Ignorer la navigation
Afrique du Sud

Budget ouvert (ZA0017)

Vue d'ensemble

D'un coup d'œil

Plan d'action: Troisième plan d'action national de l'Afrique du Sud 2016-2018

Cycle du plan d'action: 2016

Statut: inactif

Institutions

Institution directrice: Trésor national sud-africain

Institution (s) de soutien: départements et entités du gouvernement; Organisations de la société civile

Domaines politiques

Accès à l'information, Capacité? bâtiment, E-gouvernement, Ouverture fiscale, Open Data, Participation du public, Participation du public au budget / à la politique budgétaire, Publication des informations budgétaires / fiscales

Revue IRM

Rapport IRM: Rapport de fin d’année pour l’Afrique du Sud 2016-2018, Rapport à mi-parcours pour l'Afrique du Sud 2016-2018

Étoilé: non

Premiers résultats: majeur Majeur

Design i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: accès à l'information, participation civique

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

Statu quo: l'Afrique du Sud occupe une place de choix dans le monde en termes de transparence budgétaire. La grande quantité d'informations sur le budget et les rapports disponibles n'a toutefois généralement pas été assimilée à un niveau tout aussi élevé de participation des citoyens aux processus budgétaires.

Objectif principal: Participation de la société civile au processus budgétaire afin d’améliorer la réalisation progressive des droits socioéconomiques et de permettre aux citoyens de suivre les dépenses publiques.

Brève description: Cet engagement implique la société civile dans divers aspects du processus budgétaire, de la planification à la mise en œuvre, en passant par le suivi et l'évaluation, leur permettant de mieux comprendre la manière dont les ressources nationales sont générées, distribuées et font l'objet de rapports.

Défis: Cet engagement répond au grand défi du PGO de gérer plus efficacement les ressources publiques.

Résultats attendus: l'engagement d'associer la société civile au processus budgétaire englobe tous les aspects, car il prend en compte les différentes valeurs du PGO au moyen de mesures qui seront prises pour respecter cet engagement. Ces mesures et leurs contributions aux valeurs du PGO sont décrites ci-dessous:
• Poursuivre la publication de données budgétaires exhaustives et des réformes entreprises par le Bureau du responsable des achats au Trésor public afin de rendre disponibles des informations détaillées sur les achats sur des sites Web accessibles de manière centralisée. Grâce à ces initiatives, les informations détenues par le gouvernement sont mises dans le domaine public, ce qui permet une analyse et un examen public, offrant aux citoyens la possibilité de suivre les progrès du gouvernement en termes d'engagements de dépenses pris au cours du processus budgétaire. Cela concorde avec les valeurs du PGO relatives à l'accès à l'information et à la responsabilité publique.
• Soutenir la société civile dans la préparation de publications conviviales pour les citoyens sur les budgets nationaux déposés au Parlement. Cela s’aligne également sur la valeur OGP d’accès à l’information.
• Les discussions sur la création éventuelle d'un portail de données renforcent la valeur OGP de la technologie et de l'innovation pour la transparence et la responsabilité, car elles fourniront une plate-forme multimédia interactive permettant aux citoyens de dialoguer avec les représentants du gouvernement et de recevoir des informations sur des aspects spécifiques du processus budgétaire. Il permettra également le partage d'informations, la participation du public et une collaboration plus accessible entre les citoyens et le gouvernement.
L’organisation de tournées de présentation du budget et de séances d’information sert à renforcer la participation citoyenne, dans la mesure où ces plates-formes donneront aux citoyens l’occasion d’exprimer leurs opinions sur des questions budgétaires spécifiques qui intéressent leurs parties prenantes.

Ambition: L'ouverture du processus budgétaire par la publication continue d'un budget exhaustif. Les informations et les données de reporting seront renforcées par un engagement organisé avec la société civile et permettront la participation de la base à la gouvernance, afin de garantir la responsabilité dans la gestion des finances publiques.

Résumé du statut à mi-parcours de l'IRM

Santé et bien-être

37. Registro de Egresos Hospitalarios del Ministerio de Salud en formatos ouverts

Texto del compromiso como aparece en el plan de acción:

Publicar en formato de datos ouverts la base de datos del Registro de Egresos Hospitalarios del Ministerio de Salud Pública, con datos demográficos básicos y clasificación de la enfermedad según el CIE 10. Los mismos serán publicados in el sitio web del Ministerio de Salud Pública y en el Catálogo Nacional de Datos Abiertos.

Los hitos de este compromiso son:

  • Realizar anonimización de base de datos del Registro de Egresos Hospitalarios del Ministerio de Salud.
  • Publicar en la web institucional y en Catálogo de Datos Abiertos.

Nota éditorial: El texto completo del compromiso se encuentra en el Cuarto Plan de Acción Nacional de Gobierno Abierto de Uruguay 2018-2020, disponible ici: https://goo.gl/XAMbNr

Fecha de inicio: Octubre 2018 Fecha de término: Mayo 2019

Contexto y objetivos

Los datos del Registro de Egresos Hospitalarios se originan en los établis de salud que prestan internación hospitalaria y constituyen una herramienta para la aproximación al perfil de enfermedades, las necesidades y las demandas en salud. El registro brinda información estadística sobre causas de hospitalización y variables asociadas lo que permite realizar análisis con diferentes enfoques sobre la situación sanitaria, la gestión y la fiscalización, entre otros.

Actualmente, para acceder a los datos del registro se debe hacer un trámite de solicitud de información. En el marco de la mesa de trabajo de datos ouverts realizada el 9 de mayo de 2018 , durante el proceso de cocreación del cuarto plan de acción, la sociedad civil planteó, entre otras propuestas vinculadas al área salud y cuidados, la necesidad de tener available in formato abierto los datos vinculados a los egresos hospitalarios. Este compromiso busca dar respuesta a dicha necesidad.

Desde el año 2008 la codificación de los egresos hospitalarios está inclus en el contrato de gestión que firman las instituciones de salud con la Junta Nacional de Salud (JUNASA) y su comunicación es obligatoria. Se reporta una vez al año dentro de los tres meses subsiguientes al cierre del ciclo que es el 31 de diciembre. 

La persona referente de DATA manifestó, cuando se le consultó sobre este compromiso que los registros de egresos hospitalarios son indicadores de calidad muy importantes, que se pueden cruzar con otras variables (como por ejemplo con los indicadores de infectología) y tener un impacto mucho mayor. En principio, estos indicadores no se incluirían en el portal A Tu Servicio porque necesitan un niveau d'interprétation relativamente alto, adecuado para investigadores u otro tipo de público especializado. Además, los registros no son de los prestadores de salud, como es el caso de A Tu Servicio, sino de hospitales públicos y privados donde actúan diversos prestadores.

Las acciones de este compromiso son específicas y por lo tanto su cumplimiento se puede evaluar por medios objetivos. El compromiso propone acciones tendientes a generar mayor transparencia y facilitar el accesso a la información, pero su impacto potencial será menor ya que la información que se abrirá sólo se podrá utilizar por un público especializado y no complementa o agrega valor a otras acciones que ya en marcha en el mismo tema.

 

Prochaines Étapes

Las investigadoras del MRI consideran that unf avance sustancial de este compromiso implicaría sumar los data that se van a open al portal A Tu Servicio. Esto agregaría indicadores de calidad para evaluar el desempeño de las instituciones prestadoras de salud a través de un sistema que se ha consolidado durante los últimos años y que ha mantenido un número important de usuarios. Sin embargo, la RGA considère que esto sería muy complejo, por lo cual un próximo paso más realizable es usar los datos para la construcción de un índice u otros análisis, que absorban esa complejidad y sí podrían potencialmente subirse al portal.

Entrevista realizada a Daniel Carranza, DONNÉES, 15/3/2019

Résumé du statut de fin de session IRM

2. Budget ouvert

Texte d'engagement:

L’Afrique du Sud occupe une place de choix dans le monde en termes de transparence budgétaire. Les nombreuses informations disponibles sur la budgétisation et les rapports ne sont toutefois généralement pas assimilées à un niveau tout aussi élevé de participation des citoyens aux processus budgétaires.

L’engagement implique la société civile dans divers aspects du processus budgétaire, de la planification à la mise en œuvre, en passant par le suivi et l’évaluation, ce qui leur permet de mieux comprendre la manière dont les ressources nationales sont générées, distribuées et font l’objet de rapports.

Jalons: Des séances d'information ont été organisées pour engager la société civile et les autres parties prenantes sur les questions de budget et de reporting. Participation de la société civile aux réformes en cours en matière d’approvisionnement entreprises par le Bureau du responsable des achats au Trésor national. Le Trésor national continuera à fournir des informations et un soutien aux organisations de la société civile pour leur permettre de publier des guides du citoyen sur le budget. Le Trésor national collaborera avec des organisations de la société civile pour discuter de la création éventuelle d'un portail de données interactif destiné à fournir au public des informations détaillées sur le budget et les résultats des dépenses, afin de rendre les données plus compréhensibles et d'aider la société civile dans son analyse.

Institution responsable: Trésor national sud-africain

Institutions de soutien: Départements du gouvernement

Date de début: 2015

Date de fin: 2016/17

But de l'engagement

Cet engagement visait à renforcer l'engagement des citoyens dans le processus budgétaire afin d'améliorer la réalisation progressive des droits socio-économiques et de permettre aux citoyens de suivre les dépenses publiques. Cet engagement impliquait de rendre accessibles au public les informations détenues par le gouvernement sur le budget et les marchés publics via des sites Web accessibles centralement. De nouvelles plates-formes étaient également à la disposition des citoyens pour leur permettre d'exprimer leurs opinions sur des questions budgétaires spécifiques par le biais de tournées de présentation, de séances d'information et d'un portail de données interactif.

Statut

Mi-parcours: Terminé

Au moment de l'examen à mi-parcours, le gouvernement avait achevé les activités liées à cet engagement et certaines d'entre elles dépassaient leur portée initiale. La Direction de la réforme budgétaire du Trésor national a collaboré avec un certain nombre d'organisations de la société civile par le biais de l'Observatoire de la responsabilisation de la fonction publique pour élaborer une série d'engagements budgétaires prenant en compte les perspectives et les demandes budgétaires des organisations de la société civile participantes et éclairant les plans de l'atelier. Le gouvernement et les OSC ont également développé en collaboration un portail de données interactif sur les résultats du budget et des dépenses. Un cadre de gouvernance pour le projet avait été formalisé, comprenant un groupe de travail opérationnel pour traiter les problèmes opérationnels quotidiens et un comité de pilotage chargé d'examiner les questions de gouvernance globales, telles que la pertinence et l'accessibilité des données sur le portail interactif. . Les OSC étaient représentées aux deux niveaux du cadre de gouvernance. Le gouvernement n'a guère progressé dans la mise en place d'une plate-forme pour rendre accessibles au public les informations en la matière relatives aux marchés publics, les hauts responsables du Bureau du responsable des achats ayant rapidement évolué.

Malgré l’achèvement de cet engagement à mi-parcours, le lancement en février de 2018 de «Vuleka Mali», un portail de données budgétaires en ligne, constitue un développement majeur qui prolonge l’objectif de cet engagement. Le portail de données était initialement axé sur le budget, mais il est prévu de l'étendre au fil du temps pour inclure des informations institutionnelles plus larges sur les gouvernements, y compris des informations sur les performances et les achats. Le site contient des liens vers les budgets des ministères nationaux et provinciaux pour quatre cycles (de 2015-2016 à 2018-19), ressources d'apprentissage sur le budget et le processus budgétaire dans cinq langues officielles, et des liens vers d'autres ensembles de données, y compris des analyses fournies par les parties prenantes de la société civile et d'autres sources de données socio-économiques (par exemple, le référentiel des évaluations du Département de la planification, du suivi et de l'évaluation, qui contient des documents détaillés pour chaque évaluation gouvernementale majeure entreprise depuis 2006).

Le Trésor national a développé Vuleka Mali en collaboration avec IMALI YETHU, une coalition ouverte d'OSC travaillant à rendre les informations budgétaires plus accessibles, conviviales et à responsabiliser la société civile pendant le processus budgétaire. Vuleka Mali a été développé en utilisant une approche de développement de projet «agile», qui implique un développement itératif en cycles rapides et une implication active des utilisateurs tout au long du cycle du projet. À cette fin, le projet a incorporé des hackathons (encourageant les participants à travailler avec les données disponibles via le portail), des quêtes de données (conçues pour comprendre les besoins des utilisateurs en matière de données) et des événements d’information municipale. Le Trésor a également coordonné un concours de nommage pour le portail, qui a été étendu aux utilisateurs qui n'étaient pas en ligne (par exemple, l'agence a reçu les noms de concours dans des enveloppes en papier.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: majeur

Participation civique: majeure

Au cours des dernières années, l’Afrique du Sud a figuré en bonne place dans l’enquête sur le budget ouvert de l'International Budget Partnership, se classant au premier rang des pays 115, à égalité avec la Nouvelle-Zélande, en 2017. Cependant, alors que des informations budgétaires étaient disponibles sur le site Web du Trésor public, les données étaient statiques, non intégrées et ne permettaient pas une interaction publique. Avant l'engagement, le public avait la possibilité de participer aux processus budgétaires aux niveaux de gouvernement national et provincial. Les associations de la société civile pourraient présenter des propositions aux comités du Parlement ou aux assemblées législatives provinciales; Avant la publication des budgets importants, l'équipe des communications du Trésor publiait parfois des communiqués de presse demandant aux Sud-Africains leurs contributions («conseils pour Trevor», «Notes pour Nene»), le Trésor coopérait avec la société civile pour élaborer des guides du peuple sur le Budget. En outre, la société civile et les médias ont eu accès au budget le jour de sa publication et ont été autorisés à dialoguer avec des représentants du gouvernement. Ces opportunités existent toujours.

Toutefois, les responsables du Trésor et les organisations de la société civile ne pensaient pas que les niveaux de participation étaient optimaux. La technicité du processus et la forme sous laquelle les informations étaient disponibles rendaient le processus encore plus intimidant. Glen Robbins, associé de recherche à la School of Economics de l'Université de Kwa-Zulu Natal, a déclaré que les OSC s'inquiétaient du manque d'espace pour l'engagement budgétaire. Les organisations touchées par les coupes budgétaires ont constaté que des barrières administratives leur étaient imposées lorsqu'elles souhaitaient engager des représentants du gouvernement sur des questions budgétaires, en particulier au niveau provincial. En conséquence, l'Afrique du Sud souhaitait approfondir son engagement en faveur de la budgétisation ouverte en concrétisant cet engagement et en développant le portail Vuleka Mali.

En termes d’accès à l’information, le projet Vuleka Mali offre un accès consolidé et chronologique aux données budgétaires. Par exemple, le portail permet aux utilisateurs de visualiser les budgets de tous les départements nationaux et provinciaux, de l'exercice financier 2015 – 2016 à 2018 – 2019. La page de chaque département inclut les dépenses du département dans le Budget des dépenses nationales, un livre publié avec le dépôt du budget pour chaque exercice financier; les budgets de chaque programme au sein d'un ministère et les dépenses budgétisées de chaque sous-programme. Le portail présente des informations sur les dépenses inscrites au budget et les dépenses effectives, en intégrant les estimations figurant dans le cadre de dépenses à moyen terme. En tant que tel, il est possible de déterminer si les dépenses d'un ministère augmentent ou diminuent en termes réels. Le portail contient des informations sur le processus de budgétisation et des informations détaillées sur les activités du Trésor et des différents départements à différents moments de l’année.

Les parties prenantes de la société civile ont convenu que Vuleka Mali avait transformé la manière dont le Trésor présente les données budgétaires, grâce à un effort concerté visant à comprendre les besoins des utilisateurs de données et à y répondre. Kirsten Pearson, ancienne employée du gouvernement et coordonnatrice actuelle de la Coalition pour la justice dans le budget, a déclaré que les informations étaient présentées de manière attrayante et comprenaient du matériel vidéo expliquant le processus budgétaire à travers les yeux du citoyen. Glen Robbins a soutenu que le portail constituait une amélioration majeure par rapport aux formes précédentes d'accès aux informations budgétaires provinciales (fichiers papier et feuilles Excel non disponibles à temps). Il était également utile de disposer d’un site rassemblant les informations au même endroit. Bien que Mme Zukiswa Kota, responsable de la surveillance et du plaidoyer à l'Observatoire de la responsabilité des services publics, ait reconnu que l'engagement avait amélioré l'accès à l'information, elle a déclaré qu'une grande partie de cette information était déjà dans le domaine public. Le défi à venir serait d'étendre le type de données disponibles à des ensembles qui n'avaient pas encore été rendus publics, tels que des données de performance non financières, des informations sur les achats et des rapports trimestriels provinciaux. Cela pourrait impliquer un engagement stratégique avec d'autres entités ou départements de l'État.

Les opinions de la société civile sur l'impact de l'engagement sur la participation civique étaient un peu plus discrètes. Kirsten Pearson a estimé que le portail Vuleka Mali encourage la participation citoyenne en permettant aux individus et aux organisations de la société civile de savoir à quel niveau il est préférable de participer (gouvernement national ou provincial, département hiérarchique vs Trésor) et à quel moment il est préférable de faire des soumissions. . Elle a toutefois reconnu que, bien que l’exclusion numérique ait été envisagée et engagée par l’équipe du projet Vuleka Mali, le portail s’appuyait dans une certaine mesure sur le travail d’intermédiaires capables de défendre les intérêts des autres pays peu alphabétisés en matière de budget. Glen Robbins a fait remarquer que l'accessibilité de l'information et son impact sur la participation citoyenne pourraient dépendre de la mesure dans laquelle les utilisateurs connaissent les processus gouvernementaux. En outre, la spécificité des données sur le portail et leur interprétation pourraient parfois constituer un obstacle à la participation citoyenne. Plutôt que de s’occuper de la question budgétaire de fond, les représentants des gouvernements provinciaux ont contesté au moins un cas l’opinion de la société civile sur la manière dont l’argent était dépensé. Cela a mis en évidence la nécessité d'éduquer les fonctionnaires sur l'utilisation du portail, aux côtés des membres de la société civile.

Un avis fort a néanmoins été exprimé selon lequel, avec IMALI YETHU, le Trésor était parvenu à un véritable partenariat avec la société civile. De solides relations de travail ont été établies entre le gouvernement et la société civile, qui ont une grande valeur pour la participation civique à venir.

Reportés?

Au moment de la rédaction du présent rapport, l’Afrique du Sud n’avait pas terminé l’élaboration de son quatrième plan d’action. Le chercheur de l'IRM recommande de poursuivre cet engagement dans le prochain plan d'action, en mettant l'accent sur les étapes trois du projet Vuleka Mali (intégrant des informations institutionnelles gouvernementales plus larges) et quatre (incorporant des données spatiales afin de fournir une vue des informations budgétaires aux niveaux national et provincial). entités publiques et niveaux municipaux, par secteur et par classification économique). Pour renforcer la participation citoyenne, les promoteurs de projets pourraient envisager d'intégrer les normes de participation du public établies par l'Initiative mondiale pour la transparence des finances publiques, de collaborer plus étroitement avec les intermédiaires budgétaires et de développer un programme éducatif sur Vuleka Mali pour les fonctionnaires des gouvernements nationaux et provinciaux.

Mécanisme indépendant de signalement (IRM): Rapport d’avancement de l’Afrique du Sud 2016 - 2018, 35, https://www.opengovpartnership.org/wp-content/uploads/2001/01/South-Africa_MidTerm-Report_2016-2018.pdf

Ibid 35.

Ibid 36.

Ibid 35.

Données et analyse du budget du gouvernement sud-africain, https://vulekamali.gov.za

Vuleka Mali 'Background', https://vulekamali.gov.za/about

«Budget du département» de Vuleka Mali, https://vulekamali.gov.za/2018-19/departments

Vuleka Mali 'Ressources éducatives', https://vulekamali.gov.za/videos

Les budgets ouverts d'Imali Yethu 'pour quoi? Pour qui?', https://imaliyethu.org.za

Vuleka Mali 'Background', https://vulekamali.gov.za/about

Ibid.

Kirsten Pearson, coordinatrice de la Coalition pour la justice dans le budget, ancienne directrice adjointe du Centre de conseil technique gouvernemental, interview de 25, chercheuse en IRM, janvier 2019.

Vuleka Mali 'Background', https://vulekamali.gov.za/about

Kay Brown, directrice principale: Planification des dépenses, National The Open Government Partnership (OGP) est une initiative internationale volontaire qui vise à obtenir que les gouvernements s'engagent auprès de leurs citoyens à promouvoir la transparence, à responsabiliser les citoyens, à lutter contre la corruption et à exploiter les nouvelles technologies pour renforcer la gouvernance. Le mécanisme indépendant de reporting (IRM) effectue un examen des activités de chaque pays participant au programme OGP. Ce rapport résume les résultats finaux de la période allant d’octobre 2016 à décembre 2017 et inclut les développements pertinents jusqu’au mois de mai 2018.

Trésorerie; Andisile Best, directeur: Réforme budgétaire, Trésor national; Prudence Cele, directrice adjointe: Réforme budgétaire, Trésor national, discussion de groupe avec le chercheur IRM, 5 September 2017.

Kirsten Pearson, coordinatrice de la Coalition pour la justice dans le budget, ancienne directrice adjointe du Centre de conseil technique gouvernemental, interview de 25, chercheuse en IRM, janvier 2019.

La participation des citoyens au processus de budgétisation a eu lieu avant l'engagement énoncé dans le plan d'action actuel. Par exemple, un Guide du citoyen sur le budget a été publié dans 2015 / 2016 et à ce moment-là, le Trésor national était en discussion avec une coalition de la société civile composée d’organisations 50 intéressées par le budget. Kay Brown, directrice principale: Planification des dépenses, Trésor national; Andisile Best, directeur: Réforme budgétaire, Trésor national; Prudence Cele, directrice adjointe: Réforme budgétaire, Trésor national, discussion de groupe avec le chercheur IRM, 5 September 2017.

Kirsten Pearson, coordinatrice de la Coalition pour la justice dans le budget, ancienne directrice adjointe du Centre de conseil technique gouvernemental, interview de 25, chercheuse en IRM, janvier 2019.

Glen Robbins, associé de recherche, PRISM, School of Economics, Université de KwaZulu-Natal; chercheur universitaire, Urban Futures Center, Université de Technologie de Durban, consultant ONU, entretien avec un chercheur IRM, 29 January 2019.

Ibid.

Kirsten Pearson, coordinatrice de la Coalition pour la justice dans le budget, ancienne directrice adjointe du Centre de conseil technique gouvernemental, interview de 25, chercheuse en IRM, janvier 2019.

Glen Robbins, associé de recherche, PRISM, School of Economics, Université de KwaZulu-Natal; chercheur universitaire, Urban Futures Center, Université de Technologie de Durban, consultant ONU, entretien avec un chercheur IRM, 29 January 2019. M. Robbins utilise le site Vuleka Mali et commente activement son développement.

Mme Zukiswa Kota, responsable de la surveillance et du plaidoyer à l'Observatoire de la redevabilité du service public, entretien avec un chercheur de l'IRM, 15, octobre 2018.

Kirsten Pearson, coordinatrice de la Coalition pour la justice dans le budget, ancienne directrice adjointe du Centre de conseil technique gouvernemental, interview de 25, chercheuse en IRM, janvier 2019.

Ibid.

Glen Robbins, associé de recherche, PRISM, School of Economics, Université de KwaZulu-Natal; chercheur universitaire, Urban Futures Center, Université de Technologie de Durban, consultant ONU, entretien avec un chercheur IRM, 29 January 2019.

Ibid.

Kirsten Pearson, coordinatrice de la Coalition pour la justice dans le budget, ancienne directrice adjointe du Centre de conseil technique gouvernemental, interview de 25, chercheuse en IRM, janvier 2019.


Engagements

  1. Surveillance citoyenne

    ZA0016, 2016, Renforcement des capacités

  2. Budget ouvert

    ZA0017, 2016, Accès à l'information

  3. Programme de retour aux sources

    ZA0018, 2016, Accès à l'information

  4. Portail d'information sur la gestion de l'environnement

    ZA0019, 2016, Accès à l'information

  5. Institutionnalisation des bureaux de conseil communautaires dans le cadre du réseau de justice élargie

    ZA0020, 2016, Accès à la justice

  6. Département de la fonction publique et de l'administration

    ZA0021, 2016, Accès à l'information

  7. Campagne de sensibilisation OGP

    ZA0022, 2016, gouvernement électronique

  8. Mettre en œuvre les principes de haut niveau G20 sur la transparence de la propriété effective 2. Mettre en place un registre des personnes morales et des arrangements

    ZA0023, 2016, Accès à l'information

  9. Élaborer et mettre en œuvre un cadre de gestion de la reddition de comptes et des conséquences pour les fonctionnaires

    ZA0009, 2013, Anti-Corruption

  10. Forums d'amélioration de la prestation de services (SDIF)

    ZA0010, 2013, gouvernement électronique

  11. Participation dominante des citoyens dans le secteur public

    ZA0011, 2013, Renforcement des capacités

  12. Développer un portail intégré et accessible au public d'informations sur la gestion de l'environnement

    ZA0012, 2013, Environnement et climat

  13. Développement d'un outil en ligne de crowdsourcing permettant au public de soumettre des données sur les aires protégées et les aires de conservation.

    ZA0013, 2013, Environnement et climat

  14. Connectivité des écoles

    ZA0014, 2013, Éducation

  15. Mettre en place une campagne sur les droits et responsabilités «Connais ton service»

    ZA0015, 2013, Renforcement des capacités

  16. Cadre de gestion de la responsabilité / des conséquences

    ZA0001, 2012, Anti-Corruption

  17. Forums d'amélioration de la prestation de services

    ZA0002, 2012, Participation publique

  18. Connaissez vos droits et responsabilités en matière de service

    ZA0003, 2012, Renforcement des capacités

  19. Forum national anti-corruption et permanence téléphonique anti-corruption

    ZA0004, 2012, Renforcement des capacités

  20. Directives sur les sanctions liées à la corruption

    ZA0005, 2012, Renforcement des capacités

  21. Élaborer des lignes directrices sur la participation des citoyens

    ZA0006, 2012, Renforcement des capacités

  22. Accroître la participation de la société civile au processus budgétaire

    ZA0007, 2012, gouvernement électronique

  23. Étude de faisabilité du portail de gestion de l'environnement

    ZA0008, 2012, gouvernement électronique

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!