Ignorer la navigation
Suède

Accès accru aux informations sur l'aide suédoise (SE0010)

Présentation

D'un coup d'œil

Plan d'action: Suède, deuxième plan d'action, 2014-2016

Cycle du plan d'action: 2014

Statut: inactif

Institutions

Institution chef de file: Ministère des affaires étrangères (MAE)

Institution (s) de soutien: Agence suédoise de coopération pour le développement international (SIDA)

Domaines politiques

Aide, Espace civique, Liberté d'association, Open Data

Revue IRM

Rapport IRM: Suède Rapport de fin de trimestre 2014-2016, Suède Rapport sur l'état d'avancement du processus IRM 2014-2015

Étoilé: non

Premiers résultats: marginal

Conception i

Vérifiable: oui

Pertinent avec les valeurs du PGO: accès à l'information, responsabilité publique, technologie

Impact potentiel:

Exécution i

Achèvement:

Description

L’engagement pris de renforcer l’accès à l’information suédoise sur l’aide vise à accroître la transparence des dépenses et des résultats de l’aide. Une information transparente est une condition préalable à un débat ouvert et à la participation du public et facilite la responsabilisation vis-à-vis des citoyens et des organisations des pays partenaires et des contribuables suédois. Des informations plus accessibles fournissent également une meilleure base pour les décisions et la visibilité des résultats de l'aide, et limitent les possibilités de corruption et d'utilisation abusive des ressources. Cet engagement sera principalement réalisé grâce au développement ultérieur de la plate-forme Openaid.se. L’amélioration des rapports de l’IITA permettra
entraîner des améliorations dans Openaid.se.
Activités principales
- Suivre la mise en œuvre de la garantie de transparence dans l'aide suédoise afin de garantir la mise en place des routines appropriées.
- Mettre à jour le calendrier de mise en œuvre des normes communes de la Suède afin d'élargir et d'élargir les rapports de la Suède sur l'IITA.
- Poursuivre le développement de la plate-forme Openaid.se afin d'étendre et d'améliorer la qualité, l'accessibilité et la convivialité des données.
Les activités seront principalement exécutées par le ministère des Affaires étrangères et l'Agence suédoise de coopération pour le développement international (Sida), sur la base de plusieurs missions existantes et de plans de travail connexes. En outre, la mise en œuvre du suédois
La garantie de transparence de l'aide s'applique à tous les acteurs publics auxquels des fonds d'aide au développement ont été alloués. Un dialogue avec la société civile, par exemple des réunions régulières, des contacts et un suivi, sera mené au sein de chaque activité. Par exemple, la plate-forme Openaid.se maintient un canal ouvert pour la communication et les commentaires des utilisateurs. Les activités seront mises en œuvre pendant toute la durée du plan d'action, en se concentrant sur la date limite de décembre 2015 pour la mise en œuvre complète de la norme commune.

Résumé du statut de fin de session IRM

Engagement 3. Accès accru aux informations sur l'aide suédoise

Texte d'engagement:

Institution responsable: Ministère des affaires étrangères (MAE)

Institution (s) de soutien: Agence suédoise de coopération internationale au développement (ASDI)

Date de début: 2010 .................... Date de fin: 2016

But de l'engagement:

La Suède est déjà un acteur de premier plan en matière de transparence de l'aide au niveau mondial. Cependant, la quantité et la qualité des données sur l'aide peuvent encore être améliorées. L'objectif premier de cet engagement est d'améliorer la transparence dans le domaine de l'aide au développement en mettant en œuvre la garantie suédoise de transparence de l'aide (jalon 3.1). La garantie de transparence est un document politique introduit dans l'aide au développement suédoise en janvier 2010. La garantie signifie que tous les documents publics et toutes les informations publiques seront disponibles en ligne. Les informations doivent expliquer quand, à qui et pourquoi l'argent a été mis à disposition et quels résultats ont été obtenus.[Note 36: MFA, “Une garantie de transparence dans l’aide suédoise au développement”, 11 June 2010, http://www.regeringen.se/sb/d/12656/a/147849. ] En particulier, l'engagement vise à: [Note 37: La déclaration concernant l’impact attendu est basée sur ce qui est écrit dans le «Rapport d’auto-évaluation à mi-parcours» de la Suède: Open Government Partnership, Plan d’action national 2013 – 2015. "]

Mettre en œuvre la garantie suédoise de transparence de l'aide (3.1);

Mettre en œuvre la norme commune sur la coopération suédoise au développement (3.2);

Améliorer considérablement la plate-forme Openaid.se (3.3); et

Publier des rapports anti-corruption au format de l'Initiative internationale pour la transparence de l'aide (IITA) sur Openaid.se (3.4).

Statut

Mi-parcours: substantiel

Malgré de bons progrès, la garantie de transparence de l'aide n'a pas été pleinement mise en œuvre. La mise en œuvre de la garantie de transparence passe principalement par l’amélioration de la plate-forme Openaid.se (jalon 3.3), ainsi que par l’élargissement du système de reporting IITA suédois (3.2 et 3.4). Cependant, environ un tiers des dépenses d’aide (principalement les coûts liés aux réfugiés) ne peut être retracé que de manière générique. Cela signifie qu'il est impossible de contrôler les dépenses à toutes les étapes du processus (c.-à-d. La décision, la mise en œuvre et le suivi).

Afin de mettre en œuvre la garantie de transparence de l'aide, le chercheur de l'IRM a recommandé dans le rapport d'évaluation à mi-parcours que le niveau de détail des informations sur le financement de l'aide suédoise soit accru. Ces informations supplémentaires devraient inclure des informations plus détaillées sur les flux d’aide, en particulier le coût des réfugiés en Suède et l’aide «non spécifiée», ainsi que des données plus nombreuses et plus détaillées sur les dépenses futures. Pour plus d'informations, consultez le rapport IRM à moyen terme 2013 – 2014.

Fin du mandat: substantiel

Sur la base du rapport d'autoévaluation du gouvernement, d'entretiens avec des représentants du gouvernement et du suivi des médias effectué par le chercheur de l'IRM, des progrès ont été accomplis dans la mise en œuvre des étapes clés non terminées. La Suède a pris des mesures importantes en vue de la mise en œuvre intégrale de la norme commune (3.2) et figure au dernier rang du tableau de bord de l'IITA (le sixième des éditeurs).[Remarque 38: Le tableau de bord de l'IITA a été consulté sur 13 October 16, http://dashboard.iatistandard.org/transparencyindicator.html. ] Selon l'indice 2016 EU Aid Transparency de Publish What You Fund (PWYF), la Suède a maintenant tenu l'engagement de Busan en matière de transparence de l'aide[Note 39: Les engagements de Busan ont été approuvés lors du quatrième forum de haut niveau sur l'efficacité de l'aide à Busan, en Corée du Sud. Ils offrent un cadre pour un dialogue continu et des efforts pour améliorer l'efficacité de la coopération au développement. Les principes clés sont les suivants: (i) appropriation des priorités de développement par les pays en développement, (ii) focalisation sur les résultats - avoir un impact durable devrait être le moteur des investissements et des efforts dans l'élaboration des politiques de développement, (iii) des partenariats pour le développement - le développement dépend de la participation de tous les acteurs et reconnaît la diversité et la complémentarité de leurs fonctions, et (iv) la transparence et la responsabilité partagée.] et publie 34 des éléments 36 évalués dans l’index de la norme IATI (liés aux jalons 3.2 et 3.3).[Remarque 40: Publiez ce que vous financez (PWYF) - Indice de transparence de l'aide 2016 EU, page sur la Suède: http://ati.publishwhatyoufund.org/donor/sweden/.] PWYF classe la Suède parmi les principaux acteurs 10 en matière de transparence de l'aide dans 2016 et la félicite pour ses efforts visant à améliorer de manière spectaculaire la rapidité et l'exhaustivité des informations sur l'aide depuis 2011.[Remarque 41: L'Indice de transparence de l'aide 2016 utilise des indicateurs 39 regroupés en catégories pondérées pour évaluer le degré de transparence des organisations de donateurs dans leurs activités d'aide. Ces catégories couvrent l’engagement général en faveur de la transparence de l’aide et de la publication d’informations au niveau de l’organisation et des activités, Indice 2016 de transparence de l’aide Publiez ce que vous financez (PWYF), http://ati.publishwhatyoufund.org/wp-content/uploads/2016/02/ATI-2016_Report_Proof_DIGITAL.pdf. ]

Toutefois, malgré les progrès réalisés dans le cadre de cet engagement, la garantie de transparence de l'aide garantit que tous les documents et informations publics liés à l'aide suédoise au développement seront disponibles en ligne,[Note 42: Les informations doivent expliquer quand, à qui et pourquoi l'argent a été mis à disposition et quels résultats ont été obtenus. Bureaux gouvernementaux, une garantie de transparence dans l'aide suédoise au développement, http://www.regeringen.se/informationsmaterial/2010/06/ud10.052/.] n'a pas été pleinement mis en œuvre.

At-il ouvert le gouvernement?

Accès à l'information: marginal

Responsabilité publique: n'a pas changé

L'engagement visait à améliorer la transparence dans le domaine de l'aide au développement en mettant en œuvre la garantie suédoise de transparence de l'aide. La Suède fournit des informations complètes et ponctuelles sur l’aide et est considérée comme un chef de file mondial en matière de transparence de l’aide.[Remarque 43: Publiez ce que vous financez (PWYF) - Indice de transparence de l'aide 2016 EU, page sur la Suède: http://ati.publishwhatyoufund.org/donor/sweden/.]

Toutefois, la qualité des informations sur les aides divulguées au public ne s’est améliorée que légèrement au cours de la période couverte par le plan d’action OGP. Une grande partie des dépenses d’aide (environ 37, qui représentent les coûts des réfugiés) n’est encore décelable qu’à un niveau générique, ce qui signifie qu’elle ne peut être suivie à travers toute la chaîne d’informations (décision, mise en œuvre et suivi). .[Remarque 44: pour plus d’informations, veuillez consulter le rapport IRM à moyen terme 2013 – 2014.] Ceci conduit le chercheur IRM à conclure que cet engagement améliorait l'accès à l'information dans une mesure limitée.

En ce qui concerne la responsabilité publique, la publication de rapports de lutte contre la corruption sur le portail Openaid.se au format IITA (milestone 3.4) constitue une avancée positive. Il est prouvé qu'au moins un grand journal suédois a utilisé ce service à des fins de reporting.[Remarque 45: Elias Andersson, «Sida kräver tillbaka miljonbelopp», Expressen, 6 January 2015, http://www.expressen.se/nyheter/sida-kraver-tillbaka-miljonbelopp/.] La publication des résultats des enquêtes sur la corruption est essentielle pour fermer la boucle de rétroaction des rapports. La mise à disposition de rapports sous forme de données ouvertes a pour avantage de permettre aux journalistes ou aux organisations de la société civile de découvrir des modèles intéressants. Cependant, les rapports étaient déjà accessibles au public et il y avait peu de preuves de leur utilisation généralisée. En outre, le chercheur de l'IRM n'a pas été en mesure de trouver des preuves d'un changement de gouvernement pratique à la suite de la mise en œuvre de cet engagement.

Reportés?

La Suède n'a pas encore publié son prochain plan d'action. il est donc trop tôt pour dire si l'engagement a été reporté. Sur la base de la précédente évaluation IRM et d'entretiens avec des parties prenantes gouvernementales, le chercheur IRM recommande les étapes suivantes pour mener à bien cet engagement et promouvoir la transparence de l'aide en Suède:

Préciser davantage les informations sur les flux d’aide, en particulier le coût des réfugiés en Suède;

Améliorer les procédures de rapport et continuer à progresser vers la publication des données au format IITA, non seulement par le gouvernement, mais également par les OSC. Cet engagement pourrait être pris conjointement par le gouvernement suédois et la société civile;

Améliorer les procédures et sensibiliser le personnel gouvernemental à la qualité des données dans le processus de gestion de la contribution du projet;[Remarque: 46: Elias Rådelius, «Livre blanc, Partie 4: Les clés du succès et la voie à suivre», 28 May 2015, http://www.openaid.se/blog/part-4-keys-to-success-and-the-road-ahead/. ] et

Fournir des données plus nombreuses et de meilleure qualité sur les dépenses à venir, comme l'ont souligné les représentants du gouvernement et de la société civile. Cela permettrait une comparaison avec ce que les autres donateurs prévoient dans un pays spécifique.

De plus, d'après les conclusions de l'indice 2016 EU Aid Transparency, La Suède devrait:[Remarque 47: Publiez ce que vous financez (PWYF) - Indice de transparence de l'aide 2016 EU, page sur la Suède: http://ati.publishwhatyoufund.org/donor/sweden/.]

Viser une mise en œuvre complète de la norme IITA en incluant les offres et l'identifiant du budget.

Améliorer la qualité et la couverture de certains des articles publiés au niveau de l'activité, en commençant par les dates planifiées, les emplacements sous-nationaux et les contrats.

Continuer à jouer un rôle de premier plan dans la communauté de l'IITA et à maximiser les avantages de ses efforts en matière de transparence en élaborant une stratégie visant à promouvoir l'utilisation interne et externe de ses données avec toutes les parties prenantes concernées, en particulier au niveau national.


Engagements

  1. Plan de données ouvertes

    SE0017, 2019, gouvernement électronique

  2. Rendre les données ouvertes accessibles

    SE0018, 2019, gouvernement électronique

  3. Renforcement des capacités dans le secteur numérique

    SE0019, 2019, gouvernement électronique

  4. Dialogue avec la société civile

    SE0020, 2019, Open Data

  5. Engagement étoilé Gouvernement électronique centré sur le citoyen

    SE0013, 2016, Environnement et climat

  6. Réutilisation de documents d'administration publique et de données ouvertes

    SE0014, 2016, aménagement du territoire et aménagement du territoire

  7. Transparence dans la gestion de l'aide

    SE0015, 2016, Aide

  8. Développer un nouveau format pour le dialogue avec les OSC

    SE0016, 2016, Participation publique

  9. Mettre les citoyens au centre (gouvernement) des réformes de l'administration publique

    SE0008, 2014, Législation et Réglementation

  10. Un pas de plus vers la réutilisation des documents de l'administration publique

    SE0009, 2014, Renforcement des capacités

  11. Accès accru aux informations sur l'aide suédoise

    SE0010, 2014, Aide

  12. Possibilités améliorées de dialogue et de transparence dans la gestion et la mise en œuvre de l'aide

    SE0011, 2014, Aide

  13. Transparence accrue de l'aide au niveau mondial

    SE0012, 2014, Aide

  14. Poursuivre le développement de la plateforme Openaid.Se

    SE0001, 2012, Aide

  15. Assurer la mise en œuvre complète du standard IATI par 2015

    SE0002, 2012, Aide

  16. Mise en œuvre des engagements dans le document de partenariat de Busan

    SE0003, 2012, Aide

  17. Jouer un rôle de premier plan dans la pierre angulaire de la transparence

    SE0004, 2012, Renforcement des capacités

  18. Contribuer à mieux définir les travaux en vue d'une garantie de transparence de l'UE

    SE0005, 2012, Renforcement des capacités

  19. S'engager dans le partenariat Open Aid et promouvoir ICT4D

    SE0006, 2012, Aide

  20. Élargir les engagements du gouvernement ouvert

    SE0007, 2012,

NE PAS suivre ce lien ou vous serez interdit sur le site!