Ignorer la navigation
Lituanie

Création de la base de données des ONG. (LT0022)

Présentation

D'un coup d'œil

Plan d'action: Plan d'action national de Lituanie 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère de la justice

Institution (s) de soutien: Centre des registres des entreprises d’État (ci-après dénommé «centre des registres»), Ministère de la Sécurité sociale et du Travail; Conseil des ONG, Coalition nationale des ONG

Domaines politiques

Espace civique, E-gouvernement, Transparence fiscale, Liberté d'association, Gestion des Enregistrements

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport final de Lituanie 2016-2018, Rapport à mi-parcours sur la Lituanie 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: n'a pas changé

Conception i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs de l'OGP: accès à l'information, à la technologie

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Statu quo ou problème abordé par l'engagement La base de données sur les ONG est à la disposition de l'organisme principal - le Centre des registres depuis 2004, mais les organisations qui se conforment au concept d'ONG défini dans la loi sur le développement des organisations non gouvernementales ne sont pas identifiées ici. base de données. L’Inspection d’État relevant du ministère des Finances dispose également d’une certaine base de données (contenant des données sur les entités juridiques à but non lucratif ayant le statut de bénéficiaire), mais les ONG ne sont pas divisées en fonction de la nature de l’indépendance et de la définition d’ONG énoncée dans la loi. Un système d’information unique pour la collecte de données sur les ONG est donc nécessaire, ce qui permettrait non seulement de distinguer les ONG mais aussi de réduire la charge administrative et les dépenses liées au changement d’organes de gestion ou de rapport. Le principal problème est que, à ce jour, le nombre d'ONG enregistrées et qui fonctionnent réellement n'est pas clair, i. e. il n'existe pas de base de données concrète sur les ONG et leurs activités. Selon les données du Centre des registres, il existe actuellement plus de 20 000 ONG enregistrées en Lituanie (associations, fonds de charité et de soutien, entreprises publiques). Ce nombre est inexact pour des raisons liées à 2: 1), on ignore quelles organisations sont effectivement opérationnelles, car elles ont peut-être été enregistrées il y a de nombreuses années mais n'exécutent pas d'activités réelles; 2), il n’est pas clair si les organisations créées sur la base de ces formes juridiques peuvent être traitées comme des ONG. Le nombre indiqué d’ONG enregistrées en Lituanie ne montre pas l’ampleur réelle des activités ni le respect de la définition d’ONG définie dans la loi. Dans une telle incertitude pour la majorité des supporters potentiels et même pour les ONG elles-mêmes, on ignore combien et quel type d'organisations sont réellement opérationnelles en Lituanie. Objectif principal L’objectif d’une base de données unique pour les ONG (y compris les données sur les demandeurs potentiels cherchant un financement de l’État et la communication des fonds versés) est de créer un système de données exclusif qui fournirait des informations normalisées sur le secteur non gouvernemental en Lituanie et sur sa participation à la mise en œuvre. des programmes financés par les institutions publiques étatiques / municipales au moyen d’un appel d’offres ouvert. Cette base de données permettrait de créer un instrument de collecte et de diffusion d’informations consolidées pour le département de statistique de Lituanie, les représentants du secteur non gouvernemental et les institutions publiques, la communauté universitaire et la société dans son ensemble. Brève description de l'engagement L'objectif de la création de la base de données est de créer une base pour la mise en œuvre d'instruments pratiques plus efficaces pour la coopération entre les ONG et le secteur public, en utilisant des exemples spécifiques pour démontrer les possibilités d'assurer la qualité. processus transparent de mise en œuvre des programmes nationaux et de communication des résultats obtenus. Une telle base de données permettrait de gagner du temps et d’économiser des ressources financières tant dans les institutions publiques responsables de la préparation et de l’administration des programmes que dans les ONG qui, chaque fois qu’elles participent à des appels d’offres d’institutions différentes, doivent répondre aux mêmes exigences pour prouver leur éligibilité. Les données relatives à une organisation (statut, liste des membres du conseil d’administration, contacts de l’exploitant unique, etc.) seraient conservées dans la base de données avec possibilité de mettre à jour les coordonnées ou les informations de gestion en se connectant par voie électronique (banque électronique, signature, etc.). etc.).

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

8. Création de la base de données des ONG

Texte d'engagement:

L’objectif d’une base de données unique pour les ONG (y compris des données sur les demandeurs potentiels cherchant un financement de la part de l’État et des rapports sur les fonds versés) est de créer un système de données exclusif qui fournirait des informations normalisées sur le secteur non gouvernemental de la Lituanie et sur sa participation à la programmes financés par des institutions publiques nationales / municipales par le biais d'un appel d'offres ouvert. Cette base de données permettrait de créer un instrument de collecte et de diffusion d’informations consolidées pour le département de statistique de Lituanie, les représentants du secteur non gouvernemental et les institutions publiques, la communauté universitaire et la société dans son ensemble.

Institution responsable: ministère de la Justice

Institutions de soutien: Centre des registres de l'entreprise d'État, Ministère de la sécurité sociale et du travail, Conseil des ONG, Coalition nationale des ONG

Date de début: 30 Septembre 2016

Date de fin: 31 Décembre 2017

Contexte et objectifs

Les données sur les ONG en Lituanie sont actuellement stockées au Centre des registres de l'entreprise d'État, où les personnes morales fournissent des informations sur leur structure, leurs contacts, leurs activités et leurs performances financières..[Remarque: Centre de registres des entreprises d’État, http://www.registrucentras.lt/. ] La loi exige ce type de responsabilité, mais les données ne sont pas accessibles au public à moins d'être achetées. Le seul portail pour fournir des informations à jour sur les ONG est une base de données volontaire, Atlas Atlas, où toutes les ONG peuvent enregistrer et publier des informations sur leurs activités, leurs donateurs et la manière de s'impliquer..[Note: Une base de données volontaire sur les ONG, "NGO Atlas", http://www.nvoatlasas.lt. ] Cependant, la plate-forme est gérée par une ONG, Transparency International Lituanie, et n’est pas officiellement utilisée au niveau gouvernemental. Outre cette plate-forme, il n’existe pas de portail central agréé contenant des informations sur les ONG. activités, structure et financement.

Cet engagement vise à créer une base de données unique des ONG publiques, qui regrouperait toutes les ONG et permettrait de distinguer les ONG existantes des autres organisations (entreprises sociales, par exemple). Il fournirait également au moins une partie des informations gratuitement. Selon le plan d'action, cette base de données contiendrait des informations sur les activités des ONG, leur domaine de compétence, leur structure, les contacts des employés et leurs budgets annuels. Marija Saraite, membre du Conseil des ONG, a déclaré que l'un des principaux problèmes est de préciser ce qu'est exactement une ONG, car la loi actuelle sur les ONG ne définit pas explicitement ce qui constitue une ONG.[Note: Marija Saraite, Conseil des ONG, interview du chercheur IRM, 13 September 2017.]

Cet engagement établit une distinction claire entre les informations qui seraient publiques (par exemple, les coordonnées, une brève description des activités et les ressources humaines disponibles) et limitées au public (par exemple, des données financières, des certificats d'enregistrement et des statuts). Par conséquent, la spécificité est marquée comme élevée. Cependant, dans la pratique, la question semble rester ouverte car le Conseil des ONG examine toujours le niveau de publicité pour chaque ensemble de données. Si elle est créée, la base de données des ONG pourrait avoir un impact potentiel modéré sur l'accès à l'information. Pour la première fois en Lituanie, les données sur les ONG du Centre des registres de l'entreprise d'État seraient accessibles au public. Les institutions du secteur public appelant à soumettre des propositions de projet disposeraient de registres financiers et narratifs, de statuts, de certificats d'enregistrement et d'autres documents justificatifs que les ONG doivent soumettre pour pouvoir bénéficier d'un financement pour leurs propositions de projet. Cela rendrait le secteur des ONG plus transparent et réduirait la charge administrative des activités des ONG. Cependant, l'engagement n'aurait probablement pas d'effet transformateur, car il propose de rendre les informations financières et les documents stratégiques tels que les statuts ou les certificats d'enregistrement accessibles uniquement aux institutions du secteur public, et non au public.

Aboutissement

La mise en œuvre de cet engagement n'est pas dans les délais. La date limite pour établir le registre des ONG est le 31 de décembre 2017, mais au moment de la rédaction du présent rapport (septembre 2017), la conception du registre des ONG n’était pas confirmée. Le Bureau du gouvernement a indiqué que les progrès de la mise en œuvre étaient "à mi-chemin" dans son rapport d'auto-évaluation, mais a convenu qu'il devrait être remplacé par "commencé".[Note: Rapport d’autoévaluation du plan d’action OGP, Vilnius, 11 September 2017, http://epilietis.lrv.lt/uploads/epilietis/documents/files/OGP%20ataskaita_LT_galutine.pdf. ] Gitana Jurjoniene du Bureau du gouvernement a fait part de ses doutes sur les progrès accomplis et a exprimé ces préoccupations dans son courrier électronique au groupe de travail OGP.[Note: Gitana Jurjoniene, Bureau du gouvernement, interview réalisée par 14 September 2017, chercheur à l'IRM. ]

Le Conseil des ONG s’emploie à proposer la structure du registre mais fait face à l’opposition du ministère de la Justice. Selon Marija Saraite, un représentant du ministère de la Justice fait partie du conseil des ONG, mais ils s'opposent à l'idée de créer une base de données sur les ONG.[Note: Marija Saraite, Conseil des ONG, interview du chercheur IRM, 13 September 2017.] Jolita Slikiene du ministère de la Justice a fait remarquer qu'en raison du manque de consensus sur ce à quoi devrait ressembler la base de données et du manque de vision claire de la base de données, l'engagement dépassait les responsabilités du ministère de la Justice. Slikiene a déclaré que cela devrait plutôt être coordonné par le ministère de la Sécurité sociale et du Travail.[Note: Jolita Slikiene, ministère de la Justice, interview réalisée par 22 September 2017, chercheuse à l'IRM.] Le 9 de juillet, 2017, le ministère de la Justice a envoyé au Bureau du gouvernement une lettre l'informant que le ministère des Affaires sociales et du Travail devrait être responsable de cet engagement.[Note: Ieva Cesnulaityte, Bureau du gouvernement, interview réalisée par 14 September 2017, chercheur à l'IRM.] Martinas Zaltauskas, directeur général du Centre d'information et de soutien des organisations non gouvernementales et membre du conseil des ONG, a précisé que le niveau correct de mise en œuvre n'était qu'au stade de la discussion, et que ni le ministère de la Justice ni le Centre des registres l'idée.[Note: Martinas Zaltauskas, Centre d'information et de soutien des organisations non gouvernementales, réunion des parties prenantes, 1 August 2017.]

En septembre, 2017, Create Lithuania, un programme destiné aux jeunes professionnels ayant une expérience internationale qui consultent les institutions du secteur public sur des questions nationales, a lancé une nouvelle initiative visant à mettre en œuvre cet engagement.[Remarque: le programme Créer la Lituanie, "À propos de nous", http://kurklt.lt/en/apie-mus/. ] Selon Aurelija Olendraite de Create Lithuania, le groupe est en train de rassembler des exemples de bases de données d'ONG d'autres pays afin de rédiger un concept pour la Lituanie.[Note: Aurelija Olendraite, programme 'Créer la Lituanie', interview du chercheur IRM, 29 September 2017.] Malgré cette initiative, la propriété de l’engagement reste une source de préoccupation.

Prochaines étapes

Le chercheur de l'IRM recommande de modifier la loi sur les ONG afin de clarifier les critères selon lesquels toutes les ONG répertoriées remplissent les conditions pour être considérées comme des ONG. Cela aiderait à répondre à la question de savoir quelles entités juridiques pourraient être incluses dans la base de données des ONG.

En outre, l'engagement montre clairement qu'une coopération et une communication claire entre les institutions du secteur public sont essentielles pour obtenir des résultats concrets. La situation actuelle, avec l’institution responsable qui n’est pas disposée à diriger la mise en œuvre, crée des obstacles à la poursuite de la mise en œuvre. La confusion sur la responsabilité de cet engagement démontre un manque évident de communication entre les institutions au cours de son développement. En raison de cette confusion, le chercheur de l'IRM recommande de déléguer explicitement la responsabilité de cet engagement au ministère de la Sécurité sociale et du Travail et de poursuivre sa mise en œuvre.

Résumé du statut de fin de session IRM


Engagements

  1. Open Data

    LT0024, 2018, Gouvernement électronique

  2. Base de données des ONG, Fonds des ONG

    LT0025, 2018, Espace civique

  3. Publier des informations fiscales

    LT0026, 2018, Gouvernement électronique

  4. Services publics par les ONG

    LT0027, 2018, Renforcement des capacités

  5. Surveillance et diffusion de la participation publique

    LT0028, 2018, Participation publique

  6. Évaluation du processus législatif

    LT0029, 2018, Renforcement des capacités

  7. Construisez un portail de données ouvert et intégrez-vous au marché numérique unique européen.

    LT0015, 2016, Renforcement des capacités

  8. Publier des informations sur les activités du gouvernement et la participation citoyenne à la gouvernance.

    LT0016, 2016, Renforcement des capacités

  9. Publier des informations en ligne sur les revenus et les dépenses des institutions nationales et municipales

    LT0017, 2016, Gouvernement électronique

  10. Créer et diffuser des publicités sociales ciblant la corruption dans le système de santé

    LT0018, 2016, Institutions anti-corruption

  11. Créer des outils juridiques, organisationnels et techniques pour accéder facilement à des informations détaillées sur les procédures d'élection et de vote

    LT0019, 2016, Gouvernement électronique

  12. Créer un mécanisme de consultation publique

    LT0020, 2016, Renforcement des capacités

  13. Favoriser une culture de gouvernance publique ouverte dans le secteur public

    LT0021, 2016, Renforcement des capacités

  14. Création de la base de données des ONG.

    LT0022, 2016, Espace civique

  15. Création du fonds des ONG.

    LT0023, 2016, Renforcement des capacités

  16. Amélioration de la qualité de la fonction publique

    LT0007, 2014, Renforcement des capacités

  17. Développer et promouvoir les services électroniques

    LT0008, 2014, Gouvernement électronique

  18. Encourager la participation du public

    LT0009, 2014, Gouvernement électronique

  19. Sensibilisation civique

    LT0010, 2014, Éducation

  20. Développement d'un modèle de fonds de la société civile nationale

    LT0011, 2014, Espace civique

  21. Accessibilité de l'information publique

    LT0012, 2014, Gouvernement électronique

  22. Transparence de la prise de décision publique

    LT0013, 2014, Institutions anti-corruption

  23. Promotion de l'éducation anti-corruption

    LT0014, 2014, Institutions anti-corruption

  24. Augmentation de l'accessibilité des informations détenues par les autorités de l'administration publique.

    LT0001, 2012, Gestion des enregistrements

  25. Publication centralisée d'informations sur les activités du gouvernement

    LT0002, 2012, Gestion des enregistrements

  26. Consultations publiques plus approfondies

    LT0003, 2012, Participation publique

  27. Promotion de la participation publique aux processus de l'administration publique

    LT0004, 2012, législature

  28. Augmenter l'accessibilité des services fournis au public.

    LT0005, 2012, Gouvernement électronique

  29. Promotion de la participation du public au processus d'amélioration de la fourniture de services

    LT0006, 2012, Participation publique

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!