. Améliorer la transparence dans le secteur culturel: «culture ouverte»

    TN0025, 2016, Accès à l'information

  19. Améliorer la transparence dans le secteur de l'environnement et du développement durable

    TN0026, 2016, Accès à l'information

  20. Améliorer la transparence dans le secteur des transports

    TN0027, 2016, Accès à l'information

  21. Promouvoir la transparence financière et fiscale

    TN0028, 2016, Ouverture fiscale

  22. Élaborer un cadre juridique pour les pétitions des citoyens

    TN0029, 2016, renforcement des capacités

  23. Développement d'une plate-forme électronique intégrée de signalement des pétitions de droit civil et de la corruption

    TN0030, 2016, Anti-Corruption

  24. Développer de nouveaux mécanismes pour promouvoir les interactions avec les jeunes et leur permettre de poursuivre le dialogue sur les politiques publiques

    TN0031, 2016, renforcement des capacités

  25. Adoption du référentiel de gouvernement d'entreprise au niveau sectoriel

    TN0032, 2016, renforcement des capacités

  26. Développer des applications mobiles pouvant être téléchargées sur le téléphone mobile pour renforcer la transparence des activités gouvernementales et une approche participative

    TN0033, 2016, renforcement des capacités

  27. Améliorer l'accès aux archives

    TN0034, 2016, renforcement des capacités

  28. Mise au point d'un mécanisme électronique pour assurer la transparence du recrutement de fonctionnaires

    TN0035, 2016, renforcement des capacités

  29. Renforcement du cadre juridique pour la lutte contre la corruption

    TN0001, 2014, Anti-Corruption

  30. Développement d'une plate-forme électronique intégrée de signalement des pétitions de droit civil et de la corruption

    TN0002, 2014, gouvernement électronique

  31. Publication d'un rapport annuel sur les activités d'audit dans le secteur public

    TN0003, 2014, Anti-Corruption

  32. Révision du cadre juridique de la protection des données à caractère personnel et garantie de la conformité avec l'article 24 de la Constitution tunisienne

    TN0004, 2014, Accès à l'information

  33. Développer un portail de données ouvert

    TN0005, 2014, Accès à l'information

  34. Préparation d'un référentiel national de gouvernance d'entreprise

    TN0006, 2014, gouvernement électronique

  35. Établir un cadre juridique qui régit la communication et l'interaction au sein du secteur public et entre les structures publiques et les citoyens avec l'utilisation des TIC

    TN0007, 2014, gouvernement électronique

  36. Simplifier les procédures administratives

    TN0008, 2014, gouvernement électronique

  37. Développer un certain nombre de services administratifs en ligne

    TN0009, 2014, gouvernement électronique

  38. Renforcer la participation des personnes au processus de prise de décision

    TN0010, 2014, gouvernement électronique

  39. Renforcement des capacités des fonctionnaires et des citoyens dans le domaine de la gouvernance ouverte

    TN0011, 2014, renforcement des capacités

  40. Création d'une structure spécialisée dans la formation dans le domaine de la gouvernance

    TN0012, 2014, renforcement des capacités

  41. Publication des rapports budgétaires

    TN0013, 2014, Anti-Corruption

  42. Développement du système de budget ouvert

    TN0014, 2014, Ouverture fiscale

  43. Utilisation des données extraites de l'application dédiée à la gestion budgétaire (Adeb) dans le secteur public

    TN0015, 2014, Anti-Corruption

  44. Publication de rapports liés à l'attribution et à l'exécution de marchés publics et aux résultats d'audit

    TN0016, 2014, Anti-Corruption

  45. Publication des recommandations incluses dans les rapports d'audit des marchés publics

    TN0017, 2014, Anti-Corruption

  46. Développement d'une plate-forme "Open Data" dédiée à l'information traitant des investissements dans les secteurs pétrolier et minier

    TN0018, 2014, Accès à l'information

  47. Améliorer la transparence dans le domaine des projets d'infrastructure

    TN0019, 2014, Accès à l'information

  48. Consacrer la transparence dans le domaine de l'environnement

    TN0020, 2014, Accès à l'information

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!